Le Mexique ne paye pas le mur ? Et vlan, une taxe de 20% sur les produits mexicains

C’est un vrai match, de l’autre côté de l’Atlantique… Un combat de catch mexicain en 4 rounds selon l’Express

ARTICLE : Mur de Donald Trump et Pena Nieto: un combat de catch mexicain en quatre rounds
 
Mur de Donald Trump et Pena Nieto: un combat de catch mexicain en quatre rounds

1°).- 1er round. Mercredi, négociations rapides en vue

2°).- 2e round. Pena Nieto: le Mexique « ne paiera aucun mur »

3°).- 3e round. Donald Trump claque la porte

4°).- 4e round. Une taxe de 20% sur les produits mexicains

« Tant que le Mexique ne traite pas les Etats-Unis de manière équitable et avec respect, une telle rencontre est stérile », a affirmé Donald Trump devant les élus républicains du Congrès rassemblés à Philadelphie. 

Son porte-parole vient d’annoncer que la construction du mur serait financée par une taxe de 20% sur les produits mexicains. « En faisant cela, nous pouvons récolter 10 milliards de dollars par an et facilement payer pour le mur grâce à ce seul mécanisme », a déclaré Sean Spicer aux journalistes à bord de l’avion présidentiel Air Force One de retour de Philadelphie. 

Une décision unilatérale. Adieu l’Aléna, adieu aussi à l’espoir de trouver un accord négocié. Donald Trump se flatte pourtant d’être « un faiseur d’accord » et a publié L’art de négocier en 1987. Comme le montre le visage crispé du président mexicain pendant leur rencontre en août dernier, il a tout à prouver.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/trump-menace-le-mexique-s-il-refuse-de-payer-pour-le-mur-a-la-frontiere_1873107.html

 219 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Si pena refuse de participer au financement du mur, cela prouvera qu’il est du côté des narco-trafiquants, comme notre ben oït pour le haschich,
    Un président honnête agirait dans la bonne direction

  2. et quand meme aux usa au moins 2 millions d illegaux juste Mexicains ,,,qui renvoient chez eux qq milliards de $ ,,,,, il fallait que qq mette un frein a ce fleau ,,,parce que la majorite est dans les mauvais buseness ??????? EN PLUS ????? LE MUR c dans l interet des deux a bien y voir

  3. Lorsque le film CRISTEROS, remake, de films et reportages plus anciens et locaux était sorti, j’avais créé un dossier sur pearltrees un dossier :
    « Guerre de la CRISTIADA au MEXIQUE – (ou CRISTERA) »
    :: http://www.pearltrees.com/quikoo2013/cristiada-mexique-cristera/id11657362.
    Hier j’y ai retrouvé un fichier du site metmag.fr daté de juillet 2016 :
    « La crise de l’État, au Mexique aussi »
    :: http://www.pearltrees.com/quikoo2013/cristiada-mexique-cristera/id11657362#item180389784 [ de Auran Derien, universitaire ]
    Fichier que vous trouverez tout à fait en bas du dossier à la section :
    ‘MEJICO HOY DIA – MEJICO Victima del mondialismo’
    Vous pouvez avoir un complément d’information sur la politique mexiciane contemporaine en poursuivant votre lecture avec les deux autres articles suivants logés sur le même site : metamag.fr :
    1°).- Moderniser les traités ou penser autrement ! Le Mexique dans l’incertitude
    :: http://metamag.fr/2017/01/24/moderniser-les-traites-ou-penser-autrement-le-mexique-dans-lincertitude/ [ de Auran Derien, universitaire ]
    2°).- En Europe comme au Mexique, un complot contre les peuples (22/01/2017)
    :: http://metamag.fr/2017/01/22/en-europe-comme-au-mexique-un-complot-contre-les-peuples/ [ de Auran Derien, universitaire ]
    Et comme vous pouvez le constater il est rédigé en français.
    Article intéressant qui fait le topo des luttes mexicaines nationales, aux prises avec les forces mondialistes comme en France. Disons que c’est la suite de ce qui s’est passé au moment de la guerre Cristera, début du XXème s.
    Vous trouverez dans ce dossier des fichiers articles, des références bibliographiques, des photos, des films et des reportages ; certains en français, d’autres muets ou en castellano (langue officielle espagnole, ce que l’on appelle communément l’espagnol qui n’existe pas en tant que langue).

  4. Wham, bang et vlan dans les dents.
    Pour ma part, je doit quand même avoué avoir souvent mangé de la bouffe mexicaine dans le passé, mais maintenant je boycott. En effet, comme nous sommes des patriotes européens qui voit Donald Trump comme un allié naturel, nous pouvons nous aussi faire pression sur le Mexique.
    Je me suis aussi rendu compte qu’accepter l’invasion Hispanique aux Etats Unis, c’est un peu comme accepter aussi l’invasion arabo-musulmane en Europe.
    Comment ai je put croire, comment ai je put être naïf pour pensé que les intérêts des Latinos, convergeaient avec les intérêts des Européens et des Occidentaux ?
    Rien que le vote hispanique aux US majoritairement favorable à des Obama ou des Hillary, démontre que globalement les Latinos ne partagent pas nos valeurs.

  5. Je pense que Trump dispose de tous les moyens pour faire plier Peña Nieto et que, d’une façon ou d’une autre, ce pays frontalier, n’aura d’autre choix que s’y soumettre.
    Derrière ces 10 milliards qu’il prétend refuser de rembourser (alors qu’il a une grande part de responsabilité), se profile des enjeux économiques et politiques majeurs que le Mexique ne peut ignorer et qui seront déterminants pour le convaincre qu’il se doit d’utiliser la voie diplomatique pour revenir sur sa décision, qui se veut orgueilleuse pour sauver la face et médiatique sur le plan national et international favorables aux anti-Trump, en omettant médiocrement d’analyser la puissance des États Unis, dont le Président Trump, élu démocratiquement, dispose de tous les pouvoirs.

  6. J’ai entendu parler d’une autre possibilité de financement du mur « par le Mexique » : ce serait une taxe prélevée sur l’argent que les Mexicains des USA envoient chez eux pour aider leurs familles ou leurs affaires, peu importe.
    Donc un plan B pour Trump, au cas où la taxe des produitsserait trop difficile à mettre en oeuvre.
    Et ça peut donner de bonnes idées ici en France: tous ces milliards que les cpf envoient au bled, pourquoi ne pas les taxer pour financer les postes de douaniers dans les frontières rétablies de la France de Marine ?

    • On devrait faire pareil pour tous ceux qui font pareil en France d’envoyer l’argent dans leurs pays.

  7. Rappelons, que le projet de financement de la levée de béton par une taxe sur les produits mexicains exportés aux USA, n’est pas nouveau, Trump y avait fait allusion pendant sa campagne.
    Décidément ce gars là dit tout haut ce qu’il pense et fait ce qu’il dit.
    Maintenant, ce qui est à craindre, c’est le comportement de l’oligarchie mondialiste dans le monde ;
    Je donne à parier que le président Mexicain va se faire secouer le cocotier pour ne pas payer et malgré tout ne pas avoir à le faire par cette taxe d’exportation, en exportant pas aux USA mais plein pot dans les pays où sévit l’idéologie mondialiste.
    Et papé Soros risque bien aussi de semer sa bouse !

Les commentaires sont fermés.