Mélenchonnisme et toddisme sont suspects d’être lepéno-positifs, potentiellement contagieux

Les médias (ceux qui s’extasient sur toutes les outrances de Nuit Debout, des antifas ou du sans-papiérisme) font preuve à l’égard de Mélenchon d’une sourde mauvaise humeur, où on décèle même de la haine. Il est anormalement maltraité par ‘Le Monde’ et les télés, c’est un fait. Pourquoi ?

Mon avis (qui vaut ce qu’il vaut) est que les maîtres qui nous gouvernent sentent bien que si Mélenchon allait au bout de sa logique, il parlerait comme Florian Philippot, ou comme Georges Marchais autrefois, lorsque celui-ci critiquait l’immigration et recommandait d’acheter français.

Bref, le mélenchonnisme est suspect d’être lepéno-positif, potentiellement contagieux, on ne sait comment il risque d’évoluer, on craint les complications, il faut le tenir en quarantaine… Et donc le système fait tout pour le discréditer en douce.

Mélenchon lui-même le sait. C’est ce qui explique ses moments de cafard (on l’a vu au bord des larmes), il essaye de noyer ça sous une éloquence désordonnée, il se débat en lançant des phrases où on peine à trouver des idées directrices, et qui ne sont que des cris de panique.

Mélenchon lui-même est incurable. Mais le mélenchonnisme de base de 11-12% d’électeurs ne l’est pas, il n’est pas soluble dans le socialisme [ sic ] Terra Nova !

À propos, il y a un autre individu, intellectuellement plus trapu, qui se fait descendre en flammes par les maîtres-penseurs : Emmanuel Todd. Il a tout pour plaire, pourtant : il aime beaucoup les musulmans, tous les migrants, est certain qu’il s’assimileront sans problème, c’est un parangon de vertu antiraciste et anti-FN, le gendre idéal, quoi !

Mais voilà, Todd a commis trois crimes inexpiables :
1. Il a dès 2002 décrit la dérive de l’empire américain et l’effondrement inévitable de son système financier (c’est très vilain de dire du mal du propriétaire !).
2. De même, il prévoit l’explosion de la zone euro (on entre dans le premier cercle de l’enfer mariniste !).
3. Ses ouvrages d’anthropologie et de sociologie (absolument remarquables) font ressortir que les cultures humaines sont irréductiblement différentes les unes des autres, que leurs différences durent sur le temps long, à l’échelle des siècles, bref, que les nations existent, que les minorités trop différentes ne s’assimilent pas etc. Autant de travaux qui sont en contradiction avec ses positions publiques bien-pensantes.

Note de Christine Tasin

Admirable analyse de Monsieur K, j’ajouterai que, si Mélenchon est boudé par les medias c’est que sa candidature annonce presque inéluctablement la défaite de Hollande au premier tour… Et ça ça doit en rendre malade plus d’un !

 121 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Mélenchon a raison de se positionner.
    C’est un coup de poker menteur.
    Au vu de la décomposition de la France, il se débrouille pas mal.
    La nature a horreur du vide…
    On verra la suite

  2. Bonjour,
    Tout-à-fait d’accord !
    Voir, par exemple, les réactions de l’impayable Caroline de Haas à son « Des paroles et des actes ».
    Ou les déclarations véhémentes de Léa Salamé chez Ruquier.
    D’ailleurs ce n’est pas si récent: Plantu l’avait caricaturé en hitlérien au côté de Marine Le Pen, il y a déjà plusieurs années.
    JLM n’est pas totalement idiot en effet: il voit très bien que son électorat stagnera s’il n’étend pas sa condamnation du mot d’ordre libéral « laissez-faire, laissez passer » au régime d’immigration hallucinant que la France et l’ Europe connaissent sous les hourras de l’eurocratie.
    Il affrontera, tôt ou tard, la Gauche « Terra Nova ».

Les commentaires sont fermés.