Pour survivre à ce qui nous arrive, il n'y a que deux solutions

Il n’y a pas beaucoup d’options pour s’en sortir, c’est à dire survivre à ce qui nous arrive actuellement : il y en a 2.

La première, qui a la préférence de nos médias et politiques c’est d’accepter:
Avec la plus grande courtoisie et en essayant de ne surtout pas le stigmatiser, je dois savoir expliquer à « l’adepte de l’islam » en train d’égorger ma femme, que ce qu’il fait ce n’est pas bien, que je ne suis pas raciste, que le rap, jamel debouzze tout ça… c’est bien:
Pour cela il faut déja être masochiste jusqu’à la moelle, avoir un mental de parfait bobo dhimmi.

Il faut aussi accepter de voir ma femme se faire égorger, ou mieux: La tenir prisonnière pour faciliter le travail du bourreau qui, compensation suprême saura m’être reconnaissant.
Je pourrais faire le tour des mosquées afin de noyer mon chagrin dans le baise-main en série, comme cela s’est fait au lendemain du Bataclan.

Je déraille complètement? Non, je suis un bobo.

Le problème c’est que je n’ai pas envie de l’être bobo, que je conchie leur mental et que je me ferais égorger avant ma femme, ou mes enfants.
Je n’ai donc que l’autre option: refuser que la charia ne dirige mon quotidien et envisager la rémigration.
L’islam étant parfaitement hermétique à toute forme de remise en question, et puisque les adeptes de l’islam ne renonceront pas à leur doctrine, il n’existe absolument aucune voie entre ces deux extrêmes, aucune.

Il n’existe pas de « spray » magique non plus, peut être excepté pour le « houria bouteldja ».
Ça le fait aussi pour les « écolos », suffit juste de choisir la « bonne couleur ».

 193 total views,  3 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. oui, il faudrait effectivement que qqun prenne le flambeau, et organise , d’abord en sous-mains, et n’agir que lorsque tout est prêt ….

  2. Il faut une armée de volontaires, bien armé pour les combattre et les mettre dehors du pays. Il faut que la police y participe et ne soit pas contre les courageux. Il faut que l’armé s’en mêle et soit du côté des citoyens armés et courageux. Il faut du courage pour reprendre le terrain perdu. On ne gagne pas une guerre qu’avec des mots. C’est plus facile à dire qu’à faire. Qui fera les premiers pas?

  3. hi
    la seul solution
    c est d ejecter l ennemi de nos chateaux fort et de nos sol
    par les armes biensur
    ensiute
    affaiblire l ennemi chez lui sur son sol , ou le notre anciennement
    pius liu faire la guerre sur son propre sol
    ou le soumettre a nos interet
    c est une lutte a mort
    la notre ou la leurs
    mangé ou etre mangé
    by

  4. Il n’y a pas deux solutions. Il n’y en a qu’une et tout le monde la connait, même les politicards.

  5. La mode bobo risque de se démoder rapidement ne pas oublier que les bobos ont été depuis 4O successivement ET SANS VERGOGNE:maoïstes,trotskyistes,polpotistes,mitterand-jacklandtistes,vertistes (avec des bicyclettes vertes),amour libristes (maintenant c’est couple famille.)
    Pour ce qui est de la culture multi culturelle,jumbé et youyou-couscous,ça risque de se démoder très vite aussi même auprès des bobos.
    Le vent tourne pour les muzz ,les bobos,les traitres ….

    • Tout ça finira fauché comme les blés par quelques lames hallal au son du muezzin et ce n’est pas moi qui bougerai le petit doigt.
      J’imagine sans peine le sourire mielleux et le regard humide et plein de compassion du bobo pour son bourreau en train de l’égorger: Vous savez j’ai manifesté contre le FN !!!
      Ce à quoi ce dernier rétorque: Désolé, je ne respecte pas les soumis.
      Un collabo se contrefout de la cause du moment qu’il à un maitre à respecter, à vénérer, devant lequel se prosterner: Et ça vient nous parler de liberté ?
      Si les musulmans étaient parfaitement intégrés et ne faisaient aucun prosélytisme, il chercherai une autre cause.
      Ce qu’il aime c’est jouer à se faire peur: Il dit fréquenter les musulmans parcequ’il s’approvisionne en menthe chez « l’arabe du coin », et se rêve en baroudeur le temps d’une séance ciné. Son film culte: « la haine » de kassovitz, autre bobo, son objet fétiche, la girouette.

    • Non, on va pas non plus aller les envahir, surtout que ce n’est pas une solution à long terme. Si tous les peuples abandonnent leurs pays à la peste verte, Israël ne tiendra pas longtemps.
      Il faut nous battre et renvoyer les mahométans, voire interdire et éradiquer cette secte.

Les commentaires sont fermés.