Dijon, plainte pour 6 têtes de porc suspendues aux grilles de la future mosquée de Genlis ? Vous rigolez

Le futur centre, c’est 800 mètres carrés prévus, comme annoncé en décembre dernier :

Ce centre Franco-musulman mettra à disposition un apprentissage de la langue arabe, un soutien scolaire et un lieu de culte, précise le site de l’association. En 2014, le président de l’association des musulmans de Genlis, Yassine Boudebza, expliquait à Bien Public qu’ils étaient plusieurs à se “rendre à Dijon, Chenôve ou Quetigny pour trouver un lieu de culte” et qu’en comptant les adultes et les enfants, “trois cents personnes pourraient être concernées” par cette nouvelle mosquée.

https://www.valeursactuelles.com/societe/pres-de-dijon-un-centre-franco-musulman-de-800m2-va-voir-le-jour-59666

« Des têtes de porc ont été retrouvées ce matin suspendues aux grilles du futur centre Franco-musulman qui comprendra un lieu de culte, à Genlis dans les Côtes d’Or. »
https://www.valeursactuelles.com/societe/des-tetes-de-porc-suspendues-aux-grilles-dune-future-mosquee-60132
« Toujours d’après notre source sur place, les gendarmes apparaissaient très nerveux et voulant miser sur la discrétion. Au total, six têtes de porcs ont été accrochées. Quatre devant la maison, suspendues à la barrière, et deux dans la cour intérieure. Des boudins ont aussi été lancés dans la cour arrière de la maison.
Le président de l’association a porté plainte. Les auteurs de cette provocation n’ont pour l’instant pas été identifiés ».
L’article ne précise pas sur quel fondement la plainte a été déposée et sera (si elle l’est) instruite par le parquet.
On pourra difficilement y voir un acte de violence.
Le commentaire critique de la décision rendue dans l’affaire des lardons explique pourquoi :

[…]

Laissons cela de côté pour envisager maintenant le commentaire juridique.

D’abord, l’article de L’Est républicain ne peut que décevoir, qui ne précise pas sur quel fondement est intervenue la condamnation. Certes, tout journaliste n’est pas censé être juriste, mais notre héritage révolutionnaire nous fait quand même bénéficier d’un grand principe de la philosophie des Lumières : « nullum crimen, nulla poena sine lege ». Pas de crime, pas de peine sans fondement juridique légal, donc sans qu’elle soit prononcée sur le fondement d’un texte de loi. Or, le journal ne nous dit rien du fondement juridique de la condamnation. Pire, il ne précise pas la qualification juridique des faits reprochés ! C’est pour le moins dérangeant et peu professionnel de la part de l’auteur de l’article.

Il faut alors se renseigner ailleurs pour en savoir davantage. L’Express, par exemple, nous indique que la condamnation est intervenue pour « violences commises en raison de l’appartenance de la victime à une religion ».

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/a-nancy-un-charcutier-condamne-pour-avoir-depose-des-lardons-devant-une-mosquee_1817356.html

Or, selon le code pénal, les violences volontaires font partie des « atteintes à la personne humaine » (sic, car les personnes animales, végétales ou minérales n’existent pas, mais on fera avec).

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417637

Il faut donc en déduire que la violence ne s’est pas exercée sur la boîte aux lettres dépositaire des lardons litigieux, mais contre les personnes susceptibles de l’ouvrir, donc les responsables de la mosquée, puisque leur appartenance religieuse est en cause (et s’il ne s’était pas agi de lardons mais d’un aliment quelconque, en aurait-il été de même ?).

Y a-t-il ne serait-ce qu’un média pour préciser en quoi consistait l’acte de violence ? Aucun ne semble s’être davantage creusé la tête à ce sujet, et c’est dommage. En effet, de quel type de violence s’agit-il, puisque le prévenu n’a, semble-t-il, eu de contact physique avec aucune personne susceptible d’être une victime ?

De plus, le geste qui aurait été fait mimant un égorgement n’a pas été retenu par les juges à sa charge, faute d’être prouvé.

