C’est bien Macron qui a permis le rachat de SFR par Drahi, 6ème fortune française…


C’est bien Macron qui a permis le rachat de SFR par Drahi, 6ème fortune française…

 

Voir le dossier sur Drahi sur l’OJIM

Extraits

PATRICK DRAHI : UN EMPIRE AU CŒUR DU SYSTÈME

À LA TÊTE D’UN EMPIRE ÉCONOMIQUE COLOSSAL, PATRICK DRAHI A COMMENCÉ À S’INTÉRESSER AUX MÉDIAS À PARTIR DES ANNÉES 2000, RACHETANT LIBÉRATIONL’EXPRESSL’EXPANSIONSTUDIO CINÉ LIVELIREMIEUX VIVRE VOTRE ARGENTCLASSICA, ETC., AVANT DE LORGNER VERS LE GROUPE NEXTRADIOTV. À N’EN PAS DOUTER, IL EST, ET RESTERA PEUT-ÊTRE LONGTEMPS UN HOMME CLÉ DES MÉDIAS, À MOINS QUE SON EMPIRE À CRÉDIT NE S’EFFONDRE COMME UN CHÂTEAU DE CARTES… EN ATTENDANT, L’OJIM A PRIS SOIN DE RÉUNIR TOUT CE QUE L’ON SAIT SUR LUI POUR DRESSER LE PORTRAIT LE PLUS PRÉCIS ET LE PLUS COMPLET RÉALISÉ À CE JOUR.

SA NATIONALITÉ

Lors de son installation en Israël en 2009, dans la ville de Tel-Aviv, et sa prise de possession du groupe HOT, Patrick Drahi devient un ressortissant franco-israélien, prenant « la nationalité israélienne – la législation l’imposant à tout actionnaire détenant plus de 20% d’un opérateur. ». Quatre plus tard, en mai 2013, par une sommation juridique de son avocat Alexandre Marque du cabinet Franklin, Patrick Drahi faisait savoir qu’il ne souhaitait pas figurer dans le classement Challenges des 500 premières fortunes françaises car : « M. Drahi a pris la nationalité israélienne et renoncé à la nationalité française. La perte de la nationalité lui est définitivement acquise. Il ne s’agit pas d’une double nationalité franco-israélienne. » En pleine polémique avec Arnaud Montebourg lors du rachat de SFR, le ministre du Redressement Productif jugeant que Patrick Drahi manquait de patriotisme français (« il va falloir que M. Drahi rapatrie l’ensemble de ses possessions et biens en France »), cette information fait désordre. Son entourage affirme ainsi au magazine Challenges qu’il est toujours français, « au moment où il a demandé la nationalité israélienne, il n’a pas fait dans les temps les démarches pour abandonner sa nationalité d’origine. Cela s’est joué à 15 jours près. »

ISRAËL

Patrick Drahi a commencé à s’intéresser à Israël pour des raisons « professionnelles et intellectuelles » (challenges.fr), puis dans la foulée du rachat du premier cablo-opérateur israélien, Hot, en 2009, il s’est installé dans l’État hébreux C’est un ancien collaborateur de Xavier Niel, Michaël Golan, qui l’a introduit dans le milieu des affaires local. Prenant la nationalité israélienne, habitant « un très bel appartement dans la tour Rothschild qui surplombe Tel-Aviv » (challenges.fr), choisissant ce lieu de résidence car « c’est une ville formidable, avec une super-ambiance et un dynamisme entrepreneurial incroyable » (actuj.com). Devenu l’Israélien le plus riche du pays en 2015 (lepoint.fr), investissant de plus en plus dans le pays, Patrick est devenu, en quelques années, une personnalité israélienne importante. D’ailleurs le président de l’État d’Israël (2007 – 2014), Shimon Pérès, l’a reçu plusieurs fois pour s’entretenir avec lui.

