Mépris de Macron baptisé au jaune d'oeuf pour les "imbéciles folkloriques" de la campagne

C’était au salon de l’agriculture.
Nous pouvons faire confiance aux agriculteurs, à leur bon sens et à leur intelligence. Marine a reçu chez eux un accueil enthousiaste, ils ont hué Hollande et remis Macron à sa juste place, avec les oeufs pourris.


Ça c’est jouissif.
Et le petit con d’essayer de surnager en insultant les nôtres. Certes ils ne portent pas de costume à 1500 euros, certes ils ne font pas payer par le con-tribuable les agapes pré-présidentielles offertes aux contacts de Macron en train de bâtir sa campagne électorale… Certes, ils sont moins nombreux que les Algériens naturalisés et donc susceptibles de voter, mais Macron a délibérément fait dans leurs bottes. Une fois de plus. N’oublions pas qu’il est européiste, mondialiste et pro TAFTA, CETA et compagnie. Bref pour la mort des agriculteurs et celle de la France.
 


Il n’a pas fini de recevoir des oeufs, je pense.
Non content de trahir la terre et ceux qui la travaillent, il les insulte.
Il n’a pas pigé encore que le vrai folklore de la campagne c’est le coup de fourche au derrière pour le peigne-cul.
Il n’a pas pigé encore que le folklore de la campagne, le vrai, c’est le fumier devant la porte du malotru et du gougnafier. Habitant la ville de préférence.

 109 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. ah ! quel pied ! mais quel pied !
    ça fait vraiment du bien , je l’ai repassé plusieurs fois,
    félicitations à l’imbécile de nos campagnes

  2. le sniper aux oeufs, bonne trouvaille ! En plein dans le mille ! bravo !

  3. Le tireur d’oeuf devrait entrer au Raid. Il ne manque pas sa cible…

  4. Il n’y a pas à dire, il a l’air vraiment con.
    Quel détestable personnage, nos agriculteurs ont eu raison pour les oeufs, ils auraient dû employer la bouse de vache qui ne manque pas au salon.
    Quand je pense qu’il y en a encore qui vont voter pour lui, ce sont eux les imbéciles.

  5. Je tiens à féliciter l’excellent snipper d’œuf qui a chopé sa cible à son point culminant pour en faire une super omelette baveuse.
    Quel pied de visionner ces vidéos, on ne s’en lasse pas et même on en redemande.
    J’espère que notre royal snipper a pu se se fondre dans la foule et garder son anonymat et sa gloire sans encombre. Bravo.

  6. Monsieur Macron, je suis du côté de ceux que vous traitez d’imbéciles. Et l’imbécile que je suis se fera un immense plaisir de déposer un bulletin dans l’urne. Un bulletin d’imbécile, bien sûr, portant le nom de Marine Le Pen. Alors, que la masse d’imbéciles que nous sommes vote pour Marine Le Pen, par millions !

  7. Ah comme je me réjouis de l’humiliation infligée à ce trou du cul! qui fut certainement, l’un des plus branleur des ministres du budget !
    Comment donc , cette petite frappe politicarde ! ayant bâti sa fortune dans les milieux glauques bancaires , avant d’aller paresseusement pantoufler au ministère des finances dont il pompa le compte de représentation pour soudoyer ses futurs acolytes , pourrait encore échapper aux foudres de la justice, alors que son mentor pourri Hollandouille accable les vrais patriotes , par des magouilles judiciaires de bas étage ?
    Macron mentant à tout va sur sa déclaration de patrimoine , s’en sort les fesses nettes face à des magistrats sourds comme des pots, alors que Fillon se trouve quasiment embastillé , pendant que les députés socialos continuent à employer leur famille , pour des fonctions probablement encore plus illusoires ?
    Fillon aurait rémunéré sa famille pour des emplois fictifs ? pourquoi pas ! mais du coté socialo , sachons que la situation est encore plus dégoûtante et scandaleuse, sans que jamais le parquet national financier , ne trouve opportun d’aller s’y plonger , pour inquiéter des parlementaires encore tous trop utiles à l’exécutif, contrairement aux ténors de la droite, toutes catégories confondues !
    Donc dans le domaine des emplois fictifs , la goache ! peut toujours tenter de donner de vaines leçons ,,,,,,Elle repassera ! d’ou la réalité palpable du harcèlement judiciaire évident et intolérable actuel !
    Voilà donc le vrai visage de cette France politicarde pourrie, dont la figure de proue montante , est représentée dignement par le dernier rejeton immature, branleur , magouilleur et fainéant qu’est Manu Macron – con , presque la copie conforme morale du bidochon lubrique , qui en l’espéce à trouvé la solution , pour prolonger un régne gouvernemental, couvert par la plus grande des médiocrités et des infamies !

  8. Dans mon patois, le ROUSSET c’est à la fois le jaune d’oeuf et la pièce de monnaie en or.
    Donc jeter un oeuf sur un banquier c’est un acte esthético-linguistique pour illustrer le dicton: qui se ressemble s’assemble.
    Si on ajoute que le Macron est une sacrée tête d’oeuf, on a fait le tour de la question.

    • excellent, Renoir, que c’est gouleyant de retrouver la faconde, l’esprit, la culture… après une journée passée au Palais de justice !

      • Si j’ai pu te faire sourire ne serait-ce qu’une demi-seconde après les épreuves du tribunal, alors je n’ai pas perdu ma journée.
        De tout coeur avec toi, tu sais combien on t’aime.

  9. Christine tasin votre procès comme cela s’est passé? pour moi je suis sur que vous avez gagné votre procès

    • Résultat le 30 mars des détails bientôt sur la façon dont se sont déroulés les débats

      • Enfin ! de retour ! Que d’inquiétude ! J’espère que cela c’est bien passé et pour le verdict, franchement 30 jours pour délibérer sur un truc pareil ?!
        Pas étonnant que ça traîne en longueur pour le reste tellement plus grave et tragique !
        Bonsoir Madame Tasin !

  10. Je fais parti du BTP si MACRON vient dans la foire du BTP il ne prendra pas un œuf sur la tête mais un parpaing. C’est pas la même chose. Français révoltez vous cela devient urgent.

  11.  » il n’y a pas de culture française  » ( micron )
    en tout cas, il y a des oeufs français !

    • j’ajouterai même :
       » qui prend un oeuf, prend un boeuf  » ( en travers de la gueule )
      fais gaffe à la prochaine fois, ducron !

Les commentaires sont fermés.