M. Bourlanges ou les fantasmes d'un Centriste européiste fanatique

Contraste dans « le Figaro » de samedi quant au Brexit.

Une tribune mesurée de Chevènement et un entretien avec M. Bourlanges sur la même page.

M. Bourlanges est un Centriste donc un européiste fanatique, sous le masque débonnaire qui sied au Démocrate Chrétien qui se respecte.

Le Brexit a rendu fou ce pauvre Monsieur Bourlanges.

Sous le titre « Les Britanniques sacrifient leurs intérêts à leurs fantasmes », nous pouvons apprendre de la bouche de M. Bourlanges quels sont les intérêts de la Grande-Bretagne selon lui.

Les Britanniques ont, avec le Brexit, tourné le dos :

« à leur héritage thatchérien, au libre-échange, à la libéralisation des flux migratoires, à l’adhésion de la Turquie à l ‘ U « E » » (sic)

Voilà ce qui désespère le « démocrate » européiste Bourlanges, tellement furieux quand les peuples ont le culot de s’exprimer !

Voilà ce qui nous rend si heureux, nous !

 28 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Ce sale type ne pense qu’ à sa grosse panse, encore un qui ne supporte pas les peuples désobéissants à ses diktats de Fasciste.
    La haine des peuples ces gens là, bande de Fascistes!.
    Les peuples européens ne veulent pas de votre merdes de propositions comme avec tout le reste, dehors!.
    En démocratie, Le sieur Bourlanges, les peuples ont le droit de dire oui, de s’abstenir et de dire NON! .
    Vous êtes un Fasciste le sieur Bourlanges, un nain de jardin.
    Les européens seraient bien mieux sans vous le sieur Bourlanges et votre merde d’union d’escrocs anti européens Fascistes de Bruxelles.
    Arrêtez d’avoir de la haine envers les peuples européens le sieur Bourlanges, vous seriez déjà plus intelligent et moins stupide, Nuremberg! pour vous.

  2. Mais il a tout compris ce brave centriste (dans « centriste » il y a « triste »): c’est bien contre l’immigration que les Britanniques ont voté !
    Il est en rage, on est aux anges. Il a perdu, on a gagné.
    Il a, selon la savoureuse formule de Sartre, « tendu son derrière aux coups de pieds de l’avenir », et maintenant il pleurniche parce qu’il ne peut plus s’asseoir (sur les droits des peuples) ? Il n’a qu’à s’adresser à la SPA, qui s’occupe des ânes.

  3. La Turquie n’est pas en Europe ! Elle fait partie du Proche-Orient !
    Ce monsieur veut 80.000.000 de muzzs de plus! Il trouve qu’on n’en a pas assez? Qu’il aille vivreau paradis d’Erdogan!

Les commentaires sont fermés.