Terroristes hors de Corse ? Le double langage et la traîtrise du FLNC du 22 octobre

Faut-il se rejouir du communiqué du FLNC (voir en fin d’article) ? 

Certes il y a des points positifs
Le tout premier est la détermination (affichée…) de citoyens français face à l’ennemi. L’histoire ne dit pas si les membres du FLNC se considèrent comme français mais c’est une autre histoire.
Le deuxième est qu’il pointe la responsabilité du gouvernement actuel.
Le troisième est qu’il pointe du doigt la stratégie des petits pas qui s’est installée dans nos pays, et qui mène directement au djihad, via les 3 étapes du djihad.
http://resistancerepublicaine.com/2015/03/23/rappel-les-3-phases-du-djihad-par-claude-laurent/
Mais… il y a trois « mais », 3 énormes « mais ». 

Le premier est que le FLNC du 22 octobre apparemment n’a pas compris ce qu’est l’islam et ne sait pas que de vrais musulmans ne peuvent être qu’avec l’EI et les terroristes et surtout pas avec des résistants non musulmans à l’islam. Leur appel aux musulmans est donc une belle connerie… à moins que ce ne soit une opération de récupération de voix musulmanes pour mieux mettre la France hors de Corse ?

Le deuxième est que la France est clairement dénoncée comme responsable du terrorisme par ses interventions extérieures, ce qui est faux. Le terrorisme a commencé il y a 1400 ans. On ne remerciera pas le FLNC de dire la même chose que l’EI et les terroristes et de trouver à ces derniers des circonstances atténuantes. Les amis de mes amis sont mes amis… Cherchez l’erreur.

Le troisième est que les islamophobes sont clairement rejetés, traités de racistes. C’est tout dire.

Bref, le FLNC fidèle à lui-même ne cherche que la publicité et les voix des Corses et des musulmans pour bouter la France hors de Corse et garder l’islam.

Grand bien leur fasse. Combien de Corses vont se laisser avoir ?

Le FLNC, combien de divisions  ?

Les Corses ne veulent pas d’indépendance ni même d’autonomie, ils l’ont montré à Jospin qui  s’est pris une belle humiliation en  2OO1 quand les Corses, avec une majorité écrasante, ont refusé la quasi-indépendance et rupture avec la France qu’il leur offrait sur un plateau.

Alorsle FLNC essaie de sortir de la tombe et de l’oubli pour surfer sur la vague terroriste et accomplir sous ce fallacieux prétexte ses noirs desseins.

Je sais que, comme d’habitude, quelques indépendantistes corses vont m’insulter et me menacer. Peu me chaut. La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe.

Pour le reste, VAlls et Cazeneuve ne lèveront pas une oreille pour lutter contre les prétendues menaces du FLNC du 22 octobre, ce sont leurs amis, ils partagent le même amour de l’islam et la même haine de la France et des Français.

 

Le FLNC du 22 octobre menace les islamistes radicaux d’une «réponse déterminée»

VIDÉO – Dans un communiqué transmis au journal Corse Matin, le mouvement clandestin nationaliste estime que l’État français aurait «si un drame devait se produire chez nous (…), une part importante de responsabilité». Il assure avoir récemment permis de déjouer un attentat.

Le texte a été transmis au quotidien Corse Matin. Dans un communiqué diffusé jeudi matin, le mouvement clandestin nationaliste corse du FLNC du 22 octobreavertit les «islamistes radicaux de Corse» que toute attaque de leur part déclencherait «une réponse déterminée, sans aucun état d’âme». Dans ce texte, le groupe, qui avait annoncé en mai sa «démilitarisation», adresse aussi un «message à l’Etat français», qui aurait, «si un drame devait se produire chez nous (…), une part importante de responsabilité car il connaît les salafistes en Corse». Précisant qu’ils «seraient au nombre de huit», le FLNC ajoute savoir «avec certitude que l’un des imams de Corse est un indicateur de police». Les nationalistes assurent aussi, sans plus de précision, «avoir permis au mois de juin de déjouer un attentat sur notre territoire dans un lieu fréquenté par le public».

