Alain Finkielkraut : "Nuit debout, c'est la réinvention du totalitarisme"

Excellent Finkielkraut !

En guise de débats, toute contradiction est proscrite. On nous parle de refaire le monde à neuf et on purge de la terre ce qui compose ce vieux monde. (…) En guise de refondation de la démocratie, ce qu’on voit à l’œuvre sur une échelle j’en conviens minuscule, c’est en quelque sorte la réinvention du totalitarisme », regrette Alain Finkielkraut sur le plateau de Ruth Elkrief sur BFMTV lundi soir.

« Les premiers jours de mai 68 ce n’était pas ça du tout, tout le monde parlait avec tout le monde », se souvient le philosophe.

Samedi 16 avril dernier, Alain Finkielkraut  s’était rendu place de la République à Paris en compagnie de son épouse, pour assister à l’un des rassemblements du mouvement « Nuit debout », né après la controverse sur le projet de loi Travail voulu par la ministre Myriam El Khomri.

« Un événement politique singulier et peut-être inédit se déroule à Paris. J’aime la politique, je suis à Paris. J’éteins ma télé, je vais voir« , explique-t-il à Ruth Elkrief.

Résultat, un accueil pour le moins mitigé pour le philosophe, qui se voit contraint de quitter les lieux peu de temps après son arrivée, et quelques échanges d’insultes avec des participants.

« Une petite foule vociférante nous poursuivait, l’homme qui m’avait bousculé m’a craché au visage« , relate-t-il, faisant écho à la tribune que Le Figaro lui avait consacré le 18 avril dernier.

Selon Alain Finkielkraut, Nuit debout serait « l’invention » ou plutôt la « réinvention du totalitarisme », comme il l’a expliqué sur la chaîne d’info continue lundi soir.

Pour l’académicien, il « reste que la violence physique dont nous avons été l’objet ma femme et moi a été hélas relayée par l’horreur morale de la manipulation et du mensonge ».

« Ce sont les vieux schémas qui triomphent, a enfin martelé le philosophe. Mais ça ne prend pas. Le peuple est le grand absent.« 

http://www.atlantico.fr/pepites/alain-finkielkraut-nuit-debout-c-est-reinvention-totalitarisme-2677058.html

 154 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Qu’est-ce que la France ?
    La france est un pays au régime communiste « mou » où l’Etat distribue l’argent qu’il obtient à crédit (2200 milliards d’euros de dette) à des populations entières qui en veulent toujours plus sans contrepartie.
    Ceux qui ont un emploi sont hyperprotégés : les fonctionnaires.
    Et ceux qui n’ont pas d’emploi auront les pires difficultés à en trouver un compte tenu des contraintes rigides, débiles, que doivent supporter les entrepreneurs…Quant à créer son entreprise ça revient à travailler comme un damné pour payer encore et toujours des taxes, des impôts…
    Dans un pays communiste (mou) de redistribution massive le plus simple, comme dit le poète, est :
    « Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires
    De quoi attendre sans s’en faire
    Que l’heure de la retraite sonne
    Il faut savoir ce que l’on aime
    Et rentrer dans son H.L.M.
    Manger du poulet aux hormones »
    Pendant ce temps là des petits cons décérébrés, incultes, illettrés, souillent la place de la République devant le regard médusé des rares touristes qui osent encore venir en France : ce pays qui se transforme en vaste poubelle avec ses habitants entorchonnés qui vivent de l’assistanat…
    Pendant que la misère afflue dans la douce France, les cerveaux la quittent…
    Si j’avais encore 20 ans je partirais et vite …Mais en tant que vieux con je sais pour qui je ne voterai pas en 2017 tout en ne me faisant aucune illusion pour celui auquel je donnerai ma voix…

  2. Nuit debout, journée couché, à moins d’être nyctalope, l’on n’y voit pas très clair dans cette démarche sur place, pour nos permettre d’ avancer plus vite et défendre de nuit le territoire du jour, en hurlant à la lune à demain le bonjour .

  3. Finkielkraut continue à être ambigu… Qui peut croire qu’il a oublié ce que fut mai 68 ? Comme j’y ai participé activement, je peux témoigner que, contrairement à ce que prétend Finkie, tout le monde ne parlait pas avec tout le monde, et dès les premiers jours !
    L’UNEF a imposé la grève des étudiants par le moyen de piquets de grève qui empêchaient physiquement les étudiants d’aller en cours, il n’y avait pas la moindre volonté de discuter de quoi que ce soit. Et ne venez pas me dire le contraire: j’y étais, dans ces piquets de grève.
    Je me méfie de plus en plus de cet homme qui continue à se cacher derrière je ne sais quoi et qui veut expliquer le présent par un mensonge (ou un déni) de son propre passé.

  4. Bof, cela a dû lui rappeler quelques souvenirs… à cet ancien maoïste de 68 ! Je suis certain que ceux de nuit debout auraient été eux aussi maoïstes s’il avaient été de sa génération .
    Mr Finkielkraut devrait venir au réunion du FN il y serait mieux reçu et mieux compris plutôt que de perdre son temps sur cet épiphénomène monté de toute pièce par les médias et le gouvernement. Pendant ce temps la loi El Khomri et son article 6 court toujours…

    • Bonjour,
      Enfin, comme il le dit, il a été maoïste … six mois !
      C’était, chez les Normaliens de l’époque, une opinion (horrible certes) obligée …

    • Mr Finkielkraut devrait venir au réunion du FN… »
      Tout à fait Villeneuve.
      Même si certains étaient plutôt dubitatif lorsque je commençais un argument islamophobe, on m’écoutait poliment jusqu’au bout avant de reconnaître la réalité des écrits.
      Je n’ai jamais entendu de propos antisémite mais il est vrai que je n’ai pas lancé un sondage ni assisté à plus de trois ou quatre réunions.

Les commentaires sont fermés.