Yvelines : un agent des impôts accusé d'apologie du terrorisme

Ce sont des ragots, dit son avocat.

Ragots, ragots… à partir du moment où un être humain est musulman il devrait, forcément, être soupçonné d’apologie du terrorisme de fait puisque le coran et la Sunna font l’apologie du terrorisme, non ?.

Allez, encore un petit effort, Cazeneuve, tu vas finir par être obligé de le reconnaître et tu vas être  obligé de demander une commission parlementaire étudiant la compatibilité entre l’islam et la République. Bon, ça j’avoue, c’est juste dans mes rêves.

Un agent des impôts des Mureaux (Yvelines) a été mis en examen et écroué vendredi soir à Versailles, selon Le Parisien. Il est soupçonné d’avoir fait l’apologie du terrorisme et d’avoir consulté régulièrement des messages et des sites « de nature à provoquer des attentats ».

Selon le quotidien, ce sont ses collègues de travail qui ont donné l’alerte le 27 juillet, au lendemain de l’assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Ils affirment que leur collègue aurait mimé un geste d’égorgement en apprenant l’information et aurait déclaré : « C’est bien que le père puisse aller rejoindre son fils (Jésus-Christ, ndlr) ».

L’homme, âgé de 38 ans, aurait également évoqué des bombardements meurtriers de la coalition occidentale en Syrie.

DES « RAGOTS » ET UNE PROCÉDURE « VIDE DE PREUVES »

Les policiers ont mené des perquisitions chez le suspect dans le XVe arrondissement et à son domicile familial à Roubaix (Nord). Selon Le Parisien, les enquêteurs n’ont rien trouvé de notable excepté une série de CD-Rom toujours non exploités. Le trentenaire devait normalement être jugé en comparution immédiate mais les magistrats ont estimé que la qualification du parquet était insuffisante, explique 78actu. Son avocate, Me Julie Barrère, s’est dite « choquée » par une procédure « absurde » et « vide de preuves ».

Le 8 août, un homme de 31 ans avait été condamné par le tribunal correctionnel de Chartres (Eure-et-Loir) à deux ans de prison ferme pour avoir consulté de manière répétée des sites liés à la commission d’actes terroristes. Quatre jour plus tard, le tribunal correctionnel de Grenoble (Isère) avait condamné un homme de 27 ans à dix-huit mois de prison, dont neuf ferme, pour « apologie d’acte de terrorisme »

http://actu.orange.fr/france/yvelines-un-agent-des-impots-accuse-d-apologie-du-terrorisme-magic-CNT000000sw58U.html

 85 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Les muzzs s’exonerent sciemment et de plus en plus souvent des règles sociales et même societales caractéristiques de ce pays France.E’n outre ils font fi de la loi sans pour autant être vraiment inquiétés par les autorités.
    Pourquoi n’iraient ils pas plus loin?
    Dans le cas présent comme généralement les muzzs dont parfaitement intégrés d’un point de vue professionnel (la discrimination positive prédomine dans tous les secteurs)
    Ils imposent en sous main parfois mais de plus en plus de façon ostentatoire leur projet politico religieux.
    À nous d’affirmer par nos votes et si nécessaire dans la rue que nous sommes chez nous et que nous rejetons tous les archaïsmes incompatibles avec la République laïque à racines Chrétiennes.

  2. Qu’es ce qu’ils foutent dans l’administration, alors qu’ils seraient mieux à creuser des tranchés avec une pelle et une pioche.

  3. Il me paraît important que le secteur de l’administration fiscale soit identifié comme un secteur sensible en matière de terrorisme, compte tenu des informations auxquelles ses agents peuvent avoir accès et de leurs prérogatives exorbitantes en matière de renseignement et de connaissance de la vie privée, notamment celle des personnalités de l’opposition politique islamophobe !

  4. Eh oui!! Nul n est innocent..surtout pas eux.
    Il peux durant une inspection,se radicaliser soudainement,et donner quelques coups de couteaux!!!

Les commentaires sont fermés.