Une « république des salafistes » dans la « cité des Papes » et un fiché S aux 195 téléphones portables

La « cité des Papes » abrite-t-elle une « république des salafistes » ?

Telle est la question posée courageusement par Paris Match et qui est à l’origine d’une polémique qui ne cesse d’enfler.

Cette année, l’hebdomadaire a en effet publié deux importants articles intitulés « Avignon : la Reine-Jeanne, cité des islamistes » et « des salafistes », offrant un sombre tableau de certains quartiers de la « cité des Papes ».

La reproduction de ces longs articles étant interdite, ils peuvent cependant être lus en ligne, notamment celui d’avril, dans lequel le journaliste relate les réactions violentes suscitées par son article de janvier :

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Avignon-La-Reine-Jeanne-cite-des-islamistes-941751
(Note de Christine Tasin, il est ahurissant de voir un journaliste qui décrit une situation abominable avec objectivité -lire attentivemnt les deux articles donnés en lien, ça vaut le détour- ajouter  « Tuer un musulman est un assassinat odieux, qui doit être vengé. Mais tuer un chrétien n’est pas un crime. C’est juste une proclamation, c’est mathématique », m’avait-il expliqué. A la lecture de ce Coran, Mahomet s’arracherait la barbe.
http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Avignon-Reine-Jeanne-la-cite-des-salafistes-903833

La mairie d’Avignon avait rigoureusement contesté l’article de Paris Match, dénonçant une stigmatisation. Plusieurs articles abordent la réaction de la mairie :

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2016/01/20/malaise-apres-l-article-sur-la-reine-jeanne
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-reine-jeanne-avignon-cite-des-salafistes-pour-paris-match-1453283140
http://www.midilibre.fr/2016/01/22/reactions-apres-un-article-sur-le-salafisme-a-avignon,1274696.php
http://www.tribunejuive.info/societe/en-avignon-la-reine-blanche-la-cite-des-salafistes
http://www.laprovence.com/article/edition-grand-vaucluse/3882926/avignon-des-quartiers-stigmatises.html

On apprend notamment à la lecture de l’un d’eux que la mairie s’est vu reprocher de « prêter une salle municipale pour des cours de coran », ce à quoi le maire Cécile Helle répond : « ce sont des cours de langue étrangère d’origine mis en place en partenariat avec le consulat du Maroc et l’Éducation nationale pour l’apprentissage de la langue et de la culture ».

Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, comme dirait Pangloss !

C’est dans ce contexte que la semaine dernière (le 19 mai), la cour administrative d’appel de Marseille a confirmé une assignation à résidence à Avignon dans le cadre de l’état d’urgence.

L’efficacité de cette mesure est très relative, mais sa contestation en justice par la personne visée par l’assignation à résidence révèle parfois des informations intéressantes.

On apprend ainsi que l’intéressé, fiché « S » et proche d’un imam salafiste radical possédait 195 téléphones portables et 209 clés USB…

C’est d’autant plus impressionnant que l’intéressé ne justifiait ni d’un emploi, ni d’une recherche d’emploi, « ses revenus officiels étant uniquement constitués par des aides sociales » selon la décision judiciaire.

Multipliant les déplacements entre la France, la Belgique, l’Allemagne, il avait été « contrôlé par la police belge le 22 octobre 2015 à Schaerbeck (Belgique) dans la banlieue de Bruxelles, à 5 kilomètres de Molenbeek, lieux connus pour abriter de nombreux islamistes radicaux ».

Alors, est-ce un exemple parmi tant d’autres ou l’arbre qui cache la forêt ?
Affaire à suivre…

8 Commentaires

  1. Xtemps Je suis de votre avis. Vous avez très bien expliqué qui est l’ennemi et vous ne dites que la vérité.

  2. Et avec tout çà ces musulmans, ils ont toujours une bonne couverture à chaque fois, le pas d’amalgame, le racisme, la xénophobie, l’Islamophobie, la haine des autres, les heurs les plus sombres de notre histoire, l’extrême droite, le nazisme, le Fascisme et bla, bla bidons.
    Nos véritables ennemis sont ceux qui les soutiens, nos dirigeants qui collaborent avec l’ennemi musulman et l’Islam.
    Les musulmans et l’Islam sont les ennemis du monde entier non musulmans, il faut oser le dire, çà suffit de plier devant cette haine et de lui laisser tous les droits, oser le dire aux noms de toutes les victimes du monde depuis que l’Islam existe.
    Et notre devoir à tous les résistants est de prévenir des graves dangers que représente l’Islam meurtrière, pour éviter le maximum de victime chez nous et se prémunir de des pratiquants musulmans d’assassins de l’Islam meurtrière depuis 1400 ans qu’ils tuent au nom d’Allah dans le monde.
    Nous devons traiter l’Islam comme le fût pour le Nazisme et le Fascisme, pas de liberté pour les ennemis de la liberté et l’Islam menace toutes nos libertés, dehors!.
    Nuremberg pour nos collabos dirigeants et fusiller aux poteaux comme Ceausescou, c’est des criminels, des assassins, ils encouragent l’ennemi sur nos terre.

  3. Mais qu’es ce qu’on attend pour virer tout ces connards,

  4. Remigration soit ils se plient et respectent notre culture nos traditions et les Français , soit ils dégagent à coup de pompes dans le cul ou autres instrument pouvant percé leurs sales carcasses der dégénérés vers un pays de leur saloperie de religion .

  5. Les français ne comprendront pas avant qu’il y ait un attentat ou plusieurs attentats de grandes ampleurs, là ils se réveilleront, enfin espérons le sinon c’est a désespéré du peuple, il est tout de même aberrant de voir que dans des villes de France se développe des quartiers entièrement dirigés par les barbus, ça la gauche sait très bien laissez faire ! pour eux c’est normal, non au terrorisme islamique, mais oui a la conquête du territoire par les musulmans ! par leur démographie et leur puissante natalité. ce qui donnera à la France non pas seulement une diversité mais a une majorité étrangère.

  6. Il faudra combien d’attentats et de morts pour que les gens finissent par comprendre qu’il faut INTERDIRE cette saloperie d’islam, à tout jamais et partout. Il faut vraiment, comme le dit notre hymne, qu’ils viennent « jusque dans nos bras « ?

Les commentaires sont fermés.