«La volonté des salafistes est clairement de mettre en place chez nous la politique de Daech et nous nous y sommes préparés», poursuit le texte. «Votre philosophie moyenâgeuse ne nous effraie pas. L’amalgame n’existe que dans l’esprit des faibles et le peuple corse est fort (…) de choix politiques difficiles qui ne nous ont jamais fait basculer comme vous dans la barbarie», lance le FLNC dit du 22 octobre à l’adresse des radicaux.
Revenant par ailleurs sur un guet-apens tendu à des pompiers en décembre 2015 dans une cité d’Ajaccio – qui avait été suivi de manifestations émaillées d’incidents racistes -, le groupe clandestin affirme qu’il s’agissait d’une «stratégie mise en place plusieurs jours, voire plusieurs semaines auparavant pour tester la réaction du peuple corse». L’opération, ajoute-t-il, a été «orchestrée par quelques pseudo-penseurs malfaisants aidés de petites crapules sans envergure».
«Sachez que toute attaque contre notre peuple connaîtrait de notre part une réponse déterminée sans aucun état d’âme», ajoute encore le FLNC. S’adressant, plus généralement «aux musulmans de Corse», le Front les appelle aussi à «prendre position» en dénonçant l’islamisme radical. Il leur demande notamment de signaler «les dérives chez des jeunes désoeuvrés tentés par la radicalisation» et de ne pas «afficher de signes religieux ostentatoires». «Si l’État islamique revendiquait des actions sur notre sol, nous ne pourrons vaincre que ensemble», poursuit le FLNC.

«Il faudra que la France cesse sa propension à intervenir militairement et à vouloir donner des leçons de démocratie à la terre entière, si elle veut éviter que les conflits qu’elle sème à travers le monde ne reviennent comme un boomerang sur son sol», ajoute encore l’organisation clandestine.
Appelant enfin «à la vigilance et au calme face à la barbarie», le FLNC souligne ne pas être «le refuge des frustrés d’une lutte raciale ou xénophobe» et dénonce «les idéologies fascisantes qui alimentent les esprits fragiles et les réseaux sociaux».
Les présidents nationalistes de l’exécutif de la Collectivité territoriale de Corse et celui de l’assemblée, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, doivent soumettre jeudi à Assemblée une résolution demandant à l’Etat de fermer les lieux de culte musulman constituant «des foyers d’influence salafiste», d’expulser les animateurs fondamentalistes de ces lieux et de renforcer la sécurité sur les sites de grande fréquentation.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/28/01016-20160728ARTFIG00035-le-flnc-du-22-octobre-menace-les-islamistes-radicaux-d-une-reponse-determinee.php

 159 total views,  1 views today

image_pdf

24 Commentaires

  1. Facile de critiquer et de dénigrer les corses et le FLNC, facile quand on écoute que les médiats et leurs mensonges, ne parlons pas des représentants de l’état. Donnez vous donc la peine de vous plonger dans l’histoire mouvementée de la Corse,donnez vous la peine de comprendre les années de colonialisme et d’horreurs proférées en Corse par l’état français (exemple les pendus du niolo, dont un gamin de 15 ans Marcu Maria, 10 hommes restés pendus un mois avant d’avoir le droit de recevoir une sépulture) donnez vous la peine de vivre avec les corses, et vous les comprendrez mieux.
    Le peuple corse à l’origine était un peuple de bergers, forcé de prendre les armes, pour leur pays, pour rester libre, pour rester corse tout simplement
    Je suis d’origine Corse, je n’ai pas eu la chance de naitre la bas, mais j’y retourne à chaque fois que je le peux car malgré tout je m’y sens chez moi, présomptueux me direz vous, j’ai ce pays et je suis fier de mes racines
    Souvenez d’une chose, la Corse à souvent été conquise mais jamais elle n’a été soumise, et ce n’est pas les barbares de daesh qui y parviendront.
    Alors attention…………. attention à la réponse des corses en cas d’attentats aveugles et barbares sur notre sol…………..

    • Je ne dénigre pas la Corse ni les Corses que j aime beaucoup et que j admire je critique un communiqué et sa mansuétude pour l islam.

      • Trop de laxisme coté français, d’un coté on accepte que les pompiers se fassent « caillasser » et de l’autre c’est l’inacceptable… c’est ce qui manque sur sur le continent des gens qui lâchent leurs petits intérêt et qui crée un contre pouvoir réel il va falloir quoi pour se réveiller? un autre Nice? sachez que pour moi et beaucoup d’autres français il n’est plus possible de sortir sans être sur le qui vive… c’est sa la démocratie? l’état de droit? arrêté avec vos idéologie pacifiste, le FLNC se protège et ils ont bien raison.
        A bon entendeur

      • Je comprends mieux Chère Christine. Mais en ce moment les nerfs sont à rude épreuve.

        • pas de souci cher Gamma on a tous les nerfs à fleur de peau

  2. C’est vrais je n’avais pas eu la même analyse et voulais les prendre au mot afin qu’ils fasse cause commune dans la lutte anti terroriste. Le salafiste ne fait pas de différence entre les Français pour perpétrer ses attentats et s’il décidé de frapper en Corse il le ferra.

