Les journaleux valets insultés grossièrement par Macron et son équipe prêts à manger sa merde malgré tout ?


Les journaleux valets insultés grossièrement par Macron et son équipe prêts à manger sa merde malgré tout ?

Rien ne va plus entre Emmanuel Macron et les médias. Pas moins de 25 sociétés de journalistes – dont celle de franceinfo –, des directeurs de rédaction et l’organisation Reporters sans frontières ont écrit jeudi 18 mai au président de la République pour protester contre l’organisation de sa communication. L’Elysée est notamment accusé de vouloir choisir les journalistes couvrant les déplacements du président de la République.

Face à l’émotion suscitée par cette décision, la présidence a assuré vendredi ne pas vouloir« imposer un journaliste plutôt qu’un autre », mais « ouvrir l’Elysée aux journalistes sectoriels » – comprendre spécialisés dans une thématique – plutôt que de les réserver aux journalistes politiques. Pour sa part, le nouveau porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a jugé que le différend devait être « réglé » car « c’est la liberté de la démocratie française qui est en cause ». D’autant que ce n’est pas la première fois que les relations entre l’équipe d’Emmanuel Macron et les journalistes sont pour le moins tendues.

Les images de la Rotonde : « Vous voulez faire passer le FN, c’est ça ? »

Les relations entre l’équipe de campagne du candidat et les médias se sont brusquement tendues au soir du premier tour de l’élection présidentielle, lors de l’épisode de la Rotonde, relate M, le magazine du Monde. Emmanuel Macron invite ses troupes dans la célèbre brasserie parisienne. Les images tournent en boucle sur les chaînes de télévision. Elles rappellent celles de Nicolas Sarkozy invitant ses proches au très sélect Fouquet’s au soir de sa victoire en 2007.

Les conseillers du candidat appellent immédiatement les journalistes pour leur reprocher leur traitement de l’information. « Vous voulez faire passer le FN, c’est ça ? », lancent-ils, selon des propos rapportés par Le Monde.

Interrogés quelques jours plus tard, Emmanuel Macron lui-même ne cache pas son agacement. Interrogé en conférence de presse, il lance : « C’est vous qui n’êtes pas réveillés là ! Vous n’êtes plus en lien avec le terrain ! (…) Tournez la page, redescendez, vous ! Passez à autre chose, passez à la vraie vie du pays ! »

Voir video sur l’article

Yann Barthès : le « gros connard » menacé de boycott

Au lendemain du premier tour et de cette soirée à la Rotonde, un journaliste de « Quotidien », l’émission de Yann Barthès diffusée sur TMC, pose la question qui fâche : « La Rotonde, c’est votre Fouquet’s ? » La réponse d’Emmanuel Macron est cinglante. Il réplique au reporter qu’il n’a« rien compris à la vie », et que lui n’a « pas de leçon à recevoir du petit milieu parisien ».


 

En représailles, relate Le Monde, l’émission reçoit « des menaces de boycott et des pressions directes ». Sylvain Fort, l’attaché de presse du candidat, devenu depuis le directeur de la communication de l’Elysée, qualifie Yann Barthès de « gros connard » et de « débile profond ». Dans le magazine du quotidien du soir, l’intéressé récuse la seconde formule… mais pas la première.

Michel Field : victime de « l’exaltation de la soirée » électorale

Au soir du second tour, un autre épisode déplaît aux équipes du désormais président élu. Pendant sa couverture de la soirée électorale, France 2 diffuse le discours de Jean-Luc Mélenchon.

Le directeur de l’information de France Télévisions, Michel Field, reçoit alors un coup de téléphone. Au bout du fil, un conseiller du président fraîchement élu est furieux et critique ce choix éditorial. « J’ai mis ça sur le compte de l’exaltation de la soirée, excuse Michel Field. Ils ont dû se chauffer la tête. Je leur ai expliqué le b.a.-ba de l’information et de la priorité au direct. »

« Les Inrocks » : un « travail de sagouin »

Le documentaire « Emmanuel Macron : les coulisses d’une victoire », diffusé sur TF1 au lendemain de l’élection du champion d’En marche !, comporte une autre séquence révélatrice. On y voit Sibeth Ndiaye, l’incontournable chargée des relations presse du candidat, passer un savon à un journaliste des Inrocks. Elle lui reproche un article intitulé : « Macron prend la défense de La Manif pour tous et revendique de parler avec Zemmour et de Villiers ». Les Inrocks reprennent une interview d’Emmanuel Macron dans L’Obs. Le candidat y déplore « l’humiliation » qu’auraient subie, selon lui, les opposants au mariage pour tous, après l’adoption de la loi Taubira.

