Les migrants venant du Moyen-Orient nous amènent des maladies graves, voire mortelles

Illustration, cas de leishmaniose cutanée

Une nouvelle maladie tropicale (qui a pour effet de dévorer la chair) fait des ravages au Moyen-Orient. Cette maladie parasitaire qui a pour nom « leishmaniose cutanée » est causée par des piqûres de minuscules moucherons infectés qui se développent en autres dans les zones de conflits où l’Etat Islamique a sévi.

Des milliers de cas ont déjà été signalés. Auparavant la pandémie ne concernait que la Syrie uniquement mais s’est depuis propagée en Turquie, Liban et Jordanie après que plus de quatre millions de Syriens eurent fui.

Ces mêmes migrants se dirigeant désormais vers l’Europe par millions, ce n’est plus qu’une question de temps pour que cette maladie touche nos pays.

Cette maladie peut être mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Elle laisse des plaies ouvertes béantes sur la peau, des saignements de nez ainsi que des difficultés pour respirer et avaler. Les survivants qui s’en sortent restent à vie avec des d’horribles cicatrices sur le visage et sur le corps.

leishmaniose2

Le manque de médecins et d’établissements médicaux, couplée aux pénuries d’eau affectant les zones de guerre du Moyen-Orient ont regroupé toutes les conditions optimales pour que cette bactérie perdure et se développe.

Le nombre de cas répertorié est passé de seulement six en 2012 à plusieurs milliers une années plus tard. Le Centre de Contrôle des Maladies américain (CDC) a signalé que la maladie a désormais dépassé les frontières de la Syrie pour toucher maintenant ses pays frontaliers.

Le docteur Waleed Al-Salem et l’Institut de médecine tropicale de Liverpool a confié au MailOnLine  :

« La situation est critique. La maladie s’est propagée de façon spectaculaire en Syrie, mais également dans des pays comme l’Irak, le Liban, la Turquie et même dans le sud de l’Europe en raison de l’afflux de migrants »

« Une personne peut très bien avoir été piqué en Syrie puis s’être réfugiée par la suite en Europe puisque la maladie met entre deux et six mois pour se développer »
Peter Hotez, doyen de l’École Nationale de Médecine Tropicale, a ajouté:
« Nous devrions éviter que les réfugiés ne s’éparpillent un peu partout afin de ne pas connaître de nouveau les mêmes conséquences qu’en 2014 avec Ebola« .

Pour rappel Breitbart Londres avait déjà signalé qu’une autre maladie contagieuse avait déjà touché l’Europe, en l’occurrence dans un hôtel de luxe qui avait été transformé en camp de réfugiés. Cet hôtel avait fait l’objet d’une « alerte épidémique ». Cette maladie causée par des poux, peut être fatale dans 30 voire 70 % des cas et avait nécessité une stérilisation complète des locaux ainsi que sa mise sous quarantaine.

Traduction résumée de Breitbart
 
Note de Christine Tasin

Le principe de précaution voudrait, face à ces faits, face à ces images, qu’on impose une quarantaine de plusieurs mois aux frontières de l’Europe et qu’on interdise tout débarquement sur nos côtes… Il fut un temps où la simple suspicion de peste amenait à créer un cordon sanitaire étroit autour de villes ou de pays concernés… C’était avant. Quand les dirigeants se souciaient de la santé de leurs ouailles…

 

23 Commentaires

  1. Le hic c’est qu’il n’existe pas de vaccin contre le noma, et que celui contre la tuberculose n’est efficace qu’à 50%. J’ai attrapé la tuberculose sans le savoir, lors de mon adolescence. Durant deux trois ans, l’hiver je pouvais sentir comme un ronflement sourd venant de mes poumons. Je ne m’en suis pas inquiétée plus que cela. En terminale, un cas avéré est découvert et tous les élèves subissent le fameux test par intradermo. Ma réaction est énorme, mais les médecins controluers ne s’en inquiètent pas donc je continue ma vie.
    Quand j’ai postulé pour l’enseignement, je passe la fameuse radio pulmonaire obligatoire: Rien. PAs une trace d’éventuelle infection au bacille de Koch.
    Ce sera un pédiatre qui m’informera, que mon corps s’est défendu seul, et a su se débarrasser du bacille, car j’étais bien nourrie, en bonne condition physique et bénéficiais de bonnes conditions d’hygiène.
    Par contre, je n’ai plus le droit de pratiquer de tests tuberculiniques. D’aucune sorte. Sinon on me l’inocule et là pour la soigner ce sera une autre paire de manche. Car effectivement le bacille est devenu muiti-résistant. Souevnt à cause de ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas suivre correctement le traitement, qui est très contraignant et non exempt d’effets secondaires importants.

