Mosquée de Bron : « Dehors ou la mort », ça sent la main du musulman à plein nez


Mosquée de Bron : « Dehors ou la mort », ça sent la main du musulman à plein nez

» Les musulmans sont victimes de la double peine. D’un côté Daesh qui les menace et qui les tue et de l’autre des extrémistes qui veulent attenter à nos vies», a-t-il déploré, notant que plus de 30 personnes de confession musulmane sont mortes lors de l’attentat de Nice…  »

Déjà mon cher rectum -pardon, recteur, c’est votre tronche de cul qui m’a induit en erreur- comment pouvez-vous dire que TRENTE musulmans sont mort sur la promenade des Anglais ? Les statistiques ethniques ou religieuses ont cessé d’être interdites ou disposez vous d’une dérogation spéciale ?

Ensuite, si vous devez vous en prendre à quelqu’un, je vous recommande de vous en prendre à celui à qui vous avez donné la bombe de peinture et le papier sur lequel était écrits les mots à tracer… Parce que franchement, c’est du boulot de merde !

Quand on voit la phrase entière, il y a deux choses qui sautent aux yeux.

L’écart entre les mots pour commencer, vraiment très irrégulier.
La calligraphie ensuite, la barre verticale du A, qui est bien trop basse par rapport au reste de la lettre, et le début du M qui lui est carrément séparé du reste … Oups, failli oublier le T de MORt, pourquoi est-il si petit et si décalé par rapport au reste ?

Parce qu’il n’y a pas de majuscule quand on est habitué à écrire en « vermicelles » tout simplement… Et que votre homme de main, a recopié en écrivant de droite à gauche.
(Observez bien le M, il y a une coulure qui montre où le graffeur a marqué un arrêt… Mais cette coulure n’est pas du bon côté, en haut, mais à gauche ! )

Vous devriez vous en tenir à la taqiya orale, c’est impossible à prendre en photo et donc à analyser.

La prochaine fois, faites ça aux pochoirs, ça rendra peut-être les choses crédibles.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Philippe Le Routier

LE Routier de Résistance républicaine, ayant combattu pour la France pendant presque 3 lustres et prêt à recommencer s'il le faut.


15 thoughts on “Mosquée de Bron : « Dehors ou la mort », ça sent la main du musulman à plein nez

  1. AvatarSCHNEITER

    Superbe démontage en règle, Philippe !

    Nous allons vraiment les calmer ces gueules de chien…. gris haineux et fielleux !

  2. AvatarNestor Mackno

    Superbe analyse graphique, Philippe tu devrais bosser chez les flics . Ils sont très rusés ces muzz, d’ailleurs c’est une de leur spécialité .

  3. AvatarGuillotin

    Oui! Il sont bien capable de se menacer eux même .pour passer pour des victimes alors pour éviter cela fermons les mosquées .

  4. AvatarLuc Forgeron

    Oui ça sent fortement la manipulation, des mosquées avec gardiens, vidéo surveillance et protégées par les forces de l’ordre. C’est l’AZF des mosquées !!!

  5. AvatarSPARTAC

    Je pense que le préfet est venu rajouter un T à MOR , pour corriger la faute d’orthographe.
    Perso j’aurais laissé la faute, ça aurait été plus crédible.

  6. AvatarJC.P.

    a PAU (64) c’était l’IMAM, himself, qui avait tagué les murs de la mosquée pour faire croire à des actes « racistes » – il n’a eu QUE du sursis. FAUT DIRE QU’IL ÉTAIT PARTICULIÈREMENT bien défendu (mais là je ne peux pas en dire plus) – Si ça avait été moi, reconnu coupable d’avoir tagué la mosquée j’aurais, AU MOINS, eu de la prison ferme.

    Pau : l’imam qui avait tagué la mosquée condamné à 1000 € d’amende avec sursis
    Khalil, 47 ans, a reconnu avoir tagué la mosquée de Pau, dont il était alors l’imam, dans la nuit du 27 au 28 octobre dernier.
    http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/01/08/pau-l-imam-qui-avait-taggue-la-mosquee-condamne-a-1000-eur-d-amende-avec-sursis,1173154.php

  7. Avataryoniii

    hi

    compment

    1) la takkya

    Raymond Ibrahim : Comment la taqiyya modifie pour l’islam les règles de la guerre

    La taqiyya (tromperie permise par l’islam) inclut le mensonge aux infidèles d’une manière générale, tant en paroles qu’en actes. La taqiyya est très présente dans la politique islamique, et particulièrement à l’époque moderne. Raymond Ibrahim explique cette doctrine, que les Occidentaux ont tout intérêt à connaître pour vaincre le djihadisme.

    L’hostilité masquée sous forme de plaintes

    Dans leurs déclarations destinées à des publics européens ou américains, les islamistes prétendent que le terrorisme qu’ils exercent contre l’Occident n’est que la réponse à des décennies d’oppression occidentale et israélienne. Mais, dans les écrits destinés à leurs coreligionnaires musulmans, ces actions sont présentées non comme une réaction à des provocations militaires ou politiques mais comme le produit d’une obligation religieuse.