SFR-NUMÉRICABLE, L’OPÉRATEUR DE TÉLÉPHONIE ET FOURNISSEUR D’ACCÈS INTERNET, REPRENDRA EN SEPTEMBRE ALTICE MEDIA GROUP — LE PÔLE DE PRESSE DE PATRICK DRAHI [PORTRAIT] AVEC NOTAMMENT LIBÉRATION ET L’EXPRESS — ET LES 49% QUE LE TYCOON FRANCO-ISRAÉLIEN DÉTIENT DANS NEXTRADIOTV (BFM, RMC).

Dans la mesure où SFR est lui-même détenu par Altice, le groupe de télécoms de Drahi, cette vente à soi-même s’explique pour des raisons officielles et d’autres… bien plus officieuses. Commençons par les premières qui sont avant tout industrielles et commerciales. Ainsi, SFR proposera dès mai à ses quelque 18 millions de clients une application mettant à disposition le contenu de la quinzaine de titres qu’il vient d’acquérir. Aucune donnée n’a été fournie concernant le surcoût pour les clients SFR. D’autre part, l’opérateur proposera, au travers de SFR news, des offres packagées des chaînes de NextradioTV (BFMTV, BFM business) qui seront enrichies au passage de deux nouvelles chaînes, BFM Sport et BFM Paris. La télévision israélienne 124 news fera partie du lot. Les régies publicitaires de NextradioTV, de SFR et d’Altice Media Group, qui seront fusionnées à court terme, n’auront plus qu’à vendre aux annonceurs les différents canaux véhiculés par l’opérateur des Télécoms.

Reste d’autres paramètres qui, curieusement, n’ont pas été évoqués lors de l’annonce en fanfare de ce rapprochement inédit le 27 avril. Tout d’abord, concernant le prix de vente en lui-même des différents médias à SFR. Valorisé 240 millions d’euros dans la transaction, Altice Media Group va rapporter une belle plus-value à son propriétaire. Patrick Drahi, qui a commencé à bâtir cet ensemble de médias en 2014, aura déboursé moins de 50 millions dans ses différentes acquisitions (y compris L’Express et Libé). L’affaire semble aussi profitable fiscalement. Les déficits cumulés de l’ex Groupe Express Roularta et de Libération s’élèveraient à plusieurs centaines de millions d’euros. Par un jeu comptable, ils viendront probablement minorer le résultat net de SFR… et son impôt sur les sociétés. Par ailleurs, SFR bénéficiera d’une TVA à taux réduit (celui de la presse est de 2,10%) pour ses futures offres couplées téléphonie-presse.

http://www.ojim.fr/information-presse-medias/patrick-drahi/

Patrick Drahi, obligé d’Emmanuel Macron ?

Début 2014, Emmanuel Macron n’est encore que secrétaire général adjoint de l’Elysée. Inspirateur des premières mesures économiques de François Hollande, à qui il a été présenté par Jacques Attali. Lequel, à ses heures, et entre deux ouvrages, se trouve être également un des éditorialistes… de L’Express. Alors que Martin Bouygues et Patrick Drahi s’affrontent pour le rachat du groupe SFR, Emmanuel Macron joue un rôle décisif.

Lire aussi

Citizen Drahi à l’assaut de Bouygues Telecom

L’Elysée ne s’opposera pas à la vente par le géant Vivendi de SFR, comme le rapporte Les Echosdans un article de mars 2014, à Numericable, pierre angulaire de l’empire de Patrick Drahi, depuis qu’il en a fait l’acquisition en 2002.

Reste alors au magnat des médias à financer son acquisition, et pour ce faire, il fait appel à la banque Morgan Stanley et à un certain Bernard Mourad. Ce dernier est ensuite nommé directeur d’Altice Media Group, rebaptisé par la suite SFR Presse.

