Pauvres inconscients, quand verrai-je la révolte dans vos regards ?

Ce matin du 15 juillet, je fais quelques courses en magasin. J’observe les gens, leurs regards, leurs comportements, en ce lendemain de massacre. On pourrait s’attendre à ce que le sujet soit l’objet des conversations, que la préoccupation, la tristesse, la révolte se lisent sur les visages. Que des commentaires spontanés se fassent, que des inquiétudes se révèlent ici et là. Même si la vie continue, on pourrait penser à l’expression de quelque chose. Mais non, rien de particulier. On parle de pastis, de faire la fête, des petites bricoles du quotidien. On sourit au soleil et aux passants, on choisit ses articles avec application. Nulle inquiétude ou consternation sur les visages. Pas de tristesse ni d’exaspération.

On dirait que le massacre de Nice fait partie des inconvénients du quotidien, des faits inévitables qu’un peu de chance a permis justement d’éviter en n’étant pas présent au mauvais moment et au mauvais endroit. Pour peu qu’on ne connaisse personne qui ait pu y être, à quoi bon se faire du souci ? Il sera bien temps, peut-être, si un jour le malheur frappe ici, de critiquer un pouvoir pour lequel on a voté, de chercher comment prier un dieu auquel on ne croit plus, de se plaindre de la malchance qui aurait quand même pu, encore une fois, aller se faire voir ailleurs… On cherchera la faute chez les autres, parmi ceux qui ne pensent pas comme soi, dans la police ou ailleurs encore.

Ailleurs, toujours ailleurs, jamais dans l’absence de bon sens, dans l’oubli de la défense de la Patrie, de nos valeurs de civilisation… Jamais dans la remise en cause de cet espèce de sida mental qui affecte les modes de pensée délités par quarante ans de gauchisme droitdelhommiste, de société multiculturelle et de vivre ensemble qui marchent si bien. Jamais dans l’idée que nos descendants demanderont des comptes sur ce qui leur aura été légué. Jamais dans l’absence de réflexes de survie qui devraient mener à prendre les mesures adaptées à la situation de guerre.

Pauvres inconscients, quand verrai-je la révolte dans vos regards ?

 

 159 total views,  1 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. Olivia, les journaleux font le tri ! Il est impossible que tous les français soient comme les zombies que l’on voit aux infos !

  2. Répétons cette injonction de la Marseillaise:
    Aux Armes Citoyens
    Et allons-y, Marchons .. Marchons

  3. L’indifférence est la vertu nro 1 des Français.
    Tant qu’il n’est pas directement concerné il ne bougera pas.
    Le plus important est qu’il ait sa maison, son petit jardin, son chien et une belle voiture.
    Ce n’est pas des marches blanches qui vont toucher ces barbares ou qui vont ressuciter les victimes.
    Le lendemain de l’attentat de Nice, il y aurait dû avoir de violentes réactions.
    La réponse à ce genre d’acte doit être décuplée.
    Bref… attendons le prochain attentat…

  4. Daniel, je suis bien d’accord avec vous ! N’oublions pas malgré tout ceux qui pleurent sincèrement. Mais jamais personne au micro pour s’insurger contre le véritable ennemi – ou alors les journalistes font le tri…
    J’ai le triste sentiment que nos compatriotes ne sont capables de se mettre en transes « patriotiques » que pour le foot… Triste à hurler !
    Et l’on vante même, sur France Inter, l’exposition à l’Institut de Monde arabe…

  5. Je comprends le désarroi de chacun. Le fatalisme a pris le pas et les Français sont anesthésiés. Il faut analyser pourquoi. Je pense qu’il y a de plus en plus de Français qui en ont marre et qui voudraient agir mais sont dans l’incapacité de le faire. Pourquoi ? Parce qu’il y a un manque de meneurs, d’abord. Dans toute société, meute, nation, il y a des meneurs et des suiveurs. Avec un bon meneur, on peut aller loin. Or, personne n’arrive à rassembler les Français dans une optique. La deuxième chose est reliée à la première : les contextes sociaux et politiques d’aujourd’hui qui s’évertuent à museler le patriotisme empêchent le Français d’agir, meneur comme suiveur. Entre les associations pro-migrants anti-patriotes et les politiques qui les soutiennent, personne ne peut vraiment agir. ce serait courir le risque d’être fiché, suivi et mis hors d’état de nuire. On ne peut pas se permettre de perdre un élément. Les choses bougeront quand les révoltes se feront petit à petit, quand des communes refuseront l’arrivée de migrants, quand les gens d’un quartier iront exiger la fermeture d’une mosquée, quand des mairies rétabliront les traditions culturelles sans céder aux demandes des associations anti-racistes, etc…
    Quand ces mouvements de résistance réussiront au nez à et la barbe de ceux qui veulent imposer le mutliculturalisme, cela fera tache d’huile. Bien sûr, il vaudrait mieux que cela se fasse rapidement.
    Ceci n’est que mon humble avis, cependant.

