Valls ? Il y a à boire et à manger dans son bilan… En tout cas il vaut mieux que l'islamo-collabo Montebourg…

Nolan serait selon la presse un adepte de la quenelle de Dieudonné et un indépendantiste breton… donc pas sûr du tout qu’il lise Résistance républicaine !
Valls est d’ailleurs détesté par les tenants de la quenelle, entre autres à la suite des interdictions administratives du spectacle de Dieudonné.
La page consacrée à Valls à ce sujet sur wikipedia le rendrait d’ailleurs presque sympathique :

Extraits

En 2003, il cosigne une tribune avec Jean-Luc Mélenchon et Vincent Peillon dans laquelle les trois hommes récusent la participation de Tariq Ramadan au Forum social européen après que ce dernier a accusé les intellectuels juifs français d’obéir à des logiques communautaire ou nationaliste pro-israélienne. Ils estiment alors que l’intellectuel suisse « habill[e] d’un prétendu progressisme l’antisémitisme »147.

Le 17 juin 2011, il intervient sur la radio Judaïca de Strasbourg et se voit reprocher la position de la gauche dans ses rapports aux Juifs, à la lutte contre l’antisémitisme, à l’islam et à Israël, ce à quoi il répond : « Je ne parle que pour moi : la lutte contre l’antisémitisme, je dis ça pour des raisons politiques, historiques, ma famille est profondément liée à Vladimir Jankélévitch qui a écrit le plus beau livre qu’on puisse écrire sur l’imprescriptible et la Shoah ; par ma femme (Anne Gravoin), je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même149… »

Début avril 2012, alors que le ministre de l’Intérieur Claude Guéant interdit à certains prédicateurs islamistes étrangers de se rendre au rassemblement annuel de l’UOIF en raison de leurs propos « appelant à la haine », Manuel Valls est l’un des rares élus, avec le Front national, à s’inquiéter de leur venue en France. Il affirme notamment que, pour Youssef al-Qaradâwî« connu pour ses fréquents propos antisémites, le jihad est un devoir pour tous les musulmans ». En mai 2012, une fois devenu ministre de l’Intérieur, il indique qu’il refuserait la présence en France de « soi-disant théologiens, qui prônent, que ce soit avec des mots durs ou avec des mots doux, la haine du Juif », et estime qu’il « était temps » pour « les organisations qui les invitent » de « changer d’attitude » et de « respecter les lois de la République »160.

Cannabis

Le , Manuel Valls se déclare « en désaccord total » avec la proposition de dépénalisation ou de légalisation encadrée du cannabis faite par Daniel Vaillant193.

Symboles nationaux

Le , il vote en faveur de l’amendement instituant le délit d’« outrage au drapeau tricolore et à l’hymne national ». Il s’en explique ainsi : « L’intention est bonne. L’objet difficilement contestable. Il s’agissait de faire passer un message fort, et aussi de montrer qu’au PS on ne laisse pas ce terrain-là à la droite… »194.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_Valls#Antis.C3.A9mitisme_et_relations_.C3.A0_la_communaut.C3.A9_juive

Sans doute est-elle incomplète et son rôle dans les affaires publiques ces dernières années demeure compromettant, par exemple quant au refus persistant de renforcer la législation contre le terrorisme djihadiste.
http://www.lepoint.fr/politique/jacob-a-valls-contre-le-terrorisme-on-n-a-pas-le-droit-de-dire-qu-on-a-tout-essaye-20-07-2016-2055631_20.php

Qu’il soit demeuré si longtemps premier ministre de Hollande sans démissionner joue aussi contre lui.

Quant à l’appauvrissement des Français sous ce gouvernement, on peut prendre un exemple récent qui illustre l’idéologie du nivellement par le bas.
Jusqu’au 30 juin 2017, un décret décide que l’embauche par une entreprise de moins de 250 salariés d’un salarié en CDI ou en CDD d’au moins 6 mois et dont la rémunération n’excède pas 1,3 fois le Smic permet à cette entreprise d’obtenir une aide de 4 000 €.

Les entreprises sont donc incitées à niveler vers le bas le salaire de leurs agents de maîtrise et cadres, dans le but de percevoir l’aide en question.

