Trébeurden : comment les gauchistes s'en sont pris aux éluEs du FN

Lettre d’une de mes amies, élue FN au conseil régional :
Vendredi, nous nous dirigions vers le centre ville, nous étions 7 (4 femmes et 3 hommes) pour rejoindre notre groupe, mais le seul passage était malheureusement dans le camp des pro-migrants, nous montions une rue avec nos drapeaux bleu blanc rouge, et là d’un coup une bande de dégénérés arrive en courant sur nous en nous crachant dessus avec des noms d’oiseaux. 
Ils ont écarté les hommes et ont bloqué les 4 femmes,  les drapeaux des collègues ont été déchirés en morceaux, ils se sont pris des crachats au visage, ma collègue S s’est pris un violent coup de pied dans la cuisse avec un élan de fou, j’étais juste derrière, quant à moi j’avais mon écharpe pliée dans la main. Un des agresseurs l’a repérée, il a voulu absolument me la prendre, il m’a craché dessus et bousculée contre le mur du tabac, une lutte s’est engagée je n’ai pas lâché mon écharpe, je ne sais pas comment j’ai pu me sortir de ce piège, j’ai honnêtement un blanc, dû je pense au fait que j’ai été choquée par la violence.
Le rassemblement s’est arrêté et Gilles a pris la décision de ne pas aller à Trégastel car, vu la configuration du lieu, il y aurait eu un véritable carnage. Les forces de l’ordre disaient ne pas être en mesure totale de nous sécuriser mais en même temps eux risquaient aussi. 
Le FNJ, accompagné de quelques militants n’a pas eu l’info que Trégastel était annulé, ils s’y sont rendus mais les antifas etc..y étaient aussi. Mon autre collègue des Côtes d’Armor  s’est pris des crachats, deux de nos jeunes se sont retrouvés à terre, une autre collègue, conseillère régionale qui se rendait sur place a été prise à partie dans son véhicule qui a été fortement dégradé à coup de pieds par ces barbares, son véhicule neuf de surcroît a été recouvert d’ excréments, elle a été prise en photo au volant ainsi que sa plaque d’immatriculation. Elle était bloquée à un rond point.  Ce sont les forces de l’ordre qui sont allées chercher les voitures de nos militants de Trégastel sur un parking tout à côté et ont formé un cordon pour les aider à partir. L’heure est grave! Notre Bretagne est gangrenée par les gauchos bobos antifas et maintenant les migrants. Mes Amies sont choquées !!!
Et mercredi Fougères pour l’arrivée de 150 migrants… 
Note de Christine Tasin
Que dire devant le courage des militants et élus du FN qui prennent des risques et se battent, seuls, contre l’invasion migratoire, attirant sur eux toute la haine des milices du pouvoir socialiste ?
Bravo à eux, encourageons-les, aidons-les, ne les laissons pas s’exposer seuls.

 180 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Si maintenant les français s’attaquent à d’autres français pour défendre la vermine qui pollue la France, ça devient de plus en plus grave et en temps de guerre ils seront les premiers à se faire butter comme tous les collabos de leur espèce.

    • ce n’est pas d’aujourd’hui que des Français s’attaquent à d’autres Français pour défendre les immigrés. déjà dans les années 60 et sans doute avant encore…(penser aux porteurs de valises).

  2. On peut retenir; « Les forces de l’ordre disaient ne pas être en mesure totale de nous sécuriser mais en même temps eux risquaient aussi. … » !!!
    Que va-t-il se passer dans les multiples petites communes accueillant les migrants ? Les forces de l’ordre ne pourront être partout à la fois !
    Chasseurs ne gaspiller pas vos munitions sur le gibier habituel!

    • c’est justement pour ça que sur « ordre de très haut » les politiques collabos les dispatchent dans toute la France.

