Est-il correct de chanter une chanson qui utilise le mot « nègre » ? Solution américaine : le safe space !


Est-il correct de chanter une chanson qui utilise le mot « nègre » ? Solution américaine : le safe space !

Quand la Presse a commence à expliquer, dans les années 80, ce qu’était le « politiquement correct » des USA, personne n’aurait pensé que cette idéologie démente frapperait la France.

Et pourtant, nous y sommes.

Ce totalitarisme vient de franchir un pas nouveau avec le concept de « safe space »

Je recommande très vivement aux amis de RR de regarder cette vidéo passionnante pour voir ce qui nous attend si nous ne DETRUISONS pas, dès maintenant, cette horreur chez nous :

Mais la Résistance s’organise heureusement.

Les universités étant devenues des bastions de pensée unique, de censure et de victimisation au détriment de la liberté intellectuelle et même de la vérité, l’Université de Chicago a décidé de mettre un terme à cette culture, soulevant un tollé:

Les « safe space » ou comment le politiquement correct franchit un nouveau pas dans le totalitarisme.

« La semaine d’orientation des étudiants de première année n’est plus ce qu’elle était. De nos jours, il ne s’agit plus simplement d’apprendre à s’orienter sur le campus. Il faut aussi apprendre à ne pas offenser involontairement. Les réponses ne sont pas toutes évidentes. Par exemple, est-ce correct de chanter en même temps qu’une chanson qui utilise le mot «N» (nigger) si vous êtes blanc? Non, définitivement, ce n’est pas correct. Et ce n’est pas correct non plus de dire you guys (les gars). C’est sexiste.
Ces avertissements sont inclus dans un cours de sensibilisation pour les étudiants de première année à l’Université Clark, une université de lettres et sciences humaines au Massachusetts. Comme le rapporte le New York Times, ce cours se concentre sur les pièges que recèle la vie d’un campus contemporain : les microagressions, les microassauts, les microinsultes et les microinfirmations qui ont le pouvoir d’infliger du chagrin et des traumatismes aux étudiants, lesquels ont besoin d’avertissements (trigger warnings) et de safe spaces pour se mettre à l’abri du chagrin.
Ces cours de sensibilisation sont maintenant coutumiers, et même obligatoires, dans un nombre croissant d’universités. Ils sont censés favoriser la diversité et l’inclusion. Au lieu de cela, ils encouragent la politique identitaire, les griefs, l’extrême sensibilité, et l’étouffement de la liberté intellectuelle. Ils cultivent aussi une vision de notre société comme un endroit sombre et violent, dominé par le racisme systémique, le sexisme et l’homophobie. (Une microagression à éviter, et souvent citée, consiste à dire: «Il est possible à chacun de réussir dans cette société, en y mettant suffisamment d’efforts.»)
L’Université de Chicago vient de se démarquer du lot, en déclarant audacieusement: «Ça suffit!». Dans une lettre aux  étudiants, elle écrit que son engagement envers la liberté académique signifie qu’elle ne soutient pas les «soi-disant trigger warnings» et la «création de safe space intellectuels où des individus peuvent se mettre à l’abri des idées et des points de vue qui contredisent les leurs.» »

Sources :

http://www.postedeveille.ca/2016/09/universites-police-de-la-pensee.html

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Est-il correct de chanter une chanson qui utilise le mot « nègre » ? Solution américaine : le safe space !

  1. AvatarBellérophon

    C’est par analogie un syndrome de déficience immunitaire acquise !
    Le corps social reste sans réaction à la déliquescence de son modèle sociétal …

  2. Avatarpatriote

    Dire que quand j’étais gosse on nous vendait des Bamboulas , excellentes friandises au chocolat ! aujourd’hui ils feraient fermer l’épicerie . Je me souviens de ce pâtissier a qui ils cherchent des noises http://www.bfmtv.com/societe/a-grasse-une-boulangerie-soupconnee-de-vendre-des-gateaux-racistes-867194.html
    Ca commence comme ça et un jour on nous dira ce que l’on doit manger ou pas , ils peuvent déjà nous faire un procès pour un mot , on va droit dans le mur et ça grâce a toutes ces assos de merde et avec notre pognon !!

  3. AvatarPhilippe le routier

    Curieux hasard, je suis en train de re (re re re re lire… je ne m’en lasse pas) L’île Mystérieuse de Jules Verne.

    Bon, le héros qui trouvent solution à tout, c’est Cyrus Smith, mais celui qui, dés le début du livre où presque met sa vie en danger pour tenter de retrouver et de sauver celui qui l’a affranchi quelques années plus tôt, c’est…
    … Le nègre Nab ! (Nabuchodonosor de son prénom complet, prénom assez prestigieux pour qui connait l’histoire et les jardins suspendus de Babylone)

    Verne était contre l’esclavage, ce qui est tout à son honneur contrairement à mahomet, et si Nab n’est pas le personnage central de ce roman, il est le cuisinier attitré de ces cinq malheureux naufragés de l’air, ce qui revient à dire que sans lui, ben, les quatre autres auraient été condamnés à bouffer de la merde et à dépérir petit à petit, il est donc au minimum un personnage clé. (Verne s’attarde d’ailleurs à rendre son personnage le plus attachant possible)

    Pourtant, Verne dit bien le nègre, et il n’y à rien de péjoratif sous sa plume, j’ignore s’il aurait été pro immigration de masse de nos jours, quoi que j’en doute, mais une chose sûre, c’est qu’il n’était ni raciste ni suprémaciste.

    Quoi qu’il en soit, l’exemplaire que je possède n’est pas tout neuf, mais je ne serais pas surpris si, à l’occasion d’une nouvelle édition, le nègre Nab devenait l’homme de couleur Maitre Gim’s (un rapeur que les ados adorent… et que mes filles détestent car elles aiment la musique plus que les onomatopées)

    Au fait, vous avez remarqué ?
    Il y a eu des reportages télé ou dans la presse écrite plusieurs fois sur la civilisation des Rois Nègres (reportages intéressants d’ailleurs) mais dans ces cas là, le mot nègre n’a jamais dérangé personne ! …

    … Etonnant non ?

  4. Avataryoniii

    hi

    le safe space est exploiter comme arme , comme une strategie des destruction de la civlisation occidentale

    exemple et consequence de ce processus du safe space

    1) «Les Blancs à l’arrière. Les Noirs à l’avant.»

    https://www.youtube.com/watch?v=ebarJIXvplI

    Les Frères musulmans aux États-Unis appellent à soutenir BlackLivesMatter pour une «révolution»

    https://www.youtube.com/watch?v=neFYtTWZrvY

    0:02 / 2:55
    Le racisme anti-Blancs dans les campus

    https://www.youtube.com/watch?v=pSU8-8GuKUs

    etc

    le safe space est une arme de destrcution de la civlisation occidentale

    by

    dernier piont

    «Les immigrants doivent propager l’islam»

    https://www.youtube.com/watch?v=DxnvQKKyoIM

  5. Avatara philippe

    A philippe le routier…Je vous conseille de relire également »un capitaine de quinze » ,avec le personnage de Tom,le vieux noir et ou est abordé la question de l’esclavage ..Jules Verne,parle t ‘on encore de toi dans les écoles ..Ah non,c’est vrai que maintenant l’ouvrage de référence est Harry Potter

    1. AvatarPhilippe le routier

      Merci du conseil…
      En plus, Un capitaine de quinze ans, honte à moi, je ne l’ai pas encore lu, pourtant j’ai la quasi totalité des oeuvres de Verne, mais celui-ci me manque !

      Je réparerais cette erreur dés que possible !

Comments are closed.