Le "meilleur" est à venir… 700 braves "Français" vont revenir de Syrie

Djihadistes « français » : la menace des retours de Syrie

Alors que Daech enchaîne les défaites militaires, experts et autorités craignent le retour dans l’Hexagone des 700 djihadistes partis combattre en Syrie.
SOURCE AFP
Publié le 06/09/2016 à 11:31 | Le Point.fr
Des djihadistes de Daech en Syrie. Image d’illustration. Des djihadistes de Daech en Syrie. Image d’illustration. © PLANET PIX/ZUMA-REA

C’est le scénario tant redouté par les services de renseignements et le ministère de l’Intérieur. Avec l’enchaînement des défaites militaires du groupe djihadiste Daech dans son fief irako-syrien, les pays d’origine des volontaires qui avaient rejoint ses rangs doivent se préparer à gérer l’épineux problème de leur retour, estiment experts et officiels. « Près de 700 djihadistes français ou résidant en France se trouvent actuellement dans les zones de combat en Irak et en Syrie », a déclaré le 1er septembre le Premier ministre Manuel Valls. « Leur retour représente une menace supplémentaire pour notre sécurité nationale. (…) Il faut nous préparer à résister, le combat sera long. »
La Belgique, elle, estime à environ 500 le nombre de ses ressortissants partis se battre aux côtés de Daech. « C’est ce qu’on pourrait appeler la menace du retour », a précisé dans une interview au quotidien Le Monde le procureur de Paris, François Molins. « On sera à un moment ou à un autre confronté au retour d’un grand nombre de combattants français et leurs familles. »
1 000 individus font l’objet d’enquêtes

Pour ceux repérés pendant leur voyage vers les zones de combat en Syrie et en Irak ou lors de leur exfiltration, la plupart du temps via la Turquie, la France, comme la plupart des autres pays, a durci sa législation, avec des emprisonnements plus systématiques, des peines plus lourdes et des remises en liberté conditionnelle davantage surveillées. Actuellement, en France près de 1 000 individus « font ou ont fait l’objet d’enquêtes judiciaires pour terrorisme islamiste », selon François Molins, dont 280 mis en examen et 167 en détention.
Mais l’assassinat fin juillet d’un prêtre dans son église par un jeune djihadiste inculpé, placé sous contrôle judiciaire et porteur d’un bracelet électronique a montré les limites de la surveillance face à des individus passés maîtres dans l’art de la « taqiya », la dissimulation, prônée et enseignée par les mouvements djihadistes.
« Ceux qu’on attrape, leur statut est clair, ils sont sous statut judiciaire », commente pour l’Agence France-Presse l’expert Yves Trotignon, ancien analyste antiterroriste à la DGSE. « Mais se pose alors la question de leur détention, de leur comportement en prison, de la radicalisation carcérale, de l’application des peines : ce sont des types très dangereux, et si on les juge sur les faits documentés par la justice, ils prennent dans les trois-quatre ans. Que deviennent-ils après ? »
50 000 radicalisés interdits d’entrée en Turquie

Plus redoutable encore, selon lui : le cas des djihadistes assez malins, motivés et entraînés pour être restés en permanence sous le radar des services de police et de renseignements. « Le vrai problème, ce sont les mecs qui rentrent et qu’on ne voit pas rentrer. Ou même qu’on n’a pas vus partir », dit-il. « Il n’y en aura pas tant que ça, mais ceux qui vont rentrer en étant toujours convaincus de la justesse de la cause, qui vont préparer des attentats, monter des réseaux sont le vrai danger. On sait depuis plusieurs mois que Daech se prépare à sa défaite militaire, il va redevenir un mouvement clandestin et urbain. » Ils seront d’autant plus dangereux, ajoute Yves Trotignon, qu’ils « vont prendre leur temps. Ils ne vont pas prendre un vol direct vers l’Europe occidentale. Ils vont faire des détours, avec des pauses, qui peuvent durer plusieurs mois, dans des pays où ils changeront d’identité, ça s’est déjà vu. Ce seront des sas dans lesquels ils disparaîtront pour réapparaître plus tard ».
Face à ce problème des retours, la Turquie, par laquelle a transité depuis plusieurs années la grande majorité des volontaires étrangers de Daech, joue un rôle crucial. Son armée vient de conquérir les quelques kilomètres de sa frontière avec la Syrie par laquelle Daech pouvait encore faire passer hommes et matériel. « La frontière est maintenant très hermétique », assure à la presse une source diplomatique qui demande à ne pas être identifiée. « Les Turcs ont fait d’énormes travaux, creusé des fossés, érigé des murs. Désormais, si vous tentez d’entrer ou de sortir de Turquie illégalement, vous vous faites tirer dessus. »
La liste d’interdiction d’entrée sur le territoire turc comprend désormais plus de 50 000 noms et environ 150 ressortissants français ont été interpellés dans ce pays et envoyés, menottes aux poignets, vers la France, ajoute la même source.