    Par exemple, en s’adressant à des publics occidentaux, Oussama Ben Laden présente des listes de plaintes comme motifs de sa guerre contre l’Occident – de l’oppression des Palestiniens à l’exploitation des femmes par l’Occident et même le refus américain de signer le protocole de Kyoto sur l’environnement – toutes choses compréhensibles du point de vue occidental. En revanche, il ne justifie jamais les attaques d’Al Qaida sur des cibles occidentales par le simple motif que les pays non musulmans sont des entités infidèles qui doivent être soumises. Effectivement, il commence souvent son message à l’Ouest en disant : « La justice commande la réciprocité » ou « Paix à ceux qui suivent la voie d’Allah » [43] – alors qu’il veut dire quelque chose de totalement différent que ce que ses auditeurs occidentaux entendent dans des mots comme « paix », « justice » ou « voie ».

    C’est quand Ben Laden parle aux musulmans que la vérité se fait jour. Quand un groupe de musulmans de premier plan a écrit une lettre ouverte au peuple américain peu après les frappes du 11 septembre, expliquant que l’islam cherche à coexister pacifiquement [44], Ben Laden a écrit pour les fustiger :

    Quant à la relation entre musulmans et infidèles, elle est résumée par la parole du Très-Haut : « Nous [les musulmans] vous [les non-musulmans] renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées, jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul » [Coran 60:4]. Il y a donc une inimitié, dont témoigne une hostilité viscérale farouche, et telle hostilité, c’est-à-dire cette guerre, ne cessera que si l’infidèle se soumet à l’autorité de l’islam, ou s’il est interdit de verser son sang [c’est à dire s’il est un dhimmi, ou minorité protégée], ou si les musulmans sont à ce moment-là faibles et incapables. Mais si la haine viscérale s’éteint à un moment quelconque, c’est une grande apostasie ! … Tels sont donc la base et le fondement de la relation entre l’infidèle et le musulman. Combat, animosité et haine, du musulman envers l’infidèle, sont les fondements de notre religion. Et nous considérons que c’est faire preuve de justice et de bonté envers eux [45].

    Les discours de Ben Laden à l’Occident avec ses mots de justice et de paix sont des exemples manifestes de taqiyya.

    Les quatre écoles de jurisprudence du courant principal de l’islam apportent leur soutien à cette vision du monde hostile en parlant de l’infidèle en des termes similaires. Les discours de Ben Laden à l’Occident avec ses mots de justice et de paix sont des exemples manifestes de taqiyya. Non seulement il est engagé dans un djihad physique, mais aussi dans une guerre de propagande, c’est à dire une guerre de mensonge. S’il parvient à convaincre l’Occident qu’il est entièrement responsable du conflit actuel, il engrange de la sympathie pour sa cause. En même temps, il sait que si les Américains venaient à comprendre que rien, sauf leur soumission, ne pourra jamais apporter la paix, sa campagne de propagande serait vite compromise. D’où la nécessité constante de se dissimuler et de citer des plaintes car, comme l’a dit le prophète de Ben Laden, « la guerre est le mensonge ».

    http://www.postedeveille.ca/2010/01/raymond-ibrahim-comment-la-taqiyya-modifie-pour-lislam-les-r%C3%A8gles-de-la-guerre.html

    2 la strategie manipulatoire de la victimisation fictive

    http://www.europeandeveloppement.com/article-42314-la-manipulation-la-victimisation.html

    etc

    by

  8. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Philippe, vous devriez écrire des fictions policières ! Il est possible que vous ayez raison… Une manière de + pour se faire plaindre plutôt que condamner ! Et surtout culpabiliser les Français et les dissuader d’avoir l’esprit de vengeance.

  9. AvatarBUTTERWORTH

    EXACT CALLIGRAPHIE TROP FLUIDE NORMALEMENT DEHORS OU LA MORT EN MAJUSCULES PLUS VISIBLE ET USITE COMME F A

  10. AvatarRenoir

    Analyse impressionnante, je dis bravo !
    C’est vrai que l’ensemble donne l’impression de quelqu’un qui n’a pas l’habitude des majuscules latines.

    Vous allez voir qu’ils vont nous répondre que c’est un coup des Juifs !

  11. deniauddeniaud

    Bravo Philippe ! On dirait une analyse à la Edgar POE ou à la Sherlock HOLMES… Je ne sais pas si vous les avez lus, mais vous marchez dans leurs pas.. sans le savoir ?
    Il serait très intéressant d’avoir un avis de graphologue, comme dit une patriote !!!
    De toute façon, même le texte lui-même : « DEHORS OU LA MORT » ressemble furieusement à une menace musulmane, c’est leur style.
    Un Français aurait dit  » dehors et vite », « dehors ou ça va chauffer » « dehors, on est chez nous », mais pas « la mort » ( même si ça peut nous démanger).

  12. AvatarMichel Fabre

    moi je pense le contraire c’est la main d’un patriote qui en a plein le cul et qui agit tout seul sans rien dire . ce tag il faudrait le revoir sur tous les murs de France

Comments are closed.