  3. Je ne suis absolument pas d’accord avec ton troisième point négatif. Dire que, je cite :
    « Bref, le FLNC fidèle à lui-même ne cherche que la publicité et les voix des Corses et des musulmans pour bouter la France hors de Corse et garder l’islam. » est une insulte aux corses. Je suis surpris de ton article qui prend une tournure politique quand les corses et nous avons le même combat. Nous avons besoin d’être unis et de régler un problème qui a un dénominateur commun. Quand à l’aspect politique, une fois le danger écarté on pourra régler nos différends. Or je ne vois pas où est le problème qui demande aux musulmans de choisir leur camp et d’en assumer les conséquences. Il s’agit de musulmans nés musulmans mais pas d’islam. Certes, le FLNC et d’autres corses ne connaissent pas l’islam comme il se doit, mais nous somme là pour le leur expliquer. Aujourd’hui, Christine, plus que jamais nous devrions être unis. C’est la seule fois où l’on a une réplique ferme autre que les mêmes rengaines des élus continentaux . Je demeure fidèle à mon opinion de ne pas mélanger islam et musulmans, bien qu’il faille les encourager à quitter cette soi-disant cette religion. Corsica nostra. Avec toute mon amitié.

      • Dites, il ne vous est jamais venu à l’idée que l’on peut naître dans une religion et ne pas y adhérer et d’être même contre cette dernière ? Ou vous y allez à la pelleteuse vous ?

  4. Les Corses ne rigolent pas, faisons fi de leur pseudo nationalisme Corse . Eux, au moins ils agissent .

  5. Perso je suis d’accord avec les corses
    Une réponse ferme et des actes ferme à suivre

  6. Le Fronte di Liberazione Naziunale Corsu issu du FPCL et de GP ne milite plus depuis longtemps pour l’ indépendance de la Corse !!!
    Ses dirigeants ont compris que la Corse sans la France n’ est rien. Il ne faut pas oublier que toute l’ industrie lourde vient du continent (gaz médicaux par ex) et que les insulaires n’ ont aucune industrie qui pourrait leur donner une quelconque indépendance commerciale et économique.
    Moi il y a une chose qui m’ a bien chiffonné lors de cette déclaration du 22 c’ est la soi-disant démilitarisation annoncée… puis finalement j’ ai appris que ce n’ est pas un véritable « dépot d’ armes » mais un changement de politique du FLNC.
    Je ne répondrais pas au trois « mais » que je trouve particulièrement insultant surtout venant d’ une personne qui ne vit pas en Corse et qui ne peut donc en comprendre les rouages internes. La vie en Corse il faut la vivre pour pouvoir en parler.
    Oh bien sûr vous m’ avez déjà fait le coup « de vos amis corses qui disent, qui affirment… » mais qui finalement ne représentent que quelques personnes et non une population.
    Moi j’ ai l’ avantage chaque année de vivre environ 7 mois à Bastelicaccia et 5 mois à Mérignac et cela me permet de juger les deux vies : celle du continent et celle de l’ île que je sillonne pas mal.
    Alors s’ il vous plait madame Tasin évitez de juger les Corses sur des ouï-dire et/ou par la lecture ou le visionnage des journaux… surtout quand vous êtes la première à énoncer que nos médias ne sont vraiment pas fiables.
    Prenez également note que cette article date du 22 octobre 2015 et que comme par hasard depuis ce matin les chaînes de télévision en parlent toutes en coeur. Cela ne vous interpellent pas cela ?
    Et sachez que depuis cette date bien de l’ eau a coulé sous les ponts et qu’ il y a eu en Corse des incidents, qui se sont passés ultérieurement à la déclaration (comme par exemple celui des pompiers d’ Aiacciu), qui autant que sur le continent ont fait réfléchir beaucoup de monde.
    🙂

    • Monsieur Flamma Corsa vous avez tout faux. J’ai écrit mon article en me fondant sur ce qui est dit et uniquement ce qiu est dit. En français ça s’appelle une explication de texte. Et si vous ne supportez pas par chauvinisme que l’on critique certains Corses tant pis c’est comme ça. vos états d’âme je m’en tape le coquillart.Vous n’avez qu’à écrire courtoisement.

