Le Crédit Mutuel héberge l’organisation antisémite BDS – les médias les couvrent par peur de perdre des budgets pub

PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 4 MAI 2016

Crédit Mutuel : « Moments clés. Savez-vous que nous pouvons vous aider, à chaque étape de votre vie ? »

Aidez-moi, Crédit Mutuel, dans ce moment clé de ma vie.

Benjamin Weinthal, un remarquable journaliste d’investigation, spécialiste des Affaires européennes, a révélé que vous, le Crédit Mutuel, hébergez le compte bancaire de BDS, une organisation antisémite qui milite pour le boycott d’Israël – ce qui est interdit par la loi française – dont les militants sont constamment condamnés par les tribunaux, et leurs manifestations interdites par la police.

Le gouvernement français, par l’intermédiaire de son porte parole à l’ambassade en Israël, a déclaré à notre confrère Benjamin Weinthal du Jérusalem Post, je cite :

« un compte bancaire de la campagne BDS France au Crédit Mutuel viole la loi.

L’opposition de la France à toutes formes de boycott est bien connue. Il y a des lois strictes, en France, contre les appels au boycott. Ces lois s’appliquent notamment à tous les opérateurs économiques. »

Aidez-moi Crédit Mutuel, dans cette étape de ma vie.

En février dernier, BNP Paribas, à travers sa filiale DAB Bank, a fermé le compte de « BDS Campaign », l’organisation BDS la plus importante d’Allemagne.

La semaine dernière, ErsteBank, en Autriche, a fermé le compte bancaire de la branche viennoise de BDS, après qu’il ait été révélé par notre confrère.

Aidez-moi Crédit Mutuel.

Votre directeur de l’information Frédéric Monot (Tel.: 01 53 48 79 57, et 01 44 01 11 97, email : frederic.monot@cmcic.fr (ces informations figurent sur internet) a répondu aux questions du journaliste du Jérusalem Post d’une manière que je n’ai pas apprécié.

Monod s’est contenté d’un laconique « nous ne publions aucune information couverte par le secret bancaire, mais nous respectons strictement l’application de la loi française » alors que l’affaire est sérieuse. Monot peut faire une carrière politique, il a déjà la maîtrise de la langue de bois.

Je pose à mon tour la question, Frédéric Monot : votre établissement a-t-il l’intention de fermer le (les s’il y en a plusieurs) compte bancaire de BDS ?

Pour vous aider (votre banque est grande, elle est même implantée dans l’Etat de New York qui s’apprête à voter une loi anti-boycott, laquelle aura des implications financières très coûteuses pour votre établissement lorsqu’ils apprendront que vous hébergez une organisation interdite), voici leurs informations :

BDS a son compte à l’agence Saint Placide du Crédit Mutuel, 46, Rue Saint Placide 75006 Paris. Leur numéro de compte est le 020204903.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pourDreuz.info.

 70 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Dès que j’entends le mot « mutuelle » je me méfie…C’est déjà une forme d’économie soviétisée … Ce qui a très bien réussi à cette banque qui a même réussi à s’offrir le Groupe CIC !!…
    Pas d’actionnariat et, par suite, des responsabilités dissolues, avec une finalité, partant du principe que l’argent n’a pas d’odeur : la mutualisation des profits par les membres du staff…
    Vous ne trouverez aucun responsable ou coupable dans ce genre de structure…

  2. Dans la mesure ou les médias couvrent cette affaire de boycott illégal , par peur de perte de recettes publicitaires , c’est donc que leurs dirigeants ne craignent pas d’enfreindre la loi, ou de contribuer à une entreprise ayant pour résultat d’enfreindre la loi, par pure interet financier
    Nous savions déjà que les merdias nationaux , sont une courroie idéologique du pouvoir exécutif, en raison de motivations fiscales et financiéres ( subventions !° ) notoires , et maintenant nous apprenons que ces mêmes journaleux , se font les complices volontaires d’antisémites reconnus publiquement . Celà est malgré tout incohérent et génant sachant que le gouvernement , auxquels ils sont précisément assujétis , se fait profession de combattre l’antisémitisme partout ou il se trouve !
    Par conséquent , et pour résumer cette affaire bien sur mal odorante , les merdias nationaux d’un coté pompent les finances d’un état socialope, et de l’autre profitent de la manne financiére et publicitaire d’une organisation antisémite , dont l’idéologie essentielle , est pourtant officiellement combattue par une caste politicarde bien pensante !
    Face à ce triste spectacle , je comprends sincérement le désarroi de bien des observateurs , peinant à trouver une explication rationnelle ! mais qu’ils se rassurent donc ! la raison fondamentale , et bien sur bassement morale , est que nos merdias , ayant abandonné toute déontologie journalistique , ne se concentrent plus que sur des préoccupations trivialement pécuniaires, n’hésitant pas à …BOUFFER ! à tous les rateliers , sans vergogne , que ce soit les mamelles juteuses des subventions étatiques , ou les rémunérations issues d’organisations idéologiques, même les moins recommandables !
    Cependant nous aurions interet à porter ces faits , vraiment pas reluisants , à la connaissance des responsables du consistoire des organisations juives de France, qui honêtement n’apprécieront pas du tout , le comportement des merdias français et du crédit mutuel , qui en conséquence, pourraient recevoir un retour de flamme public, dont ils se passeraient trés bien
    N’oublions pas que les chefs d’état français , sans exception, sont réguliérement convoqués par le consistoire des institutions juives de France, pour un diner de gala annuel, et cette occasion mondaine , pourrait ouvrir la voie à une sévére mise au point , écoutée passivement et avec obéissance par un François Hollande , à nouveau rendu à ses devoirs de discipline .

Les commentaires sont fermés.