Dans les bagages des réfugiés : « l'antisémitisme », avertit le chef du cabinet du Premier Ministre hongrois

Illustration : « Le Juif, c’est Satan en forme humaine »

Janos Lazar, Chef du cabinet du Premier Ministre hongrois, Viktor Orban, défendant son gouvernement dans le refus d’admission des réfugiés en Hongrie, a averti, lors d’une conférence de presse donnée à Budapest le 14 avril ainsi que le rapporte le site NOL, que les réfugiés arrivant en Europe étaient antisémites.

« Les réfugiés arrivant en Europe sont profondément antisémites » a-t-il affirmé en expliquant pourquoi son gouvernement empêchait la vaste majorité de Syriens et d’Irakiens d’entrer en Hongrie. « Là où se trouvent de nombreux immigrants, il y a davantage d’antisémitisme, par exemple en France et en Allemagne » a affirmé Janos Lazar, ajoutant que son pays souffrait peu d’antisémitisme.

Alors que la violence antisémite est rare en Hongrie, la rhétorique contre les Juifs au sein du gouvernement et d’une certaine grande presse reste un problème, au point que, un peu plus tôt ce mois-ci, l’ambassadeur d’Israël, Ilan Mor, a écrit une lettre condamnant une opinion antisémite de Zsolt Bayer, l’un des co-fondateurs du parti au pouvoir, publiée dans un important journal progouvernemental.

L’article de Zsolt Bayer justifiait des meurtres contre les Juifs en 1940 comme étant des actes de légitime défense. Il l’avait écrit après une manifestation  contre un élu à Budapest, auteur d’un projet de législation anti-juive alors que 500 000 Juifs hongrois avaient péri dans l’ Holocauste.

Mazsihisz, un groupe de communautés juives hongroises, avait brièvement suspendu ses liens avec le gouvernement en 2014 suite à ce qu’il considérait une campagne menée par le gouvernement pour excuser la Hongrie dans le meurtre de ses Juifs par les Nazis et leurs collaborateurs locaux durant le Holocaust. Les relations ont été rétablies depuis.

Le gouvernement hongrois a promis au moins 2 millions de dollars de financement cette année pour l’entretien et la rénovation de cimetières juifs abandonnés, ainsi que Mazsihisz en a récemment informé les dirigeants des communautés juives de l’Europe centrale.

De son côté, le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, a visité la semaine dernière un cimetière juif à Frampol, Pologne, pour exprimer son soutien et celui de son organisation envers l’initiative des cimetières juifs européens, qui a pour objet de protéger les lieux de sépultures juives en Europe centrale et de l’est.

« La dernière fois que tant de gens ont marché du centre de Frampol vers le cimetière juif, c’était à l’occasion de la marche de la mort de 1 000 Juifs de Frampol pendant la deuxième guerre mondiale » a dit Philip Carmel, l’un des directeurs de Mazsihisz. « Cette fois-ci, c’est une marche de la vie, une marche d’un peuple jeune, de pupilles de la nation qui ont contribué à la protection de ce cimetière ».

Thorbjorn Jagland a visité quelques cimetières, accompagné de responsables de communautés juives et de lycéens polonais.

Refugees bring anti-Semitism to Europe, warns Hungarian minister

 234 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Il a été porté à notre attention qu’un élu a insulté la mémoire d’une des victimes de Mohamed Merah, et les médias refusent de dénoncer l’ignoble individu pour toute une série de mauvaises raisons.
    Amin Ben Ali est un islamo-gauchiste, il est de la mouvance d’extrême gauche qui légitime le terrorisme. C’est un élu du Front de gauche.
    Par sympathie politique pour les idées extrémistes de ce parti, par absence de courage (l’élu en question a un nom à consonance musulmane – et dans les médias, on ne blâme jamais les « minorités » fussent-elles des bourreaux), et par inversion des valeurs (les victimes sont les coupables et les criminels sont des victimes), les médias si prompts à lyncher toute personnalité de droite qui dérape, font la sourde oreille et regardent ailleurs.
    suite sur : http://www.dreuz.info/2016/04/26/amin-ben-ali-un-elu-front-de-gauche-insulte-la-memoire-dune-victime-de-merah-les-medias-le-couvrent/

    • je ne réussis pas à lire la lettre du père et je ne comprends rien à cette histoire de RSA liée à la mort du fils du plaignant….

      • Pour lire la lettre sur son compte twitter il suffit de faire un clic gauche dessus sa ouvre une fenêtre un peu plus grande ce qui permet la lecture , voilà Christine.

