Salah Abdeslam demande de suspendre la vidéosurveillance 24H/24 de sa cellule

Salah Abdeslam, le détenu le plus surveillé de France, demandait mercredi à la justice administrative de suspendre le dispositif de vidéosurveillance permanent de sa cellule, autorisé par un arrêté du gouvernement mais qui constitue selon lui une atteinte à ses droits fondamentaux.

Seul jihadiste encore en vie des commandos du 13 novembre, Abdeslam est détenu à l’isolement à Fleury-Mérogis (Essonne), la plus grande prison d’Europe, dans une cellule spécialement aménagée, sous la surveillance permanente d’une demi-douzaine de caméras. Salah Abdeslam « entend vous demander l’application d’un droit », « le droit au respect de la vie privée », « l’arrêt de cette vidéoprotection », a déclaré son avocat, Me Frank Berton, à l’ouverture de l’audience en référé (procédure d’urgence) du tribunal administratif de Versailles, devant, exceptionnellement, trois juges et non un seul.

« Il n’a plus de vie privée, il a une vie publique », a poursuivi l’avocat.

Dans sa requête, la défense d’Abdeslam, demande au tribunal de « mettre un terme à cette atteinte manifestement grave et illégale à sa vie privée », en particulier de suspendre la décision ministérielle du 17 juin qui ordonne sa mise sous vidéosurveillance 24 heures sur 24 et pour trois mois. Elle attaque aussi l’arrêté pris par le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas le 9 juin 2016, permettant la mise en place d’un tel dispositif pour prévenir l’évasion ou le suicide – qui pourraient « avoir un impact important sur l’ordre public » – de détenus placés à l’isolement.

Du brossage de dents à la prière du détenu

Selon la défense, l’arrêté, base légale de la décision du 17 juin, est illégal au regard de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’Homme sur le droit au respect de la vie privée. Pour elle, de telles mesures doivent être encadrées par la loi et non un simple arrêté. En outre, la mesure « renforce le risque de suicide qu'(elle) entend combattre en fragilisant psychologiquement le détenu », assure-t-elle, citant l’Observatoire international des prisons (OIP).

Une visite à Fleury-Mérogis le 29 juin du député Thierry Solère (LR) avait déclenché la colère de l’avocat. L’élu avait eu accès à la salle de vidéosurveillance d’Abdeslam et décrit ce qu’il avait vu dans Le Journal du dimanche, du brossage de dents à la prière du détenu. Mercredi, M. Urvoas s’est dit prêt à présenter une loi pour donner « un fondement juridique suffisant » à la vidéosurveillance en prison si la justice devait ordonner la levée du dispositif de la cellule d’Abdeslam. Décision vendredi.

Source : Midi Libre

 181 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. la défense d’Abdeslam, demande au tribunal de « mettre un terme à cette atteinte manifestement grave et illégale à sa vie privée »]
    Il exige, il a des droits. Pauvre tâche.
    Une balle oui.
    C’est la loi martiale qui doit s’appliquer.
    On est en guerre.

  2. Otez moi d’un doute ? ,
    je pensais que ce traitre franco
    pour le fric et d’une autre nationalité pour le cœur
    s’était déjà suicidé ? n’en est il point ainsi ?,
    en temps de guerre, quand la loi Martiale est seule loi
    les marchands de droit et les palabreurs fonctionnaires mortes couilles
    n’ont plus droit de citer basta les tontons la molâsse .
    les terroristes doivent être brièvement occis a moindre coût
    puisque les franco-nini ont déclaré la guerre aux Français depuis 1995
    agissons et cessons de blablater

  3. Nous les personnes civilisées et éduquées, respectueuses de notre pays et de nos traditions
    ( nous sommes démodées c’est cela ?? )
    nous ne concevons ni la torture , ni la peine de mort ) ..
    cependant pour de pareils monstres
    il devrait y avoir un châtiment exemplaire
    je ne voit que la CACHOT à vie, surtout privé de communication c’est trop beau pour eux, et pas d ‘avocat non plus
    Pensées pour les personnes exterminées dans l ‘attentat à Nice
    kénavo

  4. Cette pourriture a surtout le droit de se la fermer. Qu’il s’estime heureux qu’avec les lois d’aujourd’hui, on ne lui ait pas déjà coupé la tête.

