Le contrôleur des prisons ne veut pas que l'on construise de nouvelles places de prison…

Selon elle, plus on construit de places de prison, plus elles sont occupées.

 Ainsi ce serait la prison qui ferait le délinquant ? Celui-ci, avide de bénéficier du traitement 4 étoiles de la prison et de la convivialité qui y règne attendrait, frémissant qu’une place se libère pour commettre un forfait qui l’amènerait au paradis ?

Autrement dit, la donzelle se paye notre tête. Elle est grave, comme disent nos jeunes.

Mais c’est que Adeline Hazan est une authentique droidelhommiste qui fait des cauchemars chaque soir. Rendez-vous compte : la prison empêche le détenu – et délinquant, soit dit en passant- de voir respectés ses droits à avoir « une famille, un emploi et la santé ». On ne sait pas trop ce que vient faire la santé ici, il y a infirmerie, médecins, hôpitaux, dont usent largement les détenus, sans parler des promenades et autres salles de sport… Mais passons. Quand on veut sauver un chien atteint de la rage tous les coups sont permis.

Alors la traîtresse de proposer des peines alternatives… que nous ne connaissons que trop, nous et surtout les victimes de nombreux ex-détenus munis d’un bracelet, assignés à résidence… tous moyens qui n’ont jamais empêché le moindre délit, le moindre crime, hélas. Qui, en effet, peut imaginer, en lisant à distance la puce d’un bracelet électronique, que le détenu qui entre dans une église y va pour décapiter le prêtre ?

Quant à son désir de voir remplacer la prison par du suivi, des mises à l’épreuve, des obligations qui seraient fixées aux détenus avec une surveillance, une contrainte pénale… Elle vit dans quel monde ? Combien de fonctionnaires, combien de policiers devrait-on embaucher pour assurer la surveillance et le suivi des condamnés en liberté ? Déjà en 2013 il y avait 186800 personnes à suivre en-dehors de la prison… 186800, en sus des 66500 incarcérées…

Capture d’écran 2016-08-10 à 19.44.22
Apparemment le contrôleur des prisons fait partie des adeptes du yaka, faukon, quand c’est le contribuable qui paye c’est gratuit, comme le dit si bien Hollande. Quand ce sont les sans-dents qui sont exposés au terrorisme, aux agressions, au viol, en quoi cela dérangerait madame Hazan ? Comme les anciens nobles, forte de ses privilèges, forte de sa caste, elle nous regarde avec arrogance en nous accusant de préférer les nôtres avec les autres, de préférer les victimes aux bourreaux.

« Plus on construira de places de prison, plus elles seront occupées », selon le contrôleur des prisons

A lire ici :

http://www.boursorama.com/actualites/plus-on-construira-de-places-de-prison-plus-elles-seront-occupees-selon-la-controleure-des-prisons-fada6aaa42323b80871f8a335b69dea9

 155 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Moins on aura de places de prison, plus les criminels victimes de la société seront en liberté, et logés chez les habitants selon les voeux de l’anarcho-Cosse ! Bravo le contrôleur des prisons mentales pour tous…

  2. « Selon elle, plus on construit de places de prison, plus elles sont occupées. »
    C’est bien connu :  » la nature ne connaît pas le vide ! » En un sens , elle a raison !

    • Dans la continuité de son raisonnement on pourrait aussi raser les prison existantes ainsi on n’aurait plus de prisonnier.
      Mince il y a quelque chose qui cloche dans ces délires et je ne sais pas quoi!
      Enfin depuis la brillante idée de donner un reçu aux personnes contrôlées pour éviter le contrôle au faciès plus rien ne m’étonne. Et ça c’était tout au début du mandat de l’apollon qui occupe l’Elysée.
      Que voulez vous rajouter à ça, même le mot minable, tant chéri par le fameux « hai-rot » prédécesseur de notre manolo qui a été utilisé à plusieurs reprises à l’encontre de notre Gérard national, ne sied pas à qualifier cette politique de me..e qu’ils nous imposent.

  3. Je suis d’accord pour ne plus construire de prisons , il n’y a qu’a remplir celles qui existent …. ils sont dix par cellule ? et alors , et pas d’internet ni de télé , comme il a été dit dans les commentaires la bouffe a la charge des familles ainsi qu’un dédommagement pour l’eau et l’électricité au lieu de toucher des indemnités comme je l’ai déjà vu .

  4. « Lieux de privation de la liberté » !!! Tout ça pour dire « Prisons » ? Encore une grande réforme du socialisme sans doute. Il est vrai qu’il ne faut plus dire non plus « balayeur » mais quelque chose comme « technicien spécialiste en surfaces planes »… Mme Hazan a une solution sous les yeux : un coup de fil à sa collègue Mme Cosse et hop, on loge tous ces taulards, oh pardon, tous ces « privés de la liberté » chez les particuliers. Puis, cela fait, on transforme les prisons, ah zut, les « lieux de privation de la liberté », en hôtels 3 ou 4 étoiles avec salles de gym. Dans certains cas d’ailleurs, il n’y aura que peu de transformations à faire. Que déconomies, que d’économies ! Merci Madame Hazan, merci Madame Cosse.

  5. Je propose qu’on charge les familles de nourrir les prisonniers, comme dans des pays d’Afrique, pour faire des économie et financer les mesures de fin de vie applicables également à cette population afin de faire de la place.

  6. Et les déséquilibrés terroristes? Pas de places non plus dans les hopitaux psychiatriques…et plus on les soignera, plus les mosquées en produiront d’autres!
    Quelle solution alors? Ca sent très mauvais tout ça! Ou compte-t-ils caser tous les sans-dents qui ne vont pas tarder à se révolter?

  7. VOIR EX DES PRISONS SUD AMERICAINES le detenu travaille et vit avec sa famille donc solution murs et barbeles et controle autours des quartiers dits SENSIBLES OU TRES CHATOUILLEUX SANS SORTIES PROBLEME RESOLU

  8. Je suis d’accord, il ne faut pas construire de nouvelles prisons car elle sont des centres de préparation pour le jihad. Pour les musulmans nos lois ne sont pas valides donc pour eux une condamnation ne représente rien et ils utilisent les prisons comme casernes pour enrôler et former de nouveaux jihadistes.
    Il faut commencer la remigration de cette population et exécuter les plus dangereux. Comme il y a plus de 70% de musulmans dans nos prisons, cela fera beaucoup de place pour nos prisonniers qui pourront avoir des conditions de vie décente avec la possibilité d’un véritable aide de réinsertion sociale.

    • Beate, votre raisonnement est excellent. Mais, quel homme ou femme politique aura le cran de proposer de telles mesures ? Ensuite, il faut qu’elles soient acceptées par les députés, le Sénat… Vous voyez bien que nous sommes dans un labyrinthe dont il est impossible de sortir !
      L’Etat de droit, nos lois, l’évolution de notre société exigerait que tout soit remis en cause !

  9. Normal elle est d’origine quoi déjà. à l’avenir plus que des Français d’origine au pouvoir ce sont des racistes anti Français

  10. encore une grande compétente ,il sufis de remettre au gout du jour quelque caserne désaffecte

Les commentaires sont fermés.