On ne peut qu’imaginer à ce stade du raisonnement que cette violence était morale.

Il est vrai que la jurisprudence a progressivement considéré que même en droit pénal, la violence peut être morale, donc porter une atteinte aux sentiments d’une personne sans atteindre son corps dans sa chair, dans son intégrité. Néanmoins, pour ce faire, il faut caractériser une attitude de nature à créer un choc émotif et même effrayer la victime.

La jurisprudence montre ainsi que la violence morale a été retenue quand une personne a tiré un coup de feu en direction d’une autre pour l’impressionner, sans pour autant chercher à la tuer ; des « conducteurs fous » ont été condamnés également lorsqu’ils ont poursuivi une voiture dans le but de faire s’arrêter son conducteur, ou encore lorsqu’ils ont reculé brusquement pour faire peur à une personne se trouvant derrière le véhicule. Un autre exemple est celui d’un homme qui prend une barre de fer, frappe avec une voiture pour impressionner le conducteur, ce qui dégrade la voiture mais ne constitue pas une violence physique, puisque la voiture n’est pas plus une personne qu’une boîte aux lettres. C’est la qualification de dégradation qui sera invoquée pour punir le dommage causé à la voiture, tandis que la crainte suscitée pour le conducteur relèvera de la violence morale. Il y a encore violence morale dans le fait d’approcher en groupe une personne, l’encercler, parler fort pour l’intimider…

Mais la « jurisprudence des lardons » innoverait considérablement, si elle n’était pas démentie en appel ou en cassation, donc si le jugement du tribunal de Nancy doit être tenu pour régulier, puisque :

 des lardons ne sont pas de nature à faire peur à une personne raisonnable (l’histoire ne dit pas s’ils étaient périmés ou non, mais ce détail semble n’avoir aucune importance) ;

– or, la laïcité constitutionnelle semble interdire aux juges de tenir compte de la religion de la victime, puisque la loi est la même pour tous, quelle que soit la religion ;

– à supposer que le lardon soit menaçant pour un musulman, les victimes de la violence, si ce sont les fidèles de la mosquée, n’étaient pas menacées en leur présenceapparemment, contrairement aux exemples qui viennent d’être donnés.

Les coups d’accélérateur pouvaient peut-être impressionner, ce sont eux plutôt qui aurait pu constituer la violence morale, mais qui vit en ville en entend à longueur de journée sans se sentir menacé pour autant. De plus, ils sont intervenus plusieurs heures avant le léger dépôt de viande porcine.

Enfin, faut-il vraiment tenir compte du contexte politique pour décider de l’importance de la peine, comme semblait le dire le procureur, si l’on comprend bien L’Est républicain ? Je ne pense pas que la gravité d’une infraction dépende du contexte de terrorisme, d’autant plus que cela ne s’harmonise pas bien avec le discours selon lequel l’islam n’a pas de rapport avec le terrorisme.

Peut-on, surtout, tenir compte des déclarations des dirigeants français à ce sujet, suivant le président lors du jugement ?  Le principe de séparation des pouvoirs paraît s’y opposer.

Le dépôt de lardons dans une boîte aux lettres est-il vraiment de nature à monter les « communautés » les unes contre les autres, alors que c’est l’acte d’un individu isolé ? Le fait que le condamné soit catholique pratiquant n’a aucune importance à cet égard.

L’avocate du prévenu avait-elle soulevé ces arguments ? A-t-elle défendu son client devant les juges autrement qu’en qualifiant son acte de « complètement idiot », afin, sans doute, d’espérer pouvoir tempérer la peine ? A-t-elle cherché à contester le principe même de la condamnation ? Il serait intéressant de le savoir.

A la place du condamné, je pense que je formerais un appel devant la cour d’appel, pour ces différentes raisons, voire changerais d’avocat si celui-ci n’a pas invoqué ces arguments.

