Le député suisse Addor refuse que la justice française devienne la police mondiale de la pensée

COMMUNIQUE DE RIPOSTE LAIQUE

Le député suisse Addor refuse que la justice française devienne la police mondiale de la pensée 

Nous portons à la connaissance de l’ensemble des médias français la réaction du député UDC du Valais, Jean-Luc Addor, suite à la condamnation d’un ressortissant helvétique par la justice française, en avril 2016.

Bien que le site soit suisse, et que l’article incriminé, signé par un apostat tunisien, ait été posté depuis ce pays, les juges de la 17e Chambre ont estimé que le fait que le texte soit consultable depuis la France le soumettait aux lois de l’Hexagone. 

En ce jour où les deux avocats de Riposte Laïque, Maître Haddad et Maître Pichon, défendent, sur cette affaire, une Question Prioritaire de Constitutionnalité, le député suisse explique au ministre socialiste la terrible jurisprudence qu’impliquerait, pour les journalistes français, mais aussi du monde entier, cette décision. 

Cette condamnation est révélatrice d’une dérive inquiétante de la justice française, qui se permet de condamner le talentueux journaliste Eric Zemmour pour délit d’opinion, et de se livrer à un véritable harcèlement contre le site Riposte Laïque et son fondateur, contre lesquels une vingtaine de procédures judiciaires ont été intentées, dont quatre par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et quatre autres par le maire de Paris Anne Hidalgo. La présidente de Résistance républicaine, Christine Tasin, voit également les plaintes se multiplier contre elle, et subit des condamnations extravagantes, qui l’obligent à se pourvoir en appel ou en cassation. 

Nous invitons l’ensemble des journalistes, surtout s’ils ne partagent pas les orientations de Riposte Laïque, à informer leurs lecteurs de cette inquiétante dérive de trop de juges français, qui remettent gravement en cause la liberté d’informer de nos médias, et plus largement une liberté d’expression que des millions de Français défendaient dans la rue, au lendemain des assassinats de Charlie Hebdo. 

Le 1er décembre 2016

David Martin Ferguson, président de Riposte Laïque Suisse

Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque

 128 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Il va y avoir un grand ménage à faire dans notre code pénal et dans l’institution judiciaire également dont il faudra réformer le statut pour responsabiliser les magistrats sur leurs décisions !

  2. Ce que vient de dire le député Suisse Addor, n’est rien d’autre que de faire respecter la démocratie et ne pas s’ingérer dans les affaires Suisse et que ces sans gênes français soit disant justice française, qu’ils s’occupent de leurs fesses.
    La démocratie représente le peuple, pas les élus en Suisse et le seul qui a tous les droits, et comme c’est le peuple suisse qui a le dernier mot, c’est lui qui s’enrichit avant ses élus.

  3. Je me pose la question de savoir comment un citoyen suisse , ne mettant éventuellement jamais les pieds en France, peut être victime d’une décision judiciaire émise par un tribunal hexagonal , en raison d’informations disponibles en France ?
    Si jamais des personnes d’entre nous seraient l’objet d’une procedure judiciaire américaine pour une affaire de divulgation de renseignements auprés du public, sans toutefois n’avoir jamais mis les piéds sur le territoire US, je me demande si nos autorités , auraient le cran ou l’audace de procéder à des transferts sous contrainte physique ?
    Si j’étais citoyen suisse ( ce que je ne suis pas hélas ! ) et condamné pour des motifs identiques par une tribunal français, , je me garderais bien de franchir la frontiére, afin de ne pas subir les foudre d’une justice , n’étant pas celle de mon pays ! Et je ne serai vraiment inquiété que moyennant la complicité de mon propre gouvernement de Berne , m’enfermant dans un fourgon étanche , ayant Paris pour destination finale !

  4. @ C. Laurent
    Memri TV passe des vidéo montrant des imans déversant leur haine, mais justement pour NOUS informer, non pas en soutien à cette haine. Je pense que vous confondez avec d’autres chaines TV ….

  5. 2 poids 2 mesures pour Notre belle justice Française!!Un jour ils en paieront les conséquences nos grands magistrats,je l èspere de tout coeur!

  6. Le député suisse ADDOR a dit :  » Ici, c’est chez nous ! Ce sont nos lois qui s’appliquent, pas celles des autres ! »
    Eh bien moi je souhaite que cette phrase extraordinaire par sa simplicité et sa clairvoyance devienne le slogan de tous les peuples d’Europe, qui veulent en finir avec la politique d’Eurabia, de l’islamisation de l’Europe, de l’Occident, avec la complicité de nos  » politiques  » ! Combien ont-ils ou plutôt auraient-ils reçu pour leur dhimmitude, ces traîtres ?

  7. Peut-être un futur casus belli ?
    Les médias parleront-ils autant de cette affaire que de la condamnation de Serge Atlaoui, indubitalement intervenue en vertu d’une décision rendue par des juridictions internationalement compétentes ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Atlaoui#Critiques_de_la_proc.C3.A9dure
    Hollande s’en était pourtant mêlé :
    http://www.liberation.fr/societe/2015/04/21/indonesie-la-cour-supreme-a-rejete-l-ultime-recours-d-un-francais-condamne-a-mort_1256296
    Cette tendance de la France à vouloir donner des leçons au monde entier est très ancienne. Cela date au moins de la « déclaration des droits de l’homme et du citoyen », qui aurait dû être nommée pour moins d’ambiguïté, puisque tel est son véritable contenu, « déclaration des droits des femmes citoyennes et des hommes citoyens ».
    On doit bien reconnaître que c’est un défaut très français.
    Pas étonnant que la même mentalité conduise certains à vouloir prendre en charge toute la misère du monde, malgré l’abyssale dette publique et le désastre économique.
    Que chacun se mêle de ses oignons…

  8. le député suisse explique au ministre socialiste la terrible jurisprudence qu’impliquerait, pour les journalistes français, mais aussi du monde entier, cette décision. … »
    Eh oui, à quand une condamnation, par la 17è chambre, de l’imam de La Mecque ou de Memri.TV où l’on entend des incitations à tuer les infidèles chrétiens et autres ?

Les commentaires sont fermés.