Bac : les musulmans peuvent choisir la date de leurs oraux de rattrapage !

Elle est belle, la République laïque, avec Hollande et Belkacem !

Non seulement ils coranisent l’école, mais voici qu’ils offrent aux musulmans passant le rattrapage de pouvoir passer leurs oraux le 7 juillet au lieu du 6 qui a le malheur de tomber le jour de l’Aïd el Fitr ( que Hollande, comme tous les ans, ne manquera pas de saluer, lui qui ne nous souhaite jamais ni Pâques ni Noël).

Ils ont même réussi à effrayer le très dhimmi et islamophile observatoire de la laïcité, c’est dire l’énormité de la chose.

Je serais parent d’enfant passant l’oral de rattrapage, je porterais l’affaire devant les tribunaux, pourquoi les musulmans auraient-ils droit à une journée de révision supplémentaire ?

Et je serais sûre de gagner. Avis à la population…

Avis également  à Vincent Goudet, directeur de la Maison des Examens

Tél : 01 49 12 23 00
Fax : 01 49 12 25 97
7, rue Ernest Renan – 94114 Arcueil cedex
Site Internet : www.siec.education.fr
Contact : http://www.siec.education.fr/vos-outils-en-1-clic/faq-et-contact

Il s’abrite derrière une circulaire « la note publiée ne fait que «répondre à des questions posées par des établissements, en fonction des circulaires en vigueur. » »,  (circulaire de Belkacem ? ) mais rien n’est prévu -pour le moment- par les textes officiels.  

Je rappelle à nos résistants qu’ils doivent rester courtois avec leurs interlocuteurs, quand bien même ces derniers seraient leurs pires ennemis. Nous alertons, nous expliquons, nous sommes fermes, mais pas de grossièretés, pas d’insultes, pas de menaces, merci. 

Les oraux de rattrapage du bac rattrapés par la religion

Faut-il proposer aux élèves d’adapter leurs échéances scolaires en fonction de leurs pratiques religieuses ? La question se pose, pour le plus emblématique des examens : le bac. Cette année, l’épreuve reine de l’enseignement secondaire a non seulement coïncidé avec le mois du Ramadan, mais la fête musulmane de l’Aïd-el-Fitr (dont la date fluctue chaque année) pourrait tomber mercredi 6 juillet, soit le premier jour des épreuves de rattrapage du bac, pour les candidats malheureux aux écrits.

La Maison des examens, un service interacadémique qui gère l’organisation du baccalauréat de toute l’Ile-de-France, a décidé d’anticiper les éventuels problèmes que connaîtraient des candidats musulmans pratiquants convoqués au rattrapage. Elle a envoyé ce jeudi une note aux proviseurs des lycées pour leur demander de « s’assurer de la présence effective » des élèves convoqués le 6 juillet. « Ceux invoquant la fête de l’Aïd el Fitr devront être reconvoqués le lendemain. Vous voudrez bien indiquer le plus rapidement à mes services le nombre de candidats concernés », explique la note, signée du directeur de la Maison des examens, Vincent Goudet.

« Ce genre de notes peut créer une belle pagaille »

Une consigne qui fait bondir certains chefs d’établissements. «Ce genre de notes peut créer une belle pagaille, d’autant qu’elle contient beaucoup de non-dits, s’agace Philippe Tournier, le secrétaire général du syndicat national des chefs d’établissements SNPDEN. Faudra-t-il qu’on demande un à un à nos élèves s’ils font l’Aïd ? C’est inconcevable. Et si tous les élèves nous disent oui, parce qu’ils préfèrent avoir une journée de plus pour réviser, que va-t-on faire ? »

A la Maison des examens, on rétorque que ces hypothèses sont « peu probables » et que la note publiée ce jeudi ne fait que « répondre à des questions posées par des établissements, en fonction des circulaires en vigueur. »

Mais voilà : les textes officiels, s’ils permettent aux élèves de demander une autorisation d’absence exceptionnelle dans le cas de grandes fêtes religieuses, comme l’Aïd, ne recommandent pas à l’administration d’anticiper d’éventuelles requêtes. «Il n’y a pas lieu pour la Maison des examens de proposer une éventuelle adaptation en amont, qui assigne les élèves à leurs pratiques religieuses », estime Nicolas Cadène, le rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité.

