L'UOIF jubile : la culotte anti-viol se vend comme des petits pains

J’ai vu qu’ils ont inventé  une culotte anti-viol, en matière spéciale, impénétrable et impossible à enlever sans la clé du cadenas ou sans le code :

Deux entrepreneurs new-yorkaiss ont créé une ligne de vêtements « anti-viol », destinée à protéger les femmes d’éventuels agresseurs.

« Une ligne de vêtements offrant une protection portable quand les choses vont mal », tel est le slogan de la nouvelle marque de vêtements anti-viol lancée par Ruth et Yuval, deux entrepreneurs new-yorkaiss. Son nom? Anti-Rape Wear, c’est-à-dire « Vêtement anti-viol« . Exit bombes lacrymogènes, cours d’auto-défense et autres armes « anti-agression ». A travers cette ligne de vêtements, les jeunes créatrices souhaitent offrir aux femmes « une meilleure protection contre certaines tentatives de viol », expliquent-elles sur le site IndieGoGo

Des vêtements verrouillés par code

Si elles ont pour ambition de créer une large gamme de vêtements, les deux entrepreneures n’ont pour l’instant présenté qu’une culotte« anti-viol », spécialement conçue pour résister aux déchirures et au découpage. Elles expliquent que le sous-vêtement peut-être porté dans certaines situations à risques, comme lors d’un premier rendez-vous, d’une soirée en boîte de nuit ou d’un voyage dans un pays inconnu. La culotte, verrouillée par un code à 4 chiffres, ne peut être enlevée que par celle qui la porte. Cette dernière dispose de 132 combinaisons de verrouillage différentes pour assurer sa propre sécurité. Si les deux créatrices vantent les mérites de leur invention, elles reconnaissent tout de même que celle-ci « ne résoudra pas le problème fondamental qui est que le viol existe ». 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/des-americaines-inventent-la-culotte-anti-viol_1296978.html

Ça se vend terriblement bien.

Notamment en Suède.

http://resistancerepublicaine.com/2017/02/25/video-choc-la-suede-capitale-du-viol-de-leurope-temoignage-dun-journaliste/

Il ne reste plus qu’à inventer un gilet capable de balancer des décharges électriques de forte intensité,
puis des couteaux rétractables ultra tranchants, attachés aux poignets, les fabricants feraient vite fortune et comme ça, les filles pourront continuer à assister à des concerts en Suède.

Note de Christine Tasin

Il en est des culottes anti-viol comme des wagons réservés aux femmes en Allemagne.

Au XXIème siècle, en Occident, on n’est pas fichus de mettre au pas, de castrer, expulser… les violeurs qui se multiplient avec l’immigration sauvage. On revient donc à la ceinture de chasteté, à la non mixité, à l’enfermement des femmes. De moins en moins nombreuses à avoir le courage de sortir seules le soir ( et même accompagnées elles risquent gros face aux bandes de racailles).

Bref, l’UOIF, antenne des Frères musulmans, et le CFCM jubile. Les femmes occidentales, malgré elles, vont devoir se comporter selon les obligations du coran et de Mahomet. Joli coup.

Coup possible juste parce que nos dirigeants sont complices.

 

 106 total views,  1 views today

image_pdf

34 Commentaires

  1. Je crois bien que si une femme portant cet accessoire se faisait défigurer à coups de cutter par une racaille, elle n’aurait aucun recours devant la justice.
    En effet, elle serait accusée d’islamophobie aggravée et de racisme prémédité !
    Plus rien ne m’étonne.

  2. coupe-cigare, comme il y a qq années en Inde, depuis que la loi a changé, les viols sont montés en flèche
    Avec les sauvages, des lois à leur mesure…

  3. Dans les états où les nanas peuvent se promener avec un mini colt dans le sac à main, les % de viol ou de détrousse à main armée sont les + bas….
    Me.dias moralisateurs, continuez donc à faire passer les trumpophiles pour des cons !…

  4. Excusez les fautes de frappes,mais comme je l’ai dit hier,mon Samsung invente des mots et si je ne relis pas, je me retrouve avec des mots qui n’ existent pas.Pardon.

