Trévidic, ex-juge antiterroriste : il faut protéger en priorité les endroits où il y a des enfants


Trévidic, ex-juge antiterroriste : il faut protéger en priorité les endroits où il y a des enfants

Marc Trévidic, juge d’instruction durant dix ans à l’antiterrorisme : « Face au terrorisme, il faut adopter des réflexes à l’israélienne »

Juge d’instruction pendant dix ans à l’antiterrorisme, Marc Trévidic pose un regard lucide sur les attentats récents et la France post-« Charlie ». Le magistrat dénonce les rustines politiciennes que certains brandissent en guise de panacée. Une parole éclairante.

Il a beau s’être «exilé» à Lille, où il est désormais vice-président au tribunal de grande instance, il suit toujours avec attention les questions liées au terrorisme. Sollicité en permanence par les médias, dragué par les politiques qui verraient bien un des spécialistes les plus respectés de la question leur amener la crédibilité à laquelle ils aspirent, Marc Trévidic élude la question de son retour aux affaires.

Après dix ans passés comme juge d’instruction au pôle antiterroriste, il a atteint la limite fixée par le statut de la magistrature pour cette fonction.

Les places sont chères dans ces postes prestigieux, et sa personnalité, sa tendance à s’exprimer facilement et sans détour ne lui ont pas apporté que des amis au sein de l’institution. Quant à ses prises de position sur la loi sur le renseignement, «arme redoutable si elle est mise entre de mauvaises mains», elles ont crispé beaucoup de monde dans les services.

Pourtant, de tous les magistrats, il est celui qui a la connaissance la plus approfondie des dossiers brûlants du moment, et le meilleur recul sur la genèse du terrorisme djihadiste.

De la rue des Rosiers à la filière de Toulouse-Artigat en passant par l’assassinat des moines de Tibéhirine et l’attentat de Karachi, Marc Trévidic a pu dresser, à force d’auditions, d’enquêtes, mais aussi de déplacements et de lectures, une cartographie de la nébuleuse islamiste, de son histoire, de ses alliances, de ses ruptures et de ses luttes d’influence. Il a rencontré des centaines de prévenus radicalisés, a décortiqué leur psychologie, leurs haines, leurs forces et leurs faiblesses. On connaît sa parole claire, sa capacité à synthétiser et à aller droit au but.

Pour lui, la menace terroriste est aujourd’hui au plus haut, car l’Etat islamique est en train de perdre la guerre en Syrie et en Libye. Une guerre nécessaire, indispensable à mener, mais qui aura forcément d’autres conséquences sur notre territoire dans les deux ou trois années à venir.

Selon le magistrat, cette situation, que les responsables politiques n’ont pas voulu voir venir – par aveuglement ou calcul -, impose désormais aux Français d’adapter leur comportements. Il souhaite également que les candidats à l’élection présidentielle ne tombent pas dans la surenchère que l’Etat islamique appelle de ses vœux.

Marianne : Les tragédies de ces derniers mois laissent craindre d’autres attaques terroristes sur notre territoire. Quel est l’état réel de la menace aujourd’hui, et quelles sont les cibles principales ?

Marc Trévidic : La menace est maximale, et la protection des écoles est logique. On a affaire à des gens qui nous connaissent, qui viennent de chez nous, et qui savent que s’attaquer à des enfants, c’est insupportable. S’ils font ça, des mesures très dures seront prises, et c’est ce qu’ils cherchent : ils veulent des représailles pour créer un sentiment d’oppression chez les musulmans et pouvoir recruter à nouveau. C’est l’effet domino : on vous tape, vous nous tapez, on recrute derrière. Ils veulent le chaos, la guerre civile. Leur objectif, c’est qu’on crée, grosso modo, des camps de concentration avec des miradors pour y mettre les jeunes radicalisés. Mais, comme ils n’y arrivent pas avec les attentats qu’ils ont déjà commis, il faut qu’ils tapent encore plus fort. Ils cherchent l’impact maximal. Pour cela, la période électorale qui s’annonce est idéale. Des attentats d’envergure avant mai 2017, c’est l’assurance d’une surenchère quasiment sans limites.

A la moindre action terroriste, tous les hommes politiques vont se succéder au journal de 20 heures pour proposer des mesures plus énergiques que celles des autres. En se foutant d’ailleurs complètement de leur efficacité, du moment que ça donne l’impression d’être dur.

Quels sont les endroits à protéger en priorité ?

