L'Etat islamique revendique un carnage à Kaboul : 80 morts

La lutte sunnites vs chiites bat son plein sur la scène internationale. Il eût été finalement étrange qu’elle n’arrive pas sur le terrain terroriste.

On renverra ici à l’article de Robert Spencer traduit et publié hier sur Résistance républicaine. Robert Spencer prétendant que l’Iran (majoritairement chiite) serait plus dangereux que l’Etat Islamique.

L’Etat islamique a revendiqué samedi l’un des plus sanglants attentats jamais commis à Kaboul, tuant plus d’une soixantaine de personnes au coeur d’une manifestation pacifique de la minorité hazara chiite. « Malheureusement, 80 personnes ont été tuées et 231 blessées », a indiqué en fin d’après-midi un porte-parole du ministère de la Santé. Via son agence de presse Amaq, l’EI a affirmé que « deux combattants de l’Etat islamique ont fait exploser leurs ceintures explosives lors d’un rassemblement chiite dans le quartier Dehmazang à Kaboul en Afghanistan » .

Un photographe de l’AFP accouru sur les lieux a rapporté des scènes de carnage. « Quand je suis arrivé sur place il y avait des dizaines de corps, plus de vingt que j’ai pu compter, certains totalement démembrés », a-t-il rapporté. « J‘ai vu d’autres corps mutilés, embarqués à l’arrière d’un véhicule de la police. Il y a des mares de sang partout« . Des images insoutenables postées sur les réseaux sociaux montraient des corps martyrisés, à demi-dénudés, gisant au sol au milieu des débris.

La minorité des Hazara historiquement persécutée

Les manifestants, qui défilaient dans une ambiance bon enfant, parfois à vélo, de nombreuses femmes en tête du cortège, entendaient protester contre un projet de ligne à haute tension qui délaisse leur territoire, dans la province de Bamiyan (centre). Pour les dirigeants hazaras, ce tracé est un nouveau signe de discrimination à l’égard de leur communauté et de leur province, la moins développée d’Afghanistan. Selon le photographe de l’AFP, des manifestants en colère ont commencé à s’en prendre aux forces de police qui ont ceinturé la zone de l’attentat, exprimant leur colère face à ce bain de sang.

Le président Ghani a exprimé sa « tristesse » et dénoncé ces « terroristes infiltrés au coeur d’une marche pacifique pour martyriser de nombreux citoyens », signalant que « des membres des forces de sécurité » figuraient au nombre des victimes. Le mouvement taliban avait rapidement démenti toute responsabilité dans un communiqué et dénoncé des « tentatives de divisions » au sein du peuple afghan. La minorité des Hazaras, qui compte trois millions de personnes, a été persécutée pendant des décennies. Des milliers de ses membres ont été tués à la fin des années 1990 par Al-Qaïda et les talibans, majoritairement des pachtounes sunnites.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/letat-islamique-revendique-un-carnage-%C3%A0-kaboul-80-morts/ar-BBuIum0?li=BBoJIji

 80 total views,  1 views today

image_pdf

1 Commentaire

  1. j’imerais bien que la fusillade en Allemagne soit aussi revendiquée car je ne crois en rien à la version allemande.

Les commentaires sont fermés.