Jean-Philippe semble appartenir à la classe des « sans dents », il est au chômage, l’article le décrit pauvrement vêtu, je crains qu’il ignore que sa cause n’est pas perdue non seulement pour lui, mais aussi pour les personnes qui, à l’avenir, pourraient agir de la même manière. Ne pas faire appel, c’est en effet aussi risquer de créer un précédent…

Lire l’ensemble de l’article ici : 
http://resistancerepublicaine.com/2016/08/01/lardons-il-faut-que-jean-philippe-puisse-faire-appel-de-sa-condamnation/

C’est le même raisonnement qui s’applique. On peut le généraliser.

 84 total views,  1 views today

image_pdf

36 Commentaires

  1. A l’image catastrophique de notre Pays. Ils ont réussi à réintroduire dans notre Pays, les guerres de religions et les guerres de civilisations.

    • Oui, mais, pour les … y’en a encore.
      Les « français » (petit « f » ) sont vraiment trop cons pour comprendre que la seule issue est l’insurrection.
      Israël a compris depuis fort longtemps qui est l’ennemi.

  2. avec ces têtes de porc…de bonnes patates, du vin blanc…dans un plat en terre cuite…4h au four….un plat alsacien…qui trouve?
    On leur propose de la nourriture et ils ne sont pas contents …pff…quel gâchis…autant leur mettre des crottes de chiens..;c’est gratuit et abondant dans nos jardins 😉 là oui je comprendrais l’insulte…

  3. A Toulouse, l’année dernière , une employée de la CAF, excédée par les injures des burquinées réclamant leurs allocs, les a mitraillées avec des knackis, à l’aide d’un fusil en plastic de son fils,
    Elle a été aussitôt renvoyée, à 52 ans , après 22 ans dans l’administration

  4. PAUVRES BETES! PAUVRES COCHONS! qu’ont elles fait ces bêtes pour être suspendues aux grilles de ces immondices, de ces détritus? C’est le salir, l’avilir or tout est bon dans le cochon, il nous nourrit et nous maintient en vie , nous devons le respecter et en prendre soin.

  5. Le boudin et les lardons ne risquent -ils pas d’être classés en première catégorie dans la législation sur les armes ??

  6. En attendant à « notre porte », « nous » nous avons ça ! pour l’instant le gouverne-menteur s’en tient à faire plaisir à ces protégés et foutre des baffes à ceux d’entre nous qui avons l »esprit mal tourné, côté opposé à la Meque, mais quand tous les tapis auront été déroulés voilà la suite pour beaucoup de nos concitoyens :
    ______________________________
    SITE : kabyle.com
    ::https://www.kabyle.com/
    ==========================
    Encore un chrétien kabyle condamné à 1 an de prison
    ::https://www.kabyle.com/revue-de-presse/samir-chamek-encore-chretien-kabyle-condamne-1-an-prison-25965
    La cour d’appel de Bouira (Kabylie) a jugé Samir Chamek coupable d’avoir insulté l’islam et Mahomet sur sa page Facebook et l’a condamné, le 8 janvier, à un an de prison. Samir Chamek, 34 ans, marié et père de deux enfants, est un ancien musulman converti au christianisme en 2005. Il avait, précédemment, condamné en première instance à cinq années de prison et à une amende de 100 000 Dinars (852 €).
    La division de traque de la cybercriminalité de la police algérienne avait découvert en décembre 2015, des images et des commentaires sur sa page Facebook « accusant le prophète Mahomet de terrorisme et de meurtres et le comparant à Hitler » pour son comportement envers les Juifs de son époque.
    Samir Chamek s’en est défendu en disant qu’il n’avait fait que partager des publications d’autres personnes et qu’il n’était habile ni dans le maniement d’un ordinateur ni dans la maîtrise de la langue française. Il fut toutefois inculpé…..
    ==========================
    A réfléchir et ne brandissons pas trop de cochonnaille repoussoir, car demain ces pauvres bêtes risquent fort d’être très, très malmenées et exterminées plus sauvagement et brutalement que d’habitude. Eh ! Oui ! Ça aussi il faut y penser.