« Je me permettais de vous appeler parce que j’étais un peu étonnée par un titre dans un papier sur votre site internet. Vous indiquez que Macron prend la défense de La Manif pour tous et revendique de parler avec Zemmour et de Villiers. Son propos est légèrement plus nuancé, en particulier concernant Zemmour », commence-t-elle. Et elle poursuit, furieuse : « Non, il n’a pas dit : ‘On a humilié La Manif pour tous, putain !’ Faites votre boulot les gars aussi. Non mais là, ça me saoule. Franchement, là, je suis saoulée(…) Ça, c’est pas du travail de journaliste. C’est du travail de sagouin. »

 http://mobile.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/travail-de-sagouin-gros-connard-quatre-fois-ou-emmanuel-macron-et-son-equipe-s-en-sont-pris-aux-journalistes_2198280.html#xtref=https://www.google.com/

L’arrogance de Macron et de ses équipes sont connues, il y a beau temps, nous l’avons maintes fois dénoncée, nous avons maintes fois montré à quel point Macron se voyait en Bonaparte, en roi au-dessus de la mêlée, distribuant à la volée bons et mauvais points, prétendant détenir la vérité absolue. Attitude dans laquelle il a persévéré pendant le débat du second tour mais comme tout le monde avait les yeux fixés sur Marine, il est passé à travers les gouttes.

Bien fait pour les journaleux, sera-t-on tentés de dire. Avec raison.

Mais n’en espérons pas pour autant des articles lucides et à charge contre Macron.

Ils sont majoritairement mondialistes, européistes, anti-Marine.

Si Macron leur demande de manger leur merde, ils le feront. Par idéologie. Et par intérêt. Il faut bien manger, mâme Michu.

Et la liberté d’expression ? Et l’information objective ? Il y a beau temps qu’elles ont disparu en notre beau pays, Mâme Michu.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Les journaleux valets insultés grossièrement par Macron et son équipe prêts à manger sa merde malgré tout ?

  1. AvatarRenoir

    Tout ce lamentable pataquès montre le degré de décomposition du paysage médiatico-politique.
    A grands coups de « je t’aime, moi non plus », les uns et les autres se vautrent dans leurs propres excréments: mensonges, faux-semblants, postures, désinformation…

    Vite, Marine au pouvoir, et Christine au Ministère de l’Intérieur !

    1. BeateBeate

      Les français n’ont pas élu Macron. C’est Macron qui s’est fait élire par 8,6 millions de personnes (dont une grande partie musulmane).

      – Un président tout puissant et illégitime.
      de Camille Case

      La population française est de 67 millions d’habitants.
      (dont environ 15 millions de musulmans)

      La population en âge de voter est de 52 millions.

      La population inscrite sur les listes électorales est de 47 millions.

      Au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 :
      Abstention = 10 millions
      Votes Blancs = 615 000
      Votes Nuls = 275 000

      Résultat du scrutin du premier tour de l’élection présidentielle 2017.
      Le nombre de voix pour Macron est de 8 657 326

      Donc 8,6 millions de personnes ont imposé leur choix à 67 millions de la population. Autrement dit, 12,92% ont imposé leur choix à 87,08% de la population.

      8,6 millions de personnes ont imposé leur choix à 52 millions de français en âge de voter. Autrement dit, 16,64% ont imposé leur choix à 83,36% de français en âge de voter.

      Le deuxième tour est une farce. Il ne sert qu’à transformer une minorité en majorité de façade et à légitimer l’iniquité par les urnes.

      Le tout puissant président est minoritaire.

      Qu’une minorité impose ses choix à une majorité est d’une grande violence.
      Une réelle démocratie n’est pas violente, sinon elle n’est est pas une.

      Camille Case
      https://www.youtube.com/watch?v=L8Y2_J-tHpM

      1. Avatarmaury

        Tout est dit sur la campagne d’E Macron bien orchestrée depuis le début de son entrée à l’Elysée !
        C’est très long mais mérite de s’y attarder.

        Emmanuel Macron, un putsch du CAC 40

        Par Aude Lancelin

        Le lecteur voudra bien trouver un article signé d’Aude Lancelin, la journaliste virée de l’hebdo de la « gauche bobo » parisienne, l’Obs., pour des raisons idéologiques. Elle a en plus le tort d’être la compagne de Frédéric Lordon, l’économiste de gauche qui a mené le mouvement « Nuit debout » lors de la contestation de la loi « travail » dite loi El Khomri qui a démantelé le Code du Travail français.

