Burkini : j’en ai marre qu’on me mette cette muleta noire devant les naseaux pour savoir comment je vais réagir

Franchement cette histoire de burka et de burkini, ça me saoûle.
Nos élus et non-élus autoproclamés représentants d’eux-mêmes vont encore me bassiner pendant des lustres avec une histoire de torchons. Sur toutes les télés, les radios, les blogs et autres sites pour ou contre ou entre les deux,  je sais pas mon cœur balance, on me bassine avec un bout de chiffon. J’en ai marre qu’on me mette cette muleta noire devant les naseaux pour savoir comment je vais réagir. Alors je vais vous le dire, bien que vous le sachiez déjà pour beaucoup d’entre nous. Ce burkini ne sera plus porté dès que les premiers frimas vont arriver et il sera remplacé par un niqab, plus chaud pour les bains de septembre.

Le Conseil d’ Etat, rien de moins, doit se prononcer pour dire le Droit de France : Faut-il autoriser ou non dans la patrie de Saint-Louis et de Charlemagne le port d’un vêtement sarrazin ? Car c’est bien de cela dont il s’agit n’est-ce pas ?

 

Je suis certain que les arguments du style « Sécurité, hygiène, santé publique » vont être évoqués et balayés d’un revers de manche et que le Droit dira que rien ne s’oppose au port d’un maillot de bain non conforme à la mode moderne. Il sera rappelé que la mode des seins nus sur les plages dans les années 70/80 avait soulevé les mêmes objections chez certains bien-pensants pour finalement voir le monokini accepté par tout le monde. Le jugement qui sera rendu sera en demi-teinte et n’interdira pas le burkini sur les plages de France tout en priant les instances islamiques de ce pays de demander aux adeptes de modérer leurs apparitions belphégoresques.

Toutefois, considérant que le burkini n’est qu’une burka de plage, considérant que la burka est un vêtement ostensiblement islamique et que par là, il s’oppose au principe de laïcité, il s’ensuit que le burkini est un signe de prosélytisme islamique qui n’a pas sa place dans une République laïque, mais faute de texte, le Conseil d’Etat ne tranchera pas au risque de créer un précédent et donc une jurisprudence. J’espère me tromper mais…

Nonobstant ces petits désagréments juridico politiques, il restera néanmoins à légiférer sur le port des kamis, djellabahs, ikafs, chechias, burnous et autres gandouras dont le Conseil d’Etat ne nous dira pas si nous devons nous préoccuper ou pas.

 35 total views,  2 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Ils font de la provocation avec leurs esclaves enrubannées… Soyons plus intelligents et justement puisqu’on ne doit rien leur dire : agissons ! Ils sont sur la plage en burkini, mettez vous à côté en string, seins à l’air… bien provocants et vous verrez bien s’ils restent, s’ils partent ou s’ils cherchent la merde et dans ce dernier cas FILMEZ LES car c’est ce qu’ils font. C’est ce que m’a fait une poufiasse après m’avoir traitée de pute et que je lui ai fais savoir que si elle n’était pas contente qu’elle aille en terre d’islam, sauf que comme je me suis précipitée vers elle car elle brandissait un mobile vers moi, elle a eu peur et est partie vers sa voiture

    • Bravo éclat de rire oui n’ayons pas peur, usons du téléphone, du bikini, du monokini…

  2. messieurs, mettez des strings, on verra si leurs hommes laisseront regarder vos arrieres trains

  3. Le port d’un accoutrement tel que ce burkini ridicule n’est pas une façon pittoresque de se distinguer, c’est une manifestation d’adhésion et de revendication d’une idéologie criminelle, une façon à peine voilée d’afficher son soutien à l’islam et ses forfaits.
    Cantonner le débat à une opposition entre tolérance et conformité aux usages , c’est à nouveau , pour les médias décervelés et asservis, une façon de prendre le citoyen pour un consommateur , et pour un con. A celles qui viennent défiler et défier dans cette tenue, comme à ceux qui paradent en chemise de nuit en plein jour ( kamis,etc.) et qui expriment donc leur appartenance à une secte nuisible avec le même affront que s’ils exhibaient un dossard  » Je soutien l’ Islam et ses méfaits » d’assumer les conséquences que de tels actes finiront par déclencher, au sortir de la torpeur . Burkini,ça suffit, faut pas Charia !

  4. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.!!!

  5. J’imagine un truc!
    Si sur une plage autour d’une femme emburkinée on fait un cercle des hommes nus? qu’est ce que ça peut donner? -car eux aussi bénéficient de la liberté!oui, Eh mes amis c’est que le rêve qui nous reste quand tout s’écroule autour de nous. C’est comme dans le film « Train de vie »

  6. Je sais je sais je vais pas me faire des copains mais. Moi une bourka ou un Burkini ne me dérange pas
    C’est l’intérieur ??????????

  7. L’article 1er de notre constitution établit l’égalité entre tous les citoyens, ce qui chez nous inclut les femmes. Le refus de ce préambule à ce que nous sommes, une idéologie qui prône la hiérarchie des sexes et de quelle façon, et à quel point, ainsi que toutes ses expressions, en l’occurrence vestimentaire, doivent être combattus, « avec toute la fermeté nécessaire » pour reprendre l’expression favorite (mais jamais suivie d’effet) de notre chef de l’état.

  8. Cette après-midi à Toulon, sur la plage du Mourillon, une famille avec trois enfants : le père : un noir, son épouse : une blanche en burkini et trois petits enfants de 3 à-5 ans environ, en maillot mais tous trois se sont baignés avec des bonnets. Et sur la plage un IIMMENSE parasol qu’ils ont eu du mal à monter d’ailleurs. La femme s’est couchée dessous, pour se protéger des rayons de soleil ? Tout le monde les regarder en douce, une femme a pris une photo.

  9. Dernière nouvelle , à Vitrolles un groupe a agressé un jeune homme car il avait un croix autour du coup , il c’est fait traiter d’ignorant , a été frappé et sa croix à été voler ,Une certaine communauté peut se permettre d’afficher sa religion , mais un catholique en France doit raser les murs et se cacher .
    Marre de ces raclures.
    a+
    alain

  10. Qu’on ne nous impose pas les « us et coutumes » du pays qu’on a quitté.En France, vivez co et habillez vous commes les francais, mzerde alors.J’en ai pmarre de ce paysage de burka,burkini, et je ne sais pas encore en utilisant la religion comme prétexte.Vous voulez aussi changez l’air que vous resprirez ici ?Alors, respectez l’ambiance et ne nous imposez pas les votres.Laisses les coutumes de votre pays chez vous.
    Politiques,prenez vos responsabibilités.Oui,oui,oui, pour les arrétés anti burkini, burka etc.Que paysage vestimentaire francais reste francais.

Les commentaires sont fermés.