Carole Delga menacée de mort, La Dépêche a identifié l'ennemi suprême, l'extrême droaate

Carole Delga est le Président de la nouvelle région « occitanie »…
Carole Delga est socialiste.
Carole Delga n’aime pas Emmanuel Crenne. Parce que c’est un élu FN.
C’est son droit.
Mais Carole Delga n’a pas le droit d’arracher le micro après avoir tenté de le couper quand Emmanuel Crenne parle des socialistes qui, en 1940, ont donné les pleins pouvoirs à Pétain, pleins pouvoirs qui lui ont permis le lendemain de faire disparaître la République et d’instaurer une dictature. L’histoire rappelle qu’effectivement 286 élus de gauche les ont votés.

 Sur les 649 parlementaires présents, 569 votent les pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain. Parmi eux 283 de droite et 286 de gauche. 80 parlementaires s’y opposent, dont 73 de gauche conduits par l’ancien président du Conseil Léon Blum

https://www.herodote.net/almanach-ID-2965.php

C’est pourtant ce qu’elle a fait.
http://resistancerepublicaine.com/2017/02/03/la-dictature-socialiste-cest-aussi-carole-delga-president-de-region-qui-arrache-le-micro-a-un-elu-fn/
Et voilà que la donzelle reçoit ce qu’elle appelle une menace de mort.

 

J’y vois quant à moi plutôt la marque d’une exaspération, d’une révolte,  l’attente d’une justice du type Nuremberg ou du type des règlements de compte à la Libération, accompagnée d’une révolte devant les attentats commis par des terroristes entrés grâce à la politique immigrationniste des socialistes.

Evidemment La dépêche pousse des cris d’orfraie, la classe politique s’émeut (bien plus que lorsque un « déséquilibré » coupe la tête à Hervé Cornara ), et dénonce l’extrême droate ( mais lorsque un « déséquilibré » musulman coupe la tête à Hervé Cornara, personne, étrangement, ne dénonce l’islam ). Et quand Marine Le Pen, dans les années 2012-2013 avait elle aussi reçu des menaces de mort, je ne me souviens pas que cela ait suscité une telle levée de boucliers…

Quant à l’article de la dépêche ci-dessous il est proprement dégueulasse. Et très engagé politiquement…
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/09/2514128-menacee-de-mort-carole-delga-porte-plainte.html
Extrait 1

Mais dans cette affaire, nous sommes dans un tout autre registre que le débat musclé. Le courriel haineux qu’a reçu Carole Delga est tout sauf anodin et ne doit pas être pris à la légère. Par ses propos orduriers, par son ton belliqueux, par les menaces de mort explicites lancées à un élu de la Nation, c‘est la démocratie que l’on atteint. De tels propos, ignobles, ne peuvent rester sans réponse et Carole Delga a évidemment eu raison de porter plainte.

Mais les menaces reçues par la présidente de la Région s’inscrivent aussi dans un inquiétant mouvement observé depuis déjà plusieurs mois, en France comme à l’étranger. Un mouvement exacerbé par la présidentielle. Un mouvement parfois encouragé par les ambiguïtés de ceux qui s’arrangent avec la simple vérité des faits. Un mouvement dont le vocabulaire que l’on croyait réservé à des groupuscules extrémistes s’étend de tweets en tweets sur les réseaux sociaux, sur l’air du «tous pourris» appliqué aux politiques, aux médias, aux femmes, etc. Face à ce déferlement de haine qui veut diviser les Français, il est temps que vienne le temps d’un sursaut et que s’exprime la majorité qui se reconnaît dans les valeurs de la République.

Quelle belle déclaration ! L’alliance des pourris, politiques et medias contre les populistes. Que viennent faire les femmes là-dedans  « appliqué aux politiques, aux médias, aux femmes, etc. »? Elémentaire, chers petits fachos de la Dépêche,  c’est bien entendu votre petit clin d’oeil aux procès en sorcellerie faits à Trump. Les cons ça ose tout et notamment  les petits messages subliminaux renvoyant au lecteur tenté de suivre les positions du FN que ce dernier serait misogyne et porteur d’un message de haine.

Extrait 2

L’épisode mouvementé de vendredi dernier traduit aussi l’ambiance particulièrement électrique depuis le début du mandat entre les 40 élus du groupe FN et Carole Delga, qui n’a jamais caché son combat contre les idées de l’extrême-droite.

Tout est dit. Le FN est l’extrême-droite et Carole Delga l’héroïne qui se bat contre la haine et le fascisme.

En coupant le micro….

