Lyon, comme d'habitude les féministes se taisent devant le salon réservé aux femmes demain

https://www.facebook.com/oumfares69/

La discrimination, quand elle est le fait des musulmans, ne dérange a priori personne (interdire des lieux aux hommes, n’est-ce pas tomber sous le coup de la loi si souvent utilisée pour nous traîner au tribunal puisqu’il s’agit bien d’interdire quelque chose en raison de l’origine, de la religion, du sexe... )? Elle ne dérange personne sauf nous, les patriotes.

Je m’en vais une fois de plus porter plainte auprès du Procureur de la République de Lyon au nom de Résistance républicaine contre les organisateurs du salon… Nous ne baisserons pas les bras.

Par ailleurs j’invite chacun à admirer la vision de la femme en islam.

Que lui propose-t-on ? Prières, enfants, shopping, esthétique. Le tout accompagné d’images de son monde (voir sur facebook) :
capture-decran-2016-12-17-a-10-56-29
capture-decran-2016-12-17-a-10-56-03
capture-decran-2016-12-17-a-11-13-34
Bref, prie, fais la bouffe, sois belle et tais-toi. Le message est clair.
Elles sont où les féministes ?

 67 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Non seulement ce type de salon ne devrait pas avoir lieu mais en plus donne dans les anglicismes:
    GIRLY = FEMININ ou « Entre filles »

  2. Les féministes se trouvent confrontées à un dilemne sans précédent dans l’histoire du mouvement: S’en sortir par le haut en dénonçant cet islam rétrograde qui est un condensé à la puissance 100 de tout ce pour quoi elles ont combattu, ou disparaitre en refusant de se remettre en question en reconnaissant leurs erreurs.
    Il semble que la plupart d’entre elles, au moins les figures de proue du mouvement semblent s’accommoder de cette dernière option: Triste, révoltant, étonnant.
    L’égo, s’il est necéssaire pour le combat, car l’altruisme, l’abnégation, le détachement total, je n’y crois pas, est il si démesuré qu’il empêche toute remise en question ?
    Est-ce le manque de courage en face de l’adversité, de la peur d’être mise à l’écart ?
    Du féminisme de salon façon gauche caviar ?
    Vous êtes Christine, ô combien plus féministe, combative et déterminée que toutes celles qui s’en réclament, et ce bien que ce ne soit pas votre « cheval de bataille »…

    • En effet, je suis républicaine je n’ai pas besoin d’être féministe… Républicaine je suis pour l’égalité de tous, donc hommes et femmes, féministe je serais tentée par une forme de communautarisme féminin qui me fait horreur, voire une certaine aversion des hommes qui n’est pas de mon goût

      • Oui, c’est ce que je reproche aux féministes, leur haine à peine dissimulée des hommes dans bien des cas..

  3. Toutes les personnes qui trahissent leur peuple, qu’on appel aussi des collabo du système, travaillent pour l’organisation criminel derrière et çà se passe dans plusieurs pays du monde entier, y compris musulmans.
    Ces collabos doivent trahir leur peuple dans tous les domaines, y compris religieuse, pour l’organisation criminel.
    Tous les malheurs dans le monde sont commis en grande partie par l’organisation criminel, en plaçant des dictatures partout.

Les commentaires sont fermés.