L’Algérie rafle et expulse les clandestins noirs par centaines

Publié le 9 décembre 2016 - par - 14 commentaires

Suite et complément de notre article paru il y a quelques jours

http://resistancerepublicaine.com/2016/12/04/pourquoi-ces-arrestations-massives-de-migrants-subsahariens-en-algerie-bouteflika-a-lagonie/ 

 

Algérie: «La chasse à l’homme noir» se poursuit dans les quartiers d’Alger

Un migrant subsaharien dans son refuge à Alger, le 29 mai 2016.© Photo AFP/farouk batiche

L’opération a été déclenchée le 1er décembre 2016 à Alger. Tous les quartiers où vivent les migrants subsahariens ont été encerclés par la police. Les rafles n’épargnent ni les femmes, ni les enfants. Un syndicat autonome algérien, le Snapap, dénonce «la plus grande chasse à l’homme noir depuis l’indépendance».

Les indésirables sont regroupés dans un camp insalubre à la périphérie Ouest d’Alger. Plusieurs centaines d’entre eux ont déjà été transférés à Tamanrasset, une ville du Sud, située à 2000 km de là.

Dans la capitale algérienne, les migrants subsahariens ont été arrêtés à leurs domiciles, sur leurs lieux de travail ou sur le chemin du retour à leur domicile. Ceux qui ont échappé aux rafles vivent désormais cachés, la peur au ventre.

«On ne peut plus aller au travail, on a peur de sortir parce qu’on va nous arrêter», raconte à RFI une Ivoirienne qui attend avec inquiétude des nouvelles de son mari.

«Dès que tu ouvres la porte, on t’embarque. On m’a pris avec tous mes bagages, tout m’a été volé: l’ordinateur, les choses de la maison, le réfrigérateur, l’argent, ils ont tout pris», témoigne un migrant encore sous le choc. Il fait partie de ceux qui ont été transférés et enfermés dans un camp de Tamanrasset.

L’Algérie sur la route de l’Europe
Le 30 septembre, Amnesty International avait tiré la sonnette d’alarme sur la situation des migrants subsahariens en Algérie. Ils seraient près de 150.000, selon la gendarmerie algérienne. Ils viennent majoritairement du Nigeria, du Niger, du Libéria, du Cameroun, du Mali et de la Guinée.

La plupart ont afflué en Algérie dans l’espoir de rejoindre l’Europe en passant par le Maroc ou par la Libye. Mais faute de moyens, ils ont posé leurs maigres balluchons et opté pour une vie clandestine.

Sur le site des Observateurs de France 24, un migrant guinéen vivant à Alger témoigne de leurs conditions de vie déplorables. Contraints de travailler dans l’illégalité pour des employeurs sans scrupules.

«Ici, il y a des chantiers partout. On loge dans des chantiers abandonnés, on travaille dans des chantiers en cours: notre vie se résume à ça. On transporte des sacs de sable, des pierres. On fait tout ce que personne ne veut faire. Les patrons nous appellent « camarades », on a l’impression que ça veut dire « esclaves ». Mais on n’a pas le choix, ce sont les seuls qui acceptent de faire travailler les clandestins», raconte-il, résigné

Migrants sud sahariens squattent chantier abandonné à Alger

Des migrants subsahariens squattent un chantier abandonné à Alger. C’est dans leurs refuges improvisés et sur les lieux de travail que la police procède à leur arrestation depuis le 1er décembre 2016.  © Photo AFP/farouk batiche

«Ils nous prennent pour des putes»
Livrés à eux-mêmes, ces migrants sont aussi rejetés et victimes de racisme. Même les femmes ne sont pas épargnées. Les Algériens voient d’un mauvais œil l’installation des communautés subsahariennes dans leurs quartiers. Des insultes fusent à longueur de journée, témoigne une migrante qui a échoué dans un quartier populaire d’Oran.

«Ils nous prennent pour des putes. Ils nous demandent toujours combien c’est pour coucher avec eux», déplore-t-elle dans un reportage publié par Courrier international. On y découvre des migrants subsahariens marginalisés par les autorités, ostracisés par la population. Cette année encore, ils ont été victimes de violences dans les villes de Ouarga, Béchar et Tamanrasset.