    • je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dite J , Quand je lis ce qui est dit plus haut , c’est bien facile ..; quand je vois , moi et d’autres, comment on nous musèle ,dans le moindre de nos faits et gestes ..oui oui !
      Et donc comment faire , sinon de se résigner ou bien d’en donner l’apparence , en attendant ..

    • Ouais j’ai exactement le même avis sur la question. Le truc, vous voyez, c’est que je suis prêt (matériellement aussi) à bouger … mais, serais-je suivi ? Je vais pas rentrer dans les détails, mais y’a des choses assez simples à faire pour commencer. Soit.
      Une chose est certaine, ce n’est pas en écrivant ça sur des réseaux « publics » vus par tout le monde que quelque chose pourra se faire. Déjà commencer par communiquer en privé et en crypté genre PGP via email, ça élimine pas mal de pourritures, ensuite on voit.
      Enfin c’est juste mon avis, mais c’est si évident.

  6. hi
    rien d extraordinaire …..
    l histoire huamaine a etait faite par les minorité ou quelques geek , au fond de leur garage
    les conflit militaire ; les combat en phase de combat intense on etaient gagné par 10% des soldats . 90 % des autres ne tire pas sur l ennemi , ou tire a coté conscienment , ou tire non lethalement volontairement
    les meilleur meurt sur les champ de bataille
    les pleutres , les laches , les dhimmis .. sont ceux qui reste en vie …
    de meme que l histoire a prouvée que face a un probleme trop dififcile , l etat ; les force etatique , les administration public , les partie politique , … deviennent les 1er les plus applatie , les plus lache , les plus pleutre ,
    celles qui ce couche les 1er
    celle qui oeuvre contre eux meme , leur compatriote de souche et oeuvre au profit de leur ennemi
    tous cela nous le co,nstatons aujourd hui
    et tous cela c est deja passée dans l histoire huamine
    l homme est ainsi ……..
    seul des minorité font l histoire
    seul des minorité resiste reéllment et eficacement a l envahisseur
    seul une minorité resiste reéllment lethalement contre tous leurs ennemi
    l histoire l prouvée et ce qui ce deroule aujourd hui le prouve encore
    il n y a rien d extraordinaire et de nouveau
    il faut faire avec
    by

  7. Les français (et d’autres peuples européens) sont lobotomisés, anesthésiés par la tévé ! Ajoutez à cela 71 ans de confort dans lequel « on » » les a vautrés…parce que, malgré tout, la guerre d’Algérie, c’était en Algérie, même s’il y a eu en France de sérieux problèmes, à l’époque avec la religion de paix, d’amour et bla bla. La guerre d’Indochine ? Dien Bien Phu ? Pfff ! Si loin, si loin … ! Par contre, les 30  » glorieuses », le plein emploi, les sous, et encore le frigo plein, le réservoir aussi, etc…Et la tévé qui nous enfume, qui nous endort…Les mensonges répétés, la sidération ! Vous avez vu, à Nice ? Ils recommencent: les bougies, les fleurs et les abrutis assis devant qui regardent…quoi ? Les petites flammes ? A gerber ! Sortir, pied au cul les journaleux de la téloche ! Montrer aux français la réalité de l’islam, c’est ça aussi, qu’il faut faire ! J’ai vu hier une vidéo de l’immédiat après attentat : corps disloqués, ruisseaux de sang, cadavres…terrible ! Horrible ! Mais c’est cela que les français doivent voir et savoir ! Comme les vidéos de daesh que j’ai regardées, dents serrées, orteils recroquevillés ! Alors, oui, je pense qu’en visionnant ces horreurs, les regards des français s’éveilleraient ! Merci Daniel !

  8. @ Alexcendre,
    Vous dites « c’est souvent le peuple qui a remis en place notre destin ,je pense qu’une lame de fond ne tardera pas a apparaitre et craint que se soit très violent »
    Là, vous êtes en contradiction avec vous-même et vous prenez le contre-pied de l’article puisque vous pensez que les gens sont potentiellement en réaction, donc, ils ne sont pas apathiques.
    Il n’est pas dans notre culture d’avoir des drapeaux comme le font les américains ou les canadiens.
    Nulle part en Europe on ne voit ça. Cela ne veut pas dire que les gens sont insouciants. Mais je vous rejoins aussi, ainsi que l’article, que la majorité n’a pas l’air de réagir.
    Comme il a été dit par Lavéritétriomphera, les révolutions sont toujours l’œuvre d’une minorité et la majorité suit si elle décide que cela la concerne.
    Nous savons tous ici que la très grande majorité ne se sent pas concernée parce qu’elle est ignorante de ce qu’est réellement cette religion mortifère.
    Jusqu’à peu de temps et quand la migration ne concernait pas les gens de cette religion, l’intégration a très bien fonctionné.
    De plus, ce n’est pas parce que personne ne se ballade drapeau tricolore au vent que les gens ne sont pas dans la souffrance. Bien au contraire, il y a beaucoup de compassion envers les victimes.
    Par contre, je suis d’accord que du côté du pouvoir on est en droit légitimement d’avoir une réponse et qu’au moins, puisqu’on nous dit en guerre, que l’on désigne clairement l’ennemi. Et cet ennemi, c’est le salafisme sis en Arabie Saoudite et au Qatar. Mais là, silence radio.
    Bien à vous.

