1991 : un avertissement sans concession de Poniatowski

En 1991, Michel Poniatowski (ancien ministre de l’Intérieur de Giscard d’Estaing) ,écrivait un livre prémonitoire « Que survive la France »
Editeur : Editions du Rocher (15 janvier 1991).
Son livre à notre connaissance n’est apparemment toujours pas parvenu jusqu’à l’ENA… En voici un passage qui n’a pas vieilli:
 

« Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer. Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. Ces pages peuvent apparaitre cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond. Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du campement avancé du tiers monde africain. Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées. Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’’immigration africaine n’’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’’état sa place normale. Les libéraux l’’ont affaibli, les socialistes l’’ont détruit. » Où sont les grandes tâches dévolues à l’’État ? La Justice, l’’Armée, l’’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’’abandon, est en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l’’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’’État. »

CQFD.

 189 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. savoir ce qui va arriver « par anticipation » quand on participe à la préparation du terrorisme ne me semble pas une prophétie mais relève de toute évidence de la perversité la plus éhontée.
    Mais ce comportement plait aux foules en quête de héros pour lesquels ils développent un idéal passéiste et une admiration historique.
    Ainsi l’Amérique inventa une Europe grâce aux espions que le Parlement européen porte au nues et dont l’oeuvre se poursuit à Bruxelles sous la houlette de nos dirigeants mondialistes qui détruisent les Nations pour soumettre les peuples à l’hégémonie de l’oligarchie du NOM »nouvel ordre mondial » qui ne cesse de s’enrichir sur le dos des pauvres voués à l’esclavage avant le génocide planétaire

  2. Il y a eu qq hommes politiques qui ont vu arriver ce qui se passe aujourd’hui,
    Mais, on a , actuellement des politiques qui ne voient pas ce qui se passe aujourd’hui

  3. Le Prince pleure alors qu’il obéissait déjà à la loi de la jungle voulue par l’oligarchique qui tente d’instaurer le Nouvel Ordre Mondial avec l’assentiment de tous nos chefs d’Etat et leurs vaillants collaborateurs.
    Quelle perversion que celle de dénoncer le désordre auquel on a soi-même participé!
    Ce qui explique que les mots retentissent si juste quand notre Prince en connaissait les aboutissants et je vois les innocents l’encenser comme un Prophète.
    Nos hommes politiques nous mènent par le bout du nez…à l’abattoir!!!

  4. Effectivement, giscard a bradé la France à l’Allemagne, car, souvenez-vous, pour faire l’union européenne, il fallait que le trésor public partage avec l’Allemagne les fonds financiers, or,a cette époque les caisses étaient vides, alors notre con- père président a vider les caisses des PTT de l’ époque ,pour faire ami-ami avec les teutons.De ce jour, la poste actuelle a toujours du mal à s’en remettre.Mais cela personne n’en parle.
    ,

  5. Le prince Ponia, ministre de Giscard avait stopper les contrôles.
    rappelez-vous fini avec lui les formalités dans les hôtels?
    la suite on la connaît.
    Personne mieux que lui savait sur quoi déboucherait ce renoncement.
    Pouvait-il ne pas être conscient de sa surprenante décision.
    On pense à Giscard, ministre des finances qui en 1973 livre avec son Président Pompidou la Banque de France à Rothschild.
    Vous connaissez la naissance de la dette que nos impôts ne parviendront jamais à ralentir
    Alors Merci Giscard et vive Ponia!

  6. Il avait raison Poniatowski, mais nous devons tout cela grâce aux escrocs qui nous gouvernent, l’officine liberticides que nos lecteurs connaissent très bien.
    L’union européenne est le premier détournement démocratique et de fond publique pour refuser le référendum aux peuples européens et nos caisse vides.
    Nos élus doivent coopérer avec leur peuple respectif et les directives doivent venir des peuples européens eux mêmes, pas! de l’union européenne.
    L’union européenne n’a pas été élu par les peuples européens pour sa coopération, mais avec ses élus.
    L’union européenne est une escroquerie démocratique pour décider à la place des peuples européens sans référendum.
    Sans référendum, c’est le chèque en blanc laissé aux escrocs voleurs qui nous gouvernent.
    Bonjours les dégâts économiques et les caisses vides siphonnés par les détournements de fond de la part de nos escrocs.
    Européens reprenez vous en mains par vous mêmes, ils nous ont assez ruiné.

    • Alors votez bien la prochaine fois et utile, ce qui veut dire contre tous les partis qui nous trahissent depuis 45 ans, en attendant le jour où nous allons présenter la facture aux responsables devant des tribunaux qui jugeront en même temps les magistrats collaborateurs du mur des cons! La facture va être lourde et la sentence encore plus dure, ce sera la mort, pure et simple pour haute trahison, collaboration avec l’ennemi et tentative de génocide d’un peuple par remplacement par un autre!

  7. Merci d’avoir retrouvé ce texte, tout à fait intéressant, clair et dont tous les termes se vérifient aujourd’hui ! Quelle lucidité et quelle traitrise des hommes politiques qui ont « laissé faire » !

  8. Comment peut-on se laisser faire à ce point.
    CAZENEUVE s’occupe de l’ISLAM de FRANCE.
    Il n’a d’ailleurs beaucoup plus de temps pour distribuer l’argent de français pour construire des mosquées, car fin février ça en est fini pour lui.
    Réveillez vous les français bientôt cela sera trop tard.

  9. Exactement la situation d’aujourd’hui. Merci à nos politiques. Mais craignez la vengeance du peuple parce qu’il ne se laissera pas exterminer docilement.

    • Oui mais il met un peu trop de temps à se réveiller ce peuple et à traduire sa colère dans les urnes, le temps nous est malheureusement compté avant l’impossible retournement!

  10. Absolument exact!! Les notions de racisme et de xénophobie ne sont que des artéfacts fourbement utilisés par ces pourries d’associations pro islam qui ont réussi le tour de force (il faut bien le reconnaitre) de créer un amalgame total et une confusion absolue entre racisme et xénophobie d’une part et désir de faire respecter notre identité, notre culture et nos traditions d’autre part, et ceci avec la fourbe complicité de nos traitres de gouvernants.

  11. Ponia était un vrai ministre de l’Intérieur,il était clairvoyant, lui ! A comparer avec cazeneuve (oups !) et le dernier, leroux à la gueule de gangster ( c’est vrai qu’il en a l’air, malheureusement, il en a aussi la chanson !) Merci Durand durand, faire suivre ce texte prophétique !

    • Suggestion à resistance républicaine et à vous tous, faire imprimer et placarder dans nos rues cette avertissement de Poniatowski. On ne peut être condamné pour les propos d’un personnage politique de l’époque et qui interpelle la responsabilité collective des fossoyeurs de la France depuis 45 ans!

Les commentaires sont fermés.