        Dans ce « papier » publié sur son site « le feu sur la plaine » et repris par le site « Le Grand Soir », Aude Lancelin montre comment a été élaboré le présidentiable Emmanuel Macron par les grands patrons et argentiers du CAC 40 (les plus grandes entreprises françaises) et François Hollande, « himself ». Ajoutons que le travail de cette grande journaliste ne la classe certainement pas dans la catégorie des « complotistes » !………

        Prenez le temps de lire la suite en cliquant sur le lien ci-après :

        http://uranopole.over-blog.com/2017/04/emmanuel-macron-un-putsch-du-cac-40.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

  2. AvatarChristian Jour

    Vous avez voulu macron, vous allez en chier, parce que le gus n’a aucun respect pour le peuple. Faut pas oublier qu’il a traité Marine de parasite, ce qui n’est pas très classe de la part d’un président.

    1. AvatarMALI

      On voit se profiler un retour au bolchevisme, puisque la création de « la Gauche libre » est mentionnée dans cet article de Christine : « Macron pris la main dans le sac : il préparait sa campagne avec Hollande dès 2015. »

      Marine Le Pen a traité les journalistes de France 2 de laquais.
      Citation du magazine Le Point:

      « Entre Marine Le Pen et France Télévisions, les tensions ont été très vives durant la campagne présidentielle. Avec un sommet atteint le 28 mars dernier, lors du passage de la candidate du Front national au JT de France 2 pour L’Entretien politique. Dans la BD Le Journal du off, à paraître ce jeudi 18 mai (éditions Glénat), les auteurs et journalistes Frédéric Gershel et Renaud Saint-Cricq rapportent une charge d’une rare violence adressée par Marine Le Pen à David Pujadas, après avoir quitté le plateau.
      « Ce que vous avez fait, c’est lamentable, ce sont des méthodes staliniennes, vous m’avez piégée. Vous êtes indignes ! C’est une chaîne de sévices publics, vous ne pensez qu’à lécher le cul du pouvoir, vous êtes des laquais », aurait lancé Marine Le Pen au présentateur vedette de France 2. La raison de son courroux ? Le journaliste lui avait demandé une réaction à une photo présentant Axel Loustau, l’un de ses proches, en train de faire un geste qui fait penser au salut nazi. « Je trouve vos méthodes particulièrement critiquables », avait-elle estimé en plateau. »

      Oui, ces gens-là sont vraiment la lie du journalisme.

  3. Avatarhathoriti

    Castaner…castaner…ça me rappelle un « truc » grotesque…A Marseille, lors d’un meeting du candidat chouchou, c’est pas lui, perché sur une estrade, qui faisait beugler aux cons : » c’ui qui ne saute pas n’est pas marseillais ! c’ui qui ne saute pas, n’est pas macron « ! d’un grotesque, d’un ridicule achevé ! Boudiou ! Et c’est le même qui avec son maître, insulte les journaleux ? Bien fait pour les jurnaleux !

  4. AvatarLavéritétriomphera

    J’ai un ami qui après avoir écouté à la radio le débat entre E Macron et M Le Pen, m’a dit : « ceux qui voteront pour E Macron n’auront que ce qu’ils méritent ». Je ne vais pas plaindre des personnes qui ont soutenu la candidature d’EM en sachant parfaitement quelle serait la suite.

  5. AvatarMarie

    Totalement d’accord avec vous sur le fait qu’ils vont ravaler le peu de fierté et d’honneur qu’il leur reste pour caresser le si merveilleux président dans le sens du poil. Mais il faut quand même avouer de voir ces moins que rien de journalistes se faire humilier par leur idole est un plaisir dont je ne me lasserai pas. C’est pas manque d’avoir dit que le freluquet était un dictateur en puissance, mais il fallait combattre ceux qui prédisaient le pire. Les quelques mois jours de présidence du petit garçon gâté, colérique, capricieux et de sa clique d’intolérants n’augurent rien de bon. Pourvu qu’il n’obtienne pas de majorité à l’assemblée, mais plus rien ne m’étonne avec les mougeons qui votent sans réfléchir.

  6. Avatarclovis

    Le jour ou ceux qui ont soutenus l’election du laquet des Rothschild et macron lui même, comprendront que par définition le « diable n’a pas d’amis », il sera hélas trop tard pour eux..

