A Embrun, le professeur Lionel Liron est payé pour mettre ses élèves dans la peau des migrants

Ah! Elle est belle la défunte Instruction nationale. Rien ne peut mieux expliquer pourquoi on la nomme dorénavant « éducation nationale ». Il ne s’agit plus d’instruire, d’apprendre à lire, compter, connaître notre littérature, notre histoire, former des scientifiques, des élites, des gens qui savent et font avancer et la science et l’humanité. Il s’agit de former des manipulés, de futurs suicidés accueillant avec bienveillance et humilité ceux qui vont les dominer, les remplacer, voire les exterminer. Et faire disparaître leur peuple, leur pays, leur civilisation.

jeunes_pour_migrants_1

Le professeur d’Embrun collabore activement au remplacement de population, ce qui est son droit dans sa vie quotidienne, dans sa vie privée, dans ses engagements politiques. On a le droit de haïr les siens et son peuple. La logique voudrait pourtant que, dans ce cas, on choisisse d’aller vivre sous d’autres cieux au lieu de les exterminer de l’intérieur mais c’est une autre histoire.

embrun2

Quand on fouine sur le net, on découvre que ce Lionel Liron est un militaire de réserve (ça fait peur) qui a créé dans son lycée une option défense (ce qui ne nous déplaît pas) qui lui a déjà permis au moins en 2011 de faire crapahuter pendant 24 heures les jeunes qui lui sont confiés. A l’époque c’était, du moins on peut l’espérer, pour préparer ces jeunes à défendre la France. Il semble qu’en 5 ans, la défense de la France soit devenue une préparation à l’acceptation  de son envahissement…

http://www.ledauphine.com/actualite/2011/05/03/en-pleine-nature-avec-les-membres-du-4-e-rch

On appréciera (et nos anciens militaires encore plus…) certains passages de cette « formation défense » : « Nous insistons vraiment sur la cohésion du groupe, reprend Lionel Liron. Par exemple, alors que nous avons 22 enfants avec nous, on n’a pris que 20 rations pour qu’ils apprennent le partage. Pareil pour les épreuves physiques, on doit faire en sorte que tout le monde suive »

Ou comment un professeur n’aimant que l’art militaire, au lieu de faire une carrière militaire, a choisi de vivre des fantasmes de sous-officier en utilisant nos jeunes… Pas bien beau…

Le vrai et énorme problème de l’affaire d’Embrun,cependant, est qu’il y a manipulation de jeunes, de mineurs par adulte détenant l’autorité ». Et ça c’est grave.

Le vrai et énorme problème de l’affaire d’embrun est que ces jeunes sont inscrits au lycée pour suivre un programme, pour préparer le baccalauréat, apprendre l’anglais, comprendre la relativité et autres subtilités scientifiques… certainement pas pour aller ramper pendant 24 heures en considérant que l’ennemi c’est le policier et le militaire chargés d’interdire le territoire national à ceux qui n’ont pas le droit d’y être, terroristes en puissance compris.

Quant aux parents qui acceptent cette lamentable mascarade, sont-ils aveugles, absents ou dégénérés ? 72 élèves ont participé à cette mascarade…


24 h pour mieux comprendre la condition des migrants

Embrun : des élèves se mettent dans la peau de migrants durant 24 h
Des lycéens vont vivre durant 24 heures dans la peau de migrants. Leur professeur d’histoire-géo, aidé de la Croix-Rouge leur a concocté une journée et une nuit riches d’évènements. Reproduisant les étapes que vivent les migrants…
Ils sont âgés de 14 à 18 ans, et sont élèves de 3 ème à la terminale, à la cité scolaire d’Embrun. Ils vont vivre durant 24 heures une journée et une nuit riches d’expérience et d’émotion. Ils vont se mettre dans la peau de migrants, depuis leur départ en fuite de leur pays, jusqu’à leur arrivée en France.

Un raid de plusieurs kilomètres
Le départ a été donné à midi. Les jeunes ont commencé leur périple, sac à dos et duvet dans les bagages. Ils dormiront cette nuit où ils pourront, vivront cachés pour éviter de se faire prendre, devront faire face à aux militaires, et aux administrations des pays traversés….
Un Raid de 18 à 24 km, imaginé par Lionel Liron, leur professeur d’histoire et de géographie, en partenariat avec la Croix-Rouge.
suite sur :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/hautes-alpes/gap-24-heures-dans-la-peau-de-migrants-987240.html

 144 total views,  1 views today

image_pdf

34 Commentaires

    • Le nouveau cri de guerre à la mode:
      «Je suis bobo et je vous emmerde!»

