Hymne à Beata Szydlo, contrairement à Macron, elle protège son peuple de l’invasion

Pologne : Beata Szydło, une femme combattive qui protège son peuple de l’invasion

Une femme courageuse, solide, lucide. Qui n’a aucune intention de laisser les technocrates bruxellois imposer l’invasion migratoire à son peuple.

Mercredi soir, lors d’un débat à la Diète polonaise (l’équivalent de notre Assemblée nationale), le premier ministre Beata Szydło a réagi de la meilleure manière aux élites européennes qui l’exhortent à accueillir dans son pays les milliers d’adeptes de la religion de paix et de tolérance, deux jours après les attentats de Manchester.

« Ou vas-tu, Europe ? Réveille-toi, ou un jour tu pleureras tes enfants ! »

Ce véritable cri du cœur, au-delà de la connotation politique qu’il revêt, secoue un peu nos technocrates déracinés, tout habitués qu’ils sont aux discours pro-immigration.

Il agit en revanche comme un baume au cœur pour les millions de Polonais, encore bien moins affectés que leurs voisins par l’envahissement venu du Sud. : ils savent pouvoir compter, pour l’heure, sur un gouvernement qui ne cède pas aux puissances de l’argent et à la caste des mondialistes.

La Pologne est de ce fait dans le collimateur de l’Union depuis un moment. Elle a déjà, à plusieurs reprises, été menacée de sanctions par Bruxelles puis Strasbourg. Dernière remontrance en date : il y a dix jours, en compagnie de la Hongrie (plus sermonnée encore).

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/la-pologne-et-la-hongrie-dans-le-viseur-de-l-union-europeenne-716775.html

Beata Szydlo n’a pas l’intention de livrer son peuple au bon vouloir des mondialistes. Elle veut le protéger des dangers que représente l’installation massive d’une population dont les us et coutumes diffèrent en tous points de ceux des autochtones. Elle souhaite garder sa Pologne à l’abri relatif des bombes humaines islamiques, qui se sont introduites parmi les clandestins. Elle veut épargner aux jeunes filles de son pays les viols collectifs, les pillages de villes et de villages, les violences quotidiennes qui ont fait suite à l’accueil de certaines populations.

Contrairement à certains…

http://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/emmanuel-macron-demande-des-sanctions-contre-la-pologne-4953682

Le golden boy n »était même pas encore à l’Elysée qu’il dispersait déjà ses nuages de moraline au gré du vent.

L’opposition polonaise, dirigée par Ewa Kopacz, s’est bien évidemment insurgée contre la résistance à l’ogre européen, la qualifiant d’« insulte » faite à des « partenaires ». La même opposition, lorsqu’elle était au pouvoir, avait ouvert ses portes au flot de clandestins imposé par l’Allemagne, tout en réduisant fortement les aides accordées aux réfugiés au Proche-Orient. Soit l’exact inverse de la politique menée par l’actuel conseil des ministres.

Sur Wikipédia France, on résume ainsi le mandat de Beata Szydło, qui court depuis novembre 2015 :

« Sa majorité entreprend une série de réformes qui affaiblissent l’indépendance du Tribunal constitutionnel et des médias publics, ce qui conduit la Commission européenne à lancer une enquête préliminaire en janvier 2016 pour prendre la mesure de ces atteintes à l’État de droit et donc aux principes fondateurs de la communauté européenne.

Le 23 mars 2016, à la suite des attentats de Bruxelles, alors qu’elle et son parti s’étaient déjà montrés hostiles aux vagues migratoires, elle annonce que la Pologne n’accueillera pas de migrants sur son sol dans le cadre du programme de répartition de l’Union européenne. Elle renonce ainsi au projet d’Ewa Kopacz d’accueillir environ 7 000 migrants. »

Contrevenir aux injonctions bruxelloises et reformer une institution et un paysage médiatique faits de nantis déracinés, voilà une belle preuve de totalitarisme !

 93 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Il est très réconfortant pour nous autres patriotes français de constater qu’une vraie résistance aux diktats des maffieux commissaires européens, s’organise et se renforce dans ces pays dits « de l’Est européen ». Ces pays mieux qu’aucun autre à l’Ouest, savent ce que la dictature signifie pour l’avoir vécue sous le joug soviétique.
    Donc ils/elles ne veulent pas tomber dans une nouvelle dictature imposée par l’élite mondialiste agissant au travers de l’UE (Elle même inféodée à l’Amérique des banksters et du Pentagone….)

  2. oui, ces pays ont su se préserver, contrairement à nous, qui n’avons pas voulu entendre les avertissements répétés du patriarche

  3. C’est curieux, non ?

    En France, la plupart des attentats musulmans est perpétrée par des  » Français « ,
    En Belgique, ce sont des  » Belges « , en Grande Bretagne, ce sont des  » Anglais « , etc …..
    En Pologne, ça n’existe pas. Ni en Hongrie, ni en République Tchèque, ni en Slovaquie, ni même en Roumanie.
    Je me demande bien pourquoi.
    Peut-être ( et sûrement ) que dans ces pays, on n’entre pas n’importe comment,
    Peut-être ( et sûrement aussi ) que dans ces pays, on n’obtient pas la nationalité n’importe comment.

    • Vous pouvez être fier de votre gouvernement actuel. On en rêve nous ici.

Les commentaires sont fermés.