En octobre 2016, c’est le magazine Challenges qui sort le premier une info : «Bernard Mourad quitte Altice [Media Group] pour rejoindre l’équipe d’Emmanuel Macron». Le Monde reprend l’information et titre : «Bernard Mourad, ancien banquier de Patrick Drahi, rejoint Emmanuel Macron». Et Christophe Barbier… SFR Presse.

https://francais.rt.com/france/33751-emmanuel-macron-candidat-altice-patrick-drahi

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “C’est bien Macron qui a permis le rachat de SFR par Drahi, 6ème fortune française…

  1. Avatardurandurand

    Ces deux salopards et ils ne sont pas les seuls continueront de se remplir les poches au détriments des salarié(e)s , c’est certainement ça que veulent les bobos gogos qui sont prêt à voter pour le mache-cron qui une fois élu placera aux postes clés ces riches amis qui se chargeront de dépecer les fleurons de l’industrie française et de les revendre pour s’en mettre plein les fouilles , c’est cela l’effet macron , son programme faire plus de chômeurs et rendre plus riches ses amis .

  2. Avatarroaide

    Macron ,est une petite saleté , vendu au plus offrant , mais pourquoi s’en étonner ? nous le savons déjà !!

  3. Avatarchristian jour

    J’ai viré SFR, car beaucoup de problèmes et des techniciens par téléphone qui parlait à peine le Français. Dialogue de sourd.

  4. AvatarXtemps

    Et bien voilà, nous touchons là, les vrais ennemis des peuples européens et même du monde qui en abusent, prenant l’identité comme une option interchangeable bien pratique, qu’ils peuvent quitter à tout moment ou y revenir à souhait, nous sommes bien dans des pays libre voyez vous, l’abus de la libre circulation des bien et des personnes sans l’accord des peuples européens.
    Quel manne d’argent à prendre sans que les peuples puissent se défendre.
    Mais alors, ils font l’effarouché quand on commence à les dénoncer, les escroqueries et abus, vous osé accuser, ils sautent sur la justice, une autre option bien pratique, comme le mur des cons par exemple, et la belle affaire continue.
    Au bout du compte le peuple est arnaqué une fois de plus et dépouillé et spolié complètement de tout, sans pouvoir se défendre contre les rapaces pilleurs d’états.
    Bien sûr çà, c’est l’establishment avec son armé d’escrocs vautour pilleurs d’états européens et du monde.
    Marre! d’être sous la tutelle de l’establishment pour escrocs milliardaires.
    C’est plus du capitalisme, mais du cartelisme.
    la démocratie, c’est de se reprendre en mains contre ces escrocs rapaces, c’est le peuple qui maître de toutes ses richesses où rien ne peut se faire sans le peuple.
    Pour vous dire que le référendum çà vaux de l’or amis résistants.
    Voilà l’occasion de vous dire amis résistants, que la carte d’identité est bien un titre d’héritage qui se partage pas avec tout le monde, à connaître pour ne pas se faire dépouillé par des escrocs rapaces.
    Bon combat amis résistants.

  5. AvatarFallaci

    HOME ACTUALITE FLASH ACTU
    Macron veut un rapprochement avec l’Algérie
    Par Le Figaro.fr avec ReutersMis à jour le 13/02/2017 à 12:51 Publié le 13/02/2017 à 12:46
    Emmanuel Macron veut proposer à l’Algérie un approfondissement de ses relations avec la France, en s’inspirant d’initiatives franco-allemandes qui ont consolidé la paix entre les deux pays comme la création d’une chaîne télévisée sur le modèle d’Arte.