  7. Seul recours: « Tiens voilà du boudin, voilà du boudin, voilà du boudin, pour les suisses les alsaciens et les lo-rr-ains! Pour les belges y’en a plus, pour les belges y’en a plus… »

  8. C’est certainement très triste pour ces pauvres cochons !!! En revanche ,la « Grande Peur des Bien-pensants » a été plutôt inexistante ,quand les décapitations et autres égorgements de Chrétiens deviennent presque une Banalité » Alors qu’ils décrochent leurs têtes et qu’ils remercient la France de pouvoir ouvrir un nouveau lieu de culte,ce qui est loin d’être le cas pour les chrétiens dans les pays Musulmans !!!!

  9. seul le cochon peut nous sauver
    là ou on doit cpnstruire une mosqué ou une saloperie équivalente on doit inonder le terrain de lisier de porc allez en chercher en bretagne il y en a assez
    et si ça suffit pas en mettre aussi dans les tribunaux collabos
    putain francais battez vous merde
    comment nos anciens on fait façe aux boches
    encore que les boches etais moins pire que ces ordures de mus et de socialistes

  10. Vite des bougies,des fleurs et des poèmes pour les victimes porcinets de cet abominable attentat!une plaques de notre président s impose avant le mois de mai!!!mdr

  11. Raz le bol de cette secte de malades mentaux , si ça continu ce sera six tètes de musul qui seront accroché aux grille en guise d’avertissement .
    a+
    alain

    • Ne tombons pas dans le piège de leur ressembler , les têtes qui doivent tomber ce sont celles de eux qui les soutiennent au détriment des français et nous le pouvons en toute légalité par les urnes MARINE PRÉSIDENTE

      • il est des fois ou le légalité est insuffisante ou impuissante, et a ces moments, le recours aux méthodes de nos envahisseurs devient nécessaire.

  12. Le Cochon et le Coq sont des symboles culinaires et culturels Français, tout comme les mosquées et les nikabées sont des symboles d’une appartenance et revendications islamistes dans des pays qui les ont momentanément accueillis en leur accordant un CDD.
    Bien..jusque là tout est clair, aussi, pour nous montrer conciliants, nous sommes en mesure de leur proposer un deal réglo : les cochons partout en France parceque ils sont chez eux, normal!! et …les mosquées…partout dans leurs pays respectifs qui seront chez elles, normal!! afin que chacun puisse s’y épanouir librement et ainsi mettre un terme à toutes ces petites traquasseries porcine… qui peuvent, avec un zeste de bonne volonté, s’arranger à l’amiable.

  13. Les petits cochons « attaquent » la maison du grand méchant loup ? Et le grand méchant loup porte plainte ? C’est du lard ou d cochon ? Ben oui ! C’est dans leurs gènes, de pleurnicher comme des femmelettes…Mais pour les églises profanées, incendiées…pas de problème ? Attention ! Il se pourrait qu’un jour, bientôt, notre arme ne soit plus du cochon…mais que ça devienne chaud…

  14. A tous ceux qui ont l’estomac qui se révulse (indigestion,trop d’alcool,gastro entérite,problème de foie ou de vésicule),allez vomir sur le trottoir de ce spot dédié à l’élévation du niveau de l’esprit.Il manquerait plus que ça qu’on ait pas le droit d’être malade.

  15. Une réunion est prévue le 15 (depuis bien avant cet « attentat charcutier ») pour « répondre aux questions » à propos de ce centre « franco-musulman ».
    https://www.facebook.com/events/1893155094251614/
    Qui dans le coin pourrait y aller avec les trois livres phares de résistance républicaine : « musulmans vous nous mentez » + « les assassins obeïssent au coran » + « l’islam fabrique de déséquilibrés » afin de jouer les candides pro-musulmans et demander, avec un ton offusqué et scandalisé approprié, comment ça se fait qu’aucune organisation musulmane n’ait encore déposé plainte pour faire interdire ces livres fascistes qui portent atteinte à l’honneur de l’ensemble des musulmans ?

  16. et le lisier sur les terres sur lesquelles ils veulent construire leurs mosquées et centres « culturels’ comme le font les espagnols.

