Alors les CGTistes de la base, vous n'avez pas l'impression d'avoir été faits cocus par vos instances ?

MARTINEZ n’a de Vercingétorix que sa moustache !
Autant je suis pour l’union avec les syndicalistes (CGT y compris) concernant les grèves et les blocages, comme je l’ai précisé sur un précédent article : http://ripostelaique.com/allons-enfants-de-patrie-ensemble-soutenons-blocages.html

Et autant, je combats ces félons, Martinez y compris, qui assassinent notre belle France à grand renfort de loi et de 49.3 comme « ET TA CONNERIE ! » oups, « EL KHOMRI ».

Le but initial de mon article étant de fédérer afin de réactiver « l’union sacrée » ayant servi et prouvé son efficacité lors des guerres de 14-18 et 39-45, afin de virer les envahisseurs et traîtres à notre patrie.

Un dicton existe : « L’ennemi de mon ennemi est mon ami !« 

Mais force est de constater encore une fois, que les instances de la CGT ne travaillent que pour leurs intérêts personnels, et non à l’intérêt collectif.

La CGT n’exige plus le retrait de la loi travail : http://www.lesechos.fr/economie-france/social/021980273104-philippe-martinez-nexige-plus-le-retrait-de-la-loi-travail-2002415.php#

N’oubliez pas comme je l’ai mentionné dans l’article  « Allons enfants de la patrie… Tous ensemble, soutenons les blocages ! » que « tous » les syndicats sont financés par l’état, et que leur autonomie n’est également qu’illusions.

Je dois néanmoins préciser que cet article sur Riposte Laïque comme celui sur Résistance Républicaine a fait débat et a rempli une partie de sa mission : http://resistancerepublicaine.com/2016/05/26/allons-enfants-de-la-patrie-tous-ensemble-soutenons-les-blocages-avec-la-cgt/

Car une idée intéressante et à méditer a surgi dans les commentaires.

Celle proposée par Zenoviev qui suggère l’émergence de syndicats dignes de ce nom, qui réfléchissent pour l’ensemble des citoyens est beaucoup plus patriotiques.

Un commentaire très pertinent de Nestor Mackno également qui mentionne :

« Si la situation perdure en juin on peut considérer que le mouvement est révolutionnaire. Autrement ce sera la technique des grèves tournantes, donnant l’illusion d’un conflit permanent ».

Je partage malheureusement son analyse aujourd’hui, car tout prouve une nouvelle trahison, celle du travailleur, celle du syndicaliste lambda, et donc du citoyen !

Nous voilà venus sur des grèves tournantes afin de donner l’illusion d’actions concrètes alors qu’il n’en est rien, et savamment orchestrées par P.MARTINEZ et le GVT.

Alors les CGTistes de la base, vous n’avez pas l’impression d’être fait cocus par vos instances ?

Force est de constater que vous avez été une nouvelle fois bien manœuvré malgré vos convictions louables pour la défense des travailleurs !

Mais rassurez-vous, ce n’est pas une accusation mais un simple constat, car nous sommes tous manœuvrés à un moment donné où à un autre, adhérents comme militants de partis politiques aussi et moi y compris.

P.MARTINEZ s’est lamentablement couché devant le MÉDEF qui ne représente que les grosses boîtes du CAC40, et non les centaines de milliers de petits patrons de PME, PMI qui agonisent, et subissent tout autant que les salariés, les affres de ces traîtres.

Il s’est couché également devant notre gouvernement de Félons à la botte de l’UE, des USA, et des Banksters qui dirigent aujourd’hui le monde entier.

Il rejoint également la bien-pensante donneuse de leçon, qui en toute logique, prône et décide que seules leurs opinions comme convictions sont les meilleures en occultant ainsi les positions tout autant légitimes de tiers :

Martinez « favorable » à ce que la CGT appelle pour l’élection présidentielle à « faire barrage au FN » :http://actu.orange.fr/politique/martinez-faire-barrage-au-fn-a-la-presidentielle-CNT000000puJh7.html

Où est la liberté d’expression et la démocratie, même si on ne partage pas forcément toutes les idées ou certaines idées du FN, car il n’a rien d’exemplaire lui non plus, mais on ne doit pas « chier » sur ses six millions d’électeurs, comme on ne doit pas « chier » sur les syndicalistes de base y compris les CGTistes.

Tout un chacun a le droit d’exprimer ses convictions comme positions dans le semblant de démocratie qu’il nous reste, si ce n’est pas le cas, et bien nous sommes dans une dictature similaire au national socialisme de 1932 à 1945 avec Hitler, ou Staline, Mussolini, Franco et tant d’autres…

Je rappelle également à toutes fins utiles, qu’un syndicat quel qu’il soit, n’a pas vocation à s’exprimer sur la vie politique de son pays, ni à donner des consignes de vote… A moins de prendre ses adhérents pour des demeurés !

Je le redis, P.MARTINEZ n’a donc rien d’un Vercingétorix hormis sa moustache, soucieux de défendre les sans dents… Mais plutôt à celui d’un pantin asservi aux ordres de ceux qui veulent nous tuer !

La question primordiale à se poser en ce mois de juin : que va-t-il rester de toutes ces grèves avec l’Euro, et les vacances de juillet et août qui vont suivre ?