    Le candidat d’En marche !, actuel favori de la présidentielle selon les sondages, veut renforcer les liens dans l’éducation, avec au moins un second lycée français et plus d’échanges universitaires, citant la médecine et le journalisme.
    » Lire aussi – En marche! sous-entend que la Russie pourrait oeuvrer contre Macron
    « Je proposerai au gouvernement algérien la création d’un Office franco-algérien de la Jeunesse, à l’instar de ce qui existe entre l’Allemagne et la France, pour favoriser la mobilité entre les deux rives de la Méditerranée », écrit-il dans une tribune publiée sur le site d’information algérien Tout sur l’Algérie, à l’occasion de sa visite dans le pays.
    L’ancien ministre de l’Economie souhaite des projets industriels conjoints, des initiatives pour l’innovation et insiste sur le secteur du développement durable, en soulignant que « des milliers d’emplois sont en jeu et notamment ici, en Algérie ».
    « Dans le solaire par exemple, l’Algérie a le plus grand potentiel au monde ! », ajoute-t-il. « Ma proposition concrète sera de créer une communauté économique franco-algérienne dans le secteur des renouvelables », estimant possibles 4 milliards d’euros d’investissements.
    Dans la culture, où il souhaite de multiples coopérations, il prend à nouveau exemple sur une initiatives franco-allemande. « Je soutiens en particulier un grand projet inspiré des liens anciens entre nos artistes et nos techniciens audiovisuels et de l’exemple européen », écrit-il. « Nous pourrions poser les fondations d’une plateforme de diffusion franco-algérienne, pour la télévision et en ligne, en partenariat avec les chaînes existantes, à l’image de la chaîne Arte. »
    Paris et Alger peinent à surmonter la guerre qui a mené à l’indépendance de l’Algérie en 1962, une difficulté qu’il faut selon Emmanuel Macron dépasser en mettant de côté les « querelles fratricides » et les « polémiques nationales ».
    LIRE AUSSI:
    » Pour Macron, le programme n’est « pas le coeur de la campagne »

  6. AvatarFallaci

    Ivan Rioufol : « Une froide distance sépare Macron de l’âme française » Par Koba le 08/02/2017
    J-2
    Partager sur Facebook
    Partager sur Twitter

    Macron, c’est tout ce que les Français sensibles à la fragilité du pays rejettent. Annoncer vouloir voter pour lui, même en dernier recours, est incompatible avec la défense d’une nation unifiée et assimilatrice. Son usage du mot « hexagone », vocabulaire désincarné qu’il partage avec Hamon, fait comprendre la froide distance qui sépare Macron de l’âme française.

    Samedi, à Lyon, le faux rebelle d’un Système qui le soutient a défendu le modèle multiculturel, qui est au cœur de la crise identitaire abordée par Fillon, mais aussi Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan. Il a déclaré : « Il n’y a pas une culture française ; il y a une culture en France : elle est diverse, elle est multiple ».

    Il a aussi dénoncé l’ »obscurantisme », mais il le voit chez Donald Trump, et non dans l’idéologie islamiste qui nargue la République et a pris le monde occidental pour cible. Macron dit refuser les murs, les quotas, les frontières, les conflits.

    Un tel homme à l’Elysée signifierait l’abandon de la société d’intégration au profit d’une « inclusion » dans un espace ouvert et bienveillant. Pour le leader d’En Marche!, le FN représente « une France qui n’a jamais existé ».

    Mais le communautariste qu’il avalise, et qui se consolide dans les cités, est celui qui produit les tensions et annonce les guerres civiles. Lundi soir, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) des policiers encerclés ont dû tirer en l’air à balles réelles. Si la droite ne s’affirme pas, elle poussera nombre d’électeurs dans les bras de Marine.

    Le Figaro

    Merci à Stormisbrewing

  7. Avatarfranck

    il a franchement assure le gars
    a voir son parcours sur le shema si dessus
    chapeaux bien bas monsieur
    maintenant concernant ses liens politiques qui s associeent parfaitement
    aux medias qu il detient .
    le fait qu il soit franco israelien ne l empeche pas de taper sur Israel par l intermediaire de ses journaux
    donc en 2 mots le gars pourrie ternie l image d Israel dans libe lexpress etc etc
    vend la tv par cable et cellcom telephonie aux israeliens ou le service est pourrie ainsi que les avantages pour les employes ,et habite dans la ville la plus chere d Israel la ville qui ne dort jamais tel aviv…
    vue sous cette angle le gars c est un pourris

  8. frejusienfrejusien

    moi aussi, j’ai quitté sfr, car ils m’ont collé un abonnement à al jazeera, puis un abonnement sfr- presse pour libé, l’express, l’expansion…
    bref les journaux du nouveau patron,
    un type qui vaut 13 milliards d’euros, si macrocon l’a dans sa poche, il n’a plus de problème pour sa campagne

  9. frejusienfrejusien

    SFR, un opérateur toujours en panne, un service technique incompétent, des opérateurs fort peu francophones….
    une boîte qui va couler sous peu

Comments are closed.