        • j’ai beau faire clic gauche, c’est encore plus petit… par ailleurs je ne sais pas utiliser twitter je me contente du lien et de la page que tu m’as envoyés…

  2. En complément de l’article ci-dessus:Hongrie : “La constitution interdit l’islamisation et l’immigration de masse” (Premier ministre)
    BREIZATAO – ETREBROADEL (26/04/2016) La constitution de la Hongrie interdit l’islamisation car le texte fondamental vise à protéger la langue et la culture hongroise, a déclaré le Premier ministre Viktor Orban.
    “Pour être parfaitement clair et sans équivoque, je peux dire que l’islamisation est constitutionnellement interdite en Hongrie” a assuré le chef du gouvernement hongrois lors d’un événement pour les cinq années de la nouvelle constitution, également connue sous le nom de “Loi Fondamentale”.
    M. Orban a également déclaré que la constitution contraignait le gouvernement à s’opposer à tout immigration de masse qui “mettrait en danger ces principes”.
    Le chef du gouvernement a cité des extraits du la “Loi Fondamentale” assurant que celle-ci garantissait “la promotion et la protection de notre héritage, de notre langue unique, de la culture hongroise” ainsi que la protection des “conditions de vie des futures générations”.
    “Nous avons le droit de choisir avec qui nous voulons et avec qui nous ne voulons pas vivre avec” a encore martelé M. Orban.
    (Source : AP)
    http://breizatao.com/2016/04/26/hongrie-la-constitution-interdit-lislamisation-et-limmigration-de-masse-premier-ministre/

  3. Juppé désavoue le général Soubelet
    HOME ACTUALITE FLASH ACTU
    Par Loïc Besson Mis à jour le 25/04/2016 à 22:54 Publié le 25/04/2016 à 20:02
    Alors qu’il s’exprimait devant des étudiants de Sciences Po à Bordeaux ce soir, l’édile de la ville – et candidat à la primaire de la droite et du centre – s’est exprimé sur le sort du général Soubelet, ex-numéro trois de la gendarmerie, évincé après avoir dénoncé la politique de sécurité du gouvernement.
    «Un militaire, c’est comme un ministre : ça ferme sa gueule ou ça s’en va», a d’abord lancé Alain Juppé, avant d’expliquer : «Si on laisse à chaque militaire la possibilité de critiquer les gouvernements, il n’y a plus de gouvernement.» Selon l’ancien premier ministre, «certes, tous les militaires ont le droit de penser, mais il y a quand même des limites à ne pas dépasser».
    Des propos qui viennent en contradiction avec ceux de son parti Les Républicains qui dénonçait il y a peu une «opération de limogeage entamée par le gouvernement» dans le but «qu’aucune tête ne dépasse». Selon le communiqué du parti, signé par le secrétaire national à la sécurité Bruno Beschizza : «Il est inconcevable dans une démocratie moderne que des fonctionnaires ne puissent pas s’exprimer librement devant une commission parlementaire.» Tout le contraire de ce que pense Alain Juppé
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/25/97001-20160425FILWWW00299-juppe-desavoue-le-general-soubelet.php

  4. Je ne peux que partager cette analyse . La montée exponentielle de la migration, s’accompagnera inévitablement de celle de la délinquance, mais aussi celle du communautarisme radical, avec comme corolaire trés certain, le développement d’un antisémitisme exacerbé !
    Nous le savons indubitablement , les juifs désormais constituent une infime minorité de la population française, et cette communauté tend à disparaitre au fil des départs de plus en plus massifs en direction d’Israel, dans le but d’échapper à un trés dangereuse hostilité , dont sont responsables uniquement des membres de la communauté mahométane
    Autant dire que les épisodes tragiques de Toulouse et de l’hyper casher , ont joué le role de catalyseur dans cette prise de conscience douloureuse , au sein de la communauté hébraique , poussant un grand nombre à abandonner lieu de culte , école et emploi , pour tenter de trouver une terre de sécurité , au delà de la mer !
    Donc les juifs sont chassés en masse vers Israel , par la violence, pendant que Vals , marié à une juive, vient se prosterner en kippa dans une synagogue, , tout en faisant ‘l’éloge de l’islam , religion de paix et de lumiére , sans même rougir de ses propres contradictions intolérables !

  5. En complément de l’article ci-dessus:Hongrie : “La constitution interdit l’islamisation et l’immigration de masse” (Premier ministre)
    BREIZATAO – ETREBROADEL (26/04/2016) La constitution de la Hongrie interdit l’islamisation car le texte fondamental vise à protéger la langue et la culture hongroise, a déclaré le Premier ministre Viktor Orban.
    “Pour être parfaitement clair et sans équivoque, je peux dire que l’islamisation est constitutionnellement interdite en Hongrie” a assuré le chef du gouvernement hongrois lors d’un événement pour les cinq années de la nouvelle constitution, également connue sous le nom de “Loi Fondamentale”.
    M. Orban a également déclaré que la constitution contraignait le gouvernement à s’opposer à tout immigration de masse qui “mettrait en danger ces principes”.
    Le chef du gouvernement a cité des extraits du la “Loi Fondamentale” assurant que celle-ci garantissait “la promotion et la protection de notre héritage, de notre langue unique, de la culture hongroise” ainsi que la protection des “conditions de vie des futures générations”.
    “Nous avons le droit de choisir avec qui nous voulons et avec qui nous ne voulons pas vivre avec” a encore martelé M. Orban.
    (Source : AP)
    http://breizatao.com/2016/04/26/hongrie-la-constitution-interdit-lislamisation-et-limmigration-de-masse-premier-ministre/

Les commentaires sont fermés.