Étouffement dans l’œuf de la colère du peuple, clairement orchestré, et aider en cela par l’état d’urgence mis en place à cet effet.

Mais cela n’est que mon humble avis, à moins que ces derniers n’aient un sursaut de lucidité !

Ah ! J’ai oublié un dernier constat, notre Gouvernement a profité du blocage des raffineries pour augmenter le prix au litre.

Cela rejoint l’analyse partagée que les actions tournantes des grèves les sert, plutôt que ne les desservent.

Ces dernières n’ayant que deux buts :

– Amener la colère des usagers et du peuple en général contre ceux (les sans dents lambdas) qui osent s’insurger : syndicalistes, adhérents de partis politiques, etc…

– Discréditer notre France et son aura aux yeux des autres pays de l’UE, et du monde en général.

Déjà, les USA et l’Angleterre ont conseillé à leurs ressortissants de ne pas venir en France, mais par contre on nous « impose » des clandestins… Belle manœuvre !

Puis on commence déjà par les petits sondages, histoire de prendre la température du malade :

IMG_0185

 67 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Où est le bon sens dans tout ça ?….
    Chapeau à Mitrand (comme aurait dit Jojo Marchais ) qui a pu faire cesser la spirale salaires/prix qui nous avait menés à une inflation à 2 chiffres, et ce, en abrogeant la sacro-sainte règle de l' »Echelle mobile des salaires », grâce à la collaboration des syndicats, peu après son élection… A partir de ce moment là, le rendement de l’argent n’a jamais été aussi profitable !…
    Fiscard et Raymond Barre en rêvaient et c’est Mitrand qui l’a fait !
    La « philosophie » est à peu près la même, sauf que cette fois, c’est pour créer une 1ère marche (vers le bas) dans la convergence souhaitée avec le niveau de coût de revient chinois et/ou autre pays esclavagiste …en continuant toutefois à choyer son électorat puisque le fameux Art.2 excepte de son champ d’application toute entreprise dont le patron est l’Etat….et en décrétant des subventions à l’égard des jeunes oisifs, en privilégiant, de préférence, ceux qui ne comprendront jamais le français et qui haïssent notre pays…
    Leurs « experts » ont du évaluer que c’était le groupe de pression le + important et qu’il fallait donc le chouchouter pour être en mesure de maintenir la socialocratie, doctrine la plus co-allahboratrice dans l’avènement de la théocratie qui se trouve être de plus en plus dans l’air du temps même chez les crétins-milliardaires du jeu de balle aux pieds !!!….

  2. Je ne sais plus quel invité de France Inter a osé dire que cette grève en France est un bras de fer entre deux Espagnols : Valls – Martinez….
    N’oublions pas Hidalgo, si nuisible…

  3. La loi devrait être adoptée en juillet, donc il faudra mesurer le degré de ténacité de la base.
    Martinez sera obligé de prendre en compte cela.
    Il ne faut pas que la CGT s’amuse a faire des barouds d’honneur si elle veut espérer continuer à exister.
    Cette loi est d’inspiration Européiste, et elle prépare les travailleurs au futur accord TAFTA qui fera que les multinationales feront ce qu’elles voudront y compris faire un procès à un pays si elles considèrent être lésés par une grève(par exemple)
    Cet article 2 ne dit -il pas cela? Les accords négociés en entreprise sous la pression ou le chantage (à l’emploi) prévaleront sur les accords de branches ou les conventions collectives qui ont été obtenues souvent de hautes luttes par nos anciens.
    Par contre un article de cette loi a retenu mon attention, c’est la garantie jeune.
    C’est cette loi qui permettra à un jeune ayant décroché(ou ne s’étant jamais accroché) de pouvoir bénéficier de l’équivalent d’un RSA.
    Je croyais benoitement que les entreprises avaient du mal à trouver des apprentis! et aussi que le budget de formation était pléthorique
    Hors un jeune en apprentissage touche beaucoup moins qu’un RSA.
    Comment veut on inciter des jeunes à travailler si on leur offre plus pour ne rien faire?
    Mais que je suis bête c’est destiné aux jeunes à partir de18 ans donc ceux qui sont restés à l’école mais n’y ont rien foutu ou alors n’ont pas essayé de se former. En gros ça permettra à certains de se payer un crédit d’auto et des vêtements à la mode tout en dealant!.
    En même temps on achète la paix sociale dans les quartiers et des électeurs pour 2017;
    Tout cela sur le dos des travailleurs qui seront eux démunis par cette même loi
    Elle est pas belle la socialie?

  4. « Que va-t-il rester de toutes ces grèves avec l’Euro, et les vacances de juillet et août qui vont suivre ? »

  5. CGT
    Cette obscure machine qui ne cesse de transformer les grévistes en chômeurs…

  6. On peut effectivement se demander quelle est la justification de cette flambée du prix des carburants, j’étais il y a peu en Espagne, à Tarragone précisément ou j’ai fais le plein de Gas Oil à 0.979€ le samedi matin pour constater le lundi matin suivant que le Gas oil était à plus d’ 1.10€ chez nous alors que précédemment le Gas Oil était légèrement plus cher en Espagne.
    La réponse est que les enfoirés qui nous gouvernent et les gros enfoirés de pétroliers ont profité de l’occasion pour nous entuber.

Les commentaires sont fermés.