Election US: érosion du soutien de l’électorat juif au Parti démocrate

Le « vote juif » pour autant qu’il ait été aussi décisif qu’on veut bien le dire a toujours penché vers le Parti démocrate. La sensibilité juive aux questions sociales, aux droits civiques et au sort des minorités, l’antisémitisme qui caractérisait le Parti Républicain il y a un siècle furent des éléments qui firent largement pencher l’électorat juif vers les candidats démocrates considérés comme plus progressistes. Cette loi d’airain a joué peu ou prou dans toutes les élections mais a commencé s’éroder après l’élection du président Barack Obama qui a franchi les lignes traditionnelles du Parti démocrate pour glisser vers son aile gauche.

De nombreux juifs américains, démocrates dans l’âme n’ont pas du tout apprécié le changement de cap de la politique de la Maison Blanche et du Département d’Etat face à Israël. On se souvient des « coups de gueule » de l’ancien maire de New York Ed Koch ou de l’avocat Alan Dershowitz, peu suspects de sympathie pour les Républicains mais qui accusaient le président américain ni plus ni  moins d’avoir lâché Israël.

Et si les juifs américains ont encore massivement voté démocrate en 2008, afin de porter au pouvoir pour la première fois un président afro-américain ils étaient déjà moins nombreux à le faire après l’expérience des quatre premières années et les images d’un Obama s’acharnant contre Israël et son Premier ministre Binyamin Netanyahou. Entre temps il y a eu l’accord avec l’Iran qui a asséné un nouveau coup à ce soutien traditionnel.

Dans cette lente évolution, il ne faut pas négliger non plus le rôle de la Republican Jewish Coalition qui a pris de plus en plus de poids et qui déploie un travail de fourmi parmi la communauté juive pour tenter de démontrer que le Parti républicain d’aujourd’hui n’est plus comme celui d’autrefois et qu’il est aujourd’hui le plus solide soutien à Israël ce qui n’est pas faux.

Il était donc intéressant de voir où en est la « communauté juive » à deux mois et demi d’une élection cruciale. Des sondages internes auprès d’èlecteurs juifs indiquent une nette dégradation du soutien au Parti démocrate. Ils indiquent en moyenne 54% d’opinions favorables à Hillary Clinton contre 45% qui ne l’aiment pas. Un écart largement en-deçà de ceux auxquels on était habitués. Ces chiffres en ont surpris plus d’un qui pensaient que la présence de Donald Trump face à Clinton allait jeter de nombreux électeurs juifs dans les bras de la candidate démocrate.

Ces résultats sont en partie dues à la déception ou la colère de nombreux juifs démocrates vis-à-vis de l’Administration actuelle mais aussi à l’image relativement négative dont jouit Hillary Clinton quant à son « palmarès » politique face à Israël. Il faut rajouter à cela les déclarations du candidat Bernie Sanders, très populaire au sein du parti, qui achèvent de donner du Parti démocrate une image de plus en plus gauchisante et tiermondiste, courant autrefois très minoritaires dans cette formation.

Presque tous les sondages internes indiquent que beaucoup de juifs américains font davantage confiance à Donald Trump qu’à Hillary Clinton pour ce qui est des relations avec Israël ou de la politique face à l’Iran.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org

http://www.europe-israel.org/2016/08/election-us-erosion-du-soutien-de-lelectorat-juif-au-parti-democrate/

 92 total views,  2 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Tant mieux ! L’élection (truquée comme la précédente) de cette femme serait une catastrophe.

Les commentaires sont fermés.