  17. Nous vaincrons l’islam grâce au cochon,notre arme fatal »porcinet »ne sortons plus sans porc sur nous,du porc »PARTOUT »,du porc,dans nos voitures,du porc,sur nos femmes et nos filles,armons nos policiers,nos gendarmes,nos militaires de porc,en port d’armes,comme la croix pour les vampires,brandissons « LE PORC »,vade retro « SATANA »,du porc partout ou nos envahisseurs s’installent,la victoire et au bout « DU PORC »…!!!

  18. non je ne rigoles pas ,
    nous travaillons tous les 2, pour les devoirs des enfants on aimerait avoir des soutiens scolaires pour les ainés ( mais c’est cher les cours !!
    d’un autre côté chaque quartier de la ville , ou dans chaque village nous avons droit à un lieu de prière annexé à un centre culturel et une classe pour apprendre le turc ou l’arabe et le coran. je ne comprends plus rien d’un côté c’est vivreensemble avec intégration et de l’autre ………………..à vous de déduire
    je peux comprendre les auteurs qui pètent le plomb

    • Bonsoir François,
      Non il existe dans toutes les villes des cours de soutien scolaire gratuits, assurés par des bénévoles d’associations ad-hoc,pour une cotisation annuelle très modique, de l’ordre de 25 euros+/-.Il est simplement demandé aux enfants l’assiduité et la régularité. Les profs bénévoles peuvent en outre contacter les professeurs des collèges ou lycées pour se coordonner sur les points importants du programme ou les lacunes scolaires à combler. Allez à votre mairie, demandez ce qui existe, vous allez trouver une solution, même si au début ça exige de faire un emploi du temps un peu contraignant.

  19. Bonjour Maxime,
    En effet nous n’en savons pas assez sur le fondement de la condamnation. Je suppose donc qu’il doit s’agir de « provocation à la haine » . Or, en lisant votre article vous démontrez clairement qu’il s’agit pour les juges de combattre une intention alors que le droit pénal devrait combattre des actes. La loi Pleven qui permet cette condamnation est une défaite du droit et de la liberté au sens le plus large puisque justement les intentions deviennent punissables si elles induisent ou poussent à induire un comportement stigmatisant notamment au plan de la race ou de la religion.
    Je crains malheureusement que la cause ne soit perdue pour notre ami même et surtout en appel : Plus on monte en hiérarchie vers les chambres hautes de la République plus les décisions sont politiques !
    Plutôt que de faire appel je conseillerais à cet homme de prendre la carte du FN. Encore, d’agir sur le plan politique, en créant une association par exemple, pour demander la fin des lois Pleven et Gaissot, la fin pour toute association s’autoproclamant représentative d’une communauté d’être autorisée à ester en justice ou au moins acter le principe qu’ IL N’Y A PAS DE PRÉJUDICE MORAL POSSIBLE POUR UNE PERSONNE MORALE !!! Le combat est politique et non juridique.

  20. Il y aurait eu réellement provocation si, au lieu de lardons quelconques, des andouilles auraient été suspendues à ces grilles de mosquée !

  21. Ils ne savent ce qu’ils perdent … La moutarde de Dijon est parfaite pour accompagner le porc….

  22. Pour un peu plus de discrétion, on peut utiliser le saucisson pur porc toujours très apprécié et je ne vois pas en quoi en faire profiter nos amis musulmans serait condamnable. L’intégration réussie et l’identité heureuse passe par le partage de notre belle culture culinaire qui rayonne dans le monde entier.

    • Il faut mieux avoir un beau port DE tête, qu’une belle tête de porc! Quand on observe tous ces abrutis nourris de haine et barbus, on se dit que le porc est un bien bel animal!

    • C est moins grave que d écraseer des familles sur la promenade des Anglais comme à Nice le 14 juillet par un terroriste musulman du veritable islam.Rien par rapport aux chrétiens du Moyen -Orient massacrés par des tarés de la religion de paix et d amour de ce falsificateur de Mohamed pervers ,violeur,assasssin,pédophile . Les musulmans font toujours des scandales ridicules pour des malheureuses têtes de porc alors qu ils oppriment les chrétiens chez eux.

Les commentaires sont fermés.