Depuis 2012, d'innombrables associations "caritatives" sont devenues de vraies entreprises, merci Hollande !

Alors là, je  savais que les association coûtaient très cher, mais je ne m’attendais pas à ce chiffre ! C’est tout simplement incroyable ! Et vis-à-vis d’un budget de la Défense….. c’est tout simplement inique.

Certes, François Mitterrand est un peu responsable, mais il faut savoir que depuis l’élection de 2012, des associations caritatives toutes simples sont devenues de vraies entreprises dans le domaine du Social avec de l’argent versé par le Gouvernement tous les mois.
J’en ai déjà parlé avec un« Directeur Général » (son titre) à la tête de l’une d’elles. Il se prend pour un chef d’entreprise avec management et tout et tout…. Aucun véritable contrôle juste les chiffres de la gestion financière au Conseil Général tous les ans. Il y a bien sûr la nécessité d’argumenter les projets mais quand cela va dans le sens de la Politique… pas de problème, cela s’arrange toujours.

Il y a aussi des redondances avec des associations dans une même ville qui ont une « mission » identique et sont donc inutiles….

Et bien sûr, il ne faut pas les empêcher de penser en rond tant ils sont aux prises avec l’idéologie dominante, pas forcément politiques d’ailleurs (sauf avec la Politique actuelle qui est totalement en phase avec la mentalité du milieu – je pourrais mettre un M majuscule….), car quand les décisions politiques ne conviennent pas (Sarkozy avait tenté de mettre en place des décisions plus en phase avec les besoins de la Collectivité et non des lobbies) elles sont tout simplement contournées.

Il y a aussi des associations dites culturelles (vous en citez mais il y en a d’autres) qui ramassent de l’argent sans strictement aucun contrôle.

Et il y a des associations de longue date qui se substituent à l’Etat qui n’assure pas son rôle de Service Public à ce niveau (par exemple : les associations qui gèrent des personnes handicapées) mais qui s’investit à coup de grosses subventions. Celles-là aussi deviennent de grosses entreprises avec l’argent des contribuables. Il ne faut pas les empêcher non plus de penser en rond…

Le personnel ? Il y en a certains qui sont très, mais alors très loin d’en avoir les compétences. A côté de cela, il y a des professionnels qui détiennent un grand pouvoir….

Bref, il y a un sérieux tri à faire.

 202 total views,  2 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Beuh ? Est-ce que mon commentaire est passé ? Il était un peu long…
    J’y parlais des liaisons dangereuses entre pouvoir politique et milieu associatif.

    • non pas censuré le robot l’avait classé dans les indésirables d’où je viens de le tirer je regarde ça

      • Non, je pensais à un problème technique, pas à une censure ! Merci de l’avoir publié, Christine, car c’st du vécu. Je peux vous dire que depuis cette époque, ma vision des associations de bénévoles dévoués à but non lucratif en a pris du plomb dans l’aile. (Et encore, je ne parlais pas des luttes d’ego entre les dirigeants, c’est quelque chose d’hallucinant !)

  2. Bonjour,
    Il y a aussi de courageuses et honnêtes associations scientifiques de protection de la nature, qui contribuent à la connaissance du patrimoine faunisitique français, qui « se payent » mal et ne peuvent plus du tout tenir le coup depuis la crise et la fin des subventions.

    • Bonjour Antiislam,
      Bien sûr qu’il y a des associations qui oeuvrent pour le bien de la Communauté. Mais justement, comme l’argent est distribué ailleurs à tout va…. Cela fait partie de la réflexion de fond et du tri qui soit s’ensuivre.

  3. Précisions par rapport à mon écrit :
    « J’en ai déjà parlé avec un« Directeur Général » (son titre) à la tête de l’une d’elles. Il se prend pour un chef d’entreprise avec management et tout et tout…. »
    En fait, l’idée initiale que j’ai émise (car retranscrit comme cela, cela peut prêter à confusion), c’est que je souligne avoir déjà parlé précédemment de l’ampleur devenue incommensurable du monde associatif et de son pouvoir, surtout au niveau du Social.
    Ainsi, en parlant de « Directeur Général » avec un fonctionnement d’entreprise sur fond de management etc…, je parle de leur structure administrative. Ceci est bien antérieur à 2012 car il y aurait des associations qui seraient inscrites dans le Droit de façon potentielle car reconnue d’Utilité Publique (discussion avec un juriste), c’est le cas par exemple des domaines relatifs à la Famille. Je ne peux en dire plus à ce sujet n’ayant pas de compétences juridiques mais ce que je peux dire c’est que depuis 2012, on a vu un développement de ce type de fonctionnement qui s’est substitué à des fonctionnements caritatifs simples. Il ne faut pas oublier les Conseils Généraux (qui gèrent les agréments) sont de nature politique avec des membres élus.
    Certaines associations sont donc très en lien avec l’idéologie politique concernée (mairies, conseils généraux… etc…).
    Ma réflexion part de constats de terrain, de témoignages divers de gens compétents, et d’expériences.
    Je dis donc que, même si l’on ne peut viser la perfection, il y aurait un très grand tri à faire et je rejoins là le projet de Marine Le Pen (même si ce sera extrêmement difficile au point où nous en sommes arrivés). Il est temps de prendre du recul et de réajuster les choses.
    Quand on pense que certaines décisions politiques sont prises à partir de revendications voire lobbies d’associations qui ne sont pas, elles, élues… on peut se dire avec juste raison que ce sont elles qui dirigent notre pays, du moins en grande partie.
    Et quand on voit le budget incroyable alloué ceci renforce cette idée…. et ça fait peur.

  4. Un bon contrôle là dedans ferait ressortir l’inutilité ,l’inefficacité,l’illégitimité même de leur existence.
    Qui donne son avis aux statuts d’une association?La prefecture? Le contrôle des statuts se fait au moment de la publication au journal officiel?
    Y a-il un contr^le fiscal systématique pour empêcher l’abus de biens sociaux (grande tentation du président pour s’offrir une voiture neuve ou une piscine -tristement devenue célèbre de la ligue pour le cancer).
    Bien malin qui le dira.C’est le désert légal.
    Et le préjudice moral en cas de malversation ou mise en danger d’autrui par des manipulations mentales ou autres? Toujours le désert.
    D’où le grand succès des assos musulmanes qui ont bien compris le vide juridique sidéral et la naïveté des bons petits citoyens qui leur permettent de s’infiltrer d’une façon abjecte dans le tissu social français .Pour mieux le détruire avec ce mot magique:asssssosssss !!!!!!!
    Ah ,ça y est,la gueule de bois me reprend.Vite,un vomitorium!

Les commentaires sont fermés.