Le scénario dans lequel Marine Le Pen l’emporte

Publié le 30 avril 2017 - par - 14 commentaires

Selon le physicien Serge Galam, un phénomène d’«abstention différenciée» pourrait entraîner la victoire de Marine Le Pen sans que les sondages se trompent sur l’estimation des intentions de vote. Ce scénario illustre les forces et faiblesses du front républicain.

Serge Galam n’est pas sondeur, mais physicien et chercheur au CEVIPOF, le centre de recherches politiques de Sciences Po. Inventeur de la sociophysique, il a prédit l’élection de Donald Trump et la défaite d’Alain Juppé à la primaire de la droite. Alors que les sondages annoncent une large victoire pour Emmanuel Macron, malgré un léger resserrement, le scientifique estime que Marine Le Pen peut l’emporter.

● Marine Le Pen ne peut pas franchir la barre des 50% d’intention de vote…

Serge Galam ne remet pas en cause les intentions de vote. Comme il l’a expliqué à L’Express, il obtient avec son modèle mathématique «les mêmes conclusions que tous les sondeurs: Marine Le Pen perd l’élection» car «en termes d’intention de vote, elle ne peut pas dépasser la barre des 50%» stoppée par le front républicain.

» Lire aussi – Serge Galam: «Comment j’ai prévu Trump»

Mais Marine Le Pen aurait une alliée de poids, l’abstention, qui pourrait retourner la situation. Serge Galam met en évidence ce qu’il nomme l’«abstention différenciée», qui rend compte d’une forme d’abstention cachée ou honteuse et qui lui fait dire que «la victoire de Marine Le Pen est possible».

● Mais l’«abstention différenciée» pourrait la faire gagner

Serge Galam prend l’hypothèse dans laquelle les intentions de vote sont proches de celles annoncées par les sondages, avec 42% pour Marine Le Pen et 58% pour Emmanuel Macron. Dans ce cas, si 90% des électeurs du FN se déplacent le jour du vote, mais seulement 65% de ceux d’En Marche!, alors Marine Le Pen l’emporte à la fin avec 50,07%. Pour Macron, le seuil de mobilisation pour atteindre les 50% est alors de 65,17%.

L’hypothèse d’une si faible mobilisation des électeurs d’En Marche! peut paraître improbable, mais le physicien démontre que plus les intentions de vote en faveur de Le Pen sont fortes, plus l’abstention différenciée joue en sa faveur. Ainsi, toujours dans l’hypothèse où 90% de l’électorat de Marine Le Pen vote, le seuil de mobilisation nécessaire pour qu’Emmanuel Macron franchisse les 50% n’est plus de 65,17% mais de 70,71% quand les intentions de vote sont de 44% pour Marine Le Pen et non plus de 42%. Pour 2 points d’intentions de vote de plus en sa faveur, le seuil de mobilisation nécessaire pour lui augmente de 5 points.

● Forces et faiblesses du front républicain

Pourquoi les électeurs qui auraient l’intention de voter Emmanuel Macron pourraient finalement ne pas se rendre aux urnes? Serge Galam attire l’attention sur les forces et faiblesses du front républicain. Forces car Marine Le Pen ne parvient pas à franchir le cap des 50% d’intention de vote. Faiblesses car le vote pour Emmanuel Macron est pour beaucoup un vote anti-Le Pen. Avec lui, «des électeurs sincèrement anti-FN» pourraient devoir «avaler une pilule très amère», peut-être trop, se déportant ainsi vers l’abstention. «Le jour du vote, toute excuse pourra être bonne pour ‘oublier’ d’aller voter», précise-t-il.

» Lire aussi – «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Il y aurait ainsi une forme d’«abstention inavouée» comme il existait un vote honteux pour le FN. Serge Galam estime que l’absence de position de Jean-Luc Mélenchon et l’apparition du hashtag #Sansmoile7mai sur les réseaux sociaux «donne un socle de solidité important» à son hypothèse. D’autant que Marine Le Pen pourrait en user: elle peut favoriser l’aversion pour Emmanuel Macron pour augmenter encore l’amertume de la pilule.

● L’abstention différenciée laisse les sondeurs dubitatifs

«L’abstention différentielle existe effectivement… mais nous la prenons déjà en compte», explique Yves-Marie Cann, directeur des études politiques d’Elabe. «Nous évaluons la certitude d’aller voter sur une échelle de 1 à 10. On laisse de côté ceux qui n’appartiennent pas aux catégories 9 et 10», précise-t-il. Selon lui, il y aurait sinon des «distorsions de vote» car, par exemple, les personnes les plus âgées ou aisées sont davantage susceptibles d’aller voter.

Certains instituts de sondage, dont Elabe, ont aussi choisi de publier les résultats de leurs études pour le second tour de deux façons différentes, d’une part en publiant les suffrages exprimés pour Macron ou Le Pen, d’autre part en affichant également les votes blancs ou nuls et l’abstention pour mieux évaluer les reports de voix.