  3. Comme l’affirmait justement un autre commentateur , nous n’avons pas vocation à nous prêter à des affrontements de rue , d’une violence tellement vulgaire !
    Et comme je l’ai déjà recommandé plus que fermement ! cessons de monter des manifs au grand jour , assorties de démarches administratives avec effet d’annonce par définition maintenant fort dangereux , comme le démontre ces évenements en tous points déplorables, et trés effrayants
    Au risque de porter des coups de canif aux procédures légales, mais ne pouvant quand même pas céder à cette pression gauchiste nous voulant demeurer dans l’ombre, seule la solution des rassemblements improvisés , organisés par des prises de contact mail ou SMS, présente encore un caractére de validité pratique !
    On en a donc tous marre de lécher les bottes de prefets ronds de cuirs et carriéristes , dans l’espoir d’une autorisation de manif par définition tellement fragile, et qui presque constamment , soumet les patriotes au terrible péril de violences gauchistes ,contre lesquelles les pauvres flics , ne pourront pas éternellement les protéger !
    Je suis persuadé que les manifs officielles se termineront par des mises à mort de patriotes ! d’ou le caractére incontournable de la solution ci dessus définie précisément , car les gauchistes seront bien « emmerdés » quand ils envisageront de casser du « fascite », mais sans connaitre d’avance les lieux de regroupement des patriotes.
    La voyoucracie gauchiste ne pourra même pas mobiliser assez de troupes sur l’ensemble des sites, potentiellement concernés par les rassemblements patriotes , dont le déroulement ne devra pas excéder 1 à 1 h et demi , dans le but de prévenir toute réaction de l’adversaire !

  4. Je me répète sûrement, mais je vois une ressemblance frappante entre ces salopards, connards, immondes gôchos qui veulent tuer du « vrai français » (ce qu’ils ne sont pas !) et les septembriseurs de 1792. Le fond est le même, la forme a changé mais elle pourrait bien revenir. Ils ont massacré pendant 4/5 jours en septembre 1792 et c’étaient des hommes du peuple, comme les antifas d’aujourd’hui, ils voulaient casser, ils voulaient tuer, ils étaient ivres, comme aujourd’hui, ces salopards ont ingéré autre chose…une haine pareille, une violence pareille, ce n’est pas normal…Le pire est que, en 1795, lorsque ces sales brutes furent jugées, ils n’eurent pas la sanction qu’ils méritaient : la mort ! Aujourd’hui, la sanction sera-t-elle la même ?

    • Bonjour,
      Hathoriti, nous n’allons pas revenir, sans cesse, sur la Révolution : Chrsitine a déjà tout dit sur le sujet dans son petit livre « Qu’est ce qu’elle vous a fait la République? »

  5. Ce sont de vrais ordures au même titre que les envahisseurs qu’ils protègent.

  6. Les militants antifascistes ? Comment espèrent-ils être crédibles ? Ils prônent le vivre-ensemble, l’acceptation de l’autre et ils veulent lyncher ceux qui ne pensent pas comme eux ? Bel exemple de tolérance. Mais le retour de bâton sera dur pour eux.

  7. Aucun commentaire ! et je lis cet article ce lundi 17 octobre à 7 h 15 du matin ….
    Ce n’est pas un reproche aux lecteurs, mais je sens un grand écoeurement et un inquiétant découragement devant toute cette violence impunie une fois de plus.
    Mais je suis sûr que la haine grandit et qu’un jour, à la moindre occasion, tout cela se paiera.

  8. Très très courageux, je dirais !!!
    J’ai l’impression que les évènements s’accélèrent

  9. Encore une agression caractérisée contre des militants et élus d’un parti politique légal et reconnu en tant que tel .. le 1er parti politique de France !
    Ce genre d’agression qui est antidémocratique est systématiquement passé sous silence par les merdias complices et la classe dite politique (ou mafia ) ! Un détail dans ce scandale ….c’est les mange merde qui crachent sur des Français et qui déchirent le drapeau Français …ils roulent donc pour qui puisque apparemment ils ne se considèrent pas Français ? …..
    ps . dans la mesure du possible faire des photos de ces saloperies serait une idée …ça peut toujours servir ….plus tard ……….rira bien qui rira le dernier !

Les commentaires sont fermés.