Elles peuvent d’autant plus se le permettre que le vivier de travailleurs sans emploi est bien garni ; la concurrence est donc rude.
Pas étonnant que les bas salaires soient légion de nos jours.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031909980&categorieLien=cid
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/12/28/ETSD1632721D/jo

 41 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

    • je dois dire que je n’ai pas trop envie de me mêler de leurs magouilles et que les ignorer me plaît bien , sachant qu’ils n’ont aucune chance d’arriver au second tour mais si je devais aller voter je voterais Valls, la clique Montebourg, Hamon, Peillon, Mélenchon étant très dangereuse et pouvant parvenir en second tour si c’est Montebourg qui l’emporte et qu’il fait alliance avec Mélenchon

    • ces primaires servent à désigner qui perdra aux présidentielles, ça vaut pas 1 euro !

    • pour personne car leur donner un euro me rend réfractaire pas un kopeck dans leur escarcelle.

  1. Je n’aime pas Valls mais, à mon avis, ce n’est pas lui qui était prioritaire pour une baffe.

  2. Oui Christine, pour les bas salaires ils sont légion de nos jours.
    Que dire aussi des temps partiels imposés (incidence sur le montant de leur retraite plus tard bien sûr….), le gel des retraites imposé alors que tout augmente, etc….
    Et ces gens-là, parce qu’ils ont des « revenus » (du moins objectivables sur la feuille d’impôt pas comme les aides sociales diverses…) n’ont le droit à aucune aides et paient même pour ceux qui en ont (exemple : la quote part obligatoire, parfaitement injuste, payée sur les cotisations mutuelle pour la CMU…. etc….) alors qu’ils ont tout juste de quoi vivre.
    De toute façon, dépendre de l’aide publique n’est pas une solution, il est anormal que les gens ne puissent pas vivre du fruit de leur travail.
    Idéologie du nivellement pas le bas manifeste, on est bien d’accord.
    Bien sûr, aucune idée pour ces politiques financièrement très correctement nantis, et déconnectés de la réalité, des difficultés à vivre (manger, se chauffer car beaucoup de gens ne le peuvent plus ou alors très peu avec un hiver à 15 degrés, au mieux 16… etc…) avec de tels revenus….
    Pas étonnant que beaucoup de gens soient découragés.

    • A mon avis – l’article est co-signé Christine (illustration) et Maxime (texte), il s’agit bien d’organiser le grand remplacement, et tout le monde y passe.
      Salaires très bas = rapprochement des minimas sociaux = meilleure accessibilité des produits et des services pour ceux qui vivent des allocs pour avoir 6, 7, 8, 9, 10 enfants, et plus si affinités.
      Dans les beaux quartiers, le niveau de vie est élevé et les biens et services coûteux ; dans les pays pauvres, les prix s’adaptent au niveau de vie et sont donc très bas, ce qui permet(tait) aux touristes occidentaux d’y acheter pas mal de biens, le plus cher étant le transport pour les ramener en France. C’est la tiers-mondisation de la France.
      L’épargne des Français est aussi amenuisée par la taxation, d’une part (y compris taxe terrorisme sur les assurances, sachant que les contrats de capitalisation sont analysés comme des assurances en jurisprudence) et d’autre part l’aide aux démunis par la culpabilisation organisée des pauvres et classes moyennes, ou l’entraide amicale et familiale qui a pris le relais de la solidarité nationale dans une certaine mesure. Ce n’est pas un Fillon qui nous sortira de là, puisqu’il propose des mesures de casse sociale.
      Gageons que beaucoup de juristes appliqueront le décret bêtement, sans se demander pourquoi il ne faut pas dépasser 130% du SMIC pour que l’entreprise ait droit à la prime…

      • Pardon Maxime j’avais encore oublié de changer le nom de l’auteur et avais laissé le mien, cela n’arriverait pas si vous mettiez en brouillon directement vos articles sur l’interface de RR 😉

  3. la mondialisation c’est: « jeune BAC+5 trilingue en recherche d’emploi accepte toute propositions (décentes!) d’embauche à n’importe quel salaire même au SMIC. » Après, faut pas s’étonner de la fuite des cerveaux!

Les commentaires sont fermés.