  7. AvatarXtemps

    Jusqu’aux journalistes il s’y prend, il doit penser que la France est à c’est pieds le gars, tout le comportement du dictateur bien aimé des tous puissants Rothschild derrières.
    Les Nazis et les Fascistes faisaient pas mieux, la seul différence c’est qu’ils sont en costumes cravates, moins voyants pour les dictateurs aujourd’hui, et on inverse les rôles, avec un peuple rééduqué çà passe inaperçu, enfin, ce qu’ils croient.
    Quand aux journalistes qui se font traiter de gros connards, que voulez vous, il y a que la vérité qui blesse, les rapaces dominateurs réagissent très vite, c’est normal, ils aiment les laquais de services biens obéissants à leurs pieds.
    Et oui la liberté d’expression et l’information objective, ont belle et bien disparu, mais pour toute Europe de même, dictature oblige, l’UE Supra gouvernement rêvé des Nazis et des Fascistes au dessus des Nations pour la domination des peuples est derrière.
     » Les gens ne sont pas eux mêmes, leurs opinions sont celles d’un autre, leur vie est une imitation, leurs passions du mimétisme. »
    Oscar Wilde
    Suivez lez fidèles bien dressés et vous trouverez les maîtres, l’argent vient chercher bibiche, ne sont que leurs instruments des servitudes imposées à tout le monde, mise en état de survie pour obtenir la servitude des peuples obéissants du monde.
    Ne sont rien d’autres que du dressage de chiens fidèles à l’obéissance aux pieds des maîtres, lève la patte, avec les récompenses vient chercher bibiches.
    La guerre que nous subissons, est une guerre contre l’esprit et la perception humaine, pour notre vision du monde et de nous mêmes aillent dans le sens du complot de la dictature Fasciste Mondial.
    Stop Making excuses.
    Arrêtez de vous excuses amis résistants, conduisez vous en humains libres et seuls Maîtres souverains de vous mêmes en libertés, que les dictateurs esclavagistes n’aiment pas.

  8. AvatarVictoire de Tourtour

    Les porte-coton du monarque commenceraient-ils à comprendre un tantinet ? Ou vont-ils continuer à se prosterner servilement,béats dans leur servitude volontaire qui leur évite de réfléchir et de trop sentir la férule ? .
    S’ils n’obéissent pas au gommeux, pas de susucre , pas de subventions, pas de prébendes, voire ,horreur et putréfaction ! paiement des impôts comme tout un chacun.

  9. AvatarAnania de Schirac

    _ Les journaleux qui ont sucer éhontément macron le fourbe pendant cette élection pour maintenir leurs privilèges commence à comprendre qu’ils ne leur renvoi pas la balle, qu’il se fout complètement de la démocratie, qu’il veut organiser le controle des médias comme les régimes stalinien ou fascistes, aussi, une partie d’entre eux, pas la majorité malheureusement vont se montrer plus critique envers le « Guide » islamo-collabo mondialiste et ils seront mis au placard ou virés.

  10. frejusienfrejusien

    en ce qui concerne le « salut hitlérien », minimac lui-même l’ a fait lors de ses meetings, nul journaliste n’a pensé à s’en offusquer,
    dès qu’un frontiste lève le bras droit, il est mis au pilori, on « interprète » aussitôt.

    la question de pujadas, est d’une bêtise indigne d’un journaliste du service public, j’ai suivi cette interview, totalement orientée à charge : bombardement agressif et accusateur , questions sans aucun rapport avec le programme de la candidate, il a transformé l’interview en pugilat stupide,
    normal que Marine se soit sentie rabaissée

  11. AvatarAlexandra Dougary

    Macron est élu. Personne ne peut rien y faire. Certes le récapitulatif de Beate est très intéressant. D’autres personnes l’ont déjà fait. Mais il n’empêche qu’il est élu et que rien ne pourra se passer avant cinq ans. Vous me direz il y a les législatives. Sans vouloir jouer les Cassandre je les sens très mal. Lorsqu’on observe les dissensions fortes aussi bien chez LR, qu’au FN, sans préjudice de la connerie colossale des français qui, tels des moutons de Panurge, voudront, par trouille (de quoi ?) donner une majorité à Macron. J’espère me tromper mais je pense que nous allons nous « taper » cinq ans de Macron pur et dur. Si vraiment tout cela devient insupportable il nous restera la rue. Mais nous disions déjà cela du temps du beignet. L’avons-nous fait ? Non. Il y a eu des tentatives qui n’ont pas été couronnées de succès.

Comments are closed.