Ali Juppé avait été adoubé en 2015 par le groupe Bilderberg pour 2017

Faut être con pour voter Sarkozy , c’est bien lui qui à diminué les effectifs des forces de l’ordre,c’est bien lui qui a commencé le travail de sape et l’invasion par les migrants musulmans etc.

Par contre, Ali Juppé, lui, est le candidat du système, d’ailleurs il avait été adoubé en 2015 par le groupe Bildeberg pour l’élection présidentielle en 2017.

En 2015 il avait été la tête d’affiche de la délégation française où l’on trouvait aussi Laurence Boone, la conseillère économique du président français François Hollande ou de l’universitaire spécialiste du monde arabe Gilles Kepel qui enfume sur l’islam tous les plateaux télé, qui s’en étonnera ?
Figurent sur cette liste également le directeur de la DGSI, la saloperie de Barroso, ou encore Kissinger et un certain nombre de ministres européens et américains, sans parler de grands noms des medias, de grands groupes pharmaceutiques et les grandes banques, dont l’inévitable Goldman Sachs.
Pour ceux qui ignoreraient ce qu’est Bilderberg, extraits de la fiche Wikipedia :

Le groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg, est un rassemblement annuel et informel d’environ 130 membres, essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias.

Ce forum annuel a été inauguré en mai 1954 à Oosterbeek aux Pays-Bas, lors d’une réunion à l’hôtel Bilderberg (d’où son nom) et possède des bureaux à Leyde1. Il est au centre de plusieurs controverses du fait de sa non médiatisation et du caractère confidentiel du bilan des conférences.

Quelques fuites sur l’existence de la conférence couplées à l’opacité des discussions ont alimenté diverses théories du complot pendant la guerre froide, par exemple chez le journaliste anti-maçonnique Roger Mennevée. Dans un article de 19678, il présente la conférence de Bilderberg comme faisant partie d’une conspiration mondiale visant à instaurer un gouvernement mondial (la « Synarchie »), dirigé par les États-Unis et comportant l’abandon des souverainetés nationales9. L’article de Mennevée soutient que toutes les personnalités françaises qui s’étaient associées au Bilderberg, telles que Georges PompidouAntoine Pinay, et Guy Mollet, étaient également les opposants les plus résolus à la politique nucléaire de Charles de Gaulle. Mennevée conclut que le projet atlantiste auquel participait la conférence de Bilderberg ne pouvant se faire sans éliminer la force de dissuasion nucléaire française9. Lors de la réunion du groupe Bilderberg à Torquay en 1977, le journal Libération publie le texte écrit dix ans plus tôt par Mennevée9.

Le groupe Bilderberg n’est devenu un authentique objet d’étude qu’à partir des années 1979-1980. L’ancien agent des services de renseignement espagnols Luis M. González-Mata dévoile le fonctionnement du groupe Bilderberg en 1979 dans son essai Les Maîtres du monde10. Dans The Bilderberg and the West, paru en 1980, le chercheur Peter Thompson explique que le forum annuel de Bilderberg est une rencontre entre les dirigeants des multinationales les plus importantes et les figures politiques clés des pays occidentaux, afin de discuter ensemble des grandes problématiques internationales. En 2009, Frédéric Charpier présente le but des sommets Bilderberg comme une coordination euro-américaine « au nom des principes démocratiques, mais aussi dans l’intérêt du capitalisme »5. La même année, l’historienne Chloé Maurel explique que le groupe Bilderberg, dont elle souligne l’absence de transparence, a été créé dans le contexte de la guerre froide pour renforcer la coopération entre les États-Unis et leurs partenaires d’Europe occidentale11.