  5. Je l’avais bien dit que cette pourriture d’avocat était à pied d’oeuvre pour lui rendre la vie la plus belle possible, à lui le criminel, le terroriste responsable de nombreux crimes qui devrait être enchaîné au mur dans un cul de basse fosse à ce nourrir de croûtons de pain et d’eau de vaisselle. Mais notre justice vaccinée aux droits de l’hommiste a estimée qu’il avait des droits, lui l’assassin, le tueur d’hommes de femmes et d’enfants.

  6. je le re-dis : la prochaine fois son baveux, va demander (si ce n’est déjà fait) que nous lui payons UNE (ou plutôt UN, dans son cas) prostitué(e).

  7. La vidéo-surveillance est bien peu de chose !
    Faudrait même lui glisser une caméra dans le trou du cul à cette espèce de vermine !

  8. Faut passer un marché avec lui, on retire la vidéo surveillance que s’il accepte qu’on le tue.

  9. Je ne condamne pas Sala Abdeslam. Il est intelligent cultivé. Qu’il met tout ça au profit du mal, c’est autre chose.
    Je condamne NOTRE IDIOTIE!!!!

    • Je partage votre point de vue, Zinoviev, sur l’intelligence du terroriste (sa culture, ça je demande à voir)
      Voyons les choses froidement:

      • merci Renoir je confisque pour publication dans la journée la suite qui rappelle des éléments fondamentaux

  10. question, les victimes de ce petit merdeux ils ont une vie privée? non ils sont privés de vie par cette ordure, donc toutes ses demandes doivent être rejetées et sa vies doit être un enfer 24/24h. quant a son avocat soit il la ferme soit il partage son sort…
    de par ses actes il s’est lui même mis en dehors de la civilisation et de l’humanité, même le pire des animaux n’aurait pas fait ce qu’il a fait, donc il est moins que le pire du pire animal qui soit et il la ferme et qu’il s’estime heureux d’échapper a la torture!

  11. Qu’il se compte chanceux d’être encore en vie aux USA il serait dans le couloir de la mort.

  12. Il n’a plus de vie privée il a une vie publique dit son avocat ( du diable ) , sait il ce monsieur que des centaines de personnes , des FRANCAIS , n’en ont plus du tout EUX de vie !!!!!!!!!!! grâce a cette pourriture infâme .

  13. Il faut envoyer une quinzaine de cochons dans sa cellule histoire qu’il ferme sa gueule il n’a rien à dire
    Je suis surpris qu’une pourriture comme ça (et il y en a des millions d’autres) ai encore des droits ou puisse espérer en avoir

  14. T’avais qu’à y réfléchir avant d’entrer dans le Bataclan et de tirer sur tout ce qui bouge espèce de gros connard. Et estimes-toi heureux que les français te nourrissent et te blanchissent dans ton trou à rat!
    Au lieu de pleurnicher comme une fillette, tu ferais mieux de réfléchir aux conséquences de tes actes, pour te préparer pour le jour où tu va sortir de taule par le biais de toute une batterie de remise de peine, parce qu’il est des familles éplorées du 13 novembre qui pourraient bien avoir envie de te faire regretter le jour où tu es né.

  15. [Dans sa requête, la défense d’Abdeslam, demande au tribunal de « mettre un terme à cette atteinte manifestement grave et illégale à sa vie privée »] et le baveux a-t-il seulement réfléchi avec une telle affirmation, parce que quand même il y a eu des morts et des blessés qui ne demandaient qu’à vivre et qui ont été assassinés par un fumier! berton si tu as une conscience dis toi bien ce que tu fais c’est dégueulasse, honte à toi et tu es aussi fumier que celui que tu défends!

Les commentaires sont fermés.