Les endroits où il y a des enfants. Si on les protège bien, ils taperont ailleurs. Ce sera certainement terrible, mais au moins ce sera ailleurs. Il ne faut pas sombrer dans la psychose mais se mettre à vivre différemment, adopter des réflexes à l’israélienne. On ne peut pas mettre des policiers et des militaires partout, donc il faut prendre des mesures particulières, faire des exercices, savoir se protéger, fuir, étudier les itinéraires pour évacuer les enfants dans les écoles, en mettre un maximum à l’abri, faire des sas sécurisés avec des portes blindées, ce genre de choses.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Trévidic, ex-juge antiterroriste : il faut protéger en priorité les endroits où il y a des enfants

  1. AvatarRoland l'Alsacien

    Pour la Protection des enfants et des écoles !
    vous avez assez de chômeurs en France ! embaucher les en tant que Homme de Sécurité et formez les aux maniements des armes de guerre et mettez ces Protecteurs non-musulman chez les enfants à toute nos écoles
    au lieu de donner notre argent aux racailles !!!! donnez le aux chômeurs Français qui seront formez à la Protection de nos enfants et aux maniement d’armes de guerre et à la protection de nos enfants et écoles ..Voilà ce qu’il faut faire !!!

    1. Christine TasinChristine Tasin

      c’est en effet une excellente idée mais on peut attendre longtemps pour qu’ils le fassent ces ahuris incompétents

    2. AvatarUTR

      Oui effectivement !

      De trés nombreuses personnes sans emploi, seraient volontaires et personnellement capables d’assurer une fonction de sécurité , supposant la mise en oeuvre d’armes à feu réelles , pour l’emploi desquelles elles seraient dument formées, suivant l’exemple emblématique du cas d’Israel, ou la population et les forces d’intervention, ont évidemment développé une expérience, et un savoir faire technique incomparables !

      Notre pays récéle bien des individus possédant les qualités personnelles de protection des écoles , en étant armés bien entendu, dans toutes les situations ou les effectifs de police et de gendarmerie, seront inexistants !

      Je partage évidemment le point de vue de Christine , pour avouer mon profond pessimisme, en prévoyant qu’aucune mesure ci dessus décrite ne sera jamais acceptée par les pouvoirs publics, et quelque soit la gravité et l’ampleur des attentats , qui constituent bien une colossale menace jusqu’en 2017 , comme l’a justement affirmé le juge Trévidic .

      Marc Trévidic a démontré de prodigieuses qualités professionnelles et nous pouvons à bon droit regretter que ce dernier fut reléguer dans une fonction subalterne , décision démontrant le peu d’acuité intellectuelle des autorités en charge de l’affectation des magistrats , en fonction des nécéssités et des capacités réelles de chacun d’entre eux !

      En revanche je ne peux que m’inscrire en faux vis à vis de la position de ce magistrat , au demeurant de grande valeur , quand à l’instar des pires idéologues du politiquement correct, il assure que l’objectif des djihadistes est de créer une guerre civile !

      Je me dois de démentir les assertions du juge Trévidic et ceci en dépit de l’admiration qu’il a tant méritée !

      Le but des terroristes salafistes n’est pas l’instauration d’une guerre civile, mais bien celui de l’ordre idéologique de la charia, par l’extermination des infidéles et des personnes susceptibles d’encore s’opposer à l’emergence de cette tyrannie religieuse épouvantable

      L’impuissance avérée des pouvoirs publics , mais aussi la non réactivité des populations victimes face à la répétition des massacres abominables, fait les affaires des salafistes , car ils ne trouvent plus sur leur chemin plus aucun obstacle à leurs projets , et les français non armés et envahis de sentiments d’irénique lacheté ( comme ceux de la place de la république ) , se soumettront aux lois de la charia en pissant …DANS LEUR FROC! est cela que souhaite Marc Trévidic ?

  2. AvatarAlexcendre 62

    Ce juge est très clair et compétent cela ne doit pas être facile pour lui de se faire comprendre face a l’incompétence des politiques qui ont laissé se développer ce mal qui s’étend maintenant dans la chaire même du pays.