 Denis Healey, l’un des initiateurs de la conférence de Bilderberg de 1954 et membre du comité directeur pendant 30 ans, a expliqué en 2001 :

« Dire que nous cherchions à mettre en place un gouvernement mondial unique est très exagéré, mais pas totalement absurde. Nous autres à Bilderberg pensions qu’on ne pouvait pas continuer à se faire la guerre éternellement et à tuer des millions de gens pour rien. Nous nous disions qu’une communauté unique pouvait être une bonne chose12. »

La non médiatisation des conférences de Bilderberg, qui se tiennent au mois de mai ou juin de chaque année, a entraîné des spéculations sur une éventuelle discipline médiatique de silence qui violerait le principe d’existence du journalisme. Parmi les reproches émis à l’encontre de Bilderberg, on notera la crainte de voir une structure collégiale abritant un petit nombre de personnes prendre, sans contrôle démocratique par des tiers, des décisions importantes en économie ou en politique. Des sources journalistiques belges évoquent la possibilité que les membres de la conférence s’engageraient à user de leur influence pour faire appliquer ce qui a été convenu au cours de la conférence16.

En 2003, en réponse à une question parlementaire, le Conseil fédéral suisse précise que :

« les conférences Bilderberg sont un forum d’échange sur les principaux sujets d’actualité dans les domaines les plus divers entre membres de gouvernements, diplomates, politiciens, personnalités de l’économie, représentants de la science, de la formation, de la presse et d’instituts spécialisés. […] L’objectif de cette conférence privée est une discussion libre et ouverte. Les participants y défendent leur opinion personnelle et n’y parlent pas au nom de leur gouvernement ou de leur employeur. C’est pour cette raison que les organisateurs renoncent à faire de la publicité autour de ces discussions. […] Les participants qui acceptent une invitation personnelle à la conférence se déclarent prêts à renoncer à toute publicité. Du reste, il ne s’agit pas de négociations, mais de discussions qui permettent et favorisent une mise en réseau des idées et des personnes17. »

 
 

Liste des participants au groupe Bilderberg  2015
Telfs-Buchen, Austria 11 – 14 June 2015
Final list of Participants
Chairman