  2. @ Laurence
    Bien joué ! Vous parlez de la leishmaniose du chien, rarement transmissible à l’homme, mais les migrants sont rarement accompagnés de chiens, non ?

  3. Solution ! faire passer un avion sur la jungle des migrants a calais et balancer comme dans les champs d’agriculture les sprays d’anti bactérie et anti virus sur leurs tête et l’affaire et régler et en même temps un spray qui réglera la fécondité de ces porteuses à poubelles tout les neuf mois.Vous voyez chères Patriotes ont a des solutions hé hé hé !!! Roland l’Alsacien ..

  4. Moi j’ai une solution cher(e)s patriotes et pour toi aussi ma chère Christine !
    j’ai une amie qui est infirmière et j’avait déjà signaler et prévenus sur ton site RR Christine tu t’en rappelle ?
    Donc cette infirmière et en contact avec des collègues en Lampedusa et en Grèce et sachez tout les Patriotes que tout ces migrants ont la Galle ,le Sida,et la tuberculose qui est plus a soigner avec des anti-biotiques et feront mourir des milliers d’européens et sachez que toute les organisations d’aide médical et ONG ferme leurs gueule et ne préviennent pas les peuples européens qui constitue une vrai menace évidente de contamination pour les populations européennes et sachez que ces femmes violer sont vecteurs des germes de ces salopards et sa aussi ont le dit pas parce que c’est des gentils migrants et a cause de tout nos politichiens pourris qu’ont a ! je plaint les femmes qui couche avec ces pourritures elle seront toute en infection de leurs germes et bactéries et à UTR je vous répond ce qu’ont ne dit pas de la bactérie noma et que mon amie qui est infirmière et en relation direct avec des spécialistes qui traite ces saloperies et ce n’est pas en ayant une bonne hygiène que vous en serez débarrasser c’est un vaccin pour cet saloperie qu’il faut et sa ronge de l’intérieur vers l’extérieur et ce n’est pas apparent de suite il faut un temps d’incubation pour relever cette saloperie et en plus faire une prise de sang bien détailler sur la recherche des différents Bactéries et virus ,donc grosso modo c’est ça qu’ils nous importe en douce ces salopards de merde d’islamistes et dite grand merci à tout vos politiques qui cachent tout au peuple Français et Européens ! le grand remplacement ce fait aussi comme ça ! quel pourriture en haut lieu !!! et sachez que cette infirmière que je connait et en relation direct avec des docteurs en Laboratoire donc qu’ils arrete de nous nous prendre pour des cons en haut lieu ,tout ce sait ont ne peut rien cacher ! Roland L’Alsacien .

  5. Après les bombes et les rafales de kalach, voila l’offensive bactériologique .

  6. LA leichmaniose existe en France, dans le sud. Elle atteint surtout les animaux, qui grâce à nos services vétérinaires plutôt performants, sont bien soignés ainsi que leur propriétaire. Elle ne devient dangereuse, voire ( rarement ) mortelle qu’en cas de grave déficit immunitaire.
    La maladie la plus dangereuse qui provoque ce genre de plaie et qui est elle est mortelle se nomme le noma et est due à une bactérie. Cette bactérie est présente dans la flore buccale des petits enfants. A cause de mauvaise conditions d’hygiène et d’un déficit immunitaire, la bactérie détruit les tissus cutanés de la bouche, voire du visage. Le traitement se fait par chirurgie, pour ôter les tissus nécrosés et empêcher la prolifération de la bactérie. Et comme d’habitude ce sont les chirurgiens occidentaux qui vont dans le tiers monde soigner les malades…
    Les maladies ont toujours voyagé, à la différence qu’autrefois elles allaient plus lentement, maintenant elles prennent l’avion. Encore qu’elles pouvaient prendre l’oiseau….
    Après tout la fameuse grippe espagnole fut apporté par des soldats américains en poste en Espagne.
    Je pense qu’il faut savoir raison garder et plutôt s’inquiéter de résurgence de maladies anciennes souvent la conséquence de déplorables conditions d’hygiène. Certaines de ces maladies sont mortelles comme la tuberculose qui est devenue résistante à de nombreux antibiotiques, d’autres très handicapantes, comme la galle…
    Il faut donc empêcher des lieux comme la jungle de Calais, des bidonvilles comme le long de canal à St-Denis, des chambres insalubres louées par des marchands de sommeil Et bien sûr les savoir qu’en cas de conflit armé ce types d’affections resurgira très très rapidement.