  1. Vous croyez sincèrement que ce gars là a été vraiment sur le terrain!.
    Vous imaginez déjà par les attaques qu’ils viennent de mimer avec des armes factices dans le film, que les vrais agresseurs ne s’attaquent pas aux peuples européens!, ils vont sûrement nous épargner, s’ils s’attaquent déjà à leurs propres migrants comme eux avec autant de solidarité, enfants ou pas, et là, la démonstration dans le film est encore gentil par rapport à la réalité et là, les filles savant qu’il faut pas sentir le parfum.
    Non! bien sûr, nos dirigeants préfèrent donner des dépliants pour ne pas violer les femmes trop parfumés d’Europe, pas aux goût des messieurs les migrants.
    Et bien là vous avez une belle manipulation devant vous et çà en dit long pour le reste et nous aurons encore des belles surprises à l’avenir.
    Si déjà Eva réagit, elle qui connait beaucoup mieux le terrain que la plupart des européens.
    C’est bizarre que l’on ne trouve pas des Eva sur ce terrain là, avec ce professeur spécialiste.
    Il faudrait les envoyer sur nos terrains comme Calais par exemple ou voir nos pauvres un peu partout en France et leur faire comprendre pourquoi ils sont là, quel sont les raisons.
    Si tout cela n’est pas de la provocation de la par de nos dirigeants, moi je suis le Pape.

  2. Rectificatif : « a choisi de vivre des fantasmes de sous-officier ».
    Dans l’article du Dauphiné, il est dit que ce personnage est officier de réserve.
    Sans doute fait-il partie de ces nombreux « fils d’archevêque » qui ont fait le peloton d’élèves officier de réserve (EOR) pendant son service militaire (cela permet entre autre d’échapper à de nombreuses corvées) et il a terminé avec le grade d’aspirant. Par la suite avec quelques périodes, il a pu monter en grade mais cela n’a rien à voir avec l’opérationnel.

  3. pourquoi ne pas faire des journées où les élèves se mettent à la place des chrétiens de syrie qui se font massacrer?

    • Bonjour,
      Oui :=)
      Et pourquoi un Plenel qui se fend d’un « Pour les Musulmans » n’écrira jamais un « Pour les Chrétiens » ??
      Etc ,etc
      Des questions comme la vôtre, on pourrait les poser à des milliers de nos « chères » « élites » …

      • En plus j’ai une question
        Pour quoi les FEMEN ne s’affichent jamais dans une mosquée? On aimons les FEMEN seulement quand elles font du torr à l’église, et à Marine Le Pen !!!!!!!

  4. Ce lionel liron (désolé je ne mets pas de majuscule à un salopard) est un traître de plus envers la Nation , trahissant ses valeurs , appelant des clandestins ,des migrants , Foutaises , balivernes et billvesées ,, Que lui ont ‘ils promis à ce lêche babouche pour pervertir et corrompre nos enfants et les gagnés à la cause de l’invasion ? Nous le découvrirons bien assez tôt .
    Ne lâchons pas ce type de vue .

    • vous n’avez qu’à mettre vos enfants dans le privé!!!là au moins ils ne seront pas contaminés par ces gauchistes!!!mais voilà le problème aujourd’hui on se content de faire des enfants sans penser à leur avenir !!!qui sème le vent récolte la tempête bien fait pour vous!!

      • @ roaide:
        Sachez avant de me dire bienfait pour moi , que mes enfants sont des adultes responsables , et qu’ils n’ont pas l’esprit formaté , bien au contraire . Donc quand je dit corrompre nos enfants je pense à tous les enfants ne vous en déplaise , donc la prochaine fois avant d’invectivé un patriote réfléchissez et comprener ce que vous lisez , je ne vous salut pas .

        • Pourquoi vous donner la peine de répondre à ce ù!ù!!:$^ù:;$ù ?