Castries, Henri de Chairman and CEO, AXA Group FRA

Achleitner, Paul M. Chairman of the Supervisory Board, Deutsche Bank AG DEU
Agius, Marcus Non-Executive Chairman, PA Consulting Group GBR
Ahrenkiel, Thomas Director, Danish Intelligence Service (DDIS) DNK
Allen, John R. Special Presidential Envoy for the Global Coalition to Counter ISIL, US Department of State USA
Altman, Roger C. Executive Chairman, Evercore USA
Applebaum, Anne Director of Transitions Forum, Legatum Institute POL
Apunen, Matti Director, Finnish Business and Policy Forum EVA FIN
Baird, Zoë CEO and President, Markle Foundation USA
Balls, Edward M. Former Shadow Chancellor of the Exchequer GBR
Balsemão, Francisco Pinto Chairman, Impresa SGPS PRT
Barroso, José M. Durão Former President of the European Commission PRT
Baverez, Nicolas Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP FRA
Benko, René Founder, SIGNA Holding GmbH AUT
Bernabè, Franco Chairman, FB Group SRL ITA
Beurden, Ben van CEO, Royal Dutch Shell plc NLD
Bigorgne, Laurent Director, Institut Montaigne FRA
Boone, Laurence Special Adviser on Financial and Economic Affairs to the President FRA
Botín, Ana P. Chairman, Banco Santander ESP
Brandtzæg, Svein Richard President and CEO, Norsk Hydro ASA NOR
Bronner, Oscar Publisher, Standard Verlagsgesellschaft AUT
Burns, William President, Carnegie Endowment for International Peace USA
Calvar, Patrick Director General, DGSI FRA
Castries, Henri de Chairman, Bilderberg Meetings; Chairman and CEO, AXA Group FRA
Cebrián, Juan Luis Executive Chairman, Grupo PRISA ESP
Clark, W. Edmund Retired Executive, TD Bank Group CAN
Coeuré, Benoît Member of the Executive Board, European Central Bank INT
Coyne, Andrew Editor, Editorials and Comment, National Post CAN
Damberg, Mikael L. Minister for Enterprise and Innovation SWE
De Gucht, Karel Former EU Trade Commissioner, State Minister BEL
Dijsselbloem, Jeroen Minister of Finance NLD
Donilon, Thomas E. Former U.S. National Security Advisor; Partner and Vice Chair, O’Melveny & Myers LLP USA
Döpfner, Mathias CEO, Axel Springer SE DEU
Dowling, Ann President, Royal Academy of Engineering GBR
Dugan, Regina Vice President for Engineering, Advanced Technology and Projects, Google USA
Eilertsen, Trine Political Editor, Aftenposten NOR
Eldrup, Merete CEO, TV 2 Danmark A/S DNK
Elkann, John Chairman and CEO, EXOR; Chairman, Fiat Chrysler Automobiles ITA
Enders, Thomas CEO, Airbus Group DEU
Erdoes, Mary CEO, JP Morgan Asset Management USA
Fairhead, Rona Chairman, BBC Trust GBR
Federspiel, Ulrik Executive Vice President, Haldor Topsøe A/S DNK
Feldstein, Martin S. President Emeritus, NBER; Professor of Economics, Harvard University USA
Ferguson, Niall Professor of History, Harvard University, Gunzberg Center for European Studies USA
Fischer, Heinz Federal President AUT
Flint, Douglas J. Group Chairman, HSBC Holdings plc GBR
Franz, Christoph Chairman of the Board, F. Hoffmann-La Roche Ltd CHE
Fresco, Louise O. President and Chairman Executive Board, Wageningen University and Research Centre NLD
Griffin, Kenneth Founder and CEO, Citadel Investment Group, LLC USA
Gruber, Lilli Executive Editor and Anchor “Otto e mezzo”, La7 TV ITA
Guriev, Sergei Professor of Economics, Sciences Po RUS
Gürkaynak, Gönenç Managing Partner, ELIG Law Firm TUR
Gusenbauer, Alfred Former Chancellor of the Republic of Austria AUT
Halberstadt, Victor Professor of Economics, Leiden University NLD
Hampel, Erich Chairman, UniCredit Bank Austria AG AUT
Hassabis, Demis Vice President of Engineering, Google DeepMind GBR
Hesoun, Wolfgang CEO, Siemens Austria AUT
Hildebrand, Philipp Vice Chairman, BlackRock Inc. CHE
Hoffman, Reid Co-Founder and Executive Chairman, LinkedIn USA
Ischinger, Wolfgang Chairman, Munich Security Conference INT
Jacobs, Kenneth M. Chairman and CEO, Lazard USA
Jäkel, Julia CEO, Gruner + Jahr DEU
Johnson, James A. Chairman, Johnson Capital Partners USA
Juppé, Alain Mayor of Bordeaux, Former Prime Minister FRA
Kaeser, Joe President and CEO, Siemens AG DEU
Karp, Alex CEO, Palantir Technologies USA
Kepel, Gilles University Professor, Sciences Po FRA
Kerr, John Deputy Chairman, Scottish Power GBR
Kesici, Ilhan MP, Turkish Parliament TUR