 
Au fait, vous savez à qui appartient la Dépêche ? ( extraits de wikipedia ci-dessous)

Le quotidien appartient au groupe La Dépêche, dont le PDG est Jean-Michel Baylet, par ailleurs ancien président du Parti radical de gauche(PRG) et ministre du gouvernement Valls depuis le 11 février 2016. Il emploie environ 770 salariés1 dont 250 journalistes professionnels et quelque 1 500 correspondants locaux de presse. Suivant l’héritage politique radical de ses origines, La Dépêche est un journal de sensibilité radicale.

En février 2016, après l’entrée de Jean-Michel Baylet au gouvernement et les « unes » enthousiastes de la Dépêche du Midi, plusieurs médias s’interrogent sur l’indépendance de la rédaction du journal vis-à-vis de son propriétaire11,12,13.

Alors que La Dépêche a annoncé qu’elle se portait acquéreur du Groupe Midi-Libre (Midi-LibreL’IndépendantCentre PresseLe Journal de Millau), il procède, le 2 septembre 2014, à des modifications au niveau de sa gouvernance7. Jean-Nicolas Baylet est nommé directeur général du Groupe. Éric Laffont-Baylet, administrateur délégué, prend en charge la direction des relations extérieures et de la communication. Frédéric Touraille rejoint le groupe en qualité de directeur général adjoint. José Biosca est nommé directeur de l’information et de la production de contenus. François Meillan est nommé administrateur général du groupe. Jean-Luc Treilhes, est nommé directeur des opérations et projets.

En juin 2015, le groupe annonce l’officialisation de l’acquisition de Les Journaux du Midi, pour un montant de 15 millions d’euros. Dans le même temps, il annonce la suppression de 300 postes, répartis à parts égales entre les deux groupes qui ont respectivement 800 et 920 employés8, soit légèrement moins qu’annoncé précédemment9.

Ne t’inquiète pas, Macron, tout le sud de la Loire fait ta propagande…

 104 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Je ne connais pas cette bien-pensante, mais elle a sûrement raison sur tout, encore une à peine imbue de sa personne; une grande démocrate à la bolchévique en somme.

  2. La Dêpêche du Midi appartient à Baylet… le sous-ministre dont on ne sais quoi il s’occupe au gouvernement…. sauf, qu’il a embauché sa femme ou ex-femme au ministère comme conseillère (je ne sais plus s’il est encore marié avec elle… leurs histoires de cul nous font vomir, ici, à Toulouse).
    J’ai exercé entre autres, la profession de photograveur offset dans les années 70; la dame qui gardait ma fille me dit: si la dépêche vous contacte pour vous embaucher, n’y allait pas; il faut passer à la casserole pour y entrer…
    et sachant cela, j’ai décliné une proposition de travail… pourtant, maman-célibataire et jamais mariée, j’avais besoin de travailler dans une grosse boîte!
    plus tard, je me suis installée profession indépendante, voyante.
    Un jour, je reçois en consultation le responsable de la photogravure, qui aurait dû donc être mon chef si j’avais accepté… (c »est lui qui m’avait contactée pour aller bosser à La Dépêche; j’ai été la première femme à faire ce boulot sur Toulouse, jusque-là réservé aux hommes… il avait entendu parler de moi et savait que je bossais très bien (sans me vanter); donc, 10 ans plus tard, dans mon bureau de voyante il vient me raconter qu’il a des soucis avec une employée qui menace de tout dire à sa femme (chantage à l’augmentation, donc); il voulait un « travail » de magie…
    Je me suis « foutue de sa gueul »: d’abord je n’ai jamais fais de magie ou retour d’affection de ma vie de pro (déjà 34 ans d’expérience!) ou autres escroqueries du genre et en plus je lui ai dit que si « je faisais partie de ces escrocs-là ou même si ce pouvoir existait bel et bien, je ne le ferais pas pour lui qui faisait du droit de cuissage…. même à plusieurs millions de francs (pas d’euros en ce temps-là!)
    et il a reconnu qu’il y avait bien du droit de cuissage à l’imprimerie de la Dépêche du Midi (en ce temps-là, soit 1974); je me suis installée voyante en 1983 et je le suis toujours; http://www.josyanejoyce.com
    Il est donc parti de chez moi, Grosjean-comme-devant et est allé se faire escroquer chez les autres de ma profession à Toulouse!
    La gauchiasse est reine à Toulouse, hélas!