http://www.lepoint.fr/societe/djihadistes-francais-la-menace-des-retours-de-syrie-06-09-2016-2066232_23.php

 221 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. bientôt les compatriotes devront sortir armé(e)s comme le c’est le cas en israel ou leur gouvernement a autorisée le peuple a sortir aarmé,c’est aussi le cas en suisse ou tous citoyen suisse a toute un arsenal en cas d’attaque ou guerre civil,aux états unis pareil avec la legislation pour le port arme, vu la guerre qui va arriver nous devront nous organiser et nous armé pour sauver notre pays,meme la police te l’armée et infecté nous devont agir

  2. Ce qui, en fin de compte, ne fera que sept cents ennemis de plus que nous allons engraisser à nos frais pour nous botter le cul.

  3. MANIF MANIF MANIF
    il faut trouver comment faire une MANIF pour dire NON a l’hécatombe qui attend notre peuple, a la destruction de notre pays!!
    on pourrait contacter Frédérique Chau qui a organisé vite fait bien fait la manif des chinois !
    le pays est pourri par des djihasdistes et 700 vont rentrer ! et les socialauds veulent déradicalisér des barbares sanguinaires avec des cours de chants !!!
    Et Hollande qui se représente avec un discours sur la démocratie!! quel culot!! ils nous prennent pour des toupies ces voyous qui foutent la France en l’air , Sarko poursuivi par la justice, hollande à 15% avec un bilan catastrophique , et ils reviennent en pensant nous retourner comme des crêpes avec de beaux discours ! c’est lamentable!! mais en fait peut être que c’est la vérité !! peut être que nous sommes trop occupé par notre petit confort pour le remettre en cause! c’est vrai ! Notre pays s’est appelé « Douce France » pendant tant de décennies que la nous dormons encore dans ce rêve ! Réveillons nous ca urge sinon ce sera le cauchemar!!

    • organiser on sait faire, c’est la mobilisation des patriotes qui est à géométrie variable on est en train de monter un projet on vous en dit plus dans quelques jours

    • Depuis le temps qu’il y a des manifs, elles n’ont pas l’air de leur faire particulièrement peur…

  4. Ce qui fait peur c’est que ces gens vont revenir en France avec une expérience militaire de terrain (j’y pense depuis 2011 quand j’ai vu les premières vidéos d’atrocités commises par eux).
    Vous imaginez des fous de dieu connaissant parfaitement le maniement des armes et explosifs et ayant connu l’ambiance de la guerre de retour dans les banlieues !
    Le pire est effectivement à venir…

  5. et ils vont les rapatriez , vont leurs faire des cours de ( c est pas bien du tout ) en les payant , mais eux n ont qu un but buter ces sales porcs de sous chiens de mécréants de blancs français , belges , et conquérir comme les envahisseurs qu ils sont notre pays et l Europe pour la loi de dieu . LA LOI DES HOMMES , n existe pas , faut voir les prisons , les banlieues , le laxisme qui depuis les années 80 ont favorisé la voyoucratie , et la monté du terrorisme . l ordre mondiale nouveaux par le remplacement des populations , est programmé , il parait que nous somme en guerre , mais ils continues de nous traité de racistes , comment allons nous faire .

  6. On n’entend plus parler de Tribunal Pénal International, de crimes de guerre, de crimes contre l’Humanité .
    Comme c’était le cas du temps de l’éclatement de la Yougoslavie !
    Ou alors c’était juste pour taper sur les serbes. Quand ce sont nos « chances » qui commettent les pires horreurs ils auront droit à quoi, un bracelet électronique ?

  7. Ben tiens 700 salopards et c’est sans compté ceux qui sont déjà rentré.

  8. Christine je t’adore parce que tu dit ce que je voulez écrire et en plus si nos crétins de dirigents ne savent pas ou les mettre il y a trois solutions :
    La première : Déchus de la Nationalité Française et interdiction a vie que les 700 djihadistes avec leurs familles remettent les pieds en France  » c’est ce que moi je ferez  » et sans pitié !
    La deuxième solution : les mettre sur une Île à vie et hors territoire Français avec des Gardes  » style Russes du Goulag  » qu’ils les dressent.

    • avec nos frontières passoire ??? il faut une révolution et sortir de l’Europe

Les commentaires sont fermés.