Juncker portera le deuil si le Pen est présidente… S'il pouvait en crever !

L’infect personnage qu’il est déteste les peuples, mais en plus il en a peur…  Une bonne raison de plus de voter Marine. Si ça pouvait les étouffer…

Juncker « portera le deuil » si Le Pen est présidente
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a promis de « porter des vêtements de deuil » en cas de victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle française. « Alors je porterai des vêtements de deuil ! », a répondu mardi soir Juncker, interrogé sur ce qu’il ferait si Le Pen devenait présidente, dans une interview à la chaîne de télévision publique allemande ZDF enregistrée à Bruxelles.

Tous les sondages donnent jusqu’à présent la dirigeante du Front national (extrême droite) qualifiée au second tour de la présidentielle 2017. Elle serait toutefois battue au second tour.

Au cours de cet entretien réalisé en allemand, le chef de l’exécutif européen s’en est pris également aux mouvements populistes, en plein essor en Europe, qu’il fustige régulièrement. « Les populistes lancent des slogans et nous, nous devons produire des solutions », s’est-il défendu. Juncker a attribué la détérioration de la situation en Europe à une « polycrise » – un de ses leitmotivs – qui « embrase » le Vieux continent et au delà.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/14/97001-20161214FILWWW00329-juncker-portera-le-deuil-si-le-pen-est-presidente.php

 27 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Il portera le deuil de quoi ? De l’esclavage des peuples européens, esclavage qui est en train de voler en éclats ? Deuil de ses illusions perdues ?

  2. Si marine est élue
    ont pourrai faire un colectif
    pour aller chercher se junker
    et le juger sur la place public

  3. Il pourra porter le deuil et mettre un pot de chambre sur sa tête, ça lui changera pour une fois !!!! il ne fait pas honneur à sa culture et civilisation européenne ce salopard, et encore moins à son pays le Luxembourg !!!!

  4. Alcool, «allergie aux élites», rancune… Les confessions de Jean-Claude Juncker
    31 juil. 2016, 22:08
    © Francois Lenoir Source: Reuters
    Dans un entretien-fleuve au quotidien belge Le Soir, le président de la Commission européenne s’est épanché sur son action politique, mais également sur des sujets (beaucoup) plus personnels. Morceaux choisis.
    Un enfant rebelle, renvoyé à plusieurs reprises de son internat
    Difficile d’imaginer le président de l’austère Commission européenne en turbulent petit écolier… Et pourtant, Jean-Claude Juncker affirme avoir été renvoyé trois fois de l’internat où il étudiait dans son enfance, pour s’être «rebellé» et… avoir refusé d’aller à la messe !
    «Je suis assez allergique aux hiérarchies qui pensent qu’elles n’ont plus à se justifier. Et donc je n’ai jamais admis les ordres ou les injonctions», se justifie le haut responsable européen, dans un long entretien accordé au Soir, dimanche 31 juillet.
    Un défenseur des «petites gens» qui a en «horreur» les élites
    Adulte, Jean-Claude Juncker n’a rien perdu de son penchant frondeur. «J’ai horreur des élites» affirme-t-il sans ambages, tout en reconnaissant que l’aveu peut paraître étrange, dans la bouche d’un homme régulièrement décrit comme l’archétype du technocrate européen.
    Les très hautes responsabilités du président de la Commission ne l’empêchent pas de fustiger les «classes dirigeantes» et «ceux qui se prennent pour des élites», dont les décisions, selon lui, feraient aujourd’hui souffrir «les petites gens».
    Un carnet pour lister toutes les personnes qui l’ont trahi
    Sur un plan plus personnel, Jean-Claude Juncker admet être très rancunier… Au point de noter depuis trente ans, dans un petit livre baptisé «Le Petit Maurice» (une référence à une expression allemande), chaque situation dans laquelle un de ses proches l’a trompé.
    «Au sein du parti ou en conseil des ministres au Luxembourg, lorsque quelqu’un me faisait bisquer, quelqu’un lui disait « Attention, Le Petit Maurice t’attend »», s’amuse-t-il à préciser au journal Le Soir, ajoutant que cela avait un effet dissuasif des plus appréciables.
    Un goût prononcé pour les embrassades… sauf avec Orban
    Rancunier, Jean-Claude Juncker n’en reste pas moins un être humain sensible qui, de ses propres mots, «aime les autres». Le Luxembourgeois apprécie tout particulièrement faire la bise à ses homologues et collègues. «Je n’embrasse pas tout le monde, mais tout de même, des multitudes», assure-t-il, avant de souligner sa sympathie pour la tradition française des embrassades : «Les Français donnent des baisers à tout vent. Avec tous les présidents de la République, Mitterrand, Chirac, même Sarko ou Hollande, on s’embrasse.»
    La cordialité du haut responsable européen, toutefois, a des limites : à chaque fois qu’il rencontre le Premier ministre Viktor Orban, Jean-Claude Juncker le gratifie d’un «Dictateur, comment vas-tu ?» – ce à quoi l’intéressé lui rétorque : «Et toi Grand-Duc, ça va ?» (le Luxembourg est un Grand-Duché).
    Alcoolique ?
    Le journaliste Le Soir, enfin, ne manque pas de mettre sur la table un sujet épineux : l’alcool. En juin 2014, le Daily Telegraph avait titré sur «les inquiétudes quant à la consommation d’alcool de Monsieur Juncker». Le journal britannique rapportait alors qu’il s’agissait de l’un des sujets de conversations des dirigeants européens, inquiets du mode de vie de l’homme qui allait devenir président de la Commission européenne…
    Réponse de Jean-Claude Juncker au quotidien belge : non, cette rumeur concernant son alcoolisme est totalement infondée.
    Lire aussi : Traité UE-Canada : Juncker favorable à une adoption sans avis des parlements nationaux
    International
    Raconter l’actualité

