Chez moi ce n'est pas le 93 mais les racailles aiment beaucoup les jours d'élection, entre autres…

En 2005 je n’avais déjà pas compris qu’on n’envoie pas l’Armée !!!

Petit témoignage pour bien prouver que ces émeutes ne sont pas suscitées par la moindre compassion – la racaille en question en est incapable – mais bien par une imbécillité crasse assortie d’une violence et d’une haine génétiques hors pair !

– Je réside en province et mon quartier n’a rien à voir avec le 93 sauf qu’il se trouve, parmi les nombreux habitants de cette banlieue de ma ville, un nombre important d’immigrés et de jeunes issus de cette immigration, comme dans les abords de Paris – et d’ailleurs, hélas…

Le dimanche de la première primaire des élections toutes les poubelles et les containers, autour de toutes les habitations, dans un large périmètre ont été incendiés.

Constat à mettre en évidence pour la gauche écologiste : ces jeunes, dont nous savions déjà qu’ils ne respectent rien, n’ont aucune conscience de l’écologie : dans les containers se trouvaient, outre le verre, les paquetages ménagers à recycler, mais aussi des tonnes de papier, que les riverains bien éduqués avaient pris la peine d’y déposer. Le tout fondu dans un magma de plastique.

A noter que les pompiers ont été prévenus à temps par les habitants en bordure des sinistres. Mais, après information nous avons appris la raison de leur non-intervention immédiate, ce qui aurait pu éviter les dégâts irrémédiables : les pompiers ne se déplacent plus que sous protection de la police ! Oui, parce que même dans mon vaste quartier, qui n’est pas le 93, ces hommes qui sont dévoués à la sécurité de tous les citoyens, se font caillassés copieusement lorsqu’ils interviennent…

J’ai appris cela par l’une de mes proches voisines, bien renseignée. Elle et son époux ont eu maille à partir avec la racaille, mineure, le second dimanche des élections. Alors qu’ils rentraient de promenade dominicale, le monsieur a vu sortir du garage commun à notre résidence, l’un de ces abrutis. Ce garage ayant été visité et tous les box victimes de vols multiples à diverses reprises (sans oublier les logements…), le mari de ma voisine s’est courageusement précipité vers l’intrus ! Las, quelle ne fut pas sa surprise en découvrant qu’il s’agissait d’une bande de 8 jeunes, au moins. Ils venaient de vider tous les extincteurs sur le sol du garage. C’était la troisième fois en peu de mois… Mon voisin s’est copieusement énervé et il aurait pu prendre un mauvais coup. Son épouse, inquiète mais tout aussi révulsée, est intervenue. De par son métier étant proche des enfants elle a su garder son sang froid tout en n’hésitant pas à leur dire le fond de sa pensée, en essayant de faire appel à leur esprit filial, leur disant que leur mère ne seraient pas fières de leur comportement, si elles savaient… (ça reste à prouver… Mais ma voisine réagit en femme saine, civilisée, française – Comme on est on croit les autres…).

Bref, son discours était parfait pour la circonstance – dommage qu’elle ne s’exprime pas elle-même ici avec son langage – pour rendre compte tout à la fois de leur légitime colère et de leurs paroles de bon sens. Elle a su dire à cette bande de nuls que leurs actes incitent à la haine.

Tout s’est bien terminé pour mes voisins, heureusement. Ces bons à rien sont repartis, non sans avoir répliqué avec arrogance : « Nous sommes chez nous, on fait ce qu’on veut !!! » – Alors qu’en réalité ces jeunes n’habitent pas notre résidence mais des habitations bien plus éloignées des nôtres.

Ils nous pourrissent aussi la vie avec leurs passages intempestifs et continuels avec leurs motos et quads, dès le moindre répit scolaire. De véritables fantasias à moteur. Nous avons tout essayé : courrier au maire, pétitions, appels à la police… Puis, génération après génération ils se succèdent pour faire un enfer de ce qui pourrait être un paradis !

En conclusion : ma voisine a bien constaté qu’à chaque élection « ils » foutent le bordel !

 76 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. comme je dis : les autres salopards et artistes qui approuvent l’invasion, vivent dans des quartiers tranquilles, et se foutent pas mal de la dégradation des conditions de vie du français ordinaire

  2. quand je lis tous ces témoignages, partout pareils, mais qu’attendent les gens pour se révolter ?