«Les voyous en ont profité pour tout leur prendre»
La communauté subsaharienne a été traumatisée par les expulsions musclées qui ont visé des milliers de migrants dans la ville d’Oran à la fin de l’année 2014. Une opération qui visait au départ les seuls migrants nigériens.

«La nuit du 24 au 25 décembre, les forces de police ont ramassé tous les Noirs de la ville. Ils étaient très mal renseignés. Pourtant, il était facile de savoir où dormaient les Nigériens. Ils ont même arrêté les étudiants subsahariens en situation régulière. Les voyous en ont profité pour tout leur prendre», se souvient le père Thierry Becker du diocèse d’Oran dont le témoignage est rapporté par Courrier International.

Les dernières expulsions de migrants subsahariens remontaient au mois d’août. Plus de 400 migrants maliens vivant à Tamanrasset avaient été rapatriés à Bamako où ils ont dénoncé des traitements inhumains.

«Les Maliens sont considérés comme des bêtes en Algérie», avait dénoncé Boubou Camara, l’un des expulsés en présence du représentant d’Amnesty International-Mali, El Béchir Singaré, qui se demandait comment un pays africain pouvait «se comporter de cette manière avec les ressortissants d’un autre pays africain?»

L’Algérie n’est plus un pays de transit
L’expulsion collective en cours de 1400 migrants ouest-africains confirme la volonté du gouvernement algérien de mettre un terme à l’immigration clandestine y compris par la manière forte. Faire comprendre aux aventuriers que l’Algérie ne doit plus être considérée comme un pays de transit pour les migrants subsahariens.

Reste à savoir si la politique du bâton suffira à enterrer le rêve européen des migrants. La plupart restent déterminés et sont prêts à tout pour ne pas rebrousser chemin. «A quoi bon rentrer et vivre la vie que j’ai déjà vécue et qui m’a fait fuir», lance une migrante dont les propos sont rapportés par Courrier International.

http://geopolis.francetvinfo.fr/algerie-la-chasse-a-l-homme-noir-se-poursuit-dans-les-quartiers-d-alger-127631

Print Friendly, PDF & Email

14 réponses à “L’Algérie rafle et expulse les clandestins noirs par centaines”

  1. Avatar severic2009 dit :

    Vous voyez,nous disions que les ARABES étaient stupides,moins que nous,parce que « EUX »agissent dans l’intérêt de leur pays..!!

  2. Avatar J dit :

    Allô SOS Racisme ? Tiens, le numéro n’est pas dispo… Bizarre…

  3. Avatar patriote dit :

    Moins cons que la France !!!!!!!!!!

  4. durandurand durandurand dit :

    Alors les assoses de merde soi-disant anti-raciste , c’est bizarre quand même ont ne vous entends la ramener votre grande gueule contre le gouvernement algérien , silence radio là ! Vous les assoces droit de l’hommoniste vous êtes de sales hypocrites ramenant votre gueule quand il s’agit de vous attaquer à des français de souche , mais la que ni ni que dalle vous baissez votre froc puant devant l’Algérie , donc maintenant fermez votre gueule en France ,nous ne vous supportons plus déjà depuis fort longtemps , alors un conseil faîtes vous petit bande de cafards nauséabonds !

  5. Avatar pjp dit :

    Encerclement des quartiers, preuve est faite quand on veux !….. faire du nettoyage salvateur.

  6. Avatar jolly rodgers dit :

    une preuve de plus que les arabes sont racistes aussi bien envers les noirs que envers les blancs! l’esclavage ( rafraichissons le cerveaux de certains ) qui a étais les plus gros marchands d’esclaves noirs?les arabes ! et durant le temps de Barberousse , qui venais enlever les femmes blanches sur les cotes Européenne ( du sud ) pour les rendre a l’état d’esclaves prostitués et soumises , de l’autre coté de la mer ? les arabes ! a noter aussi a propos de ce qui se passe actuellement en algérie avec ces migrants subsahariens , beaucoup d’entre eux sont chrétiens donc cela est surement aussi un pogrom anti chrétiens de la par des musulmans . alors les noirs qui sont dans des parties de merdes comme les indigènes de la république ou égalité et réconciliation , regardés bien qui son vos ennemies , ceux ne sont pas les blancs juifs , chrétiens , laiques , athés …. ceux sont les arabo musulmans qui vous méprises , vous massacre et vous ont jadis rendus en esclavages !