  5. Qu’il porte le deuil ! on lui donnera aussi un peu de cendre à se mettre sur la tête !

    • Les cendres ça ferait un peu trop juif pour cet olibrius, je propose carrément des braises.

  6. la société du spectacle perpétuel de l’argent roi ou l’humain n’est qu’une vulgaire marchandise interchangeable au sein du brasier infernal capitaliste ultra libéral! « eux » (la caste des zélites zéropéennes, grosses pointures du CAC40 et tous les parasites qui tournent autour tel des mouches a merde) ne sont pas dans le brasier, ils l’ont allumé et l’entretiennent pour devenir les spectateurs de la société des temps immondes!

  7. Entre ceux qui sortiront vêtus de deuil et ceux, comme Enrico Machiasse, qui jurent qu’ils quitteront la France, ce sera un moment de pur bonheur !
    Au fait, ces abrutis US qui manifestaient contre l’élection de Trump, ils en sont où de leur petit caca nerveux ? Après « nuit debout » c’est « chie debout ».

  8. Ce sale type a surtout peur, car il pourrait aller lui et ses petits copains devant un tribunal genre Nuremberg, et devoir répondre pour ses crimes contre l’humanité, avec des condamnations très très lourdes.
    Et c’est ce qui leurs attend!, ils le savent.
    C’est la fin pour eux, c’est terminé, échec et mat, ces ordures là ont assez fait du mal, qu’ils paient!, Nuremberg! pour ces ordures!.

  9. Pour commencer: a t il porté le deuil pour toutes les victimes DCD suite à son irresponsabilité; pas su nous protéger

  10. avez vous remarquez, qu’ils ont tous et toutes le meme nez de profil. curieuse con1 cidence morphologique

  11. Tout ce que j’espère pour lui c’est qu’il en chope des boutons et qu’il en crève.

  12. le Junker 52 avion en tôle ondulée des années 40 surnommé, je ne l’invente pas, « Tante Ju »en Allemand!.

    • Mais le Ju 52 était robuste, pratique et très utile, contrairement au Jean-Claude éponyme (qui – lui – mériterait de finir en TAULE, ondulée ou pas). 😉
      La France en a même brièvement continué la production après guerre (AAC-1 Toucan) pour équiper le transport aérien militaire, en attendant mieux.
      C’était notre quart d’heure aéronautique. Merci et à vous les studios

  13. Cet eurocrate et europate est un idiot notoire une sous-me… qui s’engraisse sur le dos des peuples européens . Son jour viendra aussi à ce petit minable . Et je pense qu’il est proche .

  14. Junker fait partie de ces petites personnes qui méprisent les autres. Enfin, ça donne une raison de plus de voter Marine.

  15. L’Europe est morte sous les coups de ces sbires idéologues qui ont profité de ce beau projet pour le dénaturer et s’en mettre plein les poches !
    il ne reste que les ruines et en même temps ils ont détruit notre civilisation en la diluant dans leur mondialisme immigrationniste islamisant pour s’enrichir encore plus vite et davantage

Les commentaires sont fermés.