  3. Ce que je tiens à ajouter c’est que chaque fois que le sol du garage a été recouvert par la mousse des extincteurs il a fallu, soit que ce soit mes voisins eux-mêmes qui se dévouent pour tout nettoyer… Malgré les masques ils ont été incommodés : yeux qui piquent, nausées – Et quand c’est notre bailleur qui envoie des professionnels pour tout enlever, les frais rentrent dans nos charges… Moralité : nous sommes victimes et devons encore assumer les frais et les conséquences de ces insupportables incivilités.
    Je fais un rêve : qu’on supprime toutes les allocations à ces malfaisants !

  4. ici meme sos médecins ne ce déplace plus la nuit , trop dangereux , donc si vous ou un de vos proches faites un malaise ou une crise cardiaque ou autres et bien plus de docteurs la nuit , et ont dis merci a nos » chances pour la France » de nous pourrir la vie . il y’a deux semaines je me promenais a pied au bord du rhone , sur un quai pour piétons , il y’avaient des familles avec enfants et chiens , des personnes agées … et d’un coup deux  » chances pour la France » débarquent l’un en scooteur, l’autre avec une moto de cross ( pourtant interdite en ville) sans casques , a fond en cabrant , passant au milieu des gens , ils aurais pus renverser quelqu’un … l’autre semaine des  » chances pour la France  » ont jetés un coquetel Molotov dans la cour d’une maison , la dame de 70 ans qui y vivaient a étais obligés de s’enfuir par la fenetre pour ne pas périr dans les flammes et sa maison fut ravagé par les flammes… voilà ce qui ce passe dans la petite ville d’ Arles .

  5. Ça ne vous étonne pas que le gros flan ne réagisse pas ?
    Ou plutôt si, qu’il ait réagit de la seule manière qu’il convenait à cette illustre limace, en allant flatter l’anus à Théo à l’hôpital ?
    Le message est pourtant clair : « Dis à tes potes bonobos de foutre le bordel en France, ça arrange mes affaires »…
    Français, faites provision de 12 (non pas la vinasse, quoique…)
    Vous allez bientôt en avoir besoin…

    • Heu le 12, çà me parait léger, c’est plutôt pour la grive., là on a affaire à une variété de rapace africain « le caillera », il faudrait du plus lourd.

    • des provisions de 12 ? et de .22 et de 35 magnum aussi. Pour protéger mes chiens.

  6. Cette nuit encore,  » l’ambiance  » a été  » conviviale et pacifique  » dans de nombreuses banlieues.
    C’est ce qu’osait dire, à Bobigny, sur un fond de voiture incendiée, un certain Mohamed,  » journaliste  » de la chaîne  » d’information  » i télé.
    vidéo :http://www.breizh-info.com/2017/02/13/62081/journaliste-itele-theo-parle-ambiance-conviviale
    Dans un français chancelant, il explique aussi :  » NOUS sommes rassemblés ici ….. en solidarité avec la famille de Théo …. pour dénoncer les violences policières que subissent les personnes issues des banlieues « .
     » NOUS sommes rassemblés  » !
    Un  » journaliste  » honnête qui relate des événements ?

  7. Face à ces jeunes voyous crient qu' »ils sont chez eux », je pense qu’il ne faut pas hésiter à leur dire que lorsqu’on vit dans un même pays, il faut en respecter les lois qui sont bonnes pour tout le monde.
    Toutefois je ne crois pas qu’ils soient véritablement chez eux dans la tête car si ce sont des immigrés ou des enfants d’immigrés peut être arabo-musulman, ils ne cherchent qu’à imposer leur mode de vie et finalement leur loi. A ce moment il faut pas hésiter à leur dire sans ciller que ce n’est pas eux qui font la loi dans la république, et que de plus vous êtes une famille de français de souche et ce d’autant comme je le suppose que ce ne sont que des français juridiques c’est à dire de papiers qui sont venus chercher à se nourrir ici. C’est ainsi. Vous étiez là chez vous avant eux.

    • Je crois bien que ma voisine, qui a la parole facile et du bagou, a su leur répondre du tac au tac ce qu’il fallait. Il paraît qu’au départ ils rigolaient tous mais à la fin ils n’en menaient pas large, comme on dit !

        • Réponse à Pouf : je ne pense pas m’illusionner en disant que des paroles bien senties de la part d’adultes qui ne se dégonflent pas peuvent avoir un certain effet sur une bande de mineurs ! Certes, je ne « rêve » pas car je sais bien qu’une trouille chez ces voyous ne dure pas, que tout est éphémère pour la racaille et que nous n’avons rien à attendre de bon de leur part !

Les commentaires sont fermés.