Kissinger, Henry A. Chairman, Kissinger Associates, Inc. USA
Kleinfeld, Klaus Chairman and CEO, Alcoa USA
Knot, Klaas H.W. President, De Nederlandsche Bank NLD
Koç, Mustafa V. Chairman, Koç Holding A.S. TUR
Kogler, Konrad Director General, Directorate General for Public Security AUT
Kravis, Henry R. Co-Chairman and Co-CEO, Kohlberg Kravis Roberts & Co. USA
Kravis, Marie-Josée Senior Fellow and Vice Chair, Hudson Institute USA
Kudelski, André Chairman and CEO, Kudelski Group CHE
Lauk, Kurt President, Globe Capital Partners DEU
Lemne, Carola CEO, The Confederation of Swedish Enterprise SWE
Levey, Stuart Chief Legal Officer, HSBC Holdings plc USA
Leyen, Ursula von der Minister of Defence DEU
Leysen, Thomas Chairman of the Board of Directors, KBC Group BEL
Maher, Shiraz Senior Research Fellow, ICSR, King’s College London GBR
Markus Lassen, Christina Head of Department, Ministry of Foreign Affairs, Security Policy and Stabilisation DNK
Mathews, Jessica T. Distinguished Fellow, Carnegie Endowment for International Peace USA
Mattis, James Distinguished Visiting Fellow, Hoover Institution, Stanford University USA
Maudet, Pierre Vice-President of the State Council, Department of Security, Police and the Economy of Geneva CHE
McKay, David I. President and CEO, Royal Bank of Canada CAN
Mert, Nuray Columnist, Professor of Political Science, Istanbul University TUR
Messina, Jim CEO, The Messina Group USA
Michel, Charles Prime Minister BEL
Micklethwait, John Editor-in-Chief, Bloomberg LP USA
Minton Beddoes, Zanny Editor-in-Chief, The Economist GBR
Monti, Mario Senator-for-life; President, Bocconi University ITA
Mörttinen, Leena Executive Director, The Finnish Family Firms Association FIN
Mundie, Craig J. Principal, Mundie & Associates USA
Munroe-Blum, Heather Chairperson, Canada Pension Plan Investment Board CAN
Netherlands, H.R.H. Princess Beatrix of the NLD
O’Leary, Michael CEO, Ryanair Plc IRL
Osborne, George First Secretary of State and Chancellor of the Exchequer GBR
Özel, Soli Columnist, Haberturk Newspaper; Senior Lecturer, Kadir Has University TUR
Papalexopoulos, Dimitri Group CEO, Titan Cement Co. GRC
Pégard, Catherine President, Public Establishment of the Palace, Museum and National Estate of Versailles FRA
Perle, Richard N. Resident Fellow, American Enterprise Institute USA
Petraeus, David H. Chairman, KKR Global Institute USA
Pikrammenos, Panagiotis Honorary President of The Hellenic Council of State GRC
Reisman, Heather M. Chair and CEO, Indigo Books & Music Inc. CAN
Rocca, Gianfelice Chairman, Techint Group ITA
Roiss, Gerhard CEO, OMV Austria AUT
Rubin, Robert E. Co Chair, Council on Foreign Relations; Former Secretary of the Treasury USA
Rutte, Mark Prime Minister NLD
Sadjadpour, Karim Senior Associate, Carnegie Endowment for International Peace USA
Sánchez Pérez-Castejón, Pedro Leader, Partido Socialista Obrero Español PSOE ESP
Sawers, John Chairman and Partner, Macro Advisory Partners GBR
Sayek Böke, Selin Vice President, Republican People’s Party TUR
Schmidt, Eric E. Executive Chairman, Google Inc. USA
Scholten, Rudolf CEO, Oesterreichische Kontrollbank AG AUT
Senard, Jean-Dominique CEO, Michelin Group FRA
Sevelda, Karl CEO, Raiffeisen Bank International AG AUT
Stoltenberg, Jens Secretary General, NATO INT
Stubb, Alexander Prime Minister FIN
Suder, Katrin Deputy Minister of Defense DEU
Sutherland, Peter D. UN Special Representative; Chairman, Goldman Sachs International IRL
Svanberg, Carl-Henric Chairman, BP plc; Chairman, AB Volvo SWE
Svarva, Olaug CEO, The Government Pension Fund Norway NOR
Thiel, Peter A. President, Thiel Capital USA
Tsoukalis, Loukas President, Hellenic Foundation for European and Foreign Policy GRC
Üzümcü, Ahmet Director-General, Organisation for the Prohibition of Chemical Weapons INT
Vitorino, António M. Partner, Cuetrecasas, Concalves Pereira, RL PRT
Wallenberg, Jacob Chairman, Investor AB SWE
Weber, Vin Partner, Mercury LLC USA
Wolf, Martin H. Chief Economics Commentator, The Financial Times GBR
Wolfensohn, James D. Chairman and CEO, Wolfensohn and Company USA
Zoellick, Robert B. Chairman, Board of International Advisors, The Goldman Sachs Group USA