    • Laurence
      Vous venez de produire un excellent texte trés riche en informations médicales fort éclairantes , et qui viennent confirmer des renseignements que j’avais pu obtenir auparavant , à savoir que le pire danger auquel nous allons devoir nous affronter , est bien la tuberculose résistance, qui se transmet hélas entre êtres humains, ce qui constitue une menace évidente de contamination pour les populations européennes .
      Votre présentation d’une maladie africaine horrible qui est le noma , laisserait entendre que nous pourrions nous en prémunir moyennant le maintien d’une bonne hygiéne personnelle assortie d’une santé satisfaisante ?

    • ouf !!!merci pour ces infos .cet article , etait tant partisan parce qu’incomplet , devenait indigeste et les extremes sans argumentations sont toujours à banir !

    • La lèche babouche est aussi une maladie contagieuse.
      L’islam çà c’est une maladie mental qui enferme l’esprit, une prison mental, parlez à un psychiatre du comportement des pratiquants sans parler de l’Islam et des musulmans, pour ne pas tomber dans cliché du politiquement correcte imbécile, c’est l’asile tout de suite, avec camisole de force.
      Le seul point commun avec tous ces fous, c’est l’Islam.
      Car il faut le dire, il ne faut pas être très normal et sains d’esprit pour pratiquer l’Islam à la lettre.
      Quand je pense que nos politiques ont accepté çà en Europe, ils sont complètements fous ou complètements pervers.

  7. Si vous parlé de cette réalité à un gaucho, je peu vous garantir qu’il va systématiquement vous dire « Oui, mais les européens on aussi apporté des maladies au amérindiens ou aux africains ». L’éternelle culpabilisation des européens ! Cela suffit !

  8. Il ne manque plus que ça déjà que je croyais que l’islam était une maladie mortelle. Décidément, ils nous apportent rien de bon , uniquement que des problèmes. L’ISLAM DEHORS

  9. En tant que chef spirituel, le dalaï lama est bien au-dessus de l’homme en blanc du Vatican qui trouve , lui, qu’il n’y a pas assez de migrants en Europe…la pandémie qui s’annonce est inquiétante…surtout avec le gouvernement que nous avons le malheur d’avoir.

  10. Quand je pense que toutes ces populations vivaient richement avant que le malheur de cette satané Islam arrive dans leurs pays.
    Pour se défendre contre l’horreur de l’Islam il est faut être libre.
    L’Islam est esclavagiste, nos dirigeants aussi et ne font qu’un, comme toutes les dictatures le font.

  11. et qui vous dit que cette nouvelle maladie n’a pas été créer par les terroristes sur leurs propres gens avant de les pousser à immigrer en France et en Europe ?

  12. bonsoir,
    je ne cacherai a personne que depuis trente cinq ans environ,je suis aussi attiré par la philosophie TIBETAINE qui est proche voir très proche de l enseignement de CHRIST….
    ce qui ne veut pas dire que je suis UN SAGE n est ce pas….
    j ai déjà visité plusieurs CENTRE TIBETAIN ici en FRANCE….
    LE CHEF SPIRITUEL DES TIBETAINS….SA SAINTETE LE DALAI LAMA,SE PRONONCE SUR LA CRISE MIGRATOIRE EN EUROPE…
    http://r.orange.fr/r?ref=HPC_url_actualites_info_1_v3&url=http%3A%2F%2Factu.orange.fr%2Fmonde%2Fdalai-lama-il-y-a-trop-de-refugies-en-europe-CNT000000pqE99.html

  13. c’est une évidence que le brassage forcé de populations ne peut qu’amener ce types de problème sanitaire.les amérindiens ont vu leurs civilisations disparaitre avec la grippe et la variole.peu importe les classes dominantes hors sol ont des esclaves par millions.il faut de façon impérative rétablir les frontières et les controles sanitaires.

  14. Cet article omet de traiter du seul soucis nous intéressant , c’est à dire determiner dans quelle mesure , nous européens pourrions être victimes de cette leishmaniose cutanée . Je regrette que les termes de ce texte , ne présentent aucune élément permettant de répondre à cette question alarmante .
    En termes clairs , les personnes victimes arrivant chez nous , sont elles porteuses des insectes eux mêmes à l’origine de cette infection, ce qui serait objectivement une cause de transfert sur des européens de souche, là encore rien n’est dit dans cet article , et nous pouvons le regretter !
    Par ailleurs , je précise que nous devons être particuliérement préoccupés de la possible progression de la tuberculose , présentant éventuellement des souches résistantes

Les commentaires sont fermés.