Traité de Lisbonne, mosquées salafistes non fermées… Le viol des Français par leurs députés continue

http://resistancerepublicaine.com/2016/07/20/ces-deputes-ont-refuse-la-fermeture-des-mosquees-salafistes-ils-ont-signe-la-mort-de-milliers-de-francais/

Nous faisons face à la suite logique d’une certaine politique. Nos décideurs continuent à nier que le salafisme est un système pervers générateur de mort. Ils sont de par leur incompétence, incapables de diriger un pays, il faut les remplacer. Pour cela le peuple doit reprendre le pouvoir.

Nos dirigeants (comme Louis XIV) pensent peut être que le peuple ne sait ce qui lui convient. Nos élites prennent donc les décisions à notre place, Sarkozy a même refusé de prendre en compte le référendum de 2005

Lire l’article ci-dessous, on peut être en désaccord avec un certain nombre d’affirmations et d’analyses mais il y a pas mal de choses à re-découvrir dans ce fort long et circonstancié développement sur les raisons du non de 2005 et les conséquences des fractures de la société qui se dessinent déjà à ce moment-là.

http://www.slate.fr/story/102127/dix-ans-apres-referendum-constitution-europeenne-faconner-france

Ce système politique se nomme dictature.

 117 total views,  2 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Comme le dit Maxime plus haut le débat est a sens unique , tous ceux qui vont a l’encontre des décisions de ceux qui dirigent sont systématiquement diabolisés et dénigrés par des médias complices , malheureusement beaucoup de gens se contentent de ce qu’ils entendent et ne vont pas chercher plus loin que ça . Le résultat étant que beaucoup de Français ont une  » opinion  » toute faite sur le FN entre autres ………

  2. Malheureusement, « le peuple » n’est pas unanimement de cet avis ! Ces derniers temps, je suis actif sur les réseaux sociaux pour argumenter. Par exemple, quand j’en vois un qui écrit que le FN est raciste, je lui demande d’expliquer pourquoi… Eh bien la censure journalistique marche à fond, je sais pourtant que je ne dépasse pas les bornes de la liberté d’expression, le débat n’est autorisé qu’à sens unique. Les moutons sont bien gardés…

Les commentaires sont fermés.