Débat de lundi : Poutou, Méluche, Arthaud ? Directeur de cirque je n’en voudrais pas comme clowns

POUTOU, même directeur de cirque je n’en voudrais pas comme clown.
Mal élevé, complètement jobastre, il est une honte pour le milieu ouvrier.
J’ai été durant ma jeunesse apprenti dans une imprimerie, les ouvriers avaient un autre style. Ce « mec » n’est RIEN !
MELENCHON, lui, depuis qu’on lui serine qu’il est un grand orateur, il « s’y croit », et le plus fort : Ça marche (?).

Représenter la France ? Lui ? Au secours, Staline revient ! Son fagotage en « prolétaire », quand on lit son patrimoine me fait pouffer et doit faire rire les oiseaux…

Quant à la THENARDIER, hurlante et vociférante, elle gueule, critique, et répète finalement ce qu’Arlette LAGUILLIER disait. Mais elle a simplement oublié l’adaptation du discours à notre époque, quant à ses propositions, tu peux les attendre…

Quant aux autres, ils ont fait leur boulot : prolonger ce que l’on entend dans leurs tours-discours de campagne.
MARINE a fait face à l’aréopage, je l’admire pour la faculté qu’elle a de résister à la pression qui pèse sur ses épaules : BRAVO MARINE !
Quant aux programmes, il faut reconnaître qu’ils sont dans le flou, voire très peu existants, mais à la décharge de tous, développer un programme politique avec trop peu de temps et de plus, dans une ambiance émaillée de quelques interventions fantaisistes,  faut le faire.

 30 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. ce sont des tout petis candidat qui se présente plus pour le fun ils sont clairement pas crédible ils sont tous des hollande bis,ils n’ont pas la carrure ni l’etoffe de présider ni nous protéger comme il le faut seul MARINE a le courage

  2. le trotskysme et le maoisme sont des maladies incurables pour ceux et celles qui en sont atteints ! plus sérieusement , quand on vois ce qu’a fait Trotski au marins de Kronchtat , il y’a pas de quoi etre fier de s’en revendiquer .

  3. Ces trois uluberlus se rejoignent cependant dans une vision béate et totalement décalée de la migration et du « vivre ensemble » balayant d’un revers de main, tous les drames relationnels que nos compatriotes affrontes, et dont les viols, marques de mépris, agressions violentes , constituent les manifestations les plus intolérables !

    Leur parlerait on de l’interdiction de la présence de femmes dans les cafés muzz de Sevran, que chacun d’entre eux , serait capable de formuler n’importe quelle excuse et justification, à la façon d’un autre pantin désarticulé répondant au nom de B Hamon !

    Cependant parmi ce trio de trotkystes, surannés et survolté, la primeur revient au sieur Pouton souhaitant la disparition des armes de flics, comme si les fleurs et des roses auraient suffit pour supprimer Koulibaly dans le supermaché Karsher ! …Nul doute que nos policiers ne déposeront aucun suffrage en faveur de ce triste monsieur dans les urnes !

  4. Comme vient de le dire Eric Zemmour, ces trois hurluberlus incarnent une autre exception française (dont on se serait bien passé) : « l’exception trotskyste ».
    Nous sommes le dernier pays du monde où des cons pareils peuvent se présenter à l’élection présidentielle et recueillir des suffrages.

Les commentaires sont fermés.