» Lire aussi – Les sondages influencent-ils les élections?

Yves-Marie Cann ne croit pas non plus à l’abstention cachée. «Comme au premier tour pour l’hypothétique vote caché en faveur de François Fillon, je ne crois pas que l’électeur qui voudrait s’abstenir rougira devant son écran d’ordinateur?», lance-t-il, rappelant que les sondages ne se font plus par téléphone, mais sur internet.

Le sondeur reconnaît en revanche l’existence d’une «abstention différenciée», mais avec une lecture différente. Au début de la campagne du premier tour, Marine Le Pen frôlait les 30% car son électorat s’est mobilisé avant les autres. Au fur et à mesure de la campagne, la mobilisation de tous les électorats s’est faite, ce qui explique que Marine Le Pen ait baissé relativement aux autres tout en obtenant à la fin un nombre de voix qu’elle n’avait jamais obtenu auparavant. Yves-Marie Cann de conclure: «C’est aussi pour cette raison que l’on répète sans cesse que les sondages ne prédisent pas les résultats d’une élection car la mobilisation des différents électorats progresse au cours d’une campagne électorale».

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/27/35003-20170427ARTFIG00376-le-scenario-dans-lequel-marine-le-pen-l-emporte.php

Print Friendly, PDF & Email

14 réponses à “Le scénario dans lequel Marine Le Pen l’emporte”

  1. Avatar Renoir dit :

    C’est ainsi que notre action doit être double: d’une part, bien sûr, faire voter Marine à ceux qui hésitent encore, mais d’autre part attirer vers l’abstention ceux qui en aucun cas ne voteraient Marine, je pense par exemple à la gauche mélenchoniste qui est sensible à cet aspect repoussoir du candidat Macron.

  2. Avatar claude t.a.l dit :

    Suicide, mode d’emploi :
    – vous vous achetez une corde et vous vous pendez
    – vous achetez un revolver et vous vous tirez une balle dans la tête
    – vous prenez un billet d’avion pour les USA et , une fois arrivés, vous sautez à pieds joints dans un nid de crotales ( les USA en regorgent )
    – vous acquérez 500 grammes d’héroïne et vous vous les injectez, d’un seul coup !
    – vous commandez de la cigüe à un producteur, et vous buvez 3 litres de la décoction que vous en faites
    – etc ….

    Voilà ce que macron veut faire de la France : la suicider !

    Et des gens voteraient pour cet individu ?

    J’oubliais, un autre point commun avec mes exemples :
    A chaque fois, ceux qui sont suicidés PAYENT, en plus, pour financer leur suicide !

    • Avatar maury dit :

      François Hollande expose aux journalistes, dans le livre « Un président ne devrait pas dire ça… »*, son plan pour la prochaine élection présidentielle : la création d’une grande formation politique à partir du PS.

      « Tant qu’il y avait des partis de gauche, les communistes, les Verts, qui acceptaient de faire alliance avec le PS et qui représentaient quelque chose, on n’avait aucun intérêt à refonder le PS, commence-t-il. Mais dès lors que ces alliés se sont rigidifiés, sectarisés, il faut faire sans ces partis-là.

      Comment ?

      Avec le parti le plus important, on en fait un nouveau qui permet de s’adresser aux électeurs ou aux cadres des autres partis. Ce que vous ne faites plus par les alliances, vous le faites par la sociologie. Par l’élargissement. C’est une œuvre plus longue, plus durable, moins tributaire d’alliances. Vous pouvez imaginer que viennent aussi des gens qui n’ont jamais fait de politique partisane, des gens du centre »

      Ca ne peut pas être un jeu d’appareil, insiste Hollande, parce que n’est pas en additionnant les socialistes, un bout de Radicaux, quelques communistes et quelques écologistes, c’est en disant : voilà, on fait une grande formation politique… »

      Ce nouveau mouvement, susceptible de réunir toute la gauche dite de gouvernement, Hollande imaginait alors le lancer dès le « début de l’année 2016 ».

      Il a pris du retard, manifestement. On n’a pas osé franchir le pas.

      « Il y a intérêt à le faire dans la perspective d’une élection présidentielle plutôt qu’au lendemain », justifie-t-il.

