Témoignage : quand je visitais le mémorial de Caen et me réconciliais avec les ennemis d’antan


Témoignage : quand je visitais le mémorial de Caen et me réconciliais avec les ennemis d’antan

Il y a plus de vingt ans, nous sommes allés mon père, moi et des amis allemands (car nous étions jumelés avec le Lion’s Club de Hagen Mark), visiter le Mémorial de Caen, les cimetières militaires de la Pointe du Hoc et celui de la Cambe. L’émotion était intense parmi nos amis allemands dont un père, un frère, un oncle, un grand-père ou un proche avaient subi le feu de la guerre en 1944 sur nos plages normandes. Ils déposèrent une gerbe de fleurs au nom de l’amitié franco-allemande. Quant à moi, j’avais cueilli des fleurs des champs, fait une prière pour le soldat allemand et lui ai lu un petit texte rédigé par moi-même indiquant qu’il était désormais en territoire ami et que nous ne le considérions plus comme un ennemi mais un ami du peuple français. Je lui ai dit que je l’aimais et des larmes sont tombées de mes yeux à tel point que les Allemands m’ont consolée. J’étais tellement émue que les bras m’en tombaient et les fleurs des champs rejoignirent la tombe du soldat allemand.

Nous étions réconciliés avec l’Histoire et ce soldat allemand devenait un confident, un ami, un frère… Même qu’il soit mort pour son pays sur le sol de la Normandie, nous importait. Désormais, nous étions dans l’ère de l’amitié franco-allemande et le président Mitterrand en inaugurant le Mémorial de Caen avait oeuvré pour que nos deux peuples puissent à l’avenir s’entendre pour la liberté de chacun.

Au cimetière de la pointe du Hoc, la situation fut la même. Les Allemands déposèrent une gerbe de fleurs sur la tombe d’un soldat américain. Je récitai une prière et fi de même en évoquant l’amitié franco-américano-allemande et lui ai dit que les Allemands ne sont plus nos ennemis mais nos frères.

J’ignore comment les soldats allemands et américains morts en Normandie au moment du débarquement et des combats pour la Libération, ont pris la nouvelle que maintenant les peuples français et allemands conçoivent la paix sur le continent européen. Peut-être que depuis cette période de la deuxième guerre mondiale, ces deux soldats engagés pour des causes différentes sont désormais les meilleurs amis du monde ?

Quand on est mort on ne pense plus à rien, cependant, le souvenir des morts de Verdun a été piétiné, injurié, mis à mis par un pouvoir irrespectueux de nos anciens qui ont fait le sacrifice de leurs vies pour les générations futures que nous sommes.

A tous les morts des deux guerres mondiales, reposez en paix ! On priera pour vous et on se recueillera sur vos tombes sans les profaner.
RIP !
Vous êtes pour nous notre force et notre courage ! Sachez-le, on vous aime !
Que vous soyez Allemands, Français, Américains ou autres, vous êtes nos frères !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




5 thoughts on “Témoignage : quand je visitais le mémorial de Caen et me réconciliais avec les ennemis d’antan

  1. AvatarPARA D'AVANT

    Très beau témoignage plein de sincérité et de respect pour ces valeureux soldats qui pour la plus part se sont battus pour leur pays, quelque soit la nationalité. Mon souhait le plus fort est que nos compatriotes aujourd’hui retrouvent ce sens du devoir et s’unissent pour combattre les traites, collabos qui vendent notre pays à l’islam. A quand le sursaut!!!! je le souhaite de tout mon cœur.

  2. Daniel PollettDaniel Pollett

    Lorsque ma grand-mère m’emmenait au cimetière pour fleurir la tombe de son défunt mari (mort d’un infarctus provoqué par une balle reçue longtemps avant à Verdun et qui avait affaibli son cœur tout au long de sa vie) elle ne manquait jamais, après, de faire l’entretien de la tombe d’un soldat allemand (prénommé Karl, j’ai oublié son nom) en expliquant au petit garçon que j’étais alors que ce soldat avait droit à une sépulture digne, tout ancien ennemi qu’il fût. Ma grand-mère entretenait la tombe d’un soldat qui avait combattu contre mon grand-père, lorsqu’il était dans la Résistance (deux guerres et il n’en voulait à personne) et maintenant l’association de malfaiteurs qui nous gouverne envoie des jeunes profaner les innombrables tombes de nos Poilus…

  3. Avatarcayssials

    Juste une petite précision,le cimetiere américain se trouve sur la comune de colleville/mer; malgré tout c’est pas si grave la pointe du hoc n’en est pas tres loin
    je fait partie d’un groupe de restitution historique sur le débarquement et la bataille de normandie je peut vous dire que j’en connais les moindres détails.
    Si vous voulez des renseignements sur la région et sur les combats et le débarquement n’hésitez pas a me contacter
    mr cayssials jacques
    [email protected]
    me sylvie qui a écris ce beau message je serais heureux de la renseigner
    bonne chances a tous

  4. Avatarcayssials

    si la france pouvais retrouver ce sentiment de reconnaitre nos valeureux soldats alliées ou français tuer durant ces affreuses guerres .
    Quand je sait que certains partis politiques français ont méme etais a saboter les armes et les munitions qui partais en indochine en 1952 ET 54 avant et pendand la défaite de dien bien fu
    faut pas s’étonner de la grande collaboration avec nos pires ennemis

  5. AvatarChristian jour

    J’ai vu le cimetière d’Avranches et celui d’Arromanches et j’ais ressenti les poils de mes bras se dresser et l’émotion me serrer la gorge. Mon père qui m’accompagnait et qui était très jeune pendant la dernière guerre à pleurer en voyant toute ces croix. J’ai vu Verdun aussi et pareil même émotion devant toutes ces croix et pour moi ce qui c’est passer dernièrement à Verdun est tout simplement inacceptable et intolérable.

Comments are closed.