  3. AvatarXtemps

    Juste pour les caprices de ces messieurs, dames les politiques, nous devons nous européens vivre autrement, car ils veulent leurs petits choux choux musulmans préférés chez nous en Europe.
    Et malgré tous les grave problèmes en Europe et ce que dit ce juge, nos politiques continuent leurs folies!.
    Je pense plutôt que les déséquilibrés sont nos dirigeants, de véritables fous dangereux à enfermer.
    La résistance européenne est légitime, a bien des égares et bien des raisons d’exister pour se défendre contre ces dictateurs pourris aux pouvoirs de l’union européenne.
    Et plus les événements se présentent, plus les faits nous donnent raisons de notre résistance contre les dictatures en places, et plus les faits montrent le vrai visages de nos escrocs dictateurs haineux anti-européens et véritables ennemis des européens aux pouvoirs.
    Nuremberg! pour ces ordures, et nous le verrons ces condamnations, par une haute cour international, qui les condamnerons pour crimes contre l’humanité un par un.

  4. AvatarXtemps

    J’ai aussi des difficultés avec Google chrome pour mes billets, Madame tasin vous risquez de ne plus recevoir mes billets un de c’est jour, bon combat.

  5. AvatarLG

    Donc, si je comprends bien, Trévidic a attendu de n’être plus à l’anti-terrorisme pour nous livrer ses bons conseils ?
    Les mecs comme lui me donnent envie de vomir.
    Les magistrats ne sont tous, jusqu’au dernier, que des minables et des pauvres types qui font fonctionner le système et c’est tout. Toutes les mansuétudes possibles envers les étrangers, mais malheur au Français, solvable, avec adresse et employeur connu, qui tombe entre leurs griffes.
    Je prie pour qu’un jour il y ait une épuration dans ce pays et que ces salopards payent !

    1. AvatarAlexcendre 62

      A mon modeste avis on peut comprendre que lorsque l’on a de hautes responsabilités il y a le devoir de réserve et ce juge que je pense droit a attendu d’en être libéré pour s’exprimer .

  6. AvatarUTR

    Marc Trévidic est un magistrat de grande valeur

    Cependant son affirmation selon laquelle l’objectif des salafistes est l’instauration d’une guerre civile, thése reprise sempiternellement par nos mérdias et politicards vereux , est totalement fallacieux

    Le but des salafistes , est simplement d’instaurer la charia en tuant un maximum d’infidéles et en décourageant les survivants de s’opposer à leur projet idéologique

    Le juge Trévidic redoute une guerre civile ? mais c’est justement ce qui serait une réaction saine de français refusant la tyrannie coranique , en l’absence évidente de la protection des pouvoirs publics, et à l’exemple ce qui s’est passé à Sisco en Corse, ou les locaux ont courageusement refusé la privatisation d’un plage municipale !

    Serait il indiscret de demander à ce magistrat , que selon lui les français doivent faire pour se proteger des salafistes, quand police , gendarmerie et autres militaires , sont aux abonnés absents ? J’attends sa réponse avec intéret !

  7. Avataryoniii

    hi

    totalement idiot …

    1er ) aucune protection n est a 100%

    2) plus l ennemi vous envahie , plus il vous soumet

    3) plus l ennemi vous soumet et plus il vous exterminera et plus vous vous dhimmiphierait et vous vous auto siuciderait et auto coinvertirait a la religion de l ennemi par soumission

    4) et mions il y aura de securité pour les non muzz

    par consequent

    la strartegie du  » chateau fort » est voué a l echec inevitablement
    l histoire humaine la prouvée …

    a) tous ne peut pas etre securisé

    b) il n existe auxcune securité a 100% ( sauf dans un cas de figure )

    plus l ennemi vous envahie et plus votre chateau fort ce fragilise et plus vous en mourait

    la seul solution qui permet d avoir le plus de securité c est losrque l ennemi et hoirs de votre chateau fort , hors de vos mur

    a l exterriure de vos frontiere

    plus l ennemu sera ejecter hors de chez nous , et plus il y aura de securité
    aucune autre solution n est viable

    by

  8. AvatarBUTTERWORTH

    seules les dictatures utilisant des moyens coercitifs ont ete a meme de contenir l islam ou sinon voir la formation du pakistan et les millions de morts donc elimination dans tout etat democratique incompatible avec l islam ou instauration d un etat fort style maoiste stalinien ou nazi

  9. Avatarsacarm

    J’avais pris un rdv avec la directrice de l’école de mon gamin il y a deux semaines concernant la sécurité et le contrôle des entrées, pas de budget pour financer une sécurité privée. La mairie a donc mis en place un policier municipale jeudi et vendredi aujourdhui plus rien ! École catholique et il y que moi qui stress. Nous pensons mon épouse et moi de lui faire école a la maison. Quand pensez vous?

    1. Christine TasinChristine Tasin

      en l’occurrence nul ne se mêlerait de donner des conseils dans ce genre de situation à chacun de réfléchir et de faire ses choix

Comments are closed.