  3. Maxime Maxime dit :

    Marine le Pen gagnera si les gauchistes qui n’ont pas compris qu’une politique de gauche ne peut être effective que si le peuple regagne sa souveraineté s’abstiennent de voter ou votent blanc (ce qui n’est pas raciste ! rappel peut-être utile à une époque où on voit du racisme partout, même dans les programmes où il n’y en a pas !).
    L’arnaque du « front républicain » ne fonctionnera pas, à condition que les patriotes se mobilisent massivement.
    « Arnaque » car tous les grands Républicains de l’histoire française se retourneraient dans leur tombe s’ils savaient ce qu’on a fait de leur étiquette politique.
    Le Berry de George Sand n’accueillait pas de « migrants ».
    Nul déséquilibré ne commettait en France d’attentat au cri de « Allah Akbar ».
    Les gens vivaient entre eux, ils étaient heureux, avaient du travail, étaient en sécurité et leur vie a inspiré des petits chefs d’oeuvre de la littérature française qui étaient étudiés à l’école.
    Dans cette campagne et d’autres environnantes, d’ailleurs, Marine le Pen a fait les mêmes scores que Hollande en 2012 (désolé pour la comparaison peu flatteuse, c’est simplement lui qui a gagné l’élection, hélas à beaucoup d’égards…).
    Les anciens votes socialistes vont donc désormais au Front national.
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2017/04/28/Le-FN-a-tout-bout-de-champ-3081767
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2017/04/25/Succes-du-FN-dans-les-campagnes-3078667
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2017/04/25/Le-Thouarsais-voit-bleu-Marine-3078153
    Marine le Pen y obtient plus de 50% des suffrages dans certaines localités.
    Elle y fera sans doute beaucoup plus au second tour.

  4. Avatar claude t.a.l dit :

    Jean Paul Brighelli écrit régulièrement des articles dans  » Causeur « .
    Il votera pour Marine !

    http://www.fdesouche.com/848239-brighelli-soutient-marine

    L’intégralité de son article :

    http://blog.causeur.fr/bonnetdane/

    Jean Paul Brighelli est un ancien maoïste ( gauche prolétarienne, dans les années 70 )

    Peut-être bien que les maoïstes de l’époque ( certains maoïstes ) étaient moins pourris que les trotskistes actuellement au pouvoir ( à  » gauche  » et dans la presse ).

    Moi aussi, je voterai Marine ( peut-être bien que, dans les années 70, moi aussi …. )

    • Avatar claude t.a.l dit :

      Ne reprenez, bien sûr, que le texte de Brighelli, en expliquant d’où il vient.
      Mes divagations personnelles n’ont aucun intérêt ( une amie vient de me le conseiller ).

      • Avatar claude t.a.l dit :

        L’amie en question vient de m’autoriser ça, à propos du  » front républicain  » :

         » Et c’est la vie qui va et les politiques-chiottes
        De la droite et d’ la gauche et de la sainte parlotte
        Tout ça, ça va trinquer à la santé, petit
        Et d’ la France et du monde et des ordures aussi !  » ( Léo Ferré )

  5. Avatar Xtemps dit :

    Je pense aussi que ceux qui n’y croyaient plus au FN d’arriver au pouvoir, vont saisir l’occasion d’aller voter cette fois-ci pour Marine Lepen, même Dupont Aignan peut avoir des votes encore.
    Je pense aussi que la triche de Macron pour arriver à son score du premier tour, avec les trop grands écarts, se sera plus difficile cette fois-ci pour lui de tricher avec le second tour, qui serait trop voyant pour duper les gens, là aussi nous verrons la différence, les votes de la triche en faveurs pour Macron seront moins présent, et le Macron n’aura plus le même pourcentage qu’au premier tour, qui sera plus bas aussi.
    Le Macron ne pouvait pas avoir un tel score au premier tour, c’est impossible sans tricher, et çà c’est aussi un avantage pour Marine Lepen et Dupont Aigan.
    Pour cela, soyez très vigilants pour rendre la tâche plus difficile aux escrocs et n’oubliez pas les tricheurs de Avaaz, voir autres.

  6. Avatar Renoir dit :

    Encore un peu d’humour, recyclé celui-ci des pays où sévissait le régime dit « communiste ».

    – Où se trouve la France ?
    – Elle est au bord du gouffre.
    – Quelle est la proposition de Macron « En marche » pour la France ?
    – Il lui propose de faire un grand pas en avant.

    – Pourquoi la France de la Présidente Marine va-t-elle se retrouver au bord de l’abîme ?
    – Parce qu’elle contemplera Macron et sa clique qui sont tombés au fond.

  7. Avatar marre-du-PS dit :

    Les voix de Marine au 1er tour seront toutes là au deuxième tour, n’est-ce pas, amies, amis patriotes ? ? Voix auxquelles s’ajouteront, nous l’espérons, une bonne partie de celles de Nicolas Dupont Aignan. Le reste dépendra du choix de nos compatriotes. Tâchons de convaincre!

  8. Avatar Oncle Bob dit :

    FN=France Nouvelle

  9. Sarisse Sarisse dit :

    Ne nous contentons pas des scénarios (je ne dis pas scenarii se serait pédant),des sondages et des analyses mathématiques, seuls les votes pourront les confirmer.
    Il y va de l’avenir de ce pays.

Lire Aussi