http://www.leparisien.fr/societe/les-oraux-de-rattrapage-du-bac-rattrapes-par-la-religion-01-07-2016-5931877.php

 151 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Je suis consternée… Ce n’est ni juste pour ceux qui vont passer le BAC le jour prévu ni pour la démocratie. Je suis de plus en plus effarée par ceux qui nous dirigent, comment peuvent ils prendre ce genre de décision, extrêmement préjudiciable en terme de démocratie comme si de rien n’était ? C’est dire à quel point ils ont peur, et un gouvernement qui a peur ne peut que nous entraîner vers le fond

  2. ce gouvernement céde de plus en plus,mais nous si on demande une journée de plus de révision on nous dira non mais eu comme c’est des MUZZ
    one leur dit oui,on touche le fond dans ce pays

  3. pourquoi? ne pas choisir la date du payement des impôts,amendes et autres
    cella arrangerais plus d’un?

  4. quelle traîtrise encore une fois !
    Lorsque que l’on voit que la Hidalgo prévoit au sein de la mairie de Paris une fête du ramadan et qu’elle interdit une crèche pour noël au nom de la laïcité.
    Et maintenant voilà cet affront, mais où vont-ils s’arrêter ?
    La France est Chrétienne, peut-être faut-il que nous manifestions en masse avec des croix, histoire de rappeler à toute la population et nos élu-traîtres nos racines.
    Je rappel que les gens qui n’ont aucuns liens historique avec notre nation, n’ont rien a faire à des postes politique de de haute fonction. Car il est évident qu’ils useront de leur fonction pour nous importer et imposer leur dogme d’origine …

  5. C’est inadmissible, cela mérite des recours en justice! Ces politicards sont vraiment dangereux , et, amènent ineluctablement notre pays à la catastrophe. Les Français doivent se prendre en main avant qu’il ne soit trop tard.

  6. Il faut vivre ensemble! égalité pour tous! (mais beaucoup de privilèges surtout pour certains) un message sympa de la part des soumis qui sont prêts à tout

  7. Jérôme Bosch ne connaissait ni les pédalos, ni le Titanic, pas plus que leur capitaine.

  8. Adieu chère laïcité …
    Au passage, si cette mesure est appliquée, c’est peut être que beaucoup de musulmans sont concernés pour ces épreuves de rattrapages (Déjà qu’ils sont peu nombreux au lycée). Comme par hasard.
    D’ailleurs comment est-il possible de passer avec aisance un examen tel que le bac, durant un jeûne hydrique ?? Et pourtant, les adeptes persistent à continuer le jeûne. Cette idéologie leurs monte à la tête. Affligeant.

  9. J’en ai marre de toute cette dhimmitude , des suceurs de babouches le toujours deux poids deux mesures , marre qu’ils accordent des facilitées à une certaine catégorie de populace inintégrable ,plus raciste que les Français de souche , oui j’en ai marre , je suis à saturation avec ces traîtres et corrompus de politocards qui nous gouvernent . Attention messieurs les tocards ,quand un peuple arrive à saturation cela va vous explosé en plein la gueule !

  10. Est-ce qu’ils pourront passer l’oral depuis chez eux avec leur smartphone? Comme ça on évite de se déplacer pour rien parce que de toute façon ils vont avoir la moyenne n’est-ce pas?

  11. Où sont les économies SI les professeurs et toute une organisation en double doit être mis en place pour certains qui font la fête qui se reposent ou pas qui trichent ou pas ( d’ailleurs le BAC aujourd’hui ? ) ça veut dire quoi ? ils vont avoir le droit de choisir dans les épreuves celui qui tortille le mieux du derrière, ou saut à la corde…ou tricher sur son smartphone. On se targue en France d’être les meilleurs ! tu parles ! même chez les papous ( que j’admire d’ailleurs ) ils sont bien meilleurs que nos gugus…Nos CEP des années 56 avaient plus de valeurs avec nos hussards noirs que tous ces philosophes qui nous  » filent oh! sophent dans le caca Quand je pense avec horreur que nos grands penseurs osent inclure( d’après certains ? à vérifier ) le mot  » BOLOSSE  » dans le dictionnaire, je me dis que c’est sans doute eux qui fument du H…Mais ! où va-ton ???

Les commentaires sont fermés.