La justice italienne classe la plainte pour blanchiment d’argent contre un des fils d’Erdogan

Le parquet italien a terminé son enquête contre Bilal Erdogan, fils du président turc Recep Tayyip Erdogan. Il n’a pas donné suite aux accusations de blanchiment d’argent pesant contre lui en Italie. Un juge doit encore confirmer cette décision.

Quelques semaines après que Recep Tayyip Erdogan s’est plaint que le système judiciaire italien abusait, dans le cadre d’une enquête pour blanchiment d’argent ouverte dans la péninsule à l’encontre de son fils cadet Bilal, des procureurs italiens ont décidé de classer l’affaire sans suites.

«L’Italie doit prêter attention à la mafia et pas à mon fils», a déclaré le président turc, ajoutant que l’arrestation de Bilal pourrait «causer des problèmes pour les relations avec l’Italie».

L’enquête contre Bilal Erdogan avait été ouverte en février dernier par le parquet de Bologne à la suite d’une plainte déposée par un entrepreneur turc, Murat Hakan Uzan, qui est également un opposant en exil.

https://francais.rt.com/international/26659-procureurs-italiens-classent-lenquete-sur

 90 total views,  2 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. La seule et unique question me venant à l’esprit est de savoir …Combien ces juges de mes couilles ! ont ils touché pour blanchir le comportement du fils d’un des plus grands mafieux du moyen orient , nommé Erdogan
    Il est de notoriété commune que la famille , évidemment mafieuse Erdogan, a profité largement de la manne financiére du pétrole de contrebande du califat islamiste, pour elle même s’enrichir dans des conditions colossales ! et des petits jugeaillons italo, viendraient à nous balancer un non lieu invraisemblable en travers de la figure , et celle du peuple italien lui même ?
    Je ne saurais trop préconiser à des journalistes d’investigation, d’aller profondément fouiller dans les comptes en banque de ces fonctionnaires de justice , aux décisions pour le moins surprenantes , car une providentielle élévation de leurs avoirs financiérs , serait évidemment révélatrice de leurs pires accointances avec un régime ultra pourri, bénéficiant de la complaisance dégradante de l’ensemble des guignoles européens ,nous servant de chefs d’états !
    Le clan Erdogan est à la Turquie ce que les mafiosis patentés sont à la Sicile et la ville de Palerme! Mais la différence se situe dans le renoncement et la lacheté nouvelle de nos propres justices et pouvoirs publics , cédant par excéssive fragilité, aux volontés criminelles d’un régime qui à terme risque d’être la copie conforme moyenne orientale de l’originale sevisant en Corée du nord !

  2. la justice italienne aussi corrompu et lêche babouche , que la justice française , nos amis italiens ont du soucis à se faire !

Les commentaires sont fermés.