Bayonne : mystérieux raid de racailles masquées sur la place des Gascons

Décidément, l’habit racaille est très tendance ces jours-ci.
Décidément, l’attaque en meute est très tendance ces jours-ci.

Que venaient faire là les encagoulés ? Ils n’ont pas ( en le temps de ? ) mis le feu aux poubelles, ils n’ont pas détruit les commerces et abri-bus…  mais ils ont bloqué l’accès à la place et mis une voiture sur le toit….

Début d’un processus de destruction massive stoppé par l’arrivée de la police ?

En tout cas, c’est de façon évidente une tentative de démonstration de force, un crachat jeté à la figure des forces de police.

Et une belle inquiétude passée, présente et à venir pour ceux qui se croient (croyaient) encore à l’abri dans des régions fortement identitaires ou éloignées des territoires perdus de la République.

Qu’on se le dise, face au djihad, il n’est pas de lieu sacré, nul n’est à l’abri.

Les deux seules solutions sont et de voter Marine en avril et en mai et de se préparer à devoir se défendre. Corps et biens.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des hommes encagoulés et habillés de vêtements sombres ont bloqué la place des Gascons et dégradé une voiture

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 0h30, le quartier des Hauts de Bayonne (au nord de la sous-préfecture) a connu une curieuse expédition nocturne. Une vingtaine d’hommes encagoulés et habillés de vêtements sombres sont descendus depuis le secteur de l’avenue de Jouandin (allée Breuer) vers la place des Gascons, dans le même quartier.

Un véhicule sur le toît

Les individus ont bloqué l’accès de la place des Gascons au moyen de chariots appartenant à la supérette Leader Price, située sur ladite place. Les hommes ont également déplacé et mis sur le toit un véhicule Renault Clio stationné à proximité.

Une enquête ouverte

Des témoins ont prévenu les forces de l’ordre, qui n’ont procédé à aucune interpellation. A l’arrivée de la police, les membres de l’expédition ont pris la fuite à pied, avant de se disperser dans les coursives des immeubles de l’avenue Jouandin.

Une enquête a été ouverte au commissariat de Bayonne. Ces faits interviennent dans un contexte national marqué par l’affaire Théo, ayant donné lieu à des incidents en banlieue parisienne.

http://www.sudouest.fr/2017/02/13/bayonne-l-etrange-expedition-nocturne-d-une-vingtaine-d-hommes-encagoules-3193340-4018.php

 123 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Islam = problème l équation est aussi simple que cela !!!!!!!!!
    Toutes les grandes villes ont des soucis avec leurs revendications
    Voter marine ou c est la fin de notre pays

  2. Si vous êtes gascons armez-vous de rapières autrement dit d’épées et retrouvez l’esprit des Mousquetaires et puisqu’il s’agit de la place des Gascons alors les Gascons( et les Basques aussi) serons heureux de redevenir de fines lames et d’embrocher leurs ennemis.
    Les basques ont une petite » sarisse », très courte, qui s’appelle un makhila, je leur conseille d’en développer la production pour chaque basque qui aime sa terre et à su la défendre des invasions!

  3. Nous assistons (subissons) à une répétition générale , un entrainement , une mise au point , un préambule ; bref un échauffement . Donc que chacun(e) se prépare pour faire face (ou fuir pour les lâches)

  4. Tout les prémisces d’une guerre civile sont la ,il n’y a que nos élus les béni oui-oui de la pensée unique pour ne pas les voir !!
    Car ils pactisent avec la secte islam (Daesh)pour avoir des voix comme leurs prédécesseurs ont pactisé avec Hitler l’on connait la suite !!
    Tous ces abrutis ont la plus-part fait l’ENA ,
    pour eux pas de vagues ,on laisse les suivants gérer la crise jusqu’a l’implosion du système!

  5. Bayonne Nord rassemble les maghrébins du pays basque, environ 300 familles ..il est évident qu’ils ne s’aventureraient pas à semer des troubles dans le pays basque profond loin de côtes: ici, on a tous nos fusils, on est tous chasseurs et on n’aurait pas peur de tirer sur le premier qui nous mettrait en danger ..surtout que la racaille reste bien concentrée à Sainte Croix lol

    • oui mais.le ver est déjà dans le fruit… Tu sais que (tu me l’as appris) que le maire gauchiste d’Ustaritz a fait venir des familles et les a installées dans des logement sociaux. Les nuisances n’ont pas tardé (enfants agressés par les enfants des allogènes et familles obligées de déménager pour recouvrer la paix). Et maintenant on a le folklore: des belphégors en sacs poubelles investissent le super U local (avec des bons d’achats de la mairie !)…D’autre part à Baïgorry des « migrants » ont été chaleureusement accueillis…Je crains que notre Pays Basque ne soit désormais foutu lui aussi…

  6. Les émeutiers ont annoncer la couleur ce serra pire qu’en 2005, Y aura t’il des magazins Carrefour , pillés brulés malgré la propagande ses jours -ci , multiculturelle pour la Saint Valentin. Nous avons eu les peres Noel de couleur , et demain ?

  7. Enfin le sinistre nouveau de l’interieur, réagit avec fermeter lors d’un évenement prioritaire concernant la sécurité routiere – J’en appelle au calme aprés les émeutes urbaines et a condamné ce jour, toutes les violences. Enfin du concret Nous commençions a nous inquités .

  8. Ils ont procédé à aucune interpellation, alors ça, ça a le don de me foutre en rogne. Si ont brûlait ou on mettait une voiture personnelle d’un sinistre ou d’un député, je pense qu’on se retrouverai devant un juge avant que l’on ai compris se qu’il se passe.

  9. une info supplémentaire :
    sur LA PLACE DES GASCONS à Bayonne se trouve une ANTENNE DU COMMISSARIAT.
    C’est surement pas par hasard que les racailles ont commis leurs méfaits sur cette place, alors que le quartier est immense.

  10. Oui oui oui, les basques se croient épargnés par le cancer qui les guette à eux aussi. C’est un premier avertissement. Il faut attendre la suite. Il y aura à coup sur une ou des suites.
    NB : le quartier décrit par l’article de presse est l’endroit hautement islamisé des hauts Bayonne. non loin, d’ailleurs, de la mosquée (je connais des gens qui ont été contraints de déménager de ce quartier, malgré les procédures judiciaires, sous la pression de familles musulmanes qui leur ont mené une vie infernale, des mois durant)
    Je note que le canard local,(A GAUCHE TOUTE) fait un rapprochement avec les émeutes racailles / musulmanes des banlieues, c’est un énorme progrès.

Les commentaires sont fermés.