 

En 2015  le groupe a tenté de jouer la transparence en publiant la liste des sujets qui seront abordés. Sauf que ce qui compte réellement est ce qu’ils vont dire de ces sujets et ça nous n’en saurons jamais rien, comme d’habitude:
L’Intelligence Artificielle
La Cyber-Sécurité
La menaces des armes chimiques
Les enjeux économiques actuels
La Stratégie européenne
La mondialisation
La Grèce
L’Iran
Le Moyen-Orient
L’OTAN
La Russie
Le terrorisme
Le Royaume-Uni
Les USA
Les Elections américaines

Liste des participants 2016 :
http://www.bilderbergmeetings.org/participants.html

 102 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Si donc Juppé fut désigné par ces gangsters ( je n’hésite pas à les qualifier ainsi ! ) nous pouvons nous poser de sérieuses questions sur la candidature de Sarko, et les raisons pour lesquelles , ce même Sarko ne fut donc pas préféré, car lui même est l’homme de la grande connivence avec les immenses fortunes internationales , dont le groupe Bilderberg est la synthèse mondiale , comme le démontre l’énumération de cette liste impressionnante
    Dans la mesure ou Sarko devait l’emporter sur Juppé , de par l’accentuation de sa campagne sur le théme de la radicalisation musulmane, lui attirant les suffrages de beaucoup de militants de base, nous pourrions y voir une nomination allant à l’encontre des volontés de Bilderberg, avec comme risque éventuelle, des tentatives occultes pour rendre caduque ce choix .
    La puissance opaque du bilderberg est colossale, et on voit mal de pauvres militants fauchés uniquement forts de leur carte éléctorale , venir contredire avec succés les orientations d’une mafia internationale richissime !
    Les bilderberg ont réussi , années aprés années , a concentré entre leurs mains , une puissance financiére et politique dépassant toute imagination et bafouant bien sur toute notion de démocratie, de droit des peuples et de liberté individuelle .
    A ce sujet je me dois de préciser que beaucoup de journalistes bien trop curieux , et tentant d’obtenir des informations plus pertinentes pour renseigner leurs lecteurs , furent trés violemment intimidés et durent renoncer à leurs entreprises ! c’est pas un vrai comportement de …..MAFIA celà ?

  2. Juppé???Avec Sarkozy nous avons eu la peste, avec Hollande le choléra…lui nous offrira la guerre civile.
    Ce type fait donc partie de ce lot de criminels nous ayant sciemment manipulés pour nous dépuoiller progressivement de notre pays et l’offrir aux étrangers qu’ils ont choisi pour nous remplacer.
    Juppé l’a dit lui-même : Le rejet d’une Europe musulmane ne peux-être que la guerre civile. Nous voilà prévenus! Il faut s’y résoudre.

  3. « … l’invasion par les migrants musulmans …  »
    Il faut dire immigrés clandestins.
    merci

  4. Je suis natif du Québec, alors SVP ne faites pas ça à cette Belle Province, qui doit déjà subir les attaques de Ben Trudeau.
    Merci.

  5. Quand on voit l’offre politique en France, entre Ali Juppé, Montebourg, Macron, Camba, nkm, sarko& C° ….
    ça donne envie de vomir !!!….

  6. Philippe le Routier ! la politique est un plateau de merde qui faut savoir digérer et moi je ne les digère pas les politiques vu leurs fourberies et lâcheté et traîtrise à notre culture et je ne suis pas le seul ! et un gars hônnette comme toi aurez vite fait de péter un plomb avec ce panier de crabe de faux culs de lâches et traîtres.

  7. L’Intelligence Artificielle, voilà un sujet qui devrait les intéresser !
    Franchement, depuis 1954 que ce bidule existe, si UN SEUL de ses membres était pourvu d’une intelligence naturelle, déjà, on le saurait, et en plus, ils auraient bien dû prendre UNE décision intelligente.
    M’enfin bon, j’ai été tenté par la politique, j’ai jamais pu en faire ….
    … Je suis honnête !

Les commentaires sont fermés.