  5. Cela ne sert à ridentifier de les castrés,le viol n’ai pas qu’avec la quête, il y en a d’autres.La seule solution, c’est de les faire passer par La Faucheuse. Après une dizaine,les violservices diminueront d’eux même. Pareil pour les vols,et réapprendre l’instruction civique dans les écoles.

  6. Bonsoir Frejusien,
    C’est la Véronique qui se dit bandante…ça reste à voir, parceque pour ne pas faire bander un muzz qui est capable de se faire une chèvre… Houlalà!!

  7. Véronique , c’est du pipeau,
    certes , je veux bien croire que tu es bandante, si tu le dis, mais pour la suite, tu repasseras
    Au Maroc, on dit qu’un short porté par une femme est un appel au viol, que cette dernière soit sexy ou pas…
    D’ailleurs pour quelle raison une femme plus attirante que les autres serait -elle respectée ?
    tu me fais bien rigoler ha ha !!

  8. Au lieu de porter une culotte anti-viol, une femme hyper-sexy, voire provoquante, ne risque rien. Pour cela, il lui suffit d’avoir du charisme. Une vraie personnalité évite tout tracas de sévices sexuels éventuels. Je dirais même plus : une femme désirable, bandante, avec dans le regard et l’attitude une assurance inébranlable repousse tous les frustrés qui n’osent pas s’attaquer à une femelle sure d’elle.
    C’est du vécu.
    J’ai pourtant sillonné des lieux appelés de « non-droit » à Paris et ailleurs, bourlingué en Syrie, au Liban, en Israël et bien d’autres pays où la femme n’est qu’un objet, et je n’ai jamais eu de souci. Je ne dois pas être trop moche, ayant remporté des concours de Miss beauté.
    Malheur aux faibles ! Il faut donc être forte et que cette force dégage l’aura nécessaire.

    • Véronique, je pense que vous avez eu de la chance… Certes, certaines femmes ont plus que d’autres des profils de victime…
      Mais en suivant votre raisonnement les Suédoises devraient être à l’abri des violeurs car elles ont la réputation d’être belles et désirables. Alors comment se fait-il qu’elles soient autant victimes, selon vous ?

    • Vous êtes bien prétentieuse !!! Je ne dis pas ça pour votre beauté : je ne vous connais pas et la beauté est subjective… Mais pour votre certitude face aux risques !!! Le plus grand des dangers est justement de ne pas le mesurer correctement !
      Comme Christine, cette histoire de culotte anti-viol me désole, c’est une reculade de plus ( certes, du commerce et de la TVA en vue… ). Où en est-on arrivé ? bien vérifier que les volets sont fermés, la porte d’entrée cadenassée, les alarmes branchées, etc… Ce n’est plus une vie ! Laisser son vélo le temps d’acheter la baguette de pain, c’est l’obligation de tourner la tête pour ne pas se le faire piquer ! Ras le bol ! Où il est le temps où la porte pouvait rester ouverte…le jour, on ne fermait pas à clé !
      Sans cesse, on recule ! On ne s’attaque pas lourdement aux causes : je veux bien des erreurs de jeunesse mais elles doivent donner lieu à réparation et éducation.
      Pour le violeur, pas de discussion, viol prouvé = suppression de l’objet du délit, cela supprimera bien des candidats à la chose !

  9. Celle qui n’en portera pas sera considérée comme une salope qui aura mérité son viol !

  10. Hélas ce dispositif ne sera pas la panacée universelle, car si les agresseurs ne peuvent venir à bout de cette culotte trés solide , ils se vengeront sur la personne elle même , qui risque de subir des blessures corporelles trés graves voire mortelles
    A quoi bon éviter un viol , au cas ou les voyous n’ont pas réussi à déchirer cette culotte , si ensuite la personne doit subir des violences tellement brutales , qu’elle se retrouvera entre 4 planches ?
    Porter dons sur soi ce genre de vêtement , ne protège pas contre une violence migrante ultra présente , si ce n’est l’utilisation de certains  » équipements » qui eux conserveront leur efficacité terminale
    Le seul moyen d’éviter ce genre de viol, ne nous voilons pas la face, sera toujours de parvenir à renverser la balance de la crainte et du danger physique , au détriment des crevures bien sur ! ……A condition évidente de ne pas retrouver les mains vides ! et tant pis pour les bonnes âmes que sont les ronds de cuir repus peuplant nos administrations merdiques !
    Par ailleurs nous manquons de recul sur l’utilisation prolongée de cette culotte , pendant de nombreuses heures, qui éventuellement peut se révéler très gênante et même invalidante sur la durée !
    La résistance mécanique indispensable aux tentatives de déchirement , peut avoir pour corollaire de rendre ce vêtement particulièrement inconfortable , et aboutir à de réels inconvénients sur le plan médical