    • Monsieur Fiamma corsa, vous nous faites le coup de l’indignation contre une injustice, sauf qu’il n’y a pas d’injustice.
      Oui ou zut le communiqué de cette obscure fraction du flnc qui représente trois tordus et quatre cinglés demande-t-il aux musulmans en Corse de « prendre position » « en manifestant à nos côtés contre l’islam radical, en nous aidant à nous extraire de la tutelle française » ?
      Vos discutailleries sur la prétendue ignorance de ceux qui (n’ont pas votre chance) ne « connaissent pas la Corse car ils n’y vivent pas » sont « à côté de la plaque. Ce n’est pas le sujet.
      Mais puisque vous nous « invitez » à nous pencher sur l’Histoire, penchons-nous. Je suis en train de finir de lire le « Napoléon » par Bainville. Ce dernier rappelle que la Corse est devenue française un an avant la naissance de Napoleone, en paiement d’une dette de la République de Gênes au Roi de France. La Corse n’était pas « libre »…….. Le père de Napoléon, un nobliau impécunieux et pas très industrieux, a d’abord milité pour Paoli, puis a retourné sa veste. Il s’est mis à écumer les bureaux pour quémander de l’argent pour sa nombreuse famille, et a obtenu une bourse du Roi de France pour ses deux fils Napoléon et Lucien, qui ont généreusement été scolarisés à l’École militaire de Brienne.
      Le remerciement a été que Napoléon a mordu la main de son bienfaiteur… Il a fait tirer sur la foule à St Roch – ah !! la liberté d’expression, c’est encore mieux avec les canons- puis il a trainé sur les champs de bataille 600 000 jeunes Français, la fleur de la jeunesse française. La France ne s’est jamais remise de cette saignée démographique, estimée à 2 millions sur la période révolutionnaire (sur 25 millions d’hb) par R. Sédillot. C’est plus que les deux guerres mondiales réunies pour une population de moitié moindre.
      Alors vos 10 pendus, pardon…
      Et ne parlons pas du rétablissement d’une monarchie à son profit et à celui de sa famille – au comportement grotesque -. C’était bien la peine de massacrer 1 million de gens, comme on le lui a fait remarquer le jour du bal du sacre.
      Cependant, sa volonté de vaincre l’Angleterre -raison de ses courses dans le monde- était la solution au problème, et s’il eût gagné, il eût réglé le problème qui nous étrangle aujourd’hui. Car le problème, c’est la City, le vrai maitre de l’Angleterre.
      C’est pourquoi, alors que je n’ai qu’une sympathie limitée pour ce personnage, j’ai un peu moins d’aversion pour lui…
      […]
      Bref, ceux qui croient qu’on va démarrer une résistance musclée par la Corse se font des illusions.

      • Bonjour,
        Nadia, je comprends vos raisons, mais j’ai censuré une partie de votre texte.
        Inutile de se blesser entre patriotes en ce moment si tragique de notre Histoire.
        J’espère que, vous aussi, vous comprendrez les raisons de cette censure.
        (Pour la modération).

        • Vous avez lu, c’est toujours ça ! (rires)
          J’ai toujours l’arête dans la gorge…
          Je comprends, mais les Corses qui nous rebattent les oreilles avec les prétendues exactions de « l’État français » sont-ils des patriotes (français) ???

  7. Ente la figue et le raisin ils ont choisi la poire. S’ils s’imaginent que l’état islamiste s’intéresse aux îles de la Méditerranée, ils peuvent dormir tranquille.

  8. Je n’ai pas de haine des indépendantistes corses, simplement une légitime méfiance: c’est à leurs actes concrets contre l’islam qu’on les jugera, et pas sur leurs discours aussi « menaçants » que ceux de Valls ou de Sarkozy!
    Donc attendons la première provocation islamiste en Corse, et voyons comment pourra ou voudra réagir le FLNC. Il dit qu’il connaît les activistes salafistes ? Alors qu’il les élimine, comme les nationalistes ont réussi à s »éliminer les uns les autres pendant tant d’années sur le sol corse !
    je ne doute pas de leur capacité à intervenir y compris militairement… alors wait and see, je désire vraiment les prendre au mot.

  9. Pour ma part je me réjouis de ce communiqué et je le trouve très politique, certes, mais plutôt adapté à la situation.

  10. Leur appel aux musulmans est un sous entendu qui devrait se traduire par: « choisissez votre camp et selon votre choix, subissez les conséquence! »

  11. Je suis d’origine Corse par ma grand mère paternelle. J’aimerais que le FLNC annonce également des représailles pour tout acte terroriste sur le sol français (ce qui inclus bien évidemment le « continent »). Le FLNC ne se sent pas francais puisqu’il revendique la libération de la Corse. Alors pourquoi ne pas leur promettre la Corse indépendante ( peuchère !…. ) quand ce gouvernement ne sera plus qu’un mauvais souvenir, s’il pouvait arriver à faire quelque chose en France contre DAECH ? C’est absurde ce que je dis ?

  12. pour resumer voir ex de SOLDATS MUSULMANS FRANCAIS NE VOULANT PAS COMBATTRE D AUTRES MUSULMANS cool fini les guerres entre chretiens et autres pas de guerre 14/18 ECT

  13. Je n’éprouve moi-même aucune espèce de sympathie à l’endroit des Corses indépendantistes qui sont des ennemis de la France de longue date.

Les commentaires sont fermés.