  9. Merci Daniel de ces atomes d’oxygène pour mes neurones tristes. J’étais entrain de rédiger un papier identique !. J’ajoutais en voyant les bouchons interminables sur l’autoroute qu’au fond les attentats étaient devenus au même rang que les accidents de la route. On roule mais ca n’arrive qu’aux autres…Cancers, pollutions, accidents, attentats .. on va quand même pas se pourrir la vie en vacances ! Cette société diaphane du « moi d’abord », « mon plaisir d’abord » , « l’histoire du pays c’est pour les vieux », etc.. est au fond le pur produit de la pensée unique totalitaire, omniprésente, mortifère qui écarte toute opinion contraire et mutile le réel au profit d’une vision fantasmatique, idéologique, matérialiste du multiculturalisme obligatoire et avenir promis.

  10. Ben oui c’est pareil par chez moi, j’arrive du marché, et rien de spécial, il y a de plus en plus de musules voilés et personne ne parle de l’attentat à Nice. J’ai croisé un couple d’amis et je leur ai demandé si ils n’avait pas peur après ce qu’ils c’est passé, la réponse a été qu’es ce que tu veux qu’on y fasse, si on s’arrête à ces chose là on ne vit plus. voilà pas de colère, pas de haine, et tout va très bien madame la Marquise. aucune manifestation anti islam ou anti mosquées, non tous des moutons et si ils vont à l’abattoir ben c’est comme ça ils n’y peuvent rien. Tous des lâches.

    • ben oui , en 1940 c’était la même chose , tout de même ( je parle sociologie du comportement ), et cela n ‘a pas servi de leçon : des collabos , des traites à la patrie , le marché noir , les dénonciations ! ça c’était super les dénonciations , vous ne trouvez pas ? pour prendre le bien , ne serait ce qu’une machine à coudre à son voisin juif !!! et là aussi , il faut parler le plus possible a des rencontres ,et faire prendre conscience de ce qu’est la Patrie , la Nation , Nous sommes en guerre parait il , alors allons y !!!!

  11. Tout a fait j’ai le même ressenti face a cette acclimatation de la mort don les premiers bénéficiaires est notre classe politique qui depuis plus quarante ans on laissé notre pays se véroler en douceur principalement par des gens qui ne voulaient plus de la France .Curieux destin ? mais cette classe politique nous l’a vendu sous beaucoup d’étiquettes , mais la plus grande et la plus belle était qu’ils allaient devenir des citoyens Français a part entière intégrés totalement dans notre société . Nul besoin d’être un fin observateur pour constater que la mayonnaise n’a pas prise et que nous avons crée deux peuples totalement différents pour un même Pays . La responsabilité de notre classe politique est totale et notre drame est qu’ils sont encore très loin de faire les bons constats ,d’identifier les causes réelles de nos problèmes , et de ce fait de prendre les bonne mesures . Comme dans tous les grands moments de notre histoire nos élites sont aux abonnés absents, ici c’est blabla et bougies, et c’est souvent le peuple qui a remis en place notre destin ,je pense qu’une lame de fond ne tardera pas a apparaitre et craint que se soit très violent . La classe qui n’a pas voulu visiter Douradour/sur glane nous montre que la théorie du vivre ensemble a belle et bien fait faillite encore faut il avoir l’honnêteté de l’admettre .

  12. ce qui me consterne chez les Français c’est leur absence totale de colère meme quand leurs enfants perdent la vie ou risquent de la perdre.
    c’est d’une lacheté incommensurable.

  13. Les islamistes et tous les adeptes des systèmes totalitaires en général, haïssent tout et tout le monde. Tant que l’on n’aura pas compris que la révolte c’est peut être une bonne chose, mais que l’éradication du problème c’est mieux, la situation n’évoluera pas.
    La colère est mauvaise conseillère, l’action de loin s’impose. Gardons la tête froide et réfléchissons sur les moyens à notre disposition pour faire progresser notre cause.
    Les révolutions ont souvent commencé par un petit groupe d’individus qui ont provoqué la prise de conscience d’un plus grand nombre.