  3. Il y avaient des absents , dont ceux qui étaient sur le MASSALIA en route vers le MAROC

  4. elle a arraché le micro!? hou la la tout ça m’a l’air sexuel , un micro c’est un fallus , je pense qu’il lui manque quelque chose a cette femme … dans ça vie ! 😉

    • « phallus » je me suis aperçus hier en fermant l’ordi que j’avais fais une faute monumentale.

  5. Dans toute sa splendeur, Delga illustre parfaitement ce que les socialistes appellent des débats démocratiques Ce sera bientôt les opposants au Goulag, à moins qu’avec notre bulletin de vote prochainement nous éliminions pour longtemps tout ces malfaisants.

  6. Petite erreur dans l’article. Delga n’a pas coupé mais arraché le micro. C’est encore pire.

  7. Tous ces fascistes inverse les rôles avec des excuses bidons, alors que c’est eux qui ont la haine de la France, qui imposent par la force leurs idéaux totalitaires contre la volonté du peuple.
    La Dalga a reçu des menaces, mais quand c’est des musulmans, elle ne dit rien, bizarre!.
    Qu’est qu’ ils ont ces gens là pour vouloir absolument voir disparaître la France et la civilisation Occidental, pourquoi cette haine envers les peuples européens.
    Et font tout pour impose l’immigration par la force contre la volonté du peuple, avec des insultes et acharnement, en foutant la merde partout, jusqu’ à faire des lois liberticides en bouffant toutes les lois des droit de l’homme, de l’ONU et un manque total de respect de la démocratie.
    Et ne se soucie jamais de ce qu’ils font si le peuple est d’accord ou pas avec leurs idéaux, le peuple doit toujours leur dire oui.
    Je ne comprend pas cette haine envers les peuples européens.
    L’enrichissement se partage et ne s’impose pas, pourquoi nous gaver d’immigration par la force, sans pouvoir dire non!.

  8. Faut voir dans quel état est l’Occitanie.C’est la terre promise pour les bons à rien de la muzzétude et bien d’autres.
    Au 12è siècle le roi de France avait « livré en pature » à ses sbires cette belle terre gréco romanisée depuis des lustres.
    Aujourd’hui,livrée en pature aux muzz avec l’argent de la France.
    A Limoux,une mére de racaille vit avec 5000 euros par mois d’allocs diverses et variées et regroupement famillial.Et puis il y a les anglais qui ne payent pas d’impôts alors qu’ils sont richissimes en Angleterre,les allemands qui fuient l’esprit nazi, ne foutent rien mais achètent des maisons dans les corbières,les foyers de violence manouche de Perpignan,enfin c’est le bordel absolu.
    Alors la mère machin,elle n’en a rien à foutre des français.Elle ferait mieux d’aller aider le Maire de Beziers à ramasser les crottes de chiens dans cette malheureuse ville déjà éprouvée au moyen âge.

    • bonjour nicolas f , vous avais raison le sud est gangréné par la pègre socialope d’un coté ils islamise en favorisant les maghrébins : prioritaires dans les emploies publics ( mairie, conseille général..) et d’un autre ils gentrifie en vendant la régions aux promoteurs immobiliers ….. et les perdants ces toujours nous le peuple français qu’ils sois d’Occitanie, de Bretagne ou d’ ile de France !

  9. Christine (qui est inculte en plus d’être d’extrême-droite) ne sait pas lire des journaux comme La Dépêche, dont toute la subtilité d’analyse se cache dans les messages subliminaux (subliminaux dont impossibles à atteindre pour les bas-du-front). Or quand la Dépêche écrit :
    « il est temps que vienne le temps d’un sursaut et que s’exprime la majorité qui se reconnaît dans les valeurs de la République. »,
    Christine n’a même pas été fichue de reconnaître la vibration poétique du texte: « IL EST TEMPS QUE VIENNE LE TEMPS », on croirait du Mitterance sussurant à l’oreille d’un Maréchal. Et cette sublime allusion au temps qui passe, il faut bien sûr la mettre en relation avec ce titre de LA DEPECHE: comment cette Christine, prétendument agrégée de Lettres, n’a-t-elle pas vu qu’on évoquait un Carpe diem ?
    Voici la vraie lecture:
    DEPECHE-toi de publier tes conneries (ou tes saloperies, selon les jours) parce que le TEMPS t’est compté, peuple de gauche : en avril et en mai surviendra une « majorité qui se reconnaît dans les valeurs de la République. »,et qui balaiera ton pauvre monde de faux-culs et de vrais maquerons.
    Bon, personne ne pourra dire que je n’ai pas fait d’efforts pour essayer de rendre intéressante la lecture du torche-cul du Midi.

Les commentaires sont fermés.