  5. Est ce qu’il n’aurait pas le cerveau embrumé des fois cet ahuri.

  6. Ironique: j’espère qu’il a prévu la même proportion de filles qu’il y en a chez les migrants! 3 ou 4%…. à peine.

  7. Merci pour l’info Christine, il est toujours intéressant de savoir à qui l’on confie l’avenir de ses enfants et d’ appréhender à leurs justes valeurs les services rendus par de petites mains quand le système psycho-moteur du cerveau est atteint. La logique de l’évolution d’une espèce et de sa survie, réside dans ses capacités à faire face à l’adversité et l’on attend de nos institutions qu’elles apprennent à minima à nos enfants  » à se tenir debout » à défaut de savoir pourquoi . Par le biais de quelque militaire en mal d’avancement, dont la carrière fût sans doute intellectuellement limitée à l’apprentissage des procédés de camouflage, notre performante institution novatrice, avec plus de moyens pour moins de résultats, vient de mettre au point son nouveau programme de démission avec la devise  » courage fuyons » pour apprendre à nos enfants à se sauver comme des déserteurs, au lieu de participer à la construction d’un édifice tenant debout. Après avoir été pendant des décennies le principal fossoyeur de nos armées, « l’institution » en récupère semble-t-il les fonds de poubelle pour garantir notre avenir et se refaire une légitimité et une santé . Les fuyards et déserteurs d’Afrique ont au moins le mérite de fuir l’assiette vide pour une pleine, quand on apprend aux nôtres à abandonner leur assiette pleine pour mieux la leur laisser. Aujourd’hui plus Eminemment Néfaste qu’hier, et bien moins que demain. i

  8. Il ferait mieux de leur apprendre l’histoire de France , c’est pour ça qu’il est payé …..enfin théoriquement …on est vraiment chez les fous !

  9. Dans toute la France il y a des profs qui organisent des rencontres, des débats, etc. avec le même objectif !
    L’EN est vraiment pourrie !

  10. que cette pitrerie ait été autorisée par un principal de collège ou un proviseur de lycée est un scandale.
    ( je ne parle pas que du lionel liron en question – paix à feue sa cervelle – )
    prochaine étape dans les collèges et lycées :
     » mettez vous dans la peau d’un  » combattant  » de l’état islamique  » !
    droitdel’hommisme au paroxysme ? sans doute,
    mais surtout désir de soumission !

  11. hi
    la solution est simple
    la dhimmitude implique la peur de son maitre et l applaventrsieml a son sujet et l auto siuicide de soi meme et des sein
    donc les muzz islamofaschsite nous on apprie une chose essentiel
    la dhimmitude s obtiens par la force et la terreur ( soumission )
    un dhimmis ne peut pas etre raisonnée avec la verité et de belle parole
    il ne peu etre raisonnée que par la force , l intimidation
    ou il s applatie face a son maitre muzz
    ou
    ils sapplatie ( le dhimmis ) face a son maitre  » le patriote »
    un dhimmis est une lavette , un lache , un couar et il faut le traité comme tel cest ainsi que l on obtient sa soumission
    et
    2) il faut reduquée nos enfant chez nous en leur apprenant le veritable visage de nos ennemi
    les dhimmis et les islamofaschiste
    et a les vaincre
    by

  12. quel salaud de manipulateur et d’endoctrineur sur des jeunes gens !
    a la place des Parents je porterez plainte pour endoctrinement et manipulation et ce soi disant prof ,licencier de suite ! il y a manipulation de jeunes, de mineurs par adulte détenant l’autorité ». Et ça c’est grave.Très grave .

  13. Prochain exercice que je propose à cet enseignant:
    Se mettre dans la peau de ceux auxquels des migrants font une vie impossible
    Se mettre dans la peau de ceux qui ont été agressés et blessés par des migrants
    Se mettre dans la peau des petits garçons et des jeunes filles qui ont été violés par des migrants
    Et pour finie, se mettre dans la tête que ce sont des CLANDESTINS, pas des migrants.
    Un migrant demande un visa, tandis qu’un CLANDESTIN débarque sans être invité, force la porte et fait comme chez lui, mais à vos frais.

    • Excellente idée chère Eva, cela ferait un bel article non ?

    • Eva, j’ai eu une pensée semblable : il fallait profiter de la proximité du barrage de Serre-Ponçon et organiser une traversée en bateau avec des élèves dans le rôle des femmes et des chrétiens que l’on jette par dessus bord… Ben quoi ?

      • avec vos idées à toutes les deux il y a de quoi faire un (ou deux ? ) fabuleux article. Laquelle s’y colle ?

    • Oui il y a aussi se mettre dans la peau d’un enseignant du 9.3, insultes, crachats, élèves qui retournent la classe en permanence. Parents hystériques, grands frères qui veulent te faire la peau. Voiture cramée…. Bref survivre en milieu hostile

    • Prochain exercice que je propose à cet enseignant : faire le boulot pour lequel il est censé être payé : instruire.

      • instruire quoi !! par des gens de plus en plus incompétent et pour certain à la limite de illettrisme!!

  14. MAIS OU ON VA , C EST DU N IMPORTE QUOI : HORRIBLE !

    • se souvenir qu’a Davos,dans les caves d’un hotel de luxe cela a été rodé déjà,maintenant l’on semble être passé aux travaux pratiques

Les commentaires sont fermés.