La video du débat Cassen-Oukacha : désislamisation et remigration ?


La video du débat Cassen-Oukacha : désislamisation et remigration ?

En complément de nos articles présentant le débat entre Pierre Cassen et Majid Oukacha,

http://resistancerepublicaine.com/2016/11/04/desislamisation-et-remigration-passionnant-debat-contradictoire-entre-pierre-cassen-et-majid-oukacha/

http://resistancerepublicaine.com/2016/11/04/desislamisation-et-remigration-passionnant-debat-contradictoire-entre-pierre-cassen-et-majid-oukacha/

Voici la video de la troisième partie du débat, la plus intéressante parce que montrant des divergences énormes entre les débatteurs (les deux premières parties sur le constat de l’islamisation de la France seront mises en ligne demain). Chacun pourra ainsi juger si mon compte-rendu et mon analyse étaient mensongères comme le prétend Majid Oukacha.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “La video du débat Cassen-Oukacha : désislamisation et remigration ?

  1. AvatarLouis

    La sincérité de Majid Oukacha ne fait aucun doute.
    Le besoin d’un media qui diffuse une autre idée de l’islam, dédiabolisant le débat et permettrait à tous de se faire un avis est une évidence

    Par contre la solution de la pédagogie c’est louable en soi, mais avec l’islam, ça ne fonctionnera tout simplement pas, d’ailleurs il le reconnait implicitement en expliquant que les musulmans se choisissent systématiquement des islamistes pour les représenter, et qui les culpabilisent..
    La déradicalisation a montré son inefficacité sauf à de trop rares exceptions.

  2. AvatarLouis

    Quand à la partition, c’est le plus sûr moyen d’installer géographiquement la guerre civile, c’est comme offrir un bout de doigt, on connait la suite..
    La France est une et indivisible: Aucune concession.

    1. SarisseSarisse

      La partition est une forme de renoncement.
      La première erreur est de croire qu’une partition calme le jeu, c’est complètement faux car , comme au Liban et en ex- Yougoslavie puis en Bosnie (jeu de poupées russes) c’est bien le contraire qui s’est produit.
      Ensuite, ce qui pouvait fonctionner entre chrétiens (Edit de Nantes , Cantons suisses avec des différences ethniques et confessionnelles) ne fonctionne pas avec l’islam puisque la logique des enclaves et la peau de léopard ne fera que renforcer l’idées de sorties en territoires ennemis pour des razzias que catholiques ni protestants ne se permirent jamais après l’adoption de l’Edit de Nantes.
      Le cas historique de l’enclave musulmane du Freyssinet, base pour d’incessantes razzias la démontré jusqu’à la bataille de Tourtour en 973.
      Céder la Seine Saint -Denis avec la nécropoles des rois de France depuis les Mérovingiens , no mais vous imaginez ce que ça représenterait, ce serait encore pire que le Kosovo pour les serbes qui y furent défait par les ottoman lors de la bataille de Kosovo Polje!
      La meilleure réponse est une séparation suivie d’une remigration concertée entre les parties et les pays d’origines: il vaudrait mieux que les musulmans recolonisent les terres d’ont sont partis leurs ancêtres (toute la différence au passage entre le judaïsme et l’islam une aliyah et une hijra, migrer vers ses racines ou migrer chez les autres?).
      Cela paraît facile de le dire mais c’est ce qui paraît le plus plausible , le plus sensé aujourd’hui.
      Oukacha parle de solutions qui n’ont jamais marché avec l’islam, c’est triste de le dire, mais seule la force à finit par payer.

      Ce serait intéressant de voir à ce titre commet Israël et la Russie traitent leurs
      20% de musulmans nationaux, il y a une mini partition en Russie (enclaves) pas en Israël (des villages, pas des enclaves.

      On oublie aussi qu’Isabelle la Catholique après la Reconquista à expulsé les musulmans mais pas en une seule fois, elle fut obligée de s’y résoudre (cas des mudejar), c’est bien qu’il y avait des problèmes résiduels même après la chute de Grenade en 1492.

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Il y a des musulmans qui ont été accepté en Espagne après 1492 à la condition de se tenir tranquilles, pour le dire vite: ce sont les Morisques.

        En fait ils ont continué à faire des appels du pied aux musulmans extérieurs et ils ont été finalement expulsés , eux aussi, en 1609 …

  3. SarisseSarisse

    Les « charia-zones » ça n’existe pas déjà en Angleterre?
    La stratégie de Majid Oukacha n’a pas l’air de fonctionner , c’est le contraire qui se produit.
    Voyez l’exode que cela a créé à Londres avec maintenant pour résultat un maire musulman.

    1. AvatarLouis

      Bonsoir

      Oui, céder pour avoir du répit produit l’effet inverse avec l’islam.
      Chaque zone cédée, chaque concession, équivaut à un feu vert, une incitation à aller toujours plus loin, la méthode fonctionnant, et puisque comme je le lisais dans un autre article de RR l’islam n’est pas assimilable puisqu’il est assimilationniste.
      Ce que beaucoup de bobos ou de français n’ont pas encore compris.

    2. AvatarLouis

      J’ai voulu en savoir plus, sans résultat,à savoir quelle est la légitimité de ces « charia-zones »…

  4. Avatardenise

    je dirais simplement : quelle patience de la part de Pierre ! et nous même !
    comment peut on encore entendre des discours comme celui là , un débat !

Comments are closed.