    • ce n’est pas faux, en effet, merci pour ces très justes remarques. Disons que la culotte anti-viol peut peut-etre gagner du temps… comme une bombe lacrymo

    • « impénétrable et impossible à enlever sans la clé du cadenas ou sans le code »
      Et avec un rasoir bien aiguisé sur la gorge, tu me le donnes le code?

    • J’ai dit à peu près la même chose que vous mais mon commentaire a dû passer à l’as ! Il est évident que les violences engendrées par la frustration de ces monstres mènera à pire; déjà qu’un viol est horrible.

    • UTR – avant de vous lire j’avais pensé aux mêmes négatives probabilités… Puis, qui empêchera un violeur, prêt à tout, d’obliger sa victime à lui délivrer le code ?
      Cette invention ne règle pas le problème mais elle a une utilité. Si nos dirigeants voulaient bien s’interroger sur ce que la venue sur le marché d’une telle culotte révèle du profond malaise de notre société tout ne serait pas perdu…

  11. Comment n’ on t’elles pas pensé à des culottes projetant des lardons, voire du sang de porc.

  12. Outre que ce n’est pas la solution juste au problème qui condamne une fois encore les femmes.
    La bonne idée serait plutôt non pas d’offrir un semblant de protection mais de lutter contre le problème lui même.
    Par ailleurs, malgré toutes les sécurités de cet ignoble attirail, il n’est en rien la garantie contre le viol ; que fera la femme agressée portant cette horreur, même si soi-disant on ne peut la lui retirer ? Que fera-t-elle avec un couteau sous la gorge ?
    Ce n’est pas une solution, c’est une insulte exploitée par des vendeurs de tapis !

  13. Michel Delpuech, nouveau préfet d’Île-de-France : «Le CCIF alimente les rangs de Daech» Par Francois le 27/02/2017
    11h28
    Partager sur Facebook
    Partager sur Twitter
    «Le @ccif alimente les rangs de #Daech» Michel Delpuech, nouveau préfet d’Île-de-France, proche de @fhollande (@TLMLyon) pic.twitter.com/DA4Smv539T
    — Loïc Besson (@loicbesson) February 27, 2017

  14. C’est honteux. Ils oublient une chose : si cette culotte préserve de toute pénétration, qu’en est-il du statut psychologique de l’agressée ? Un baiser forcé, c’est aussi du viol. Les attouchements subis sont aussi du viol. C’est mettre un pansement sur une jambe de bois. C’est cacher la réalité, mettre la tête dans le sable. Et qu’en sera-t-il, le jour où une femme portant cette culotte sera tuée par ces débiles parce qu’ils verront qu’ils n’arriveront à rien ? Qu’ils la battront à mort ? On dira « oui, mais au moins elle n’a pas été violée » ?STUPIDE !
    Mesdames, il n’y a qu’un moyen de vous défendre face à ces monstres : un bon coup de pied bien placé.

  15. Truc de fou pour une Europe completement malade,,,incroyable la vitesse vers laquelle nous reculons de plusieurs siècles !!

  16. Bien sûr,vous avez encore une fois parfaitement raison.Encore une fois seule la mémoire de l’Histoire et de l’humanité permet d’avoir une bonne perception des choses.
    Ce machin ressemble étrangement à une ceinture de chasteté et est une entrave complète à la féminité et la liberté d’être une femme.
    Je propose donc:un caleçon de chasteté pour le type qui sort le soir en boite qui va être tenté .Le code sera en possession de sa femme ou compagne ,ou de sa maman s’il est célibataire.
    Un peu de pouvoir superfétatoire aux femmes,voilà un signe positif envoyé aux muz et autres surchargés de testostérone.

Les commentaires sont fermés.