Vous, partez ! Moi, je reste : si les horreurs vécues par les Serbes ne vous ouvrent pas les yeux…

Illustration : église  Saint Sava – Belgrade – Serbie www.all-free-photos.comL’église Saint-Sava de Belgrade est une église orthodoxe serbe située à Belgrade, la capitale de la Serbie, dans la municipalité de VračarL’église est dédiée à saint Sava, le fondateur de l’Église orthodoxe serbe (1219) ; elle a été édifiée à l’endroit où, d’après la tradition, le pacha ottoman Koca Sinan Pacha a brûlé en 1595 les reliques du saint en représailles de la révolte du Banat (1594) (wikipedia)

Entendra-t-on un jour en France « Vous, partez ! Moi je reste »…
C’est parti pour en tout cas,
Si le malheureux exemple du destin de gens de traditions et enracinés depuis des siècles, très imprégnés de leur culture ne nous ouvre pas les yeux…
Pour ceux qui croient au Ciel et ceux qui n’y croient pas.
Fondé sur le livre du Métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral « Chroniques de la nouvelle crucifixion du Kosovo », le film présente la souffrance des Serbes an Kosovo-Métochie, ainsi que la destruction de leur patrimoine religieux et
culturel.

 175 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. c’était une émission de Daniel mermet sur France Inter, moi ce que j’ai entendu sur cette émission ma laisser septique, car c’est vrais le temps entre le prélèvements et celui de la transplantation et très court, donc je ne sais pas.

  2. je ne sais pas ci c’est vrais, mais il y à quelques année sur France interne,j’ai entendu qu’il y avez avant la guerre des trafics d’organes, c’est à dire que l’ont enlever des serbes hommes femmes et enfants, ont les tués ,et ont revender leurs organes sur le marché internationale, est ce que c’est la vérité ou de l’intox , je ne sais pas, il y à peut être quelqu’un sur RR qui en sais plus que moi, et qui pourrait peut être nous renseigner sur ce sujet.

    • il semble que le marché des organes soit difficile à gérer au niveau international puisqu’il n’y a que quelques heures possibles entre l’enlèvement de l’organe et sa transplantation…

      • L’évolution des techniques de prélèvement et de conservation des greffons on considérablement allongé l’intervalle de temps entre le prélèvement et la greffe. En ce qui concerne le rein, on atteint une durée moyenne de 17,5 heures !!!
        tableaux R 12 – R13 durée moyenne d’ischémie froide http://www.agence-biomedecine.fr/annexes/bilan2011/donnees/organes/06-rein/synthese.htm
        Les mafias d’Europe de l’Est ayant largement démontré que la compassion n’était pas le principal obstacle à leurs activités criminelles, elles sont tout à fait capable d’organiser des trafics à partir de prélèvements pas totalement librement consentis…..

  3. quand on était pro-serbe faut voir ce qu’on se prenait comme insultes.
    comme quoi c’est une GRAVE ERREUR de ne plus étudier l’Histoire de France et du monde.

Les commentaires sont fermés.