La polémique du burkini vue d’Arabie Saoudite

Publié le 21 août 2016 - par - 4 commentaires

A l’heure où le port du burkini sur les plages divise l’opinion en France, notre correspondante Clarence Rodriguez a interrogé des femmes saoudiennes sur cet habit qui enflamme les débats. 

On a tout lu, tout dit, tout entendu, sur le burkini enfin, presque ! Mais que pensent réellement les saoudiennes sur la polémique torride qui alimente cette fin d’été en France? Je vis à Riyad depuis onze ans. Journaliste-correspondante, grâce à mon statut, je suis totalement immergée dans cette société qui laisse peu de place aux femmes qu’elles soient saoudiennes ou étrangères. Même tarif ! Je suis les discussions sur le burkini depuis le début. C’est naturellement que j’ai voulu connaitre l’opinion de saoudiennes qui ont accepté de se dévoiler, de dire ce qu’elles pensaient de cette polémique en France.

Lire l’ensemble de l’article sur Paris Match

http://www.parismatch.com/Actu/International/La-polemique-du-burkini-vue-d-Arabie-Saoudite-1042717

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “La polémique du burkini vue d’Arabie Saoudite”

  1. Avatar Philippe le Routier dit :

     » On a tout lu, tout dit, tout entendu, sur le burkini enfin, presque…  »

    Et on a pas avancé d’un pouce avec cet article dans la pure lignée de Paris Match.

    Grosso modo, j’imagine un rédacteur en chef, ou une rédactrice, pourquoi pas puisque la bêtise n’a pas de sexe, dire a Clarence Rodriguez, l’auteur de l’article,  » bon, tu me fait 1000 mots sur le comment est vécu la polémique sur le  » handibag aquatique » en Arabie Saoudite.  »

    Alors, en Arabie Saoudite, les femmes sont aliénées, sous le joug des hommes, certaines voudraient bien se débarrasser du voile, pouvoir sortir seule, conduire…

    Ah, zut, vous le saviez déjà ?
    Ben apparemment les lecteurs de Paris Match eux ne le savaient pas (d’un autre côté ils ne sont pas nombreux) et Clarence Rodriguez, après 11 ans de vie à la sauce saoudienne, ben, elle savait pas qu’on savait déjà !

    Cela dit, ça ouvre une brèche intéressante sur le côté parisien au sens péjoratif du terme, et sur la façon dont les responsables de ce torche cul voient les provinciaux et les Parisiens qui n’ont pas de carte de presse.

    Ils demandent a Clarence Rodriguez, vivant a Ryad depuis onze ans, l’avis des femmes saoudiennes sur le « handibag aquatique » !

    Déjà, demander son avis a une Saoudienne …
    … Ça reviens a demander l’avis de son mari ! (Où de son fils si elle est veuve)

    Alors, si après 11 ans passés là-bas, Madame Rodriguez n’a pas compris ca …
    … Elle ne comprendra … JAMAIS !

    l’Arabie Saoudite, c’est environ 600 familles pouvant faire ce qu’elles veulent. (exceptée les femmes évidemment)
    – Parce qu’elles sont blindées de pétrodollars.
    – Parce qu’elles sont proches de la famille régnante. (Et en fait ce sont les mêmes)

    Ces familles pourraient chier sur allah et son prophète, elles s’en tireraient, ce sont elles qui paient les imams et la police.

    Le reste de la population ?

    Une grande partie est immensément riches, le saoudien de souche ne travaille pas, il touchent des dividendes sur le pétrole découvert par les européens, éventuellement, papa a su investir et il a une boite de construction, ou alors il touchent les revenus faramineux des palaces que nos élus lui ont offert contre quatre barils de super sans plomb 95.

    Mais si sa famille n’est pas assez proche des Saoud, là, même le pater familias version bédouine en******* de chevre et accro au pornos zoophiles avec 18 heures de connexions/jours sur les sites qui en offrent …
    … Même LUI, le chef, il n’osera pas entrer aux toilettes du mauvais pied de peur d’être vu et qu’on le dénonce !

    En fait, a part de la main d’œuvre étrangère, il n’y a que deux Saoudien qui travaillent dans ce « beau » pays.
    – Le rémouleur, et il a intérêt a être bon sinon il ne perdra pas juste son contrat de travail.
    – Et le bourreau, qui peut se permettre d’être un peu moins bon et de devoir frapper deux fois avant que la tête ne se décroche, car, remplacer un bourreau c’est pas si simple et celui en place aurait du mal a appliquer la peine de mort sur lui même, même en étant très souple. Mais, il fait attention quand même car on pourrait en former un autre en douce. De toute facon, il a la main (dans un pays où les manchots sont légions) car lui, il travaille beaucoup.

    Enfin bref, si un contrat de travail devait vous amener là-bas, une chose a prévoir, c’est un GROS billet dans votre permis de conduire …
    … Vous pourrez rouler comme un taré, vous pourrez même écraser un gosse, le flic vérifiera votre permis, vous le rendra, et vous pourrez rentrer a votre hôtel … Mais le billet aura disparu, faut pas en vouloir au flic, il gagne des clopinettes lui.

    A part ça, c’est un beau pays !
    Si je vivais là-bas j’aurai pu dire a Graziella de bouger son cul a 6h30 du mat quand France s’est réveillée pour réclamer son biberon et je pourrais lire un bouquin au lieu d’écrire mes bêtises en attendant de pouvoir faire la vaisselle. (Problèmes dans la tuyauterie, il y a de l’air dedans, si j’ouvre le robinet dans la cuisine ça réveille toute la maison … A éviter quand on est entouré par six nanas entre 18 mois et 46 ans, c’est pire que des talibans ces ptits trucs là !)

    Bon, je dois descendre a la buanderie mettre la lessive en route, ensuite, vers 10h je dois changer la distribution de la voiture de Madame, et cet après midi faudra que je purge cette tuyauterie de merde !

    Je vous le dis, il y a des avantages quand même a être musulman, mais Dieu m’a interdit de le devenir…
    ( je suis un Don Camillo en treillis… Même si je gueule souvent sur le grand patron.)

  2. Avatar Lili dit :

    Le burkini vu par un gaucho-bobo, Macé-Scaron de Marianne, qui vient de découvrir que le feu ça brule……
    Mais ça vaut le détour……….et ça bouge les lignes ( un peu)
    http://www.fdesouche.com/757563-burkini-joseph-mace-scaron-pourquoi-il-ne-faut-pas-laisser-faire

  3. Avatar J dit :

    Rien qu’on ne savait déjà, en effet. Et toujours, la phrase de distillation de PADAMALGAM : « toute cette polémique autour du burkini est une provocation de femmes qui déshonorent notre religion, l’islam »
    Alors, ces saoudiennes font mine de se rebeller, mais pas trop. Oui, oui, il faut respecter les coutumes du pays qui accueillent. Oui, oui, ça nous énerve de voir des femmes réclamer voile et burka quand nous voulons nous en débarrasser. MENSONGE ! Tout l’article est encore tourné pour nous faire avaler des couleuvres.

  4. Chris2a Chris2a dit :

    Salut Le routier ….
    Sacrément bien torché ton billet ! Un régal !….
    Tu devrais faire suivre à ParisMatchCollaBobo !…Ce serait un droit de réponse bien justifié ..

Lire Aussi