  14. Ecellent article !
    Voter à gauche en ayant conscience que la « non-repression » fait partie de leur bagage idéologique consiste à cautionner toutes les exactions commises par les extrêmistes, djihadistes, anarchistes, no-border, zadistes auxquels on accorde par laxisme le permis de tuer ou de casser !
    Cela veut dire aussi endosser une part de responsabilité dans les évènements dramatiques que nous subissons depuis qu’ils sont au pouvoir dans la mesure où la justice s’est à chaque fois montrée défaillante en ne condamnant pas, en libérant prématurément ou en n’explusant pas, ce qui aurait du être le cas pour l’auteur du massacre de Nice.
    En 2017, il ne faudra pas se tromper de bulletin !

    • Soies certain ON VA PAS SE TROMPER!
      Mais j’ai bien peur qu’il ne suffit pas de changer le visage et le le corps reste.
      En France si le président change les directeurs de cabinets et toute l’échelle des « paprasseurs » ne change pas.
      Je ne sais pas si ça peut changer car c’est une place de fonctionnaires qui ne peuvent pas être licenciés de par le statut.
      Et là on est coincés, car en France personne ne veut toucher à ça , ni les politiques ni, et surtout le peuple.

      • Exact , mais ne doutons pas que le moment venu ces fonctionnaires prendront la poudre d’escampette ,comme nos corrompus et traîtres de politocards , ils auront peur du peuple de France qui leur demanderont des comptes

  15. J’ai roulé toute la journée d’hier avec mon grand drapeau français déployé sur l’antenne. Je ne peux, hélas, que confirmer les dires de Daniel Pollet. J’étais le seul véhicule portant les couleurs de la France sillonnant tout mon secteur géographique et le bilan est peu reluisant. Un seul geste de sympathie d’un conducteur me croisant, pas mal de mépris dans le regard de piétons et de personnes en véhicules et surtout dans l’immense majorité une totale indifférence des gens que j’ai croise. Sans commentaire !!!

    • Je vous envoie mon admiration!
      Normalement, à ce niveau (la France frappée dans son identité -la journée nationale) tout français aurait du sortir à sa fenêtre le drapeau en berne et les maires (au moins de droite) les drapeaux en berne sur les bus.
      Mais quelle droite?????? La droite a voté contre la loi pour déchoir de la nationalité ainsi que le nouvelle loi de l’immigration.
      ALORS????????????

      • J’ai mis le drapeau en berne dans mon jardin.
        Je ne sais pas pourquoi cet attentat de Nice qui m’a cueillie comme un coup de poing au lever, hier matin, m’a assommée, traumatisée, sidérée et fichue dans une colère noire, bien plus que les précédents.
        Peut-être l’attentat de trop ?
        Peut-être le verbiage ordinaire de nos zélites ?
        Peut-être une over-dose de padamalgam ?
        Je ne sais pas.
        Ce que je sais, en revanche, c’est que ce drapeau restera là tant que nous ne serons pas enfin débarrassés de cette ignominie d’islam.
        Je travaille à ouvrir les yeux des « innocents » aux mains pleines de droits dlom et d’amour du prochain pourvu qu’il soit lointain. Et j’y parviens parfois, y compris chez des socialo pur jus

      • alors là il y a erreur , la droite a voté Pour la déchéance de la nationalité .. ça c’est sûr , vous ne pouvez pas dire n’importe quoi !!

        • Denise, souvenez-vous que c’était un Mr de les Républicains qui voulait nous vendre l’histoire que la France a signé la charte de ne pas faire des apatrides.
          Parce que ça n’a pas été accepté ils (les républicains ) ont voté contre.
          Reprenez les article de cette période.

    • Bien triste que des gens ont eux ces drôles de regards , ils auraient du faire comme vous , c est bien triste , aucun drapeau français nul part , alors que pour le foot ils en mette sur leur voiture ces inconscients la , c est honteux , moi je vous félicite de votre courage , vous au moins vous avez du respect envers les morts et envers la France !

  16. vous avez tout dit ! c’est exactement ça ! Comme je le disais dans un autre commentaire hier , j’ai entendu plusieurs personnes ( des passants ) dire au micro de BFM que les attentats faisaient dorénavant partie de la vie et qu’il fallait vivre avec ça . Bien sûr on ne peut pas interroger ceux qui ont perdu la vie , ils auraient sans doute un autre avis sur la question , on ne demande pas non plus leur avis a ceux qui ont perdu dans cet « inconvénient du quotidien  » un enfant , une mère , un époux ….etc ..un bras , une jambe ou qui finiront sur un fauteuil roulant .

Les commentaires sont fermés.