  7. Avatar Jean marc dit :

    vous voyez qu’ils est possible de les foutent dehors,ci nos politiques ne le font pas , que c’est impossible, c’est qu’ils ne le veulent pas, c’est donc bien un complot de leurs part pour nous envahir et de nous islamiser.

  8. Avatar Sam dit :

    L’Europe aide l’Algérie à se débarrasser des migrants avant qu’ils n’arrivent en Europe

  9. Avatar joseph dit :

    Nous ne voyons pas assez clair, à mon humble avis …en effet à l’ invasion arabo-musulmane , s’ ajoute l’ invasion par les noirs , les blacks d’ Afrique si vous préférez ….d’ ailleurs ces noirs ne s’ en cachent pas et veulent de plus en plus se faire entendre , n’ hésitent plus , malheur à nous quand ceux ci sont muzz …France terre d’ accueil oui , terre d’ invasion non ! S ‘ouvrir avec parcimonie la mondialisation oui, s’ offrir non ! etc ….la raison doit primer , n’ hésitons plus à agir …..Notre France ne doit plus partir en déliquescence .

    • deniaud deniaud dit :

      oui Joseph,
      et nous attendons la forte possibilité d’une invasion des algériens bientôt, quand leur crevure de président ne sera plus là !
      UNE INVASION DE PLUS, qui n’était pas prévue il y a quelques années.
      C’est peut-être pour ça que les algériens d’algérie liquident « la concurrence » des Noirs , qu’ils soient muzs ou pas .
      Ils se gardent leurs places au chaud pour le cas où….

  10. Sarisse Sarisse dit :

    « Frères en religion « euh, mais jusqu’à un certain degré seulement, ensemble pour « bolosser » du français « jambon-beurre » en France, par bandes maghrébines et africaines dans les « quartiers  » mais aussi avec des descentes dans le centre de Paris, mais ennemis mortels sur le continent d’origine ou le noir pour l’arabe ou le berbère est à peine un être humain, un « abid » un esclave.
    Tous savent ce que leur grand historien et géographe voyageur arabe, et musulman, Ibn Khaldoun disait de ces africains à peau noire.
    Tiens, comme c’est curieux, pas de « touche pas à mon pote  » à Alger , Tunis ou Rabat?Pas de S.O.S Racisme?
    Mais où est M.Sopo? On ne les entend plus, s’en est assourdissant.
    Juste un léger désaccord sans doute entre les amis d’une Rokhaya Diallo et d’une Houria Bouteldja qui crachent à longueur de journée sur ce pays qui les engraisse, n’est ce pas mais dont les cousins restés au pays se détestent?
    C’est vrai, il n’y a que le français dit de souche, l’européen qui soit viscéralement un méchant raciste, coupable de tous les maux.

  11. Sarisse Sarisse dit :

    En même temps c’est peut-être la seule réponse qui vaille, une réponse identitaire et dissuasive qui d’ailleurs existe ausdi entre pays et groupes ethniques au sud du Sahara comme on l’à vu avec les réactions des ivoiriens avec leurs migrants voisins ou encore des sud-africains (noirs) zoulous ou xhosas hostiles aux migrants bantous venus des pays environnants (il n’y a pas que les afrikaners qui soient donc les « méchants racistes » de l’histoire.

  12. Avatar POURSIN dit :

    bonsoir,
    ma question n’a rien à voir à proprement parler avec le sujet mais je ne sais pas où aller pour vous la poser ;
    je voudrais juste savoir pourquoi le lien pour partager vos articles sur facebook n’apparaît plus en bas des articles en question ;
    j’avais l’habitude d’utiliser ce procédé et me voilà obligée de faire un copié/collé ce